Récit de la course : Marathon de Lyon 2011, par sebmelalix

L'auteur : sebmelalix

La course : Marathon de Lyon

Date : 2/10/2011

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 435 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon de Lyon N°2 - La Revanche -

Voilà, comme promis je m'essaie à mon premier récit, pas des moindres, puisque c'est mon second marathon.

Effectivement, j'avais fait celui de l'année dernière (sur un coup de tête), seulement après 4 mois de CAP, 3 ans d'arrêt de tout sport (à part quelques sorties au ski) et pas mal de kilos en trop. Autant dire que j'avais sous estimé la tâche et que si c'était à refaire, eh bien je ne le referais pas. Bref après avoir fait 30km, je me suis taper de plein fouet, pas le mur mais plutôt une muraille et j'ai donc pratiquement (95%) marcher le restant des 12km qu'il y avait encore à parcourir....... Je finissais tout de même mon premier marathon en 4h59, 774 ième sur 829

Ensuite, je me suis entrainé plus régulièrement  2 fois par semaine, mais j'ai surtout eu un attrait pour les courses, je retrouvais goût au sport et à la compétition. Un coureur est né!!!

Après avoir fait une dizaine de course de petites distances, j'attendais avec impatience ce marathon car j'avais une revanche à prendre. Inscrit dès juillet, j'ai continué mes 2 entrainements par semaine sans programme particulier, j'ai acheté quelques revues mais l'inspiration de suivre un programme ne venait pas. Je me suis préparer au feeling. Même si j'ai fait peu de trail, j'adore m'entrainer en terrain valloné, ça sera mon terrain d'entrainement.

Nous arrivons enfin au jour "J". Contrairement à l'année passée, je n'ai rien changé dans mes habitudes alimentaires. Debout à 6h je déjeune normalement et je m'hydrate régulièrement.

Je pars à 8h00 direction Lyon. Arrivé, je me mets en tenu et je marche jusqu'à la place Bellecour. Que de monde... Je rejoins un ami qui fait également le marathon. C'est un coureur d'ultra et il a les 100 kms de Millau dans les pattes (courus en moins de 12h).

C'est un peu la folie, j'étais prévu en SAS "D" l'heure tourne et on est pas encore positionné, on se faufile à la fin du SAS "C".

1 minute après, c'est le départ, pas échauffés on passe l'arche 4 minutes après.

Bon, parlons d'objectif et de stratégie. Je me suis fixé un objectif de 4h00 et j'ai décidé de prendre 3 gels de m'hydrater très régulièrement (en courant toujours avec une bouteille, çà ne me dérange pas et je ne supporte pas les ceintures et camelbag). je mangerais une babane au 20 ième km puis mes 3 gels  25, 30 et 35.

A l'intérieur de mon dossard, j'écris mes temps de passage prévisionnels du 10,15,20,25,30,35 et 40.

La course est lancée, une fois passé l'arche, la course devient déja assez fluide grace à la largeur des voies.

Il fait pas encore trop chaud, je cours avec mon pote que je laisse partir au km 10, il accèlère et ça me fait dépasser mon rythme. Je suis à 11.3km/h. Je trouve qu'on se retrouve rapidement au parc de la tête d'or ou l'ambiance est bonne, il y a du monde. Les touristes n'arrivent pas à traverser. On commence à voir des coureurs du semi à souffrir. Je trouve le parcours assez long dans le parc mais les km défilent quand même.

Je tiens toujours le rytme et je suis bien dans mes temps (très légèrement en avance). J'ai tellement bu que je suis obligé de m'arreté 2 fois au "pipiroom" au début et à la fin du parc.

Pas de Cédric (mon pote) en vu, il avance fort malgrè ses 100 bornes de la semaine passée. Sorti du parc, je trouve qu'on est très vite dans le centre près des Terreaux. Un petit Powermade, ça fait du bien. On retourne, on revient, et là c'est plus long, bientôt la séparation avec le semi.

Effectivement, ça fait un vide après... les 3kms qui mènent à confluence se passent toujours bien, je discute avec un groupe qui se demandait si on avait passé les 21, je leur dit oui et qu'on est même très près du 22ième. Cette partie me rappelle une longue souffrance l'année dernière. On commence à sentir la chaleur mais ça ne me dérange pas. J'admire l'architecture et on passe devant et dérrière Le BEC puis on suit le port.

Cours Charlemagne, on atteind le 27ième km et je pense déja à Gerland et son kilomètre "30". Tout va bien, cela fait 2h30 que je cours, j'ai une petite avance.

Beaucoup de circulation quand on passe sous l'autoroute direction Gerland, concert de klaxons et bouchons à gogo, je me dis que ma femme va galèrer pour venir me voir à l'arrivée avec mes 2 enfants. Je pense, je pense et j'arrive tranquilement devant Gerland (où ma panne était survenue l'an passé). Il reste à le contourner. J'ai déja pris un gel, j'en prends un deuxième et je bois toujours des gorgées 3, 4 fois tous les km. Je commence à voir pas mal de coureurs qui marchent ou qui s'étirent.

J'arrive au 30ième et je regarde en détail les infos que me donne ma montre. Ca fait 2h42 que je cours, pour 2h50 de prévu un peu plus de 11km/h au lieu de 10.5. Ca va pas mal mais pas d'euphorie!!!

Juste après la traversée de Gerland, j'aperçois Cédric qui marche, je l'appelle au loin, je le rebooste et lui dit de s'accrocher, il suit une centaine de mètres et lâche...  et il me dit "vas'y performe" je regarde ma montre et je vois que je suis à 12.2 km/h, je me fais la réflexion que je suis vraiment bien, qu'il me reste environ 12 bornes mais surtout que je ne vois pas comment je pourrais claquer, C'est le déclic, je décide d'accélérer et je suis entre 12 et 12.5 km/h. Je commence ma remontée et je double de très nombreux coureurs.

Cette partie qui longe les quais est effectivement très longue, mais je suis bien, on retrouve de nombreuses personnes qui nous encouragent. Au 35 ième, je prends mon dernier gel, et je m'arrose la tête et les jambes, il fait chaud mais c'est supportable.

J'avale cette grande ligne droite jusqu'au 38ième, point de retour. plus de 3h15 que je cours, je commence à réaliser qu'une performance (personnelle) se dessine. Inconsciemment, j'en remets une couche et j'essaie de remotiver les coureurs qui marchent. J'avais apprécié l'année dernière que les coureurs qui me doublaient me poussent.

Une fois remonté des quais, direction le dernier pont je continue toujours sur le même rythme et surtout toujours pas de signe de fatigue.

On me crie, "allez l'arrivée est à 350m", j'aperçois l'arche d'arrivée, il y a du monde qui encourage, j'ai une grande émotion qui m'envahie, j'espère que ma femme et mes enfants sont là................. ils sont là, j'avais la "rage", les larmes n'étaient pas loin.

Je passe l'arrivée en 3h40:04, je m'empresse de prendre ma fille dans les bras, d'embrasser ma petite famille...... Je réalise que que viens de passer un cap et je suis vraiment heureux, le sport c'est magnifique, je suis sur un nuage. C'est 1h20 de mieux que l'année dernière La revanche est prise, maintenant il faut confirmer.

Cédric arrivera quand même en 3h52, il est repartit au 38ième.

Une semaine après, pas de bobos, je suis très bien physiquement et toujours aussi heureux!!!!!!

En espérant que je n'ai pas été trop long...... merci pour les conseils qui m'ont fortement aidé à gere cette course 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires

Commentaire de tidgi posté le 09-10-2011 à 23:07:16

C'est pas bien de ne pas partir dans son sas ;-))

Bravo pour ta course. En plus la récup a l'air d'aller.
Et au plaisir de se croiser prochainement dans la région...

Commentaire de totoro posté le 10-10-2011 à 13:52:24

Quelle progression et beau chrono ! Vivement l'année prochaine ;-) En passant à 3 voire 4 séances par semaine, ça va être autre chose, t'as une belle marge de progression !

Commentaire de Arclusaz posté le 10-10-2011 à 15:45:23

Les "deux t" ont tout dit, juste avant moi.
Bravo, super perf avec un entrainement raisonnable : c'est sur, t'as du potentiel !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !