Récit de la course : Semi-Marathon de la Forêt - 21,1 km 2008, par Jihem

L'auteur : Jihem

La course : Semi-Marathon de la Forêt - 21,1 km

Date : 10/8/2008

Lieu : St Hilaire De Riez (Vendée)

Affichage : 902 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

le semi du coin d'à côté

Que vais-je bien pouvoir raconter de ce semi ? Un 100 bornes, ça se raconte, il y a l’avant, il y a l’après. Il y a l’euphorie, le doute, la douleur. Il y a les rencontres, les paysages. Mais un semi ? Même en forêt… Sur 100 bornes, on a le temps, on peut en perdre. Un semi se court à bloc, ou presque. En plus je suis en vacances, mon cerveau au repos. Encore plus au repos qu’à l’accoutumé… Essayons quand même.

 

Ce semi-marathon de la forêt, je l’abordais pour la seconde fois. Je l’avais couru en 1h34 et une poignée de choses qu’on appelle des secondes l’an passé. Les secondes, ces petits instants qui se succèdent à la vitesse du cœur lorsqu’on est affalé sur le canapé, les pieds sur la table du salon. Pas le cœur de celui qui travaille, qui monte les escaliers, a peur du chien, ou s’émeut du regard de la jeune femme. Je parle du cœur du fainéant, qui n’a même pas le courage de traîner son corps fatigué jusqu’à la bière salvatrice du frigo. Mais je m’égare…

 

Cette année, j’espérais bien un temps variable, voir maussade, pour m’aider à descendre sous les 90 minutes visées. 90 minutes, c’est un bon format pour le cinéma. Surement la durée de 80% des films qui passent au ciné du coin. Et encore, l’Escurial est un ciné d’art et d’essai, donc question standard… Je note au passage que l’expression cinéma du coin est assez curieuse. Au coin de la rue, on trouve l’essentiel de l’activité d’une ville, vous avez remarqué ? le boucher du coin, l’horloger du coin, l’épicerie du coin… Le reste se trouve juste à côté : le boulanger d’à côté… Mais passons… et revenons à la course. Cette course qui a failli tourner court, puisqu’au cours de ma préparation, je me suis pris une belle gamelle. La chute devient une réelle habitude chez moi et je vais finir par croire que je suis distrait…

 

Au final, j’ai eu la peau de la clôture qui m’avait agressé en se dressant devant moi. De ma peau, elle n’en avait obtenue qu’un petit morceau. Péripéties.

 

Atre évènement intervenant au cours de ma prépa, l’entrée dans ma 43e année, celle du franchissement de l’âge marathon, de l’arrivée dans l’ultrâge. 42 ans, l’âge de mes pieds diront certains, ou certaines. Encore que, ça dépend. En chaussure de ville, je chausse du 41 et ½ Ca tombe parfois sur 41, parfois sur 42. Des fois, la demi-taille est disponible. Mais pour la course à pieds, je me chausse en 43 1/2, ce qui me laisse encore quelque marge par rapport à mon âge. Mais pour le marathon, la distance est la même pour tout le monde.

 

Je suis né un 6 août. Pour ceux qui voudraient retenir la date, c’est aisé. C’est l’anniversaire d’un des évènements les plus sinistres de l’histoire du monde, à savoir celui de la bombe déversée sur Hiroshima. Triste référence. Depuis le 7 août, où un petit entracte dans mes vacances m’a permis de faire une petite visite sur kikourou et de vous remercier pour vos zapibersdais, je possède une autre référence, bien plus heureuse. Mon anniversaire tombe le même jour que celui d’une star de kikourou, à savoir le Mustang en personne. C’est pas ti beau ça ?

 

De fils en aiguilles, de dates anniversaires en pointures de chaussures, me voici donc au jour J, sur la ligne de départ, la tête surmontée de mon foulard kikourou qui ne me quitte plus, ce qui me vaut les moqueries de ma petite famille. Ceci étant, il m’a valu le plaisir d’être accosté par l’ourson que j’aurai le plaisir de retrouver aux terrils ( en attendant, je te souhaite bonne chance l’ourson, pour tes débuts sur triathlon).

 

Pan, c’est parti. Le semi marathon de la forêt se déroule sur un joli parcours à couvrir 3 fois, qui longe la forêt de Saint-Hilaire pour y pénétrer parfois, délaissant alors le bitume pour le chemin.

Je passe le 1er kilo en 4mn 08. C’est parfait. Je franchis les 10 kms en 41mn 10. Je suis un peu en avance sur mes prévisions, mais tout va au mieux. A 5 kilomètres de l’arrivée, un maudit point de côté m’empêche d’accélérer. Notez qu’on dit un point de côté, mais qu’il n’y a pas de point du coin. C’est comme ça. Un point de côté de quoi ?

 

N’empêche que de côté ou pas, ce point ne me quitte plus jusqu’à l’arrivée. Dommage. Je finis sous les 1h27. J’ai fait une course régulière et je sens que je peux faire mieux. Je suis satisfait.

 

A l’arrivée, on me tape dans le dos. C’est Laurent, un camarade de classe de 20 ans. Déjà… Et puis je cherche et je retrouve l’ourson, que je salue une dernière fois. RDV fixé aux terrils.

 

Prochain contact programmé avec le bitume : Belvès en avril prochain.

 

Amis lecteurs bonsoir, et bien oui, je ne sais pas comment ça se raconte un semi. Pas tapé.

14 commentaires

Commentaire de domdom g posté le 01-09-2008 à 18:51:00

bravo pour ce cr et felicitation pour le chrono qui est pas mal pour un vieux de 42ans hihihi lol!

encore bravo

Commentaire de shunga posté le 01-09-2008 à 19:07:00

PAs mal pour quelqu'un qui trouvait rien à dire.
PAs mal pour un papi de la quarantaine.
PAs mal du tout pour un gars du coin.

Commentaire de l'ourson posté le 01-09-2008 à 20:03:00

Salut Jihem,
Bien content de lire ton CR sur ce semi où tu as eu la bonne idée de mettre ton buff kikourou :-)
Bon anniversaire avec un peu de retard...
Merci de tes encouragements pour mon prochain 1er triathlon et rendez-vous à la Course des Terrils si je ne me noye pas dans la baie de la Baule ;-)))

Commentaire de Mustang posté le 01-09-2008 à 20:39:00

Peuuu tu verras !! tu seras bientôt très heureux de faire un long cr sur un 6km!!!

Cela dit, l'excuse du "rien à dire", ça passe une fois!! mais la prochaien fois n'oublie pas de pa

Commentaire de Mustang posté le 01-09-2008 à 20:42:00

oups!!!! fausse manoeuvre!! donc je continue, tu as quand même bien avancé sur ton semi!! et donc la prochaine fois, n'oublie pas de parler de la forêt de Riez!!

Commentaire de grandware posté le 01-09-2008 à 20:57:00

Ce que tu peux être enervant avec ton air de ne pas y toucher... je vais être obligé de t'enlever une rotule, comme ça tu feras moins le malin ! Et ça en feras une de plus pour ma collection...

Commentaire de hellaumax posté le 01-09-2008 à 21:01:00

vraiment original, ton CR, JIHEM, j'adore!
A bientôt aux Terrils

Commentaire de francois 91410 posté le 01-09-2008 à 22:00:00

Courir avec un point de côté ... y en a bien qui courrent avec un boulet tout le temps!!
Merci pour ce récit, et bravo pour la perf

Commentaire de Pat'jambes posté le 01-09-2008 à 22:08:00

J'en rigole encore de ton CR Jihem... Ca m'a rappelé un certain chroniqueur matinal de radio qui vivait "une époque moderne"...

Et puis bravo pour ta perf que j'aimerai bien égaler avec mon 36... Ca m'en bouche un coin (de côté) tiens!

;-)

Commentaire de hagendaz posté le 01-09-2008 à 22:25:00

belvès? hum pas mal comme objectif

Commentaire de Epytafe posté le 02-09-2008 à 06:49:00

Il a rien compris Grandware... T'enlever une rotule... C'est pas avec tes jambes que t'es le plus énervant, mais avec ton clavier ! Très beau CR...

Commentaire de Bambi posté le 02-09-2008 à 16:59:00

bon anniversaier et merci pour ce super recit
bravo pour ce chrono

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 02-09-2008 à 18:27:00

Meuh, 1h27 sur un semi, il m'a battu ! Bouh ! Espèce de jeune !

Commentaire de Bambi posté le 10-05-2009 à 08:56:00

joliment raconté, joliment couru
bravo

dis-moi - il est plat / roulant le parcours ? quel type de surface (bitume, chemin forestier) ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.23 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !