Récit de la course : L'Echappée Belle - Intégrale - 145 km 2018, par bipbip73

L'auteur : bipbip73

La course : L'Echappée Belle - Intégrale - 145 km

Date : 31/8/2018

Lieu : Vizille (Isère)

Affichage : 1493 vues

Distance : 144km

Objectif : Pas d'objectif

37 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

106 autres récits :

J'abandonne

mes chères soeurs kikoureuses et chères frères kikoureurs,

 allez, petit bilan de  la procession de frères partis en pèlerinage dans notre belle belledonne pour s'en prendre plein la gueule par mère nature.

àhhh bande de courageux.

Ça fait du bien une bonne Echappée Belle dans le cornet. l'Eb c'est comme se prendre une bonne cuite, sur le coup tu te dis plus jamais ça, mais en fait le surlendemain t'as qu'une envie, c'est de

 t'en reprendre une.

frère Cyss, notre apotre gourou barbu, m'a dit un jour accoudé à un bistro à cognin après la SSex, une roteuse à la main et déjà quelques unes dans le bidon . " Bipbip, L'EB tu t'inscris et tu réfléchis après"

Et bien ça marche super bien comme principe. j'ai cassé les boulettes à frangin Alba pendant 10 jours pour qu'il s'inscrive à eb 144, mais il réfléchit trop... il a fait le 85. Du coup comme j'ai fini l'intégrale,

il est déjà sur les starting bloc pour s'inscrire l'année prochaine. Mais c'est pas grave je la referai avec lui, je le prendrai par la main, maintenant je connais le chemin.

Bon pour être clair si j'ai fini l'EB c'est grâce au bon conseil des KIKOU.

il y a bien sur de l’entraînement....oui je vous passe les détails, vous savez que pour vous aligner il faut s'entrainer tous les jours, courir, pédaler, gainer, bouffer du D+ et encore du D+, et boire des bières. 

alors je vous passe les détails de mes derniers mois d’entraînement.

la veille du départ je suis stressé à mort, dors pas de la nuit, en plus j'ai créché chez mes parents à grenoble et ils m'ont foutu une pression...et c'est pas une bière. enfin je suis stressé quoi.

Du coup arrivé au départ je suis fatigué, pas frais, le palpitant à 80°/°FCM (véridique) alors que j'ai pas encore commencé.

Bref je parts pas confiant du tout, du tout...

Pour arranger le tout, 1 mois avant la course je me suis explosé la cheville  (entorse) à la Christolaise, alors je suis encore moins confiant.

pas couru depuis 1 mois, que du velo pour menager le bobo.

Dans la tête je suis clairement à la défaite assurée. pour moi, c'est écrit que je ne finirai pas.

je sais pas encore ou je vais abandonner mais je vais abandonner c'est sûr.

il n'empèche que je suis les conseils des freres kikou.

ainsi Cheville de miel m'a dit entre 2 déconnades lors d'une reco, " Bipbip sur l'EB il faut partir doucement, tu mets le frein à main...." "surtout ne jamais doubler frères Courotaf, signe que tu vas trop vite"

Bien chef Cheville , je parts donc dernier (enfin presque).Et quand je vois EWI et KATMAN partir comme des balles à la vitesse stratosphérique de probablement 5 ou 6km/h,

je décide de ne pas les suivre et de marcher tout au long de la course. Et oui, j'ai parcouru les 144 sans jamais courir.

Ah si, une fois, les 300 premiers metres et ça c'est arrêté là. Cousin Arclusaz, c'est une rando pour toi ce machin avec 2.7km/h de moyenne t'es finisher...

Au bout de 3 à 4 heures de marche, ça va mieux, j'ai déstressé un peu, prends la forme et me réveille de ma non nuit et de mon non sommeil.

 pour preuve je parle avec tout le monde et raconte des conneries à 2 balles...

je tiens le crachoir à un gazier pendant au moins 1/4 d'heure avant de me rendre compte qu'il parle pas français. 

les premiers lacs sont là mais la vue est complètement bouchée. La meteo ça ne se commande pas et tant mieux, alors inutile de râler. les cailloux dans le brouillard c'est beau quand même!

D'ailleurs un concurrent me dit : "je crois que par endroits il y a plus de cailloux que l'année dernière", "C'est les organisateurs qui en ont rajoutés des brouettes" lui répond un autre.

Très vite la montagne devient complètement minerale, et y a pas à tortiller, c'est technique et j'adore ça. c'est top. ce terrain c'est ce qu'il me faut. 

Les cailloux, on va quasiment jamais les quitter durant le premier jours.

quand je dis "cailloux" vous m'aurez compris, c'est pas des graviers pour jouer à la petanque pendant un barbecue avec les potes.

Arrivé à la praz. on a droit à du vent froid, je mets les vêtements chaux et je me cailles les miches quand même. Là on nous apprend que nous ne ferons pas la croix de belledonne. 

des concurrents râlent auprès des benevoles.

Ce genre d'attitude me gonfle... je ne suis pas intervenu, mais j'aurais du leur dire leurs 4 verités.

1) c'est pas la faute des benevoles,et en plus ça se fait pas. 

2) les décision des organisateurs ça ne se discute pas. il y a un réglement, en s'inscrivant on l'accepte, sinon on prend son sac et on va faire une rando avec bobonne.

3) raller c'est très con, ca sert à rien,

4) l'image de notre sport prend cher avec ces conneries.

Le froid ne va jamais nous quitter...

j'ai passé un nombre de fringues impressionnant.

je suis parti très prevoyant et je m'en félicite; sur l'ensemble de la course, j'ai quand même passé:

3 sous-couches chaudes (merinos),

2 cuissards hiver longs,

3 polaires

2 paires de gants.

2 bonnets.

1 coupe vent étanche 10000mm (decat, nickel)

1 surpentalon 10000mm (decat toujours nickel).

la pluie et le sac de délestage trempé y étant pour beaucoup dans le nombre de changes.

J'ai beaucoup appris sur l'organisation sac/ vetements avec l'EB, et ça c'est top.

Mine de rien le parcours de repli est bien raidasse et ça me plait.

J'ai hate d'arriver à jean collet.

Frangin Alba m'a prévenu que cousin Arclusaz était présent au refuge JC pour nous faire la fête.

Mais le grand cousin à dû avoir peur du froid, pas là le cousin. c'est pas grave je t'en veux pas, je sais que tu as pensé à nous pendant toute l'aventure.

En revanche notre gourou barbu de Cyss avec son coupe vent FINISHER UT4M qui claque est présent avec de la biNNNOUZZZE,... RRRRAAAAHHH j'ai refusé la bière. peur de pas avoir de jambes après.

Je bouffe, bouffe , bouffe, en me souvenant du deuxième commandement de Cheville de miel:"sur l'EB il faut bouffer, il faut faire QUE BOUFFER le premier jour, sinon tu canes...."

Bien chef Cheville.

l'une de mes hantises étant les problèmes gastriques, et les pb alimentaires étant responsables de 50% des abandons, je préfère les devancer, et me renseigne beaucoup sur le système digestif du sportif

. donc, régimes alimentaires spécifiques 1 mois avant.

pas d'alcool (putain c'est dure...)

pas de gluten (j'ai toujours pas compris pourquoi, mais je le fais...)

cure de sels mineraux.

Jours de la course, manger tout le temps, ne pas donner la possibilité à l'estomac de s’arrêter.

manger varié. c'est à dire de tout.... (le sandwich 4 quarts confiture saucisson banane ecrasée tuc,  c'est top.)

boire citronné et coca pour activer les sucs gastriques toutes les 10 minutes (j'ai passé 1 litre de pulco citron sur l'EB) résultat: 0 problème.

Mais qu'il est beau ce Bipbip!!!

 

le tronçon Jean collet /Habert AIguebelle est magnifique. gros bloc, D+ à donf. c'est top, top, top.

j'ai les jambes, c'est énormes. les montées sont des formalités. 

arrivé à HAbert d'aigubelle, je tombe sur la troupe EWI/ BENMAN/ KATMAN.

merde, j'ai plus rien à bouffer, et le ravito est très, très, light....(la soupe sans sel est dégueue)...

je taxe à Ewi un biscuit napolitain. Merci EWi c'est cool.

Katman est au plus mal, il a mal au bidon, plus rien qui passe. et son moral est en chute libre.

il a rien bouffé depuis Jean collet!!!!et c'est pas avec cette soupe qu'il va y arriver.

je reste un moment avec Katman pour le faire bouffer, mais rien à faire...

heureusement, pendant ce temps, des bénévoles se pointent avec du saucisson, je leur en taxe un max en vu d'atteindre le pleynet.

19h on quitte le camp direction col de la vache sans passer par l'aigleton.

Katman part avec moi. en plus d'être un type génial Katman a un courage énorme. il est cuit et repart sans rechigner jusqu'au pleynet. 

j'essaye de le faire boire du coca par petites gorgées toutes les 5 min.

et suis bien content, quand il arrive a avaler sa p'tite ration de sucre. au pied du col de la vache la nuit tombe et la pluie aussi, puis à 500 mètres du sommet un vent fort et un mélange pluie grésile.

je gueule à qui veux entendre "ELLE EST PAS BELLE LA VIE BORDEL DE MERDE" putain j'adore ça. on se prend mère nature en pleine gueule, Le kif. C'est très con, mais c'est dans ces moments là que je me sents être pleinement VIVANT.

on y voit rien, c'est l'apocalypse, dès que je lève la tête c'est le brouillard, et la grêle me frappe le visage. on avance lentement de bloc en bloc.

au sommet c'est énorme.... CHAPEAU BAT au type qui était là haut au point de contrôle, il a du bien ce les cailler.

la descente jusqu'au lac est interminable....la même chose, en pire.

on se déplace en groupe de 4/5 personnes. Katman va mieux. en tous cas il avance mieux que moi, tant mieux. mais je le perds de vue dans la dernière descente; et ne sais plus s'il est devant ou à l'agonie plus haut.

bref j'arrive au pleynet vers 0h30. cramé. je rejoints le pc securité pour prévenir que j'étais avec un gars mal en point depuis le habert d'aiguebelle, que j'ai perdu à la descente, et qu'il s'appelle Katman

ET LA, je passe pour un con, Katman est juste devant moi et je l'ai pas calculé... ENORME.

sur ce, je vais bouffer mon plat de pâte et récupère mon sac de délestage, trempé, merde, c'est con, je repartirai donc mouillé.

je ne prends pas de douche (3 douches pour 500 gaziers, c'est pas gérable)

Et à ce moment là je pense abandonner. alors je pars au dortoir. je m'allonge parterre ( pas de lit dispo). Je pense pouvoir utiliser la technique Elnumax pour abandonner la tête haute : tu t'endors, et si tu te réveille pas pour la BH à 4 heures du mat et bien c'est fini.

sauf que,Pas moyen de dormir.. . ce dortoir est affreux, du bruit, du monde. à 3h 30 je decide de repartir... j'abandonnerai à Gleysins, quand mon frangin m'aura foutu une main au cul  (il part à 6 h pour le 85km)

Elnumax m'avait prévenu lors de ma cuite autour du lac d'aigubelette, "le Pleynet c'est bidon. faut pas y trainer"

J'ai froid, suis cramé, je titube, je pleurs de fatigue. je n'arriverai jamais dans les BH à Gleysin et c'est pas grave, les ultra c'est pas pour moi. Je ne sais pas gérer le sommeil et le stress,

et puis c'est tout.

 

au premier ravito il y a du café, Putain ça fait du bien. à coté il y une cabane et je demande si je peux dormir. c'est parfait pour finir hors BH ce petit coin...

un gazier viens avec moi pour essayer de pioncer, et il me dit. Je suis Benman on a mangé ensemble hier soir. Ah bon, je ne m'en souviens pas... enfin pas trop. je le reconnais pas.

en tout cas dans la cabane il n'y a qu'un lit et qu'une couverture. alors bon je tiens à préciser que je n'ai rien dormis à cause de BENMAN, oui car il ronfle le monsieur. Donc si j'abandonne à gleysin

c'est de sa faute.

Je regrette de pas avoir fait un selfie...mythique.

on se lève environ 1 heure plus tard, il fait jour, les premiers du 85km passent comme des balles...

on rebois un café ensemble... entre pote de chambrée.

On repart, discute pendant un long moment, une bonne partie du chemin, c'est étrange comme les individus se confient dans ces moments. on se dit plein de choses sur nos vies, notre manière d'être, nos défauts, nos actes manqués, enfin surtout moi, j'suis bavard c'est affreux... l'EB c'est aussi une séance de psychanalyse en montagne.

 Merci Docteur BENMAN. c'est grâce à toi si j'arrive dans les BH aux gleysins. tu m'as boosté.

à Gleysins, on arrive 30min avant la BH.

je suis cramé, je pleurs, j'en peux plus.

je vois arriver mon frangin Alba. on est bien content de se voir.

Je repars donc direction superCollet sans passer par le col de moretan.

le chemin est pas terrible. je m'en souviens à peine.

Si il y avait eu le col de moretan j'aurais très probablement abandonné.

à Super collet je tombe sur ma p'tite famille et me refait la fraise,

soupe, douche à poil entre deux bagnole sur le parking. avec 3 bouteilles d'eau chaude.... ça fait du bien...mais j'essaye de dormir....ERREUR....je n'y arrive pas et en me levant.

j'ai pas du tout envie de repartir, j'ai l'appelle de la bagnole.

je me sents pas capable de terminer les 47km restants, la voiture est là. la petite famille aussi. il me suffit de dire que j'abandonne, et hop ce sera fini.

en plus les 47 restants je les connais avec le parcours des crètes 2016.

apparement il est arrivé le meme syndrome de l'abandon au Keke sur l'UT4M.

Suis-je victicme du syndrome du KEKE?

Caro me dit qu'elle m'accompagne les 50 premiers metres. Alors je repars...

Je croise Peno qui me motive comme il peut pendant un instant.

alors...je me parle à moi même et à haute voix.

"BIpbip, tu vas te sortir les doigts du cul" "maintenant t'as plus le choix, t'envoies du steak un point c'est tout"

et de faire le point sur tout ce qui va bien.

"bordel de merde, bipbip, t'as pas mal aux jambes, tout va bien, tu vas pas nous casser les couilles, parce que t'as pas de gestion du sommeil."

alors j’accélère. ET merde je me mets à avoir une renaissance.

dans le col des ferices j'ai des jambes c'est énorme. je parle tout seul et les concurrents que je double hallucinent... ils croient que je les injurie , alors que je me parle à moi même.

au refuge des ferices j'ai une douleur qui apparaît au tendon releveur de la cheville et je m'arrète pour strapper leger. les benevoles me filent un sachet de soupe pour que je me la fasse à val pelouse.

la soupe Echappée belle

en montée j'ai pas mal. alors j'envoie un max. en descente j'ai mal alors je traîne.

à val pelouse, j'arrive vite, repars dans la foulée, sans réfléchir, le brouillard est là, intense. Je ferai le chemin jusqu'au pontet avec Antonio un gars du 85km qui a un bon

 

 

tempo, idéal pour arriver tôt. en plus il est bavard et me tiens éveillé, même si je calcule rien a ce qu'il me raconte tellement je suis claque. au pointage d'arpingon, on tombe sur Vik

AAAhhh ça donne envie de s'arrèter : il me propose une cote de porc et du vin. je prends le cochon, la meilleur cote de porc de tout belledonne, mais pas le vin, j'ai peur que ça me flingue.

Merci Vik t'est top

c'est étonnant je suis épuisé par le manque de sommeil, mais physiquement j'ai la caisse.

le pontet arrive également très vite. je suis parti de super collet à 15h30 pour rejoindre le pontet à 1h 45 donc ça va.

Mon frangin est déjà arrivé à aiguebelle il m'envoie un message de soutien, je lui écris"je bouffe ma soupe et je me casse"

je repars, les montées bien que très raides passent facetoche, j'ai des jambes. mais les descentes sont affreuses à cause de ma tendinite.La cheville à doublé de volume.

j'arrive enfin à aigubelle à 5h 47, sous les bravo du frangin. Et là ENFIN J'ABANDONNE

Merci frangin sans toi je serai pas allez au bout. je serai resté au pleynet.

l'année prochaine je la refait avec toi, c'est sur et tu seras bien obligé de la terminer.

Quant à moi si j'apprends a gérer mon sommeil et mon stress, on sera au top.....

Merci le BOUZIN, merci les KIKOU, je vous adore

les benevoles sont top

Pour finir,

Beaucoup termine un Ultra avec LE MENTAL mais pas les jambes,

moi je termine avec les JAMBES mais pas de mental.

 ouais j'suis arrivé à l'envers et alors?

 

37 commentaires

Commentaire de Benman posté le 05-09-2018 à 23:33:06

putain c'est boooon ce truc. Bravo pour ta remontada étonnante et fabuleuse. tu es un héros d'avoir terminé ça si vite. Bon, puisque tu casses l'adage qui dit que ce qui est à belledonne reste à belledonne, je me vengerai dans mon récit! une couverture pour 2, c'est un peu juste, donc je suis obligé de ronfler pour essayer de faire de la place... c'est une technique apprise en chambrée à l'armée.

Commentaire de Trixou posté le 06-09-2018 à 08:52:01

Finir l'EB... Non mais allô quoi !
Un grand bravo !!!

Enorme pression sur le frangin du coup...

Commentaire de Albacor38 posté le 06-09-2018 à 08:59:19

Alors celui-là je vais le déguster comme on savoure un grand vin.
Par petites gorgées au fond de mon canapé
Bons moments en perspective... :)

Commentaire de Albacor38 posté le 06-09-2018 à 09:06:06

Non Trixou pas de pression. Je sais que je peux le faire désormais. Et j'ai une envie de malade. Bon ça peut ne pas suffire mais mon programme d'aout 2019 est calé :)

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 16:18:03

Ah ca va être bon frangin...le kif...

Commentaire de Ewi posté le 06-09-2018 à 10:33:42

Tres fort Bipbip, je dois dire que tu m'as fait peur au Habert Aiguebelle. J'aurai du te filer du salé en plus du petit gâteau. Bravo pour ta fin de course. On se reverra surement sur l'EB 2019 ;)

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 16:16:50

Merci Ewi,
peur pour la bouffe?
si tu savez ce que je me suis enfilé jusqu'au Habert d'A., dans l'absolue je craignais rien jusqu'au Pleynet.
bouffer tout le temps c'est la solution...

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 16:52:32

...savais...absolu…(orthographe)désolé.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-09-2018 à 12:08:16

Tu es un grand champion !
(carton rouge à maman barbelon !!!)

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 15:04:57

Ouais, t'as vu comme je suis beau, aussi. (j'ai rajouté une photo).

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 15:09:39

ma maman n'y est pour rien, elle s'inquiète c'est normal…

Commentaire de Chasse-Neige posté le 06-09-2018 à 13:16:39

Bravo Champion, et quelle aventure !
Deja que sur le long on n'arrivait pas a te battre, avec tous ces enseignements que tu as tiré de cette année, tu va etre injouable...
Et qui sait si seul le frangin t'accompagnera...

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 16:11:12

merci,
si tu tu viens l'année prochaine, y'a moyen que ce soit bien cool.

Commentaire de richard192 posté le 06-09-2018 à 14:05:12

Bravo BipBip!
Moi je le trouve pas si mal que ça ton mental. Ça me paraît assez naturel que tu te poses pas mal de questions sur un format si long, surtout avec le brouillard et le froid.
Tu vas pouvoir nous conseiller sur la gestion des courses hyperlongues et sur le matos à prendre.

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 16:07:31

merci richard192.
toi tu serais vraiment à l'aise sur ce parcours…
ouais j'ai pris une bonne leçon sur ce trail, ça va me servir sur les prochain.

Commentaire de le_kéké posté le 06-09-2018 à 15:44:04

Énorme, tu as été trop fort, bravo.
Le mieux sur ces courses c'est de ne jamais croiser la famille et la voiture dans la 2ème partie du parcours, la petite voix de l'abandon peut être trop forte pour des petits mentales comme certains mais tu as été plus fort bravo.
L'année prochaine je pense tenter ma chance aussi, mais pas sur que j'arrive à partir aussi doucement. En tout cas c'est une perf énorme et surtout une belle aventure intérieure ...

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 16:04:00

Merci kéké.
alors on le fait avec Alba. et on raconte des conneries tout le chemin. tu veras la première partie c'est top.
sinon, t'es toujours partant pour échange fromage production perso contre ton baton guidetti? pour info il me faut 120cm. je suis cours sur patte, j'ai des jambes de crac-nains.

Commentaire de le_kéké posté le 06-09-2018 à 16:07:29

Oui pas de pbm pour le bâton, je pensais même que ton frère l'avait déjà embarqué la dernière fois que je l'ai vu chez moi, il doit être un poil trop grand (2 ou 3cm) mais c'est assez facile à couper je crois en le mettant un petit coup dans l'eau chaude pour faire ramollir la colle ...

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 16:08:34

ok je te prépares un plateau de fromage..

Commentaire de Corne de chamois posté le 06-09-2018 à 16:29:27

Putain, des décisions à la con, il s'en prend un paquet chaque année à la SSEX :
- Bouk en 2014 : je suis au sommet de ma carrière, j'ai un talent inné en course à pied désormais je ne me ferai plus mal aux entrainements
- noruas en 2015 : je vais vendre ma charcuterie, j'en ai ras le cul de faire bouffer de la bidoche à tous le voironnais
- l'ignoble en 2016 : je vais plus mettre de capotes, on verra bien si je choppe des verrues à la bite
- faizan en 2017 : je crois que je vais déménager dans l'isère et acheter un chien, ça va meg !!!
- Et toi bipbip en 2018 qui prend cette décision un peu folle, mais qui fait aujourd'hui de toi un héros. Bravo.

Commentaire de bipbip73 posté le 06-09-2018 à 16:42:36

est-ce toujours cyss le responsable???
il est convainquant notre gourou barbu.

Commentaire de Corne de chamois posté le 06-09-2018 à 16:44:45

cyss à pas l'air comme cela...

Commentaire de Philippe8474 posté le 06-09-2018 à 17:46:32

Whaouuu CR de Warrior!!
Pas de mental, pas de mental... Ki c'est qu'a vu la ligne, hein? Tas tenu la ligne, tenir, tenir... Le reste après, on a juste à le vivre intensément. Et t'as sacrément réussi!
Deux, trois trucs à gérer un peu mieux avant, et ça va énorme!

Commentaire de bipbip73 posté le 07-09-2018 à 17:56:35

merci…
apprendre à destresser et être cool…
c'est mon futur objectif… (yoga, sofro???)

Commentaire de Thomas74 posté le 06-09-2018 à 18:45:50

Ton récit est ÉPIQUE. Je me tâtais jusque là pour faire soit le 85 soit le 140 l'année prochaine et tu sais quoi ? Ce sera l’intégrale suite à cette lecture. Choix pas du tout raisonnable mais on s'en branle d'être raisonnable.

Ah tu parlais du gluten à un moment, en fait j'ai lu que c'était inflammatoire... donc réduire cette quantité dans notre bouffe c'est pas mal surtout si on a des soucis de tendinites (comme tout ce qui est acidifiant en fait).

Commentaire de bipbip73 posté le 07-09-2018 à 17:57:44

nickel... ca va faire du monde sur l'EB l'année prochaine...

Commentaire de peno38 posté le 06-09-2018 à 21:16:33

Salut Jeff et bravo pour ta course. J'ai fait ce que j'ai pu pour la motivation :)
Et je peux te le dire maintenant, quand on s'est croisé à Super Collet et que tu parlais encore d'abandon, je ne pensais pas que tu verrais Aiguebelle. J'avais raison, step by step, ravito par ravito, petite victoire par petite victoire... et hop la cloche ! Encore Bravo.
P.S : ça va faire du monde dans Belledonne en Aout 19 ;)

Commentaire de bipbip73 posté le 07-09-2018 à 18:00:37

j'ai bien senti que tu ne donnais pas chère de ma peau à S-Collet.
tu avez raison, pas beau à voir le bipbip.
le pire c'est que 1h après être reparti, j'avais de nouveau la forme.
RENAISSANCE.

Commentaire de Katman posté le 06-09-2018 à 21:45:42

Ouahou!!! Il s’en est passé des trucs pendant que je prenais la navette, le train pour Chambéry et un petit tour à IKEA pour faire plaisir à ma femme qui me ramenait à Vizille chercher ma voiture!!
Superbe performance physique ET mentale d’un super gars! Bipbip c’est le mec en or qui prend le temps de s'arrêter dans la loooongue montée de la vache pour te filer une gorgée de coca toutes les 5 min. Sans toi j’y serais encore lol! Tu m’as bluffé par ta volonté intacte, ton enthousiasme face aux éléments déchaînés et ce positivisme qui te mène au bout de cette folle aventure!
Moi c’est décidé, l’EB 2019 devra compter avec moi, parce que je suis revanchard mais aussi pour partager des moments humains comme tu m’as fait vivre (je serai plus loquace l’an prochain, promis, là ça m’etait Impossible..)
Encore bravo!! Respect pour cette course magique et ton récit épique!

Commentaire de bipbip73 posté le 07-09-2018 à 18:02:53

Merci Katman.
nickel pour l'année prochaine, on ce refera des reco.
maintenant tu connais exactement ton problème à résoudre pour y arriver.

Commentaire de Noruas posté le 07-09-2018 à 09:04:15

Très belle performance sportive ! Je n'ai eu aucun doute sur le fait que tu arriverais au bout.
Très beau récit ! ça nous change des récits insipides de certains...

Commentaire de bipbip73 posté le 07-09-2018 à 18:03:47

merci Noruas à ton tour maintenant.

Commentaire de Albacor38 posté le 07-09-2018 à 22:34:36

Un des plus vibrant et sincère récit que j'ai pu lire sur Kikourou. J'ai bien fait de prendre mon temps pour le lire. C'est un bijou.

Commentaire de Cheville de Miel posté le 11-09-2018 à 11:29:24

Cool que les conseils des loosers Finishers puissent servir. Pour l'avoir encore vécu la semaine dernière in fait le sport individuel le plus collectif.
Bravo pour ta promenade!

Commentaire de Arclusaz posté le 24-11-2018 à 23:22:03

'Tain, comment j'ai fait pour le manquer celui là !!!!!!
ce n'est pas un CR, ce n'est pas une course que tu nous décris, c'est toi à chaque ligne, à chaque mot. c'est d'une sincérité totale, sans aucun artifice, c'est humain, c'est toi.
tu es vraiment un sacré gars et je suis vraiment heureux que les hasards de la vie (et de kikourou) nous aient enfin permis de faire mieux connaissance. Ne change surtout rien. Merci.

Commentaire de bipbip73 posté le 30-11-2018 à 17:43:41

merci cousin…
je suis sincère quand j'écris que ce machin est pour toi… tu marche 48h et c'est bon.. 2019....c'est pour toi.

Commentaire de courotaf posté le 05-06-2019 à 23:44:08

Bravo à toi, avec un peu de chance on se croisera cet été là haut…

Un des pièges de cette course est le contraste : quand t'es en chemin tu comprends bien qu'abandonner ne résoudra pas tes problèmes vu la distance qui te sépare de la civilisation… par contre, sur les ravito, avec son bitume connecté à la ville et tout ces véhicules vides qui n'attendent que toi pour t'extraire de ta conditions la tentation est vraiment Hénaurme.

Ne crois pas que tu n'avais pas de mental… bien au contraire, nous autres poireaux de la team JLBHAC c'est notre qualité la plus précieuse : celles qui nous permet de mettre en place l'efficace stratégie du salami et de ne faire qu'une (longue) bouchée de cette trace magique.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !