Récit de la course : Les Gendarmes et les Voleurs de Temps - 32 km 2010, par Théophile

L'auteur : Théophile

La course : Les Gendarmes et les Voleurs de Temps - 32 km

Date : 23/5/2010

Lieu : Ambazac (Haute-Vienne)

Affichage : 1017 vues

Distance : 32km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

29 autres récits :

Les Gendarmes et les >Voleurs...

 

La course des Gendarmes et des Voleurs de Temps – Ambazac


Situons un peu la chose,


Nous sommes le 23 mai, jour de mon anniversaire, de la fête de mon père, j'ai vécu les 14 premières années de ma vie à Limoges, j'ai découvert la course nature à Ambazac quand mon père avait fait cette même course, j'ai couru un nombre de fois incalculable des cross dans la boue du domaine de Muret (lieu ou se déroule la course),

Voila pour la symbolique, autant dire que j'ai envie de bien faire ! 2h30 serait vraiment cool mais 2h45, dans les 100 premiers je serais ravi aussi.


Nous arrivons sur place le matin, il fait déjà très chaud, je retire mon dossard, vais me préparer, puis me rends sur la ligne de départ 15 minutes avant le coup de pistolet, je m'échauffe, fais des petites accélérations, tout va bien je suis confiant, ma 22ième place sur le 34 km de l'Ardéchois m'a mis en confiance, les entrainements se passent bien, aucune raison que ça foire aujourd'hui,


Les organisateurs ont du mal a nous faire passer derrière la ligne de départ, on va finalement partir 200 mètres devant, je suis dans le devant, ça part relativement vite mais pas autant que je croyais, le premier kilomètre est avalé sans qu'on s'en rende compte, mais je sens déjà la chaleur, je ralentis un peu. On repasse vers le départ puis on s'échappe dans les bois, je me laisse doubler, il fait très chaud et ma fréquence cardiaque est très haute, mais sinon tout le reste va bien.


Au bout de 3 kilomètres j'ai des frissons, c'est le début de la fin, j'ai pris un coup de chaud, le bonhomme n'est plus la, je me battrais a courir pendant encore 10 kilomètres, je marcherais ensuite jusqu'au 27ième en me faisant doubler par 2700 personnes, vider, plus de forces, les larmes aux yeux...


Mes parents me ramène sur le stade d'arrivée, je suis dégouté, c'est le sport, mais la c'est dur, ce n'était pas un objectif, mais juste finir bien j'aurais aimé...


Maintenant l'entrainement a repris, la forme est la, prochain objectif, suivre Kilian sur sa traversée des Pyrénées, j'ai gagné le concours Salomon, va donc falloir assurer, en tout cas ça va être une super aventure !

 

4 commentaires

Commentaire de Pat'jambes posté le 28-05-2010 à 21:58:00

;-( ... Et ben dis donc... Dur, dur... Merci pour ce CR qui montre que parfois ça merde sévère et qu'il faut relativiser, rebondir...

Bon anniversaire tout de même!

Commentaire de NDM posté le 28-05-2010 à 22:00:00

Ah la la! dur d'être prophète en son pays! Je crois que nous avons souffert du même mal. En bon limougeauds qui se respectent, on était pas habitué à la chaleur! ;-)

Remets-toi bien et sans pourtant te connaître, mon petit doigt me dit que tu reviendras, encore plus fort, et que tu l'auras ce top 100.

Quand à moi, un top 1000 me suffirait ;-)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 29-05-2010 à 10:33:00

Rien n'est jamais courru d'avance, la preuve!Merci pour ton récit et bonne récup.
Essaie de bien analyser cette affaire pour éviter que ça se reproduise.

Commentaire de JM2CJC posté le 29-05-2010 à 16:34:00

Slt TEO
pour un coup bambou , ca ressemble plus à un coup d'buis , comme on dit chez nous.
Bonne recup à toi et a une prochaine fois
Fait des photos avec le BIG ONE pour nous
Jean-Marc
http://chierryjycours.unblog.fr/

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !