Récit de la course : Ultra Tour du Beaufortain 2019, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Ultra Tour du Beaufortain

Date : 20/7/2019

Lieu : Queige (Savoie)

Affichage : 639 vues

Distance : 108km

Objectif : Se défoncer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Chronique d'un UTB inachevé

CHRONIQUE D'UN UTB INACHEVE ....

 

 

Le Lundi est souvent un jour compliqué. La veille je suis rentré tard du Beaufortain après un petit détour pour déposer mon compère Fabrice à Jougne, tout au bout du Doubs. Je suis un peu dans le cirage, il est temps de ranger le barda après ce grand WE à Queige a l’occasion de la 11ème édition de l’UTB. Au fond de ma caisse de matos je tombe sur le profil de la course, que j’avais oublié de glisser dans mon sac … Pfff, quand je visualise la position du ravito de La Journée au 77ème kilomètre je me dis que c’est vraiment trop nul d’avoir bâché là, alors que le plus dur était fait et qu’il restait moins de 30 bornes et largement assez de temps pour passer sous l’arche dans les délais.

Après une soirée popotte sympa et détendue partagée avec Estelle Patou et Fabrice Milanesi au camping, nous n’avons pas tardé a nous glisser dans nos sacs de couchage. Ça fait une éternité que je n’avais pas passé une (toute petite) nuit sous la tente, juste un peu perturbé par le fait d’avoir oublié a la maison ma batterie d’appoint pour recharger téléphone et Garmin pendant la course. Mais le lendemain dans le Sas de départ je m’étais fait une raison pour le suivi Strava et j'étais parfaitement confiant pour aller chercher un second UTB après celui 2013, bouclé au forceps.

En réalité je n’ai jamais trouvé de bonnes sensations. Je suis pourtant parti tranquillement, en prenant le temps de profiter de la magie du départ, de la belle guirlande des frontales partant a l’assaut des montagnes, puis de capturer la beauté des paysages découverts depuis tout la haut, dés le levé du soleil. Au fil des lacets je voyais Fabrice s’éloigner progressivement et j’ai vite compris que les jambes n’étaient pas terribles. D'un autre coté je me disais que la journée allait être longue, qu'il fallait rester patient et que peut être … Mais j’ai ressenti un point de côté dès la première descente et il ne m’a plus quitté de la journée. Probablement le signal d'alarme d'un corps a qui j'ai trop demandé depuis le début d'année. Jamais je n’ai réussi à courir relâcher, en harmonie avec le décor sublime qui nous était offert, je n'ai pas trouvé le plaisir dans lequel je cherche aujourd’hui l’énergie pour avancer.

Après avoir passé le Col du Grand Fond, toit de l'UTB, j'ai assuré une descente correcte, puis une petite foulée sur la grande piste qui nous mène au Cormet de Roseland, pratiquement à mi course. C'est là que je me suis fais doublé par un Olivier Boyer euphorique, boosté par son fan club familial … J'imagine le bonheur de vivre ces instants, c'était un moment vraiment sympa. Olivier est reparti très rapidement, pendant que j'ai pris un long moment pour me repasser les pieds à la Nok,changer de chaussettes et de chaussures, profiter de la table de ravitaillement et remplir ma poche a eau et un flasque au taquet en prévision de la longue section de 17 km qui suivait …

J'ai été un peu étonné le lendemain d'entendre plusieurs top 10 se plaindre du manque d'eau. Nous connaissions tous l'emplacement des ravitos et points d'eau, si le règlement n'impose qu'un minimum de 0,6l, rien n’empêche d'en mettre un peu plus dans ses réservoirs. La semi autonomie est une composante de trail, le poireau moyen sait parfaitement gérer ça. Il n'y a aucune raison qu'un élite qui met la moitié moins de temps a courir la distance n'en soit pas capable.

Pour ce qui me concerne 1,7 litres pour rejoindre le Hameau de la Gittaz n'était pas de trop. Si je n'ai pas manqué d'eau j'ai bien senti là que j'allais être juste question essence … J'avais déjà l'impression d'être épuisé et il aurait probablement été plus sage de bâcher là, j'aurais eu moins de regrets ensuite. Mais je me suis dit que le plus dur était fait et qu'avec la nuit de meilleures sensations allait peut être revenir …

Il n'en a rien été, je me suis traîné lamentablement dans la longue montée suivante, doublé sans cesse sans pouvoir accrocher personne, sans trouver les ressources mentales pour prendre le relais de cet énorme coup de pompe. Dans la tête j'avais lâché et la liaison avec le ravito de La Journée m'a semblé interminable. Quand je suis arrivé la responsable de poste était en liaison téléphonique avec le PC et indiquait qu'il restait une place dans la navette … je me suis instantanément porté volontaire, soulagé sur le coup de mettre un terme a ce chemin de croix, convaincu que j'allais m'endormir dans la minute.

En fait sur le chemin du retour je me suis connecté au Live pour découvrir la superbe performance d'Estelle, 1ere fille et 20ème au scratch après une course parfaitement maîtrisée. Et également la belle course menée par Fabrice, éternel espoir du trail français (c'est lui qui le dit), bien remis de son coup de mou à Gerardmer il y a un mois, qui fera une excellente deuxième place en V3 !!!!

Le sommeil qui suivi fut profond mais la nuit très courte, réveillés par la voiture ouvreuse de l'Etape du Tour cyclo … Mais la matinée fut une excellent moment de partage avec des coureurs connus ou pas, avant une belle et chaleureuse remise des prix et un excellent repas de clôture, à l'image d'une organisation vraiment impeccable.

Une nouvelle fois je dois constater que la haute montagne n'est pas un terrain qui me convient … Il faudra se remobiliser pour tenter de faire figure honorable sur l'Ultra Monté Rosa en Septembre ou j'aurai le privilège de représenter la famille Kikourou … Pour la suite je vais probablement réduire la voilure et me limiter a des courses dans la montagne a vaches, moins prestigieuses mais qui finalement me procurent plus de plaisir. En attendant je suis renté en Alsace avec un bon kilo de Beaufort, et ça c'est que du bonheur !!!

Installation au camping de Queige avec Fabrice

Vendredi soir, briefing avec François Camoin, le Boss de l'UTB

Estelle nous a retrouvé pour le pique nique popotte du soir ...

Fabrice Milanesi, l'espoir du trail français, dans le Sas de départ

Les trailers contemplatifs profitent de la magie du levé du jour

le premier des nombreux contrôles répartis tout au mpng du parcours

Col de la Bathie

Magnifique passage avec le Mont Blanc en toile de fond ... Malheureusement les sensations ne sont pas là, j'ai du mal a profiter pleinement

Lac de Saint Guerin

 

et sa fameuse passerelle ...

Montée vers le Cormet d'Arèches

Lac des fées ...

Lac d'Amour ...

Mythique Pierra Menta

Le redoutable Col a Tutu ... chaud la descente !!!

Au loin le Refuge de Presset, prochain ravito, très attendu

Laurent Schwartz le vosgien, figure de l'UTB, au refuge de Presset

Lac de Presset ...

Poucet un peu dans le gaz et Olivier en pleine bourre au ravito du Cormet de Roselend

Lac de Roselend, vue depuis la crête après le Rocher du Vent

Lac de la Gittaz

les deux lacs ...

Petite mousse bien méritée avec Super Estelle jambes de feu et Fabrice, l'espoir du trail français

Championne ...

Juliette Blanchet a la seconde place ... ça classe la performance dEstelle jambes de feu !!!

Joli podium des filles

Podium caté, avec Fabrice à droite

Bravo Fabrice !!!

6 commentaires

Commentaire de PhilippeG-576 posté le 26-07-2019 à 09:37:53

Salut Gilles, mince, désolé pour ton arrêt, un jour sans cela arrive ?
(Faut surveiller la récup...)
Toujours de belles photos, merci à toi !
Pour le Monté Rosa j'espère que tu auras repris du poil de la bête ?
Bonne récupération et au plaisir :-)
@+
Philippe

Commentaire de poucet posté le 26-07-2019 à 12:40:16

Merci Philippe. Eh oui, trop de fatigue accumulée probablement .... un trail "normal " serait passé, mais cet UTB est sacrement costaud et nécessite d'être au top. Tant pis ... J'espère bien faire meilleure figure au Mont Rose. Bel été a toi.

Commentaire de PhilippeG-576 posté le 26-07-2019 à 13:48:06

Merci et j'espère bien que tu vas réussir ton Mont Rose, on va suivre ton épopée ainsi que celle de Thomas ;-)

Commentaire de Ze Man posté le 26-07-2019 à 21:05:27

Quelles photos ! Merci beaucoup ! C'est un régal.

Commentaire de TomTrailRunner posté le 26-07-2019 à 21:08:30

Ah ben, je ne t'ai pas vu... ce sera encore plus intime à l'UTMR;

Clair que ce n'est pas un "petit" morceau, surtout à ne pas prendre à la légère.
Bonne récup

Commentaire de poucet posté le 26-07-2019 à 22:48:53

Ben on s'est quand même croisé aux douches du camping ... a bientôt au Monte Rosa Tom

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !