Récit de la course : Saintélyon - Relais à deux 2006, par nicnic38

L'auteur : nicnic38

La course : Saintélyon - Relais à deux

Date : 2/12/2006

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 3851 vues

Distance : 68km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

500 autres récits :

SaintéLyon 2006

C'est décembre... donc Sainté-Lyon... depuis que je l'ai découverte avec des amis du CIRC en 2002, j'y suis toujours retourné.
Ce fut aussi mon premier Ultra... Accompagné de Did m'initiant au monde de l'ADM.
C'est donc toujours un grand moment quand je prépare cette course... et surtout quand j'y cours.

Après une saison de course à pied de petite envergure compte tenu de ma saison de roller, je ne voulais pas raté cette course... Déjà frustré d'avoir raté les Templiers suite à ma chute en roller à la Trans Roller.
pour la prépa pas facile... pas de sparing partner et pas de créneau entre midi et deux... du coup je cours le matin très tôt, a jeun (c'est bon pour la ligne). Enfin bref... les habitudes changent mais la motivation est intacte. je me suis faut tuyauter par les sportifs du coin avant de trouvé de nouveaux terrains de jeux : bord de l'Isére, Bastille, Rachais, Col de Vence... et bien d'autre que je n'ai pas encore essayé...
Enfin bref, j'ai bouffer un peu plus de dénivelée qu'a l'habitué, avec des parcours proches de ce que l'on retrouvera lors de la course. idéale quoi. Un début de tendinite n'aura pas raison de ma motivation : une semaine plus tranquille et c'était passé. La dernière semaine, j'ai un peu balisé, m'étant fait une petit élongation a la cuisse droite... donc repos complet... jeudi je ne sentais plus rien... Ouf!
Bref nous voilà samedi 2 décembre et je retrouve Seb et Lionel (qui feront la course sur le relais à deux) à training 7. Nous arrivons a Lyon vers 20h15 et recuperons un ticket pour prendre le bus direction le palais des sports de saint Etienne. Après une petite demi heure nous sommes dans un bus... Repos, j'essaie de dormir un peu... pas facile en bus... enfin on se relaxe... Ensuite tout se passe assez vite : recuperer son dossard, faire le tour de la hall pour trouver du monde (personne après 2 tours), boire un coup, se preparer poser son sac... je tombe sur les forumeurs de Planete Jogging... pas le temps de trop causé je veux passer au petit coin et c'est déjà le départ des équipes...
Vite vite c'est le départ des indiv... biensûr, je retrouverai personne... je suis au milieu du paquet : 2500 gus prêt pour 5 à 14 heures d'effort.
Le compte a rebours repris en coeur par les consurents s'acheve. Cette fois c'est parti :au bout de 2-3 minutes, je passe la ligne. ça commence a peine a trottiner... on se croirai sur un marathon de grande envergure... y a vraiment du monde. Heureusement la première partie est très large et il faut bien 4 voies pour accueillir tout ce petit monde. je tombe assez rapidement sur un groupe de Kikoureurs, fort joyeux, je fais donc connaissance rapidement avec ces joyeux lurons. Leur objectif est de 7h15... ça tombe bien , c'est a peu prêt ce que je veux faire... Avec ce monde c'est pas simple de resté avec le groupe... Un bon moment de passé. Arrive le premier ravito et c'est la fête du slip : 2-3 tables pour 2000 assoiffés... c'est un peu juste. je chope un verre et taille la route... que de monde... Du coup je perds le groupe du Coach... avec dans l'idée qu'un passage au petit coin leur permettra de me rattraper... Mon estomac qui me tarodait depuis quasiment le début me laisse tranquille au bout d'une vingtaine de kilometres (le transit intestinal s'arrête lors de la course à pied, la preuve est faite ). Enfin bon c'est un soucis de moins. Un gel et 3-4 cachets de Green Magma. Ces 20 premiers kilos se sont bien passés, pourvu que ça dure. A certains endroits, je me remémore la Sainté-Lyon de l'année derniere (fait hors orga). Mais aujourd'hui pas de silence... je suis dans la marée humaine, reconfortante et amicale...mais que j'aime le silence... la météo est idéal, avec mon manche longue et mon collant. arrivé dans les hauteur, le brouillard est au rendez vous donnant vraiment une ambiance ouaté. La frontale passe à la main en position anti brouillard... Roulez jeunesse! Dans les montées et les descentes la circulation devient très dense. Quelque soit le dossard, ça souffle a la montée... ça se bouscule un peu par moment... Le pire c'est dans les descentes où il faut vraiment s'employer pour doubler... Tiens voila la pluie... heureusement, la forêt est la tel un parapluie gigantesque... Me voilà à Sainte Catherine. la forme, bon d'accord on a fait que 30 km... Bonne idée d'avoir bougé le ravito sur le stade foot en stabilisé (avant c'était tout petit et en ville). Je traine pas... bois deux verres et repars avec une poignée de mandarine... Toujours autant de monde... Assez rapidement, je trouve 2 gars avec une bonne allure... je me calle derriere eux... c'est la partie qui m'a semblé la plus grisante...Normal, c'est un faut plat descendant. Quand ça remonte, il grignote du terrain (chacun son allure), dans les descentes, je les rattrape ... avec des cuisses fraiches ça déroule bien... je les lache suite à deux petits raidillons marchés et un ravito ultra rapide à Saint Genoux (un verre et 2 poignées de mandarine manger dans la côte qui suit). D'ou l'interet de bien connaitre le parcours... je trouve un nouveau partenaire sympa avec qui nous "dévalons" (tout est relatif... Après beaucoup de kilos on croit toujours aller plus vite...) jusqu'à Soucieu... pas trop le temps de se poser de question, les jambes sont là...Encore... Un nouveau rativo super rapide... eau + mandarine... en marchant et c'est reparti. Je regarde ma montre... je suis dans les temps pour faire moins de 7 heures... Cool... Je me fais rejoindre par un gars qui reste avec moi... on parle un peu... arrive un petit coup de pompe... sa présence m'a fait du bien, je reste au contact prend un gel...et 3-4 cachets de Green Magma. J'attends maintenant les montées... Mes trails ne sont pas adaptées a la fin du parcours... Autant le milieu du parcours est en chemin, autant le début et la fin sont quasiment que de la route... ça tape... Nous voilà a Chaponost... le petit parc, un raidillon et nous voilà dans la descente de Beaunant... Je ravitaille fissa avec 2 poignées de mandarine et un verre d'eau... je cours tout de suite sur 400m et déguste mes mandarine dans le MUR de l'aqueduc de Beaunant... ça avance pas... ça y ait je commence à cogiter... se trouver un repaire, un objectif... Tiens un individuel qui est juste devant... je le rettrape lentement si lentement... on se motive sur la fin, il repart, il stoppe, je repars je stoppe... on se motive mutuellement... je pense que tout ce joue là, seul pas sur que je finisse aussi bien... en haut de la côte, bizarrement une descente nous attendant... la dernière... on déroule bien, je commence à avoir mal aux cuisses, on rattrape plusieurs coureurs... Quelques marches plus bas, nous sommes au bord de la Saône avec le panneau 6km devant nous... P... je pensais que c'était 5... Mon compagnon de route plus frais me traine vraiment maintenant... Il me traine sur 2 kilometres puis me laisse... c'est pas tout mais il veux faire mieux qu'un collègue qui l'a chambré dans la montée de Beaunant). Va folloir courir seul... ça je sais faire... mais après 65 km c'est moins drôle! je maccroche et positive...(Note : la mentalisation de l'arrivée décrite par Erik pour Millau devra être testée a la prochaine édition). je regarde ma montre, et finalement le chrono me plait bien . Je me fais rattraper par une feminie qui couine (si si) elle est vraiment au taquet : respect total... je me mets respectueusement 2-3 metres derriere et lui emboite la pas...150m... 100... 75... 50... 25... Terminé.

6h50 a mon chrono... j'aurai pas cru... je suis fracassé... recupère mon t-shirt finisher... bois quelques vers de coca... un peu de pain d'épices... je remercie mes deux derniers camarades de courses.

Je file à chercher mon sac... pas de sac... mes jambes font 100 km chacune... J'ai envie de m'assoir et dormir... démoralisé quelques dizaines de secondes... Puis je me reprends. Je demande aux bénévoles... et retrouve finalement mon sac... un douche rapide (eau tiede)... dommage... je suis un peu au radar...

ben voila... la course est finie...reposons nous!

Je chercherai sans succès les forumeurs...

9 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 04-12-2006 à 18:04:00

Belle course, beau récit ! Bravo champion et content pour toi que tu sois passé à St Genoux sans trainer ;-)
L'Ourson_kia_pas_aimé_St_Genoux

Commentaire de béné38 posté le 04-12-2006 à 18:25:00

Bravo, belle course, on s'y coirait encore !!!
A bientôt
Béné38

Commentaire de vboys74 posté le 04-12-2006 à 20:13:00

Salut Nicnic69!
Après m'avoir doublé au Raidlight en 2006, tu me redouble a la Saintelyon...zut zut et zut!
Je finis en 6h55 avec 5 km en méthode "Cyrano" sur la fin!
Félicitations pour ta course!

Commentaire de raideur69 posté le 05-12-2006 à 03:39:00

Et ben mon gars!!!p'tard tu a pas besoin de béquilles toi,respect...Bravo!!!félicitation à toi nicnic69,au CRIC tu pourras leur montrer la route ahaha.Content de te connaître et bientôt sur un vrai trail(le vulcain)

Commentaire de thunder posté le 05-12-2006 à 08:48:00

Joli CR, on dirait que tu fais parti des pressés d'arriver. (en plus tu pourris le castor junior :P )

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 06-12-2006 à 08:32:00

Bravo pour ta performance et ton joli récit.
La cure de mandarines a l'air de te réussir !

NoNo_l'escargote_revermontoise

Commentaire de jcdu38 posté le 07-12-2006 à 18:42:00

Whaou !!

Je suis admiratif !!

Bravo pour ta course.

Jean-Christophe

Commentaire de Say posté le 07-12-2006 à 22:36:00

Mince, tu dois avoir un sacré niveau en roller! Faire la STL en moins de 7h alors que ce n'est pas ton sport principal, chapeau bas.

Commentaire de Zeb posté le 18-01-2007 à 14:30:00

ben, mon cochon ! non seulement t'es loin d'être nul en orientation, mais en plus tu galope comme un lapin !!!!!

A+, Zeb_admiratif(etjaloux)_de_ta_belle_STL_de_Bronze

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !