Récit de la course : Marathon de Lyon 2007, par totote01

L'auteur : totote01

La course : Marathon de Lyon

Date : 29/4/2007

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 1797 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

MARATHON DE LYON

MARATHON DE LYON

     Je voulais faire un marathon au moins une fois, je choisi donc celui de Lyon pour la proximité, le roulant et la saison. Au mois d’avril il ne devrait pas faire trop chaud…arff !

     Le mois qui précède ce 29 avril je tente tant bien que mal une préparation. Je n’ai pas envie de suivre des plans alors je me fais les miens, à ma sauce. Et la sauce totote, pas fameux, je me fixe deux séances de fractionné par semaine et une sortie longue à une allure que je voudrais tenir sur le marathon. Le fractionné se transforme en fainéantise (quelle idée de se donner à fond) et le 11km/h je le tiens sur 21km mais je me vois mal faire 42km.

     Bah, pour me motiver un peu je me fixe un temps en dessous des 4h.

     3h59mn59s ce serait génial !!!!!

     Me voilà sur la ligne, nous sommes environ 8000 avec ceux du 10km qui partent sur l’autre moitié de rue. Je décide de me caler entre le ballon des 3h30 et celui des 4h. Et pour les trouver il faut pratiquement que je rejoigne la tête de course. Tous les meneurs d’allure sont ensembles, je me trouve bien prétentieuse d’être placée devant comme si je visais 3h…mais si j’étais restée derrière, je n’aurai pas pu les rattraper…

     9h : PAN !!!!

     Pendant les 10 premiers kms, je tiens le bon rythme, je suis toujours entre les meneurs d’allure. Rue Jean Bouin on croise les premiers… même sur 100m je tiens pas cette vitesse…j’applaudis, ils méritent.  Le soleil cogne et au 1er ravitaillement je m’asperge un peu avec la bouteille d’eau, quelques abricots secs, pouah !!! trop secs !!!

     Passage dans le stade de Gerland où se trouve un "épongement" ( texto sur le site du marathon), ça rime avec ravitaillement !!! Je me mouille un peu. Jusqu’au pont Pasteur, le parcours n’est pas terrible, je commence à fatiguer, ben j’suis pas dans la merde, le cardio indique 160 à 165, c’est pas mon rythme de croisière ! Je vais faire une mort subite si je continue comme ça !!! J’ai dû partir trop vite, je ralentis, je sais déjà que les 4h sont impossibles.

     Cours Charlemagne l’ épongeage est le bienvenue, je commence à en avoir marre, j’ai presque envie d’arrêter, de partir bouder sur le trottoir, comme quand j’étais petite quand je perdais les matchs de tennis, je balançais les balles dans le filet pour en finir au plus vite.

     Mais j’ai pas le droit d’avoir une pensée pareille !!!!!!

     Je pense à ceux qui aimeraient être à ma place et pour oublier que c’est chiant de faire de la route, je décide de faire la touriste comme si je visitais Lyon pour la première fois. Les spectateurs sont assez nombreux et encourageants, je les remercie tous par un signe, un sourire ou un petit mot. Ça m’occupe.

     J’arrive au ravitaillage du 15 , je ne prends pas d’abricots mais jette mon dévolu sur les bananes et les oranges. Je m’inonde, l’eau dégouline de la tête aux pieds, je garde la bouteille que je cale dans la brassière. Le ballon des 4h me passe, je résiste derrière quelques minutes puis je le laisse partir. Les mollets sont durs et tirent, j’ai chaud, je me mouille régulièrement, les chaussettes sont bien imbibées, tient voilà l’épongeagement du quai Claude Bernard, je me remet une louche.

     On repasse le Rhône par le pont de la Guillotère, ptit coucou à golum et ses filles, je lui dit :

     " à ce soir ! "

     " non à ce midi !"

     qu’il me répond.

     Pfff, j’en ai toujours marre, c’est monotone, on remonte la Rue de la République. Il y a pas mal de monde qui applaudit, des gens qui sont aussi en ballade et qui prennent un peu de place. Mais la rue est large puis ça occupe d’être un peu vigilant pour les éviter. J’ai bien ralenti l’allure, je trottine encore par moment à 11km/h, mais bientôt se fait sentir le besoin de marcher un peu, je prend un gel, un coup d’eau sur la tête.

     Ravito du 20km, je me goinfre de bananes et d’oranges, je prends une bouteille pleine pour la douche. Je suis trempée et du coup je ne souffre pas trop de la chaleur, par contre je ne sais pas encore que je vais le payer… Je suis au 21eme en 1h55. C’est encore jouable pour approcher les 4h, mais il faudrait que je le veuille. Mais je cours pour le plaisir, pas pour me faire mal.

     Epongeo en vue !!! je prends deux éponges à la fois, on s’en met un peu plus !!!, virage à gauche et qui je vois à l’entrée du Parc de le Tête d’Or ??????

     THUNDER !!!!!!!!!

     Assis sur son vélo à faire la faignasse, il mérite que je m’arrête pour lui faire un ptit bonjour.

     « Allez Totote !!! »

     Ha tu m’as vu !, et bien tu vas me sentir ! je lui attrape la tête et lui fais deux bises bien baveuses. Je m’attarde pas pour lui demander si ça lui a fait plaisir. Sur le marathon j’arriverai pas à le griller, alors on se venge comme on peut… 3h47 qu’il a mit l’an dernier le ptit jeunot…(m’en fous je le grille sur les trails).

     Je rigole toute seule de ma blague, ça fait du bien, bon la traversée du Parc est plutôt agréable, pas de bitume, des gens, des animaux, des arbres. Tient un arrêt pipi dans le coin ce serait pas bête. Un fourré fera l’affaire.

     En sortant du Parc on remonte ensuite le Boulevard Bonnevay où l’on croise ceux qui sont déjà sur le retour.

     « Michèle !! »

     Je reconnais sam67.

     « Vincent !! »

     Les coureurs sont de plus en plus en difficulté, une dame escortée de 4 ou 5 coureurs grimace mais s’accroche, comment fait-elle pour accepter cette souffrance. Beaucoup s’étirent, les crampes sont là, certains tombent carrément de douleur. J’en ai vu vomir, courir les yeux dans le vide, où est passé le plaisir...

     Je passe le 30ème , j’ai pas vu le fameux mur , de toute façon je le traîne depuis le km 10. J’ai aussi mon lot de douleurs, j’ai mal aux mollets, aux cuisses, puis je sens un échauffement aux pieds. Je ne vais faire qu’alterner marche et course, les jambes n’en peuvent plus, je m’étire souvent et ça me déclenche des crampes.

     C’est long ce retour, je me distrais en regardant les gens dans les péniches, je relance à chaque encouragement, j’oublie pas de me mouiller et je ne prends pas une mais deux bouteilles au ravitaillagement du 35 . On dirait que je viens de faire un plongeon dans le Rhône.

     Bizarre, ça chauffe toujours aux pieds…

     Enfin je sens que j’arrive au bout de mes peines, voilà la borne du 40eme . On chemine dans le Parc de Gerland, golum est là, couché dans l’herbe, y’en a qui ont la belle vie ! Une partie de la bande m’accompagne un moment, c’est sympa !

     Un dernier ravito et une dernière bouteille, je marche, je cours, c’est dur…

     Je vois enfin l’arche, dernier effort, il faut courir jusqu’au bout ! J’ai l’agréable surprise de voir Cathy01 et son fils qui sont là à m’encourager, puis une autre Catherine, ma partenaire au judo avec sa fille et Yves, qui eux aussi ont fait le déplacement !!!

     Merci à vous. 

     Je file direct à la douche, je découvre l’état de mes pieds. Ils ont mijoté dans l’eau et sont tous blancs, j’ai une ampoule visible sur un orteil et les ongles douloureux. La démarche un peu raide, je rejoins la salle des soins. Certains sont sous perfusions. Une podologue s’occupe de mes pieds et remarque des ampoules sous les ongles. Quel bonheur la seringue qui injecte l’éosine !!!

     Les pieds remis en état je passe par les massages, c’est un moment un peu plus agréable.

     Bilan de la course :

     4h15mn59

     J’avais mis la barre un peu haute en voulant faire moins de 4h, je suis un peu déçue mais pas surprise. Je n’avais pas de préparation et pas le mental pour gagner 15mn.

     Le marathon est fait et je ne pense pas en faire un autre. Je prends plus de plaisir sur les trails, ce ne sont pas les mêmes courses.

     Trois jours après j’ai encore quelques courbatures, je pense perdre 4 ou 5 ongles d’ici cet été mais j’ai l’habitude puis avec le vernis on cache bien la misère.

     Mais finalement, Je suis quand même bien contente car je termine fraîche et 4h16, c’est pas si mal.   

  

11 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 02-05-2007 à 22:25:00

Super Michèle, tu es venue au marathon, toi reine des trails, mais le bitume ne t'a pas avalée toute crue !!!
Bravo pour ce chrono,
Bisous à toi et au fainéant Golum !!
Taz

Commentaire de thunder posté le 02-05-2007 à 22:48:00

ben c'est du beau, ça grimpe comme une gazelle mais dès qu'il faut allonger y a plus personne (ça c'était ma petite phrase méchante pour me venger de la bise)
Heureux que tu finisses sans trop te démonter,félicitation à pour une nouvelle marathonienne et récupère bien et au plaisir de te voir devant sur un trail.
Matthieu

Commentaire de raideur69 posté le 03-05-2007 à 01:45:00

Alors on boude!!!!Bravo totote!!avec l'entraînement que tu devais avoir?c'est pas simple un marathon,pas ludique,bitum etc....a cac...pas bon ta raison,c'est pour cela que je n'en fait plus,Vive le Trail et raid,là on se marre et puis on peut tchacher,boire une bière etc...Christophe quant à lui je crois qu'il à pris le chemin "pas trop vite le matin et doucement l'après midi"il fait du lard quoi!!à le garnement,il c'est faire courir les souris ahahhahah.
Pour ton CR bravo!!!il est aéré et la police est juste come il me faut pour lire,il aurait pu faire quelques photos,heinn Christophe tu glandes quoi!!
Bisous à vous et à sur un trail,que nous puissions nous marrer!!!!!!

Commentaire de raideur69 posté le 03-05-2007 à 01:46:00

Alors on boude!!!!Bravo totote!!avec l'entraînement que tu devais avoir?c'est pas simple un marathon,pas ludique,bitum etc....a cac...pas bon ta raison,c'est pour cela que je n'en fait plus,Vive le Trail et raid,là on se marre et puis on peut tchacher,boire une bière etc...Christophe quant à lui je crois qu'il à pris le chemin "pas trop vite le matin et doucement l'après midi"il fait du lard quoi!!à le garnement,il c'est faire courir les souris ahahhahah.
Pour ton CR bravo!!!il est aéré et la police est juste come il me faut pour lire,il aurait pu faire quelques photos,heinn Christophe tu glandes quoi!!
Bisous à vous et à sur un trail,que nous puissions nous marrer!!!!!!

Commentaire de jcdu38 posté le 03-05-2007 à 06:13:00

Le marathon c'est souvent pas rigolo,
toujours l'oeil vissé sur le chrono,
Totote, t'es la reine du trail,
c'est bien plus rigolo,
Tu te moques du chrono.

J-Christophe

Commentaire de calimero posté le 03-05-2007 à 18:41:00

Bravo à toi!!

A t'entendre çà a été une promenade en 4h16 alors chapeau, trop facile!!
Puis tu as réalisé que tu auras pu faire beaucoup mieux sans doute mais ta philosophie est vraiment géniale!!

A te rencontrer bientôt

Commentaire de Say posté le 06-05-2007 à 23:28:00

Que de chemins (ou de sentiers) parcourus depuis la gamine qui balançait dans le filet ses balles. Merci pour ton récit, plein de vie.

Ca doit être joli de faire du tourisme à Lyon mais en courant, je ne suis pas sûr que ce soit le plus pratique!

A peluche

Coli

Commentaire de bluesboy posté le 14-05-2007 à 22:00:00

En lisant ton CR j'ai eu l'impression de revivre mon marathon d'annecy ,le méme week end avec le méme objectif pour un résultat semblable .Dans ces conditions il faut savoir réviser ses ambitions à la baisse sans regrets .15 minutes de plus ce n'est rien ,tu pourras descendre sous les 4h quand le temps sera ideal
A bientot

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 21-05-2007 à 23:16:00

Escargot oblige ;-)) je découvre (très) en retard ton récit Michèle...
ooops ! Je m'en serais voulu de râter le récit de ton 1° (dernier ?)
marathon, couru avec tant de facilité, pour du bitume...
Bravo pour ton chrono que beaucoup d'entre nous t'envie
(surtout moi !!!) et merci pour la balade. Bon rétablissement
à tes pieds (ça doit être chose faite aujourd'hui !)
J'espère vraiment te voir à Ceyzé en Septembre (oui, je suis tenace !)

NoNo_l'escargot_ta_voisine

Commentaire de Sam67 posté le 30-08-2007 à 22:04:00

Hello Michèle

Je m'étais laissé à l'époque de la lecture de ton récit un petit mot pour te demander quelques mois après ton premier marathon si finalement tu avais perdu les ongles que tu pensais perdre ;-)

J'espère que tu vas bien.

A bientôt j'espère
Vincent

Commentaire de l'ourson posté le 21-11-2007 à 11:26:00

Salut Michèle, c'est l'Ourson !
... 8 mois après ton 1er marathon fait sous la chaleur et donc très difficile..., c'est quand le prochain ?!!... Allez... 3h59'59" : tu peux le faire :-) j'y suis bien arrivé moi ;-)
Bisous et à bientôt à la Sainté, mes amitiés à Golum aussi.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !