Récit de la course : Marathon de Lyon 2008, par p'tetortue

L'auteur : p'tetortue

La course : Marathon de Lyon

Date : 27/4/2008

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 1042 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

mon marathon na moi!

mon CR, j'le fais, j'le fais pas? et puis zut, je me lance, après tout, j'ai couvert la distance 

8h30, ce dimanche 27 avril, je suis, en voiture ,dans un bouchon monstre. Moi, je m'en fiche un peu d'arriver en retard, mais tous ces pôvres gars qui stressent parce qu'ils seront juste à l'heure pour le départ? les trottoirs sont pleins de voitures et de coureurs. Remarquez , c'est comme qui dirait un petit échauffement, quoique, ils n'en ont pas réellement besoin, car les guss vont se taper quand même 42,195km. 

8H45, j'arrive à me garer, à environ 1,5km du lieu des réjouissances, je sors mon beau vélo et hop, me v'la partie, j'arrive juste à temps pour le coup de feu et voir partir cette marée humaine. géant!

maintenant, il faut que je repère mon frangin Pascal, son 1er marathon, des copains et puis les kikourous , pas une mince affaire.

j'ai quelques n° de dossart, et puis je cherche du rouge

je remonte tranquilou la file des coureurs, tant pis , je ne verrais pas la tête du troupeau, les numbers one!

DOMMMMMMMMMM

Ah , c'est mon frère, je le tiens, je ne le lâche plus. Pour ses premiers kilos, tout va bien, il n'est pas parti trop vite.

je roule aussi bien sur le trottoir que sur la route lorsqu'elle est large, et dans certains passages, j'ai une bande "spécial vélo"! chouette, comme cela je ne perds pas de vue mon petit frère. Sauf, lorsque j'ai failli manger la banderole , j'ai fait un "levée de roue arrière" digne d'un d'jeune! quelle peur! c'est de ma faute aussi, je regarde les coureurs et leurs "jolies tenues" et voilà ce qui arrive, un peu de plus et c'était les urgences.

c'est pas ça qui va m'arrêter, je file toujours au train mon pascalou. je fais tout pareil que lui, pour les km, mais moi, je suis trop bien, dans cette ambiance de folie,

quelque fois, je prends de l'avance pour les photos , et je cherche toujours les kikourous, mais je n'arrive pas à les repérer!

rue de la barre: mon 1er kikoureur, c'est badgone, facile, il mitraille dur avec son numérique. je m'approche timidement, je m'appelle "p'te tortue". pas même fini de parler que je suis déjà dans la boite,! un fameux photographe , je vous le dit , que ce badgone, il dégaine vite.

et puis je discute avec supersteph, (que j'avais aperçu lors des 24h de st fons), martine, la gourmande (la bouche pleine de gâteaux) et langevine ..... et les petits lutins de stephane qui arborent avec fierté les couleurs des kikoureurs. 

Je serais bien restée auprès d'eux mais le devoir m'appelle , non plutôt les km. alors un petit coucou, et je remonte  la rue de la république. allez cocote, t'endors pas, alors je pédale, je pédale.

là, un hasard, je tombe sur jean claude, "allez va y, jc" je crie de toutes mes forces, il est super content de me voir.

je continue ma petite randonnée , un petit tour au parc, et puis l'horrible remontée vers la feyssine. en plein cagnard,

oh j'ai vu un petit foulard rouge, mais il est passé trop vite, pas pu noter le n° du dossart.

je suis postée vers le 33ème km, et les visages sont marqués , il fait chaud et puis le vent est de face; pas facile à gérer.

je récupère pascalou, il fait quelques étirements, car il craint les crampes. mais il continue, il se sent bien. et il ira jusqu'au bout et moi aussi.

j'ai eu vraiment énormément de plaisir de suivre la course d'aussi près. j'ai encouragé, j'ai hurlé, tout ce que je savais. et je suis même pas fatiguée

 maintenant , je mets un visage sur les pseudos , cool.

j'espère qu'il y aura beaucoup d'autres courses pour agrandir mon trombinoscope.

 

 

 

 

5 commentaires

Commentaire de moumie posté le 30-04-2008 à 23:41:00

sympa ce récit de l'autre côté de la course, et super bonne idée de suivre en vélo.

Bravo à ton frère

Commentaire de bigout66 posté le 01-05-2008 à 00:24:00

Sympa d'avoir suivi ton frère en vélo, tes encouragements ont vraiment dû lui faire du bien.

Dommage qu'on se soit râté, une prochaine fois peut-être...

@+ ;-)

Commentaire de millénium posté le 01-05-2008 à 06:52:00

et bien , voilà un "pseudo" dont je vais rechercher la provenance..Car pour une tortue , ça appuie dur sur les pédales !!!
Merci pour ce récit qui présente une autre vision de la course , qui rappelle combien il est sympa (voir parfois important) d'avoir des encouragements durant notre course...
Moi je soigne les crampes de mon doigt , contracté qu'il est a force de mitrailler les kikous et autres potes et potesse...
Au plaisir de te (re)croiser , bises , chris

Commentaire de calimero posté le 02-05-2008 à 13:27:00

Un bien beau récit vécu de l'intérieur avec la rencontre, sur se terres de l'inénarrable BADGONE!!
Bravo!

Commentaire de Gibus posté le 04-05-2008 à 16:07:00

C'est vrai que cela doit etre plaisant de suivre tout ca en velo.
Meme toi tu as vu la chaleur et le vent alors imagine nous après 30 bornes, prendre ce zef dans la tronche.
Fallait avoir du courage pour finir
Ton frere la fait
chapeau
a+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !