Récit de la course : Raid Orient'alpin 2008, par Lolo38

L'auteur : Lolo38

La course : Raid Orient'alpin

Date : 5/10/2008

Lieu : Chamrousse (Isère)

Affichage : 1272 vues

Distance : 37km

Objectif : Faire un temps

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le ROA - dur dur !

Le dernier raid de l’année et pas des moindres, le raid orient’alpin… Réputé difficile, j’en ai pas entendu un me dire que c’était de la promenade de santé, même les + téméraires et inconscients de ce qu’ « en chier » signifie…

Bref, je m’engage avec mon pote Bryce pour cette aventure à Chamrousse mais, celui-ci s’explosant un orteil lors d’un match de Jorkyball endiablé, c’est avec mon pote Cyril que je me présente au départ ce matin sur l’enneigé plateau de l’Arselle.

Comme je m’en doutais, dés le départ de superbe carte FFCO nous sont fournies. Une A3, sur laquelle, nous réalisons que le trail sera dur et que ne pas se perdre, un miracle… Une A4, sur laquelle 2 balises sont retirées (cause à cette neige) où l’orientation semble beaucoup plus simple mais où les portages sont d’ores et déjà prévus au menu.

Nous traçons nos itinéraires et allons préparer le matériel.

La danse s’ouvre avec un bike&run, épreuve durant laquelle, nous avons un vtt pour 2 et pendant que l’un court, l’autre roule et nous nous échangeons le vtt à tour de rôle… Cependant, des bike&run, je n’en ai jamais fait malgré la quinzaine de raids auxquels j’ai déjà participé… Cependant, on m’en a tellement parlé que je sais déjà quelle tactique adoptée…

*¤*¤*¤*¤*

Venons-en au fait !

Décompte terminé, je m’élance en course à pieds, Cyril derrière moi sur le vtt fera bien ce qu’il peut… La zone de départ est bien enneigée, la température très froide et c’est rapidement que mon pouls tape dans mes tempes et que je déroule les jambes avec une certaine appréhension de la grosse gamelle...
Enfin, Cyril me rattrape, il me double sur une partie assez dégagé, récupère une balise et pose le vtt… Allez, c’est à mon tour de pédaler !

Pédaler… Ouais, grand mot, la neige, les concurrents à droite à gauche qui te doublent en courant dans cette descente pleine d’ornières, glissante et boueuse… Bref, Cyril, je ne le rattrape pas !

Arrive une balise, Cyril, bifurque et la prend, j’en profite et pose le vtt pour continuer de nouveau à pieds…
Nous arrivons en bas de cette descente et attaquons la montée, retour sur le plateau de l’Arselle… Je réalise alors que ce parcours emprunte exactement la terrible piste noire de skating, l’Astragale… Je n’ai pas récupéré une seconde depuis le départ et comme je n’ai pas travaillé en fractionné depuis longtemps… Impossible de relancer !

Cyril, pendant ce temps doit tenter de me rattraper, je ne me retourne pas, pas envie d’avoir le moral pêté en 2 si je ne le vois plus… Mais je sens qu’il n’est pas si loin que ça !

Ca y est, un petit bout de faux plat permet aux vététistes de prendre un peu d’adhérence et de rattraper leurs équipiers, Cyril part 100m devant moi et pose le vélo… Me revoilà, à nouveau sur son vélo… Mais jusque là, je n’ai pas utilisé son vélo en montée et je me rends compte que ces manettes de dérailleurs sont inversées par rapport aux miennes, en gros, je descends les dents au lieu de les monter. En +, ses vitesses sautent !
La galère ! Je n’arrive pas à rattraper Cyril, pire, il prend de + en + d’avance.

Il finit par m’attendre, du coup, je lui rends son vélo.

Cyril reste devant moi, à une dizaine de mètres jusqu’à qu’enfin, nous récupérons la descente finale. Je le suis à bonne distance mais entre temps, Cyril réalise que nous avons raté une balise !
Le temps de faire l’aller-retour et de perdre une dizaine de places et je me retrouve enfin à faire du vrai bike&run jusqu’au parc à vélo où nous partons pour le trail.

*¤*¤*¤*¤*

Le trail s’entame avec une nuée de concurrents… Mais d’où sortent-ils ceux-là ? En fait, nous sommes au milieu des challengers et leur début de parcours est similaire au notre.
Cela ne dure pas longtemps et nous nous retrouvons rapidement avec quelques autres équipes de notre circuit à chercher les balises particulièrement bien planquées.

Un pierrier traversé, une falaise dé-escaladée et deux ou trois petits moments forts en frayeur et nous continuons sur la grosse ascension nous amenant au point culminant de notre raid à + de 2000m… Comme je n’ai pas travaillé en altitude mais à 200m en bas dans la vallée, j’ai le cœur qui monte vite et le souffle court. Pourtant, ça va, je ne me sens pas trop mal et la progression est bonne, nous rattrapons des concurrents de notre parcours.

Nous attaquons la descente avec 2 ou 3 équipes. Une descente dans un pierrier périlleux dans lequel on a débranché le cerveau nous permet de lâcher nos compagnons et de nous retrouver à nouveau seuls dans la forêt à la recherche des dernières balises.

Là, ça dégénère, jusque là, nous avions plutôt bien géré l’orientation mais cette balise se trouve dans les cailloux, rochers, falaises au milieu d’une forêt, bref, cette balise commence à être un poil trop technique pour nous. Après avoir perdu quelques minutes, nous la récupérons et continuons… Pour nous casser le nez quelques minutes seulement après s’être déjà paumés sur une autre balise. Là, nous perdons vraiment beaucoup de temps mais nous la trouvons enfin… Le retour est plus simple mais le parcours a été crevant, je m’arrêterais bien là !

Pas le temps de cogiter, nous sautons sur nos vtt et partons sur le parcours, toujours en orientation… 

*¤*¤*¤*¤*

La 1ère partie du parcours, nous emmenant au Recoin, se fait sur un sentier forestier assez large… Type de sentier sur lequel, on peut facilement rouler à Mach 12 lorsqu’il est sec… Manque de bol, il est enneigé et boueux comme tout le reste et c’est lentement mais techniquement que la différence se fait… Ca se passe bien, nous arrivons au Recoin sans encombre après avoir doublé une troupe de vététistes du parcours Challenger (encore).

Ca y est, nous arrivons au Recoin et réalisons que le portage qui nous attend va être « pas très amusant » pour rester poli. On s’y engage et attaquons doucement la montée très raide, le vtt posé sur la nuque, à faire attention où on pose les pieds pour ne pas trop glisser … Le genre d’ascension usante à souhaits !

Nous récupérons une balise proche d’une arrivée de téléski et allons sur la suivante … Le portage restant est plutôt tranquille en comparaison et les balises s’enchaînent plutôt bien. Nous arrivons même à faire quasiment tout le reste du parcours sur le vélo malgré la neige sauf quelques descentes où descendre à pieds est plus sécurisant (on est plus à 20 secondes près)

On termine notre parcours sur un rythme ballade sans trop appuyer… Un petit coucou à nos potes du team Lisker venus nous encouragés sur le parcours et nous voilà attaquant la descente sur les 2 dernières balises. C’est cool de faire du vrai vtt sans trop en ch***…

L’arrivée sur le parcours VTT fait du bien, on sait qu’il nous reste « qu’une » CO stratégique. A vrai dire, à ce moment là de la course, je ne réalise pas trop ce qui m’attend derrière.

*¤*¤*¤*¤*

La carte donnée, juste au moment du départ, est sympa : un petit carré de forêt (plusieurs hectares quand même J) dans laquelle une vingtaine de balises sont planquées. Le but du jeu est de toutes les poinçonner dans n’importe quel ordre.
On choisit l’option sens inverse des aiguilles d’une montre. On descend en bas de la carte par l’ouest et revenons par l’est …
Là, je vais passer les détails … Des grosses $* £!§%*¤ … On s’est paumés régulièrement, prenant des directions  hasardeuses, cherchant des balises persuadés qu’elles sont à des endroits où forcément elles ne sont pas… Critiquant la carte (elle est forcément fausse la carte) et trouvant parfois les balises plus par coup de bol que par maîtrise…
Résultat des courses, c’est 1h20 après le départ que nous terminons cette CO et par la même occasion ce raid.

*¤*¤*¤*¤*

Résultat final, nous terminons 18e après 5h50 d’efforts.
Bon, une bonne heure de perdu avec nos erreurs d’orientation éparses. Mais physiquement, on est plutôt pas mal… Sinon, le raid tient bien ses promesses niveau difficulté… Heureusement qu’ils avaient enlevé 2 balises sur le parcours vtt.J’y retournerais surement l’année prochaine mais je travaillerais l’orientation avant (en tout cas, ils sont malins les gars de l’orient’alp parce qu’après un raid comme ça où tout le monde se paume, ils vont forcément avoir un boom dans leurs inscriptions)

6 commentaires

Commentaire de nicnic38 posté le 09-10-2008 à 16:43:00

sympa de t'avoir revu... rapidement...

La neige à durcit physiquement la course, ma l'a facilité techniquement avec les traces dans la neige... sauf pour les premiers (mais ils sont suffisemment armés pour faire face ;-)).

Dommage pour les deux balises du Trek (les plus techniques). Nous avons laché la 14 car descendu trop bas :-(

Pour les balises de la CO stratégique, en arrivant plus tard, il suffisait de faire un azimut et de suivre des tranchées dans la neige ;-)

Bravo! en tout cas vous avez la frite les gars!!!!

Commentaire de Davidou le minou posté le 09-10-2008 à 18:47:00

Bravo bravo pour cette perf et ce récit. Vous avez tapé dans vos réserves physiquement et dans vos cellules grises pour l'orientation. C'est épuisant, non ?
D'après ton récit, on dirait que vous étiez tout le temps perdu, et finalement votre temps est super.
Bravo.

David.

Commentaire de flapi38 posté le 09-10-2008 à 23:31:00

D'accord avec Davidou, pour des gars qui se paument vous avez fait plutôt vite...;-)

En bossant un peu l'orientation, vous allez faire fumer la neige l'année prochaine...;-)

Commentaire de langevine posté le 10-10-2008 à 19:08:00

Finalement, j'ai fait quelques progrès en orientation.. en même temps, c'était pas difficile! ;-) Je t'ai pas croisé, n'éhsite pas à faire signe la prochaine fois! POur ma part, je me suis aussi régalée!
biz

Commentaire de Eric_d_Orient_Alp posté le 12-10-2008 à 21:05:00

les postes les plus durs et de loin, sans neige, étaient les postes 14,15 et 16 mais la neige a peut être changé la donne.

Commentaire de le_kéké posté le 12-10-2008 à 21:59:00

Encore une belle place pour l'équipe.
Bravo pour la perf.
RDV l'année prochaine pour encore plein de belles courses !!!

A+

Le kéké

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.71 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !