Récit de la course : Trail du Petit Ballon 2008, par laurent-trail

L'auteur : laurent-trail

La course : Trail du Petit Ballon

Date : 16/3/2008

Lieu : Rouffach (Haut-Rhin)

Affichage : 1348 vues

Distance : 45km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un BUFF qui fait Plouf et une autre histoire

En attendant d'ajouter mon commentaire sur ce trail voici l'histoire d'un BUFF qui fait Plouf !!!

Comme le petit poucet, un Kikoureur ou Kikoureuse à semé son buff en route

Certainement dans l'espoir d'avoir un bon prétexte et revenir le prendre l'année prochaine 

Mais le petit Buff était tellement maheureux, à se noyer dans ses larmes, qu'un camarade de club l'a ramassé et me l'a confié pour l'aider à retrouver son/sa  propriétaire et ses brisées (sente d'animaux) habituelles

Vite, vite il se m'orfond, même en compagnie de mon propre buff, faites lui un signe qu'il puisse retrouver la tête qu'il affectionne

____________________________________________

 

Nous étions là ce matin, pas trop matinal, pas trop "grass-mat", les premiers départs étant à 9h90, le notre à 10h. Ce qui de notre avis est un peu tard, mais il y a faire.

Outre de soutenir moralement les bénévoles qui s'activent nous nous sentons investis d'une mission. Nous surveillons (Chut ! Discrètement) le passage d'une éventuelle sorcière, des fois qu'elle s'échappe de la Hexenturm [i]

 

La première à prendre le large c'est Danielle mais d'une part c'est une copine de l'association et surtout elle n'a rien d'une sorcière ! Elle est suivie d'une multitude composée de coureurs, coureuses, trailleurs, trailleuses mais point de sorcière ici bas. Nous voilâmes rassurés.

 

Peu de temps après nous prenons notre propre envol. Moins gracieux que celui des cigognes qui nous on fait l'honneur de nous accueillir hier d'un battement d'aile délicat, mais plein d'un optimisme raisonné au pied de ce Petit-Ballon.

 

Quelques coteaux nous servent d'apéritif, pardon : de mise en jambes. En ce début de saison les miennes en ont bien besoin. D'ailleurs mes guiboles et les cannes jouent une partition à quatre mains (plutôt à quatre pieds) car en fait j'ai pris les bâtons malgré un parcours qui s'avérera relativement roulant.

Les collines sèches du  Strangenberg nous offrent leurs contreforts avec pour principaux spectateurs les anémones pulsatiles[ii]. Leur coloration violette permet de bien les repérer et par conséquent de les éviter d'un pied léger.

Pas vues, ou pas remarquées les alouettes lulu. Seulement remarqué les allurettes de Momo, Titi, Cricri & Riri, les copains qui à tire d'ailes me laissent sur place. 

 

 

Avant Osenbach, je le confirme, il n'y a plus d'auroch[iii]. Les cheveuils, sangliers et autres cervidés sont en vacances, nous circulons entre nous. Osenbach, c'est le premier ravito, je passe sans faire de pose. Autonome j'ai encore largement de quoi progresser dans mon sac et j'ai trouvé un petit rythme qui me convient bien.

 

Après Osenbach, c'est le col du Firtzplan. La pente est régulière, le chemin assez large. Cela donne le temps de discuter les uns avec les autres.

Pour commencer avec Schnacka[iv], kikoureur éploré d'avoir perdu son buff ; buff qui n'a pas fini d'alimenter la chronique (cf. le début de ce propos et les premiers commentaires) mais nous ne le savons pas encore. Jusqu’à la fin du parcours nous ferons un peu l'élastique. Dans la descente nous en profitons pour deviser de choses et d'autres, plus particulièrement de l'usage des bâtons et du marathon du Beaujolais ou nous nous retrouverons certainement.

Discuter aussi avec Diane dont je fais ici la connaissance. Au hasard de la progression dans le col, nos pas se trouvent cote cote. Sans faire aucun effort nous sommes au même rythme, nous servant mutuellement de métronome. Allure bien calée, progression assurée, il ne reste qu'à discuter et à profiter du moment. Au Boenlesgrabe je ne m'arête pas non plus, Diane me rattrapera à l'orée de bois, juste avant le Petit Ballon, alors que j'enfile mon coupe vent. Plus véloce que moi dans la descente nous ferons le contact, et un petit brin  de causette aux deux ravitos et à l'arrivée.

 

Entre temps le Petit Ballon a été franchi. En réalité je n'en ai pas bien profité. Le vent violent et le grésil cinglant ne m'as pas donné l'occasion de faire le 360° promis et d'un seul coup d'oeuil embrasser la plaine d'Alsace, la Forêt Noire, les Alpes et les Vosges : dommage. D'un autre coté ce passage sommital est très court. Sortie de forêt, juste le temps de traverser quelques arpents de chaumes naturelles et nous voila rebasculé en direction de Rouffach. La descente par contre est un vrai régal (hors mis sur la fin les quelques de voie bétonnée et très pentu). Le chemin, puis le sentier panoramique parsemés de quelques passages nécessitant plus de vigilance et de pieds, c'est parfait. Un très beau retour, d'autant plus que le final se fait en rejoignant l'allée des humanistes, il y a de quoi être ravi jusqu'au bout.

 

Epilogue : Message de Schnacka reçu ce jour : "Salut, L'orphelin a enfin retrouvé son père. Les 2 te disent Merci. En espérant te revoir sur une course. Bonne continuation sportive."



[i] / "la tour des sorcières" // Nota : la majorité des commentaires culturels ou touristiques de ce propos sont tirés d'un document de Mr Nicolas Fried. Ce document nous a été remis avec les documents de course ; merci de cette bonne initiative. Voir également : www.alsace-en-courant.com

[iv]  / schnacka = escargot en alsacien, m'a - t - il dit

 

3 commentaires

Commentaire de schnacka posté le 18-03-2008 à 11:04:00

Salut Laurent,

Je suis le petit poucet qui a semé son buff.
Tu dois certainement te rappelles de moi. Nous avons fait un bout de route ensemble sur la fin du parcours (après Osenbach) et ta conversation m'avait bien plu (en particulier sur l'usage des batons)
je ne sais pas si tu te rappelles mais je t'avais même demandé si tu n'avais trouver un Buff Kikourou...

Maintenant comment faire pour la tête du schnacka retrouve son couvre chef !!

Merci par avance à ton camarade de club.

Jean-Michel dit Schnacka

Commentaire de steffan posté le 18-03-2008 à 11:21:00

Sur cette course, ce buff a vraiment une histoire, avec Xavier et David, nous avons fait une partie de la course avec lui, et oui à ce moment il était au poignet d'un traileur qui recherchait désespérement son propriétaire depuis bien des kilomètres, mais qui reconnaissait avoir trouver la chance et le bonheur depuis qu'il était entrer en sa possession !!!!

Commentaire de laurent-trail posté le 18-03-2008 à 16:59:00

Le petit Buff à plus le sourire, je viens de lui transmettre de bonne nouvelles
Il est maintenant impatient de reprendre la route, tout beau et tout propre qu'il est, avec son propriétaire.
Pour être plus pragmatique :
* je me rappelle bien de ces deux conversations. Mon buff était encore sans alter ego à ce moment là ; ce n'est qu'après le repas de course qu'il a retrouvé de la compagnie.
* Regardant ta fiche de kikoureur, le constat est simpliste : nous ne sommes pas dans la même région. Soit tu viens faire le trail de la Vallée de Chevreuse (je suis adhérent de l'AsR Trail) et je te remet à ce moment là. Mais ne cherche pas à t'inscrire maintenant c'est complet de "chez complet" depuis plusieurs semaines. Autre solution plus simple donne moi ton adresse directement sur ma messagerie et le petit buff te rejoindra par la poste. Il userai trop ses petites pattes si il rentrai par les chemins
A+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !