Récit de la course : Grand Trail du Limousin - 58 km 2015, par richard192

L'auteur : richard192

La course : Grand Trail du Limousin - 58 km

Date : 24/5/2015

Lieu : Ambazac (Haute-Vienne)

Affichage : 832 vues

Distance : 58km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

29 autres récits :

GTL : A découvrir & à redécouvrir

De retour sur le format long des Gendarmes et des Voleurs de temps à Ambazac 3 ans après l’avoir bouclé dans la fatigue et la douleur, j’envisage cette année à mieux gérer mon alimentation ce qui m’avait fait défaut par le passé.

Encore une fois, je profite de ce retour en Limousin pour retrouver tous mes amis locaux traileurs et surtout la course terminée pour partager le repas de récupération autour d’un bon BBQ.

 

Revenons à la course. Cette année le Grand Trail du Limousin est plus discret n’étant plus à l’affiche du TTN long comme il y a 3 ans. Nous sommes un peu moins de 500 participants sur un parcours de 58 km et 2400m de D+. Comme toujours, nous assistons au rituel d’avant départ, hélicoptère de la gendarmerie, parachutiste puis départ derrière les gendarmes en habits d’époque à cheval pour faire le tour du site de départ du Muret sous l’ovation du public toujours très nombreux. C’est toujours la même chose, mais je ne m’en lasse pas.

 

Je pars avec pas mal de doute sur mon physique : curieusement la veille j’ai ressenti un début de sciatique avec des douleurs sur toute la jambe droite (bas de tibias, mollet et fesse). Je me dis que ça passera après quelques minutes, mais durant les 13 premiers km, j’aurais mal frisant parfois la chute tellement les douleurs sont aigues. Par conséquent, le départ est beaucoup plus lent que prévu et même si j’ai accéléré dans les 2 1ers km pour être bien placé, je perds régulièrement des places et passe le km 10 avec 3 minutes de retard sur mon temps de passage prévisionnel.

 

Curieusement, après le km 15, les douleurs s’estompent et je peux enfin me concentrer sur ma course.

A partir de ce moment-là, je ne serais plus doublé et je vais lentement remonter le classement. Dès le km 20, les premiers signes de fatigue et de déshydratation gagnent les coureurs les moins aguerris. Faut dire que certains malgré la liste des équipements obligatoires comprenant une réserve de 1.2 L partent avec 2 mini-gourdes de 125 cl et qu’il y a parfois plus de 20 km entre 2 ravitaillements : 1 suicide !

En regardant les temps de passage de la version 2014, je visais un temps de parcours entre 6h20 et 6h30. Mais au fil des kms, j’ai gardé le cap des 10 km/h avec une petite avance de 2 min jusqu’à 18 km de l’arrivée. La fin est toujours plus délicate à gérer car elle nécessite de nombreuses relances et un bon mental pour se forcer à courir sur les faux plats montants même bien fatigué.

Le parcours est magnifique : sous-bois frais, hautes herbes, bords d’étang, petits ruisseaux à traverser ou à longer : typique du Limousin. Certes ce n’est pas les montagnes iséroises que j’ai pris l’habitude de côtoyer, mais ça vaut le détour surtout avec ce temps idéal.

La barrière des 50 km franchie avec un peu de retard sur le 10 km/h mais avec beaucoup d’avance sur mon prévisionnel, je sais que finir sous la barre des 6h devient envisageable. En plus, j’aperçois à quelques centaines de m un coureur que je connais et qui marche toujours bien ici. Ça me donne du courage pour m’accrocher. Derrière le trou est fait, je pense avoir plusieurs minutes de marge.

J’arrive enfin sur le final et la montée vers la chapelle toujours noire de monde pour les arrivées du 32 km un peu avant midi et du 10 km en fin d’apm.

Mais vers 14h, c’est un peu moins dense. Pas bien grave, je vois mon fils avec tous mes potes engagés sur le 32 km qui m’attendent au pied de cette dernière montée et m’encouragent. Juste ce qu’il fallait pour me donner les jambes de finir en donnant tout et terminé en boulet de canon en 5h48 à la 12ème place. Bon classement à relativiser avec peu de coureurs chevronnés présents et à plus d’1h du vainqueur T. Breuil toujours aussi performant à 43 ans. Quelle durabilité !

Une superbe course qui m’a fait passer par tous les états et un week end bien rempli. J’y reviendrais forcément un jour.

11 commentaires

Commentaire de Lolotherunner posté le 26-05-2015 à 17:33:47

Felicitations, belle perf. !
Inscrit sur le 32km, dont le denivelé de 1087m m'a suffit amplement, je n'ose imaginer l'aligner sur cette distance de 58 km avec un denivelé doublé.
Venu en famille, on a vécu un WE magnifique à Ambazac : super orga., des activités pour tous et le support des familles : Gé-nial !
Merci pour ton Compte-rendu.

Commentaire de richard192 posté le 26-05-2015 à 21:14:05

eh oui c'est beau le Limousin surtout sous ce temps. Je suis ravi que ça plaise à d'autres car moi j'en viens alors je ne suis pas objectif. Et comme tu le dis, ça sera une édition réussie.
Merci

Commentaire de CROCS-MAN posté le 26-05-2015 à 20:25:40

bravo pour ta perf et merci pour ton récit et ces belles photos

Commentaire de richard192 posté le 26-05-2015 à 21:29:24

Merci, je t'ai aperçu au départ (ton déguisement m'a attiré) mais je n'ai pas porté attention à tes pieds! Quel CXX, pour une fois que j'avais l'occasion de te croiser.
Bravo à toi pour la succession d'épreuves que tu enchaînes et des perfs toujours régulières. Tu es désormais connu en Limousin, j'en ai eu des échos.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 22:32:08

58 kms à 10 km/h, pffffiiiooou... Bientôt tu seras l'esprit du trail de l'esprit du trail !!

Commentaire de richard192 posté le 27-05-2015 à 21:56:50

non, non à chacun son esprit!

Commentaire de Deudeu87 posté le 27-05-2015 à 22:09:04

Super perf Richard... Même blessé tu envois! Moi, je suis resté à la maison, mais comme tu le dis "J’y reviendrais forcément un jour"

Commentaire de richard192 posté le 27-05-2015 à 22:35:55

pas une blessure réellement, mais suffisamment douloureux pour ne penser qu'à ça pendant un moment. Merci Dominique et à se voir peut être au sentier de la diligence. Cette année il semble de retour alors j'y serais.

Commentaire de Deudeu87 posté le 27-05-2015 à 22:46:38

Sans faute Richard... Sympa aussi le Diligence.

Commentaire de Albacor38 posté le 28-05-2015 à 23:04:58

Certes ce n’est pas les montagnes iséroises ... mais 2400D+ quand même !
Je suis impressionné par ton chrono sur la distance et avec un tel dénivelé . Respect Richard.

Commentaire de richard192 posté le 29-05-2015 à 06:50:46

Merci Christian. C'est une gestion de course bien différente car on peut presque toujours courir. Place maintenant à la course en montagne en commençant par la Chartreuse!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !