Récit de la course : Grand Trail du Limousin - 65 km 2012, par nico2938

L'auteur : nico2938

La course : Grand Trail du Limousin - 65 km

Date : 27/5/2012

Lieu : Ambazac (Haute-Vienne)

Affichage : 882 vues

Distance : 65km

Objectif : Objectif majeur

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

29 autres récits :

Grand trail du Limousin 2012

Les Gendarmes et les Voleurs de Temps est une classique du calendrier. En arrivant sur le site, j’ai compris pourquoi. C’est vraiment idéal pour accueillir une belle manifestation sportive dans un cadre somptueux.

Côté course, je suis au départ de la 4ème manche du TTN avec pour support ce grand trail du Limousin. Un parcours de 65 km et 2000 m de dénivelé positif qui s’annonce usant.

8h00, environ 800 participants prennent  place sur la ligne de départ. Une grande ligne droite où nous serons précédés par les chevaux. L’ambiance est très détendue, on se salue avant le début  des hostilités.

Le départ est donné et je me positionne aux avants postes en compagnie de tous les prétendants à la victoire. Rapidement, un groupe de 7-8 coureurs se forme avec Thierry Breuil, Sylvain Court, Fabien Chartoire, Fabien Antolinos, Romuald De Paepe. Je suis à l’aise dans ce groupe où le rythme est pour le moment raisonnable.

Nous restons groupés jusqu’au 8ème km où Thierry et Fabien Chartoire prennent quelques longueurs sur le groupe. Je reste sagement en retrait  avec Fabien Antolinos car je sais qu’il gère toutes ses courses à merveille. Le parcours est agréable même s’il y souvent des pistes sur ce début de course. A la faveur d’une descente, le groupe de 5 se reforme et devient même un groupe de 6 lorsque Romu revient sur nous. Je suis à l’aise pour le moment mais je reste toujours bien à l’abri. Ce n’est pas à moi de faire le rythme.

Première descente technique, je suis à l’arrière du groupe et je me retrouve en 6 ème position avec Fabien A. Thierry assume son rôle de favori et il s’en va à l’avant en compagnie de Fabien C. A la faveur d’une longue montée, je lâche quelques longueurs sur Fabien tout en revenant sur Romu.

Pour résumer, je suis en 5 ème position. Devant, il y a duo (Thierry et Fabien C) puis Sylvain Court et ensuite, Fabien A et moi-même. Toutefois, une évidence s’impose dès que la pente s’élève Fabien est le plus fort. Je reviens à la faveur des relances et des descentes sans trop en faire mais il me semble évident que Fabien est un ton en dessus. Aux alentours du 30ème kilomètre, nous revenons sur Sylvain et c’est un trio qui se lance à la poursuite des 2 fuyards de tête. L’écart est d’environ 2 minutes donc rien n’est définitif. On attaque une belle descente technique qui dure un bon moment. Nous sommes toujours tous les trois mais à chaque bosse, Fabien prend quelques longueurs.

Le parcours devient vraiment excellent lorsqu’on doit descendre dans un ruisseau et c’est agréable de se refroidir un peu les jambes. Dans la montée suivante, on rejoint Fabien Chartoire. Il était incertain la veille du départ et sa blessure va le contraindre à  l’abandon. C’est dommage car il était en forme. Me voilà donc en lutte pour la 3ème marche du podium. L’autre Fabien ayant profité de cette grimpette pour prendre la poudre d’escampette. Je reste avec Sylvain et on se relaye tout en s’encourageant. On discute un peu même si les discussions sont limitées lorsque la fatigue devient de plus en plus présente.

La température commence à s’élever et je ressens de plus en plus de lassitude dans les montées. Ce parcours est sélectif et il n’offre aucun moment de répit. On nous annonce une minute de retard sur le second et je suis surpris car vu notre rythme, j’étais convaincu que les 2 leaders allaient augmenté l’écart. Rapidement, nous avons en point de mire Thierry. On le rejoint, je lui glisse un petit mot d’encouragement. J’imagine qu’il doit être déçu de la tournure de sa course.  Il n’arrive pas à accrocher notre foulée et notre duo reprend sa marche en avant.

La situation est simple. Fabien Antolinos va gagner sauf accident et la bataille pour les autres places du podium va se jouer entre Sylvain et moi. Malheureusement, j’ai de plus en plus de mal à courir lorsque la pente s’élève. Au 55ème km, un mur se dresse sur notre passage et on grimpe tranquillement avec Sylvain. Je suis presque heureux de voir cette montée pour marcher sans regret. A la relance, j’ai un vilain mal de tête et rapidement, des picotements apparaissent dans le bout des doigts. A ce moment-là, Sylvain s’en va. Je suis à sec et les signes évidents d’une déshydratation se font sentir. J’atteins le dernier point d’eau où je remplis mon bidon. Je bois beaucoup mais le mal est fait. J’ai laissé filer une seconde place qui était sans doute à ma portée ou tout au moins, j’aurais pu jouer jusqu’aux derniers hectomètres.

Il reste un peu plus de 5 km à parcourir et je m’efforce de le faire le plus rapidement possible car je n’ai aucune idée des écarts à l’arrière. Les kilomètres s’égrènent lentement. A 2 km du but, c’est une piste bien raide qui se présente et je marche sans remords. Je commence à croiser des personnes et c’est le signe que la ligne d’arrivée est proche. Une dernière montée sur les marches où la foule est nombreuse et me porte avec ses encouragements. Je joue un peu avec en sollicitant son soutien. J’en ai bien besoin car les crampes me titillent les quadriceps.

Enfin, la délivrance arrive sous la forme d’une dernière descente. Je savoure ce premier podium sur une manche du TTN. J’ai fait le job comme on dit dans le jargon. Je coupe la ligne en 5h21’55’. J’ai puisé dans mes réserves physiques et mentales. 

Bien sûr, il y a une légère déception car j’ai fait 56 km avec Sylvain. Fabien était le plus fort, il n’y a rien à dire. Sylvain est un beau dauphin et il prouve sa régularité. Thomas a géré à merveille sa course pour prendre la 4ème place sur un parcours qui n’est pas forcément sa tasse de thé. Enfin, le top 5 est complété par l’enfant du pays (de la région plutôt) Thierry Breuil. Un grand champion qui malgré une fin de course dans la souffrance a bouclé le parcours. La marque des grands et surtout, la preuve de l’immense respect qu’il porte à tous les concurrents, organisateurs, bénévoles et spectateurs. Un respect qui n’a d’égal que son palmarès. Il y aura des jours meilleurs pour lui car le travail est toujours récompensé.

Quel beau parcours et quelle belle organisation ! Un grand merci à tous les bénévoles !!

 

4 commentaires

Commentaire de richard192 posté le 30-05-2012 à 08:47:32

Bravo Nico pour cette gestion de course presque parfaite. Encore un podium parmi les meilleurs. Je suis persuadé que la 1ère marche sera pour cette année.
Je suis également ravi qu'un champion comme toi apprécie les terres du Limousin pour le trail.
Bonne continuation et bravo encore.

Commentaire de nico2938 posté le 30-05-2012 à 08:55:12

Merci Richard!
C'est un beau terrain de jeu qui ne laisse pas beaucoup de répit. Il y a de quoi faire de très belles courses et acceuillir de grandes manisfestations.
J'ai été surpris par le parcours que je pensais moins dur.

Commentaire de bouh17 posté le 31-05-2012 à 08:37:06

Bravo Nico pour cette belle course. Quel niveau!
Un tres beau podium.

Commentaire de laulau posté le 31-05-2012 à 11:15:41

Merci de nous avoir fait vivre la tête de course "de l'intérieur". Comme quoi, tout le monde a les mêmes soucis et les mêms joies pendant un trail, simplement à des vitesses différentes !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !