Récit de la course : Ultra Trail de la Brie des Morins - 87 km 2015, par Aliaslu

L'auteur : Aliaslu

La course : Ultra Trail de la Brie des Morins - 87 km

Date : 25/4/2015

Lieu : St Cyr Sur Morin (Seine-et-Marne)

Affichage : 2086 vues

Distance : 88.2km

Matos : - Altra Superior 2.0
- Ultra Bag 3L WAA

Objectif : Terminer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

20 autres récits :

Un premier Ultra

L'idée de faire un trail long me trottais dans la tête depuis un certains temps, j'avais envie de découvrir ce qui se passe après les 42km195 si on continue a courir.

Ce trail en est a sa seconde édition pour le 87km. 3 personnes de mon club l'avait fait l'année dernière, ainsi qu'un autre ami Traileur. Ils m'en avaient tous dit du bien.
15 jours après le Marathon de Paris, ca fait juste. Mais bon, j'ai envie de faire le fou. Je m'inscris sur le 66km.
Quelques jours après, je me dis, quite à faire du long, autant tenter le très long, je ne suis plus a 20km prêt. Je transfère mon inscription sur le 88km.
Je me lance dans l'inconnu, sans trop savoir comment je vais réagir.

Le matin de la course, réveil a 4h45, je prends un bol de weetabix, une douche, et direction le premier bus pour Meaux. De la je prends le premier transilien pour la Ferté sous Jouarre, ou une navette vient chercher les traileurs. Nous sommes trois à la prendre. Nous montons dans un fourgons, et nous faisont connaissances. L'un avait déjà participer à la première édition, l'autre est spécialiste du très long, avec plusieurs participation a la PTL.

Arrivé a Saint Cyr Sur Morin, ou se situe le départ, je part récupéré mon dossard, puis je vais saluer  Luca qui prend sons petit déj sur une des tables de la salle.  On vas ensemble au vestiaire se changer. Comme il est ambassadeur de la marque Waa-Ultra, il me propose d'essayer pendant la course le sac et/ou le teeshirt. Meme si je connais le proverbe "Ne jamais rien essayer un jour de course", Je prend quand meme le sac, et laisse le mien au vestiaire. Bien qu'il n'a que 3 litres de contenance j'arrive à caser sans problème ma poche à eaux 2L remplis au 3/4, et le materiel obligatoire : veste, frontale, couverture de survie, alimentation. Lui partira carrément sans sac, en réussissant a caser tout le materiel dans les poche de son teeshirt.

Je salut également les 3 autres membres de mon club. L'année dernière ils avaient terminé en 11h30. Puis direction la ligne de départ. On n'est pas très nombreux : il y a eu que 99 inscrit sur le 88 (et 110 sur le 66).

Saint Cyr Sur Morin - Doue : Km 0 - 18

On part sur une petite portion de route /chemin pendant un petit km, avant la premiere cote en single. Luca me dis "marche dés maintenant, ca sert a rien de courir, la course est encore longue". On marche, on arrive en haut, puis redescend de l'autre coté. On commence une portion en sous bois assez sympas, avec quelques cotes/décentes. A certains endroit par contre, le sol est bien boueux, il faut faire gaffe. Je chute, heureusement rien de grave, je peux repartir direct. Quelques personnes nous double, mon pote me dit "Eux, on les reverra bien avant la fin de la course, ne t'inquiète pas."

Apres la partie dans les bois, on arrive dans les champs, et on vois au loin une église sur une bute. C'est la que se situe le premier ravitaillement. On monte prudemment la bute. On est un petit groupe d'une dizaine de personne. Luca ironise en disant qu'il est le meneur d'allure 8h30.
Au ravitaillement, je prend un peu de saucisson (c'est comme ca qu'on ma vendu les trail), un verre de coca, et hop on repart.
On nous annonce déjà 12min de retard sur la tête de course. Pas grave, je suis pas la pour faire un podium.

Doue - La Tretoire : km 18 - 37.8

On dévale la prairie qui nous fait redescendre de la butte, puis direction a nouveau les champs, avant de retourner dans les sous bois. On passe la jonction du 66 peut après. Les bénévoles nous annonce que les premier coureur du 66 ne sont pas encore la. En effet quelques minutes après le quad ouvreur est suivie de deux fusées qui nous double très rapidement. Il sont encore frais, vu qu'il sont parti il y a moins de 5km.
On arrive a la partie que j'ai le plus détester : Une série de monté/decente dans des chemin très boueux. On passe juste a coté du ravitaillement, mais non, il faut a nouveau descendre jusqu'en bas, et tout remonter. Mon groupe prend une grosse avence sur moi, alors qu'il marche aussi. Je note pour plus tard "Apprendre a marcher vite en monté".

On arrive au deuxième ravitaillement. Je prend 5 verre de coca a la suite (oui j'avais soif), et me gave de saucisson, fromage, banane, tuc, et de tout ce qui me passe par la main. Je remplis également ma poche a eaux, et je laisse Luca et Tomrepartir pour m'assoir un peu. J'ai un petit coup de mou.

La Tretoire - Villeneuve : km 37.8 - 51.6

Quelques seconde après, un de notre petit groupe me propose de repartir tranquillement avec lui. Il est cuit aussi. Je repart, mais j'ai trop mangé, je suis ballonné. J'ai envie sois de tout vomir, sois d'attendre un peu. Je m'assois sur le coté, et le laisse filer. Les traileurs qui me double me demande si ca va bien, ou si je veux qu'on appel les secours. Je leur dis que je fais juste une petite pause. Apres cinq bonne minute, je repart en trottinant. On est a nouveau sur des lignes droites interminable dans les champs, mais heureusement les organisateur on mis des photos des finisher de l'an dernier qui revienne cet année, avec des petite phrase d'encouragement du style : "Allez Bechir, tu Déchires", "Alors Regis, tu as mal au cuisse" ou encore "Alors Eric, ca pique ?". Ca fait bien passé le temps, et mes jambes réponde un peu mieux. Il n'y a que lors des cotes ou je suis largué, et ou tout mes poursuivant me double. En décente au contraire, je suis tellement léger que je vole.

J'arrive au ravitaillement, ou je vois le gars qu'on m'avais promis de revoir. En effet il a l'air mal en point. J'ai cru comprendre qu'il allait abandoner, mais sur le classement final, j'ai vu qu'il finis finalement en 14h, il a bien du courage.
J'essaie d'être plus sage qu'au dernier ravitaillement. Je me pose quelques petites minutes, puis je repart.

Villeneuve - Jardin du Point du Jour : km 51.6 - 62.7

On attaque a nouveau par une longue cote. Je marche jusqu'en haut, et arrivé sur le plat, je continue a marcher un peu. Puis je reprend la course. Mes jambes me pique, mais j'essaie de me convaincre que ca ne peux que leur faire du bien. En effet au fur et a mesure des foulée, mes jambes vont mieux. Je commence a rattraper les personnes qui m'ont doubler. Certains me lance un "Mais comment sa se fait que tu cours aussi vite".
Un bénévole m'annonce le ravitaillement dans deux km, je me dis "Déjà", c'est passé super vite. Je traverse le morin, signe que c'est l'heure de commencer le retour vers Saint Cyr par l'autre rive, puis monte vers le ravitaillement a travers un chemin tracé par les pas des premier a travers un champs. En haut de la colline, deux gars de mon club m'encourage et me prenne en photos. Ca fait plaisir. J'essaie de marcher sans perdre trop de vitesse, je crois que je comprend mieux la technique. En haut, il faut faire encore un petit tour par le jardin, qui est superbe, pour avoir le droit d'aller au ravitaillement. Le gar de mon club me sort "J'ai du mal a te suivre, alors que je suis tout frais, bravo". Ca fait plaisir.
Au ravitaillement, je prend quelques truc a grignoter, et je m'assoie également quelques minutes. Mes comperes me laisse pour guetter l'arrivé des autres de mon club. En regardant ma montre, je me dis que je peux oublié le sub 9h, mais 9h30 est peut être jouable.

Jardin du Point du Jour - La Forge : km 62.7 - 76

Je me sent "presque" en pleine forme, a part mes jambes qui sont la pour me le rappeler qu'elle ont enduré un peu trop de kilometre. Je suis de plus en plus seul sur le parcours. Je double toujours des personnes qui ne cherche meme pas a s'accrocher, et ca fait du bien au morale. Apres quelques enchainement de cotes/décente j'arrive au ravitaillement de La Forge, accueillis en grande trombe par les bénévoles et le public présent. Je regarde ma montre, et me dis que le 9h30 risque d'être un peu short, mais le 9h45 possible sans gros craquage.

La Forge - Saint Cyr Sur Morin : km 76 - 88.2

Je repart du ravitaillement en meme temps que le type avec qui j'étais parti du deuxième ravitaillement. Je l'avais doubler un peu avant, mais il n'a fait qu'un arrêt très bref, de peur de ne pas repartir. Il en peu plus, mais se dit que la fin est pour bientôt. Il ne restera pas très longtemps avec moi, il n'arrive presque plus a courir. Il cour/marche.
A un croisement, un bénévole m'annonce 11eme. Je lui demande si le 10eme est loin, au cas ou je puisse tout donner, il me répond qu'il y a un gros écart entre nous deux.
Cet dernière partie est la partie qui utilise le plus de route. Il y a meme une section de plus d'un km sur route. Bien sur, il y a également quelques passage dans les bois, avec enchainement de monté décente.
A chaque croisement, les bénévoles m'indique le nombre de km restant "7.2" "Plus que 5.6" etc etc.
J'arrive au moment ou la bénévole m'annonce "2.2km avant l'arrivé, allez", et commence une montée infernal. Comme tout organisateur qui se respecte, on passe a 200m a vol d'oiseau de la ligne, on vois la ligne, on entend le speaker, mais on dois quand meme se farcir cet ultime cote. J'ai mal aux jambes, j'ai envie d'en finir. Arrivé en haut de la cote, je la dévale a vive allure, mais en regardant ma montre, je vois que ma vive allure, c'est a peine du 5'kilo.
Une dernière boucle dans l'herbe sur le plat, et je franchie victorieux la ligne d'arrivé.
Je suis dévasté, mais heureux. Jamais je n'aurai cru un jour pouvoir courir aussi longtemps, et prendre du plaisir.

On me remet mon tee shirt finisher (ou plutôt mon tee shirt "Briard"), et ma médaille, et je file m'écrouler au ravitaillement.

L'après arrivée

Je rejoins Luca, il finit 4eme en 8h45, sois une heure de moins que moi. Je profite du ravitaillement, puis je vais m'assoir sur une des table de picnic. Les bénévole nous signalent que le repas est a l'intérieur, la ce n'est que un petit ravitaillement.
Le chemin qui mène a la salle est un vrais calvaire. Mes jambes ont bien refroidis, je franchie avec difficulté le mini-pont en bois, et rentre dans la salle. J'en profite pour aller voir l'Ostéo. Il me fait quelques truc au dos, puis me dis qu'il faut que j'aille prendre une douche pour pouvoir allez voir les ciné-masseuse. C'est sur que masser des jambes pleine de boue, ca dois pas être l'ideal.

Je vais prendre ma douche, me change, et profite du repas avec tous les finisher qui continuent d'arriver. L'ambience est super sympas et conviviale. Finalement je n'aurai pas eu le temps de me faire masser.

Je ne regrette vraiment pas d'avoir choisis ce trail intimiste : parcours varié, bénévole toujours souriant et encourageant, prix super abordable, médaille et tee shirt finisher. Que demander de plus ? Des photos ? Il y a déjà plus de deux milles photos en ligne, et gratuite.

Au total il y a eu 77 finisher sur le 88, et 89 finisher sur le 66. Un peu moins de 1000 participants au total si on ajoute également les courses enfants, le 10km et le 30km.

Temps final : 9h44'11" 11eme place.
 

9 commentaires

Commentaire de Hockeyeur posté le 28-04-2015 à 13:06:33

Super course !!
Tu as dû finir juste devant un ami (il finit 12ème et il me semble que son temps est proche du tien).
Chapeaux à vous !

Commentaire de Hockeyeur posté le 28-04-2015 à 13:07:54

Excuse-moi je viens de voir que tu vis sur Chessy. J'y vis également. Tu t'entraines seul ou en club ?

Commentaire de Aliaslu posté le 28-04-2015 à 13:12:26

En club. Mais mon club est plus spécialiste du 10km et moins.

Le 12 eme finis quelques minutes après moi en effet.

Commentaire de caro.s91 posté le 28-04-2015 à 13:32:14

Ca donne envie de venir sur cette course.
En tout cas, bravo à toi ! :)

Commentaire de alain94 posté le 28-04-2015 à 17:21:27

Eh bien,
pour une première au delà de 42km195 c'est une belle réussite.
j'étais sur le 66 et t'ai doublé lorsque tu étais assis.
Tu as bien récupéré car c'est un avion que j'ai vu passé lorsque tu m'as redoublé à une dizaine de kms de l'arrivée ;-)

Commentaire de Aliaslu posté le 29-04-2015 à 00:20:02

En effet, j'ai eu un gros coup de mou, et je suis repartie doucement, pour ne plus pouvoir m'arrêter.

Commentaire de Tamiou posté le 28-04-2015 à 18:19:31

bravo voisin, moi je suis à chalifert et ancien de MÉGA Trail a Lagny.
Pour un premier Ultra, faire 87km en moins de 10h00, Ben chapeau !!!

Commentaire de Lapins Runners posté le 28-04-2015 à 19:02:00

Un grand bravo pour ta gestion de course et ce magnifique chrono décroché 2 semaines après le MDP.
Je suis malheureusement passé à côté de cet ultra situé à "quelques pas de chez moi". J'en serai l'année prochaine !!

Commentaire de PhilippeG-614 posté le 29-04-2015 à 08:45:36

Bravo Lucas (si je ne me trompe pas) d'avoir pu terminer ton 1er ultra;
Je fais partie du groupe qui t'accompagnait au début avec l'autre Luca et qui nous donnait le tempo, vous êtes partis ensemble dès le début et je vous ai rejoins ensuite.
Félicitations, c'est bien d'avoir pu prendre du plaisir sur cette longue distance, tu as de l'avenir si tu y prends goût ;-)
Bonne récup et à une prochaine:
Philippe

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !