Récit de la course : Marathon de Lyon 2008, par le10craie

L'auteur : le10craie

La course : Marathon de Lyon

Date : 27/4/2008

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 877 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ALORS DECU ?

 

30 avril 14h23, dans 1h premier footing depuis dimanche et le marathon de Lyon.IL est temps de vous restituer mes impressions sur cette nouvelle aventure non pas de 2h58 mais de plus de 2 mois.

 La préparation avait d'ailleurs attaqué lors de ma reprise fin août 2007. Aprés 6 mois d'arrêt total suivant 1an de je cours , je cours plus, je fume...Faire des kilomètres pour faire un marathon au printemps 2008. Mon record de 2h45 à Paris en 2006 oblige à un objectif similaire. L'automne sera Saintélyon, j'aime pas le trail mais les mythes j'adore. L'hiver sera une préparation à base de 4 à 5 séances avec du fractionné semi-libre une séance longue, une de récupération et une de ryhtme, ce qui fait déjà une belle pré-préparation. Un seul souci une douleur type sciatique à la fesse gauche qui va m'accompagner et continue d'ailleurs malgré 2 séances hebdomadaires chez le kiné.

 Le 2 mars, le programme est prêt depuis de longues semaines. J'ai repris les programmes qui m'ont réussi avant soit 6 séances sur 8 semaines avec 1 semi de préparation à la moitié pour résumer c'est un programme avec deux cycles de montée en puissance sur 3 semaines et une de repos voir carnet d'entraînement pour un total d'environ 800km.

 En 2006, j'avais des références je continuais dans la lancée de 3 années complètes, les bases étaient sures. C'est un peu mon doute lorsque j'attaque ma première séance de fractionné long un 4*1500m en 5'30". La douleur à la fesse et des giboulés ont contribué à faire de cette séance une charnière , ça passe ou ça casse.

Finalement ça passe et toutes les séances vont être comme ça pas simple mais ça passe. Même le semi à Cavaillon en 1h21 moins bien que le semi des pyramides en 2006 en 1h18 mais il y avait du vent à Cavaillon. l'Ekkiden la semaine suivante, la terrible séance à allure marathon, tout passe mais il me semble qu'il manque 4-5sec au kilo. la température n' a pas excedé les 12 degrés pendant la préparation.

C'est rien la dernière semaine, la récup et le sommeil vont faire le reste!

En plus je suis affuté 68kg au lieu des 71 en temps normal!

Quelle est pénible cette dernière semaine, pour moi c'est la pire.Impatience, problèmes gastrique, problèmes de sommeil, tout est pour moi, quelle galère et c'est toujours pareil, va falloir que je m'en occupe!!

Bref, c'est presque résigné que je me présente au départ du marathon de Lyon. Gerland en vue les collègues trouvaient tout de suite. Mais comment on faisait avant les portables. Ils ont mon dossard, le N°100 , il est beau ce dossard. Il est déjà 8h15 je m'équipe, trouve un wc et me présente dans le sas des pro, ça c'est quelque chose. Les sensations sont pas si mauvaises, on y est, de toutes façons avec une telle préparation, même si je ne fais pas un temps, la distance je l'ai.

 9h c'est parti, 1 km 2.3 7km la première boucle est sympathique dans le quartier de gerland, on se croise, se recroise on voit la famille 2 ou 3 fois, 3'52/km, le rythme est rapide mais si je les veut les 2h45 , c'est maintenant. On s'éloigne désormais de Gerland. Le 10ème, je le passe en 38'40", le rythme cardiaque est en dessous de165, alors que je m'étais fixé entre 165 et 170 sans les dépasser. Un coucou au kikou vers Bellecour, des kilos manquants et j'entre dans le parc  de la tête d'or au semi en 1h23'. Sans arrêter, sans avoir ralenti le vent de face puis la chaleur avec le vent de dos ont fait leur effet. c'est compris, le record ne sera pas pour aujourd'hui, j'accompagne encore untemps la seconde féminine puis la laisse filer dans les grandes lignes droites menant à la cité internationnale. Le 30ème , je ne sais plus en 2h05' environ, il faut rentrer par les quais vent de face que j'aurai maudit si j'avais été dans les temps est presque plaisant maintenant, je termine en environ 4'40 au kilo, non pas en maîtrisant mais en puisant moins fort dans les réserves. Au final un 2h58'12",

 Qu'en dire, déçu ou pas? Je sais que mon niveau se situe entre 2h45 et 3h, 2h45 sera peut -etre une barrière infranchissable. Avec les conditions du jour je devais valoir un 2h52, le fait d'avoir tenté mieux donne un 2h58. La préparation par contre a été longue est surtout difficile à gerer entre travail pompiers et vie de famille. La prochaine sera différente , j'y travaille pour tenter quelque chose d'original pour l'automne.

 Ce compte-rendu s'achève alors qu'une autre aventure démarre, il est donc temps de remercier les gens qui oragnisent le but de nos aventures en faisant un jai aimé/je n'ai pas aimé sur le marathon de lyon que je referais c'est sur par ce qu'il est le marathon rhône-alpin, le seul qui peut rivaliser avec les grands marathons mondiaux. Allez-y foncez, lyon a tout pour être le top de la course.

Jai aimé:le public nombreux sur les quais, les croisements nombreux entre courreurs, les ravito, le parc de la tête d'or, le site départ/arrivée , les courses enfants, le villa expo, les installations la traversée de gerland

 J'ai pas aimé: les kilos mal indiqués, le vent, les 100m de pavés au 35ème

j'aurai aimé: qu'il soit fin mars même si du coup il y aurait eu moins de monde sur les quais.

6 commentaires

Commentaire de Jerome_I posté le 30-04-2008 à 21:50:00

Bravo pour ta perf et toute cette analyse interressante. Bonne récup maintenant, ca sera pour une prochaine fois un meilleur chrono.

Jérome

Commentaire de bigout66 posté le 01-05-2008 à 00:33:00

Bravo pour ton chron qui même s'il ne répond pas entièrement à tes attentes me laisse rêveur.

Tu feras mieux au prochains car il faut bien reconnaître que les conditions étaient difficiles.

Ton analyse est intéressante même si je ne partage pas entièrement ton point de vue sur le public, par contre les pavés au 35ème quelle galère lol : 100% d'accord.

@+ ;-)

Commentaire de millénium posté le 01-05-2008 à 06:55:00

très belle course malgré les "aléas" que tu cites ; impressionnant !!!
Au plaisir de te rencontrer , christian

Commentaire de AL 42 posté le 01-05-2008 à 21:06:00

Bravo belles preformances ca me laisse reveur tres belle analyse de la course.

Commentaire de Gibus posté le 01-05-2008 à 23:14:00

Bravo, tu résumes tout ce qu'un marathonien doit endurer pour faire un chrono :
la prépa longue, les séances où faut sérer les crocs, la derniere semaine tres dure à digerer.

Lyon restera toujours Lyon avec son prestige et ses approximations.

Bonne récup.

Commentaire de calimero posté le 02-05-2008 à 13:50:00

Tout n'a pas été parfait dans ta prépa mais le chrono est là et la marge de progression importante!
Bravo pour cette course et ce magnifique chrono, la prochaine fois sera encore meilleure!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !