Récit de la course : Marathon de Marseille 2009, par RogerRunner13

L'auteur : RogerRunner13

La course : Marathon de Marseille

Date : 26/4/2009

Lieu : Marseille 01 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 895 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Terminer

21 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Flash back

1er décembre 1956, Alain Mimoun, franchi en vainqueur la ligne d'arrivée du marathon olympique de Melbourne en 2h25. Dans le stade olympique c'est l'explosion de joie des quelque 120000 spectateurs qui se mettent à hurler. Il réalise ainsi son rêve; Ce jour-là 45 concurrents ce sont alignés sur cette épreuve par une chaleur accablante.

 

Quand j'étais gamin nous applaudissions aux exploits d'Alain Mimoun de Zatopek et à l'époque, j'étais loin de me douter qu'un jour je prendrais le départ d'un marathon. En ce temps là il n'y avait qu'une élite qui pouvait courir une telle épreuve et quand je voyais arriver ces athlètes émaciés et au bord de l'épuisement, j'étais rempli d'admiration.

De nos jours une telle distance ne relève plus de l'exploit et un marathon est à la portée de beaucoup, il n'y a qu'à voir le nombre de concurrents des grands marathons comme celui de Paris ou New york avec plus de 30000 participants. En fait quand j'ai débuté la course à pied, je me suis dit "non je ne ferais jamais de marathon, trop long, trop dur, faut être fou". Mais voila-t-il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Voilà nous sommes le jour J , cela me semblait encore une échéance lointaine il y a quelques semaines mais cette fois çà y est. Je n'ai pas vraiment suivi de plan d'entraînement, en fait je déteste les contraintes que cela impose. Mais 4 sorties par semaine avec une sortie longue le Dimanche,entre 1h40 et 2h50 les autres séances au feeling en fonction de la forme du jour. Plus quelques courses préparatoires. Sur la ligne de départ je suis dans mes petits souliers et ne fait pas trop le fier, mon frère lui est serein. En plus la météo n'est pas avec nous ce matin car dès avant le départ il s'est mis à pleuvoir, pas très motivant ça.

Avec mon frère nous avions décidé de faire ce 1er marathon sur une base de 4h00 en espérant faire un peu moins et j'avais promis au frangin de l'accompagner le plus longtemps possible, la gestion de l'allure n'étant pas son point fort et à l'entraînement nous avons travaillé sur une allure moyenne de 5:10 à 5:30 au km répétant inlassablement les séances à cette vitesse.

 Nous partons donc dans le sas des 4 heures, pour éviter d'avoir froid nous avons adopté la technique du sac poubelle, pas très seyant mais efficace, la pluie s'est un peu calmée. Le départ est donné à 8h15 aux 4800 participants et il nous faut presque 2 minutes pour franchir l'arche de départ et petit à petit l'allure s'accélère gentiment et ce n'est qu'à partir du 3ème km que nous pouvons nous caler à notre allure. Il ne pleut pas pour le moment et nous arrivons très rapidement à l'obélisque, nous doublons pas mal de concurrents et il faut résister à l'envie d'accéléré et tous les km je vérifie mon chrono, nous tournons entre 5:05 et 5:30.

Cette première partie un véritable plaisir, mais vers le parc Borély, la pluie fait de nouveau son apparition. Coté alimentation nous avons prévu de boire tous les 5 kms et de prendre un gel au 15ème et 30ème km. Nous croisons Nico73 et puis le Solitaire ils ont l'air bien. Après la longue boucle de Borrély, nous attaquons la Corniche, tout va bien je régle notre vitesse tel un métronome et laissons loin derrière nous le meneur d'allure des 4h00. C'est incroyable le nombre de concurrents que nous dépassons. Arrive le Pharo, puis le Vieux Port, nous sommes portés par les encouragements du public, c'est dément et j'imagine que le fête aurait été plus belle si le beau termps avait été de la partie.

 Nous passons au semi en 1h52 et maintenant direction l'Estaque, par la Joliette. Au ravitaillement du 25ème km je m'arrête un peu plus longuement pour satisfaire un besoin naturel, nous perdons un peu temps mais que ça fait du bien car l'envie de pisser commencée à me monter à la gorge. Bref c'est reparti et la pluie devient plus forte mais je suis tellement concentré que je n'y fais même plus attention, pas plus qu'à cette portion du parcours pourtant fort monotone. Voilà l'Estaque et au 32e km retour sur le Vieux Port et un fort vent de face fait son apparition, les conditions deviennent vraiment sévères. Mon frère commence à ressentir des douleurs et des contractures aux pieds et je lui propose de nous arrêter un peu plus longuement au ravito du 35ème km, nous marchons un peu, quelques étirements et ça repart et ça va mieux pour lui. L'Dingo venu en spectacteur fait un brin de chemin avec nous et nous prodigue ses encouragements.

 Mais je sens bien que l'allure de mon frère faiblie et au 36ème km il me demande de le laisser, il préfère continuer à son rythme. Je relance donc avec une petite contracture à la cuisse gauche, mais je sens que l'arrivée est proche, et beaucoup de concurrents marchent ou s'étirent victimes de crampes. Bien sur comme beaucoup je commence à avoir des douleurs partout. Maintenant il ne me reste plus que 5 kms, profitant d'une longue ligne droite je me retourne et aperçois le frangin, je sais que lui aussi va terminer. L'arrivée est proche, je suis dans ma bulle, j'oublie tout, le vent la pluie et ignore mes douleurs car dans quelques km je vais terminer mon premier marathon. J'arrive rue de la République, les encouragements vont bon train, je suis heureux comme un gosse, dernière ligne droite, je suis sur un nuage, je franchi la ligne en levant les bras. 5mn après arrive le frangin je suis content pour lui car il termine en moins de 4 heures.

Du petit nuage je resdescends rapidement, car maintenant je suis transi de froid, trempé jusqu'à la moelle, je tremble comme c'est pas possible et il nous faut un temps fou pour récupérer nos p.... de sacs aux vestiaires et après j'ai tellement les doigts gourds que j'ai énormément de mal à me changer, mon frère n'est pas mieux loti ni les autres concurrents qui nous entourent. Je n'ai qu'une hâte c'est rentrer à la maison, boire un chocolat chaud, prendre une bonne douche et faire une bonne sieste et savourer ma joie d'avoir terminé ce marathon...

Pour moi temps officiel 3h52:58 et temps réel 3h50:52

Pour le fréro temps officiel 3h57:55 et tempd réel 3h55:49

Pour conclure, voilà un beau marathon, une belle organisation, des bénévoles qui ont fait un boulot extra,malgré des conditions difficiles. Bon il y a bien sur quelques détails à améliorer et j'espère que cette épreuve perdurera car Marseille le mérite.

 

marseille marathon b1

corniche

benoitz

21 commentaires

Commentaire de Aiaccinu posté le 27-04-2009 à 21:20:00

Bonjour à vous les frères MARATHONIENS, il était pas mal notre petit marathon de Marseille !

Châpeau pour le CR , je me sis régalé.

Jean-N¨el

Commentaire de CROCS-MAN posté le 27-04-2009 à 21:29:00

UN GRAND BRAVO à tous les 2. Je n'ai jamais douté que vous finiriez en moins de 4heures.
Félicitations mes amis.

Commentaire de riri51 posté le 27-04-2009 à 21:58:00

Félicitations les Frangins...moins de 4 heures pour un premier marathon et avec cette météo... CHAPEAU!

Commentaire de McFly posté le 27-04-2009 à 22:07:00

Bravo à tous les 2, il en fallait du courage pour s'aligner sur la ligne départ ce dimanche. Faute de beau temps, vous avez fait des bons temps :-).

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-04-2009 à 22:37:00

Melbourne, c'est l'année de ma naissance et je me souviens bien de Mimoun ! Bravo pour ton marathon. Dommage que le météo ne soit pas bonne... tu n'as pas la chance de courir en Normandie !

Commentaire de montevideo posté le 28-04-2009 à 09:38:00

Juste bravo à tous les 2. En lisant le CR on y est !

Commentaire de chorizo13 posté le 28-04-2009 à 10:38:00

bravo les frerots, super cr comme d'habitude avec toi
à bientôt sur les sentiers
yves

Commentaire de brague spirit posté le 28-04-2009 à 16:33:00

Beau chrono et joli récit humide.
Bonne récup,et je t'attends dimanche au sommet du col de Vence sous le soleil,j'espere.

Commentaire de FAB72 posté le 28-04-2009 à 17:12:00

bravo a tous les deux chapeaux moins de 4h pour le premier marathon félicitation a la prochaine

Commentaire de kkris posté le 28-04-2009 à 19:30:00

bravo à tous les 2!pour votre 1er marathon, vous n'avez pas été gatés, mais vous l'avez fait!
et merci pour ce beau cr.à bientôt

Commentaire de Wallaby posté le 28-04-2009 à 20:00:00

Pour un premier Bravo et bienvenu au club des marathoniens. Avec ces conditions climatiques ce n'était pas évident.

Commentaire de NICO73 posté le 28-04-2009 à 20:31:00

Bravo, à tous les deux je vous ai en effet vu au niveau du parc Borrely. A bientôt

Commentaire de coolraoul84 posté le 28-04-2009 à 21:10:00

o bonne mère!!
Super récit,et bravo pour ta course et celle de ton frangin!avec un temps pareil,il fallait le faire..... putain con !
a trés bientot et encore bravo pour le chrono!
Raoul

Commentaire de Muchu posté le 29-04-2009 à 11:13:00

Félicitations pour cette belle première et surtout bonne récup ;)

Commentaire de superchoco posté le 29-04-2009 à 11:41:00

félicitations pour ce 1er marathon ; j'ai eu la sensation que toi au 22ème km et à l'arrivée, me disant que l'ambiance sur le vieux port, déjà très chaleureuse, aurait été fantastique avec une meilleure météo !

Commentaire de pedro38 posté le 29-04-2009 à 11:52:00

Bravo les 2 frères! Beau temps (sauf dans le ciel!) pour votre premier marathon, bien géré. Au plaisir de vous revoir sur une course. Merci pour le CR très sympa.
Pedro38

Commentaire de calimero posté le 29-04-2009 à 19:50:00

Bravo pour ce magnifique résultat en famille!

Les conditions étaient épouvantables mas toi tu t'es régalé, c'est super!!!
A te revoir!

Commentaire de Rudyan posté le 29-04-2009 à 19:52:00

Bravo à vous! Superbe course! ça donne envie et tu m'a donné des frissons rien qu'en te lisant! Bravo les frangins!

Commentaire de Matov posté le 29-04-2009 à 21:32:00

Récit très agréable à lire! Je ne peux que te tirer un grand coup de chapeau pour cette superbe performance.
Franchir la ligne d'arrivée d'un marathon c'est un moment inoubliable.
En espérant que celui-ci ne sera que le premier d'une longue série! ;)

Commentaire de DJ Gombert posté le 05-05-2009 à 22:43:00

Comment dire, en me levant lorsque les nuages me cachaient la Bonne mère, j'ai pensé à vous, qui alliez partir, sous la pluie et le vent, avec ce retour sous l'A55, ..., après tu as fait tienne la devise de Saint Exupéry qui nous quitté au large des Calanques :

"Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité."

... te voilà toi aussi marathonien ;-).

A bientôt dans nos collines.

Commentaire de Alex1970 posté le 08-05-2009 à 22:34:00

Merci pour ton CR,
Felicitations a toi et ton frere ! Je vous ai apercu au niveau de l'hypodrome, moi j'etais loin derriere encore sur l'avenue du bord de mer.
A bientot dans les baskets !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !