Récit de la course : Raid Orient'alpin 2009, par Davidou le minou

L'auteur : Davidou le minou

La course : Raid Orient'alpin

Date : 4/10/2009

Lieu : Correncon En Vercors (Isère)

Affichage : 791 vues

Distance : 45km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Raid Orient'Alpin 2009

Raid Orient’Alp 2009

 

          Alors autant annoncer la couleur tout de suite : l’année dernière on avait concouru sur le parcours « challenger », cette fois, c’est avec les Mittons et les PPs qu’on s’inscrit sur le parcours « Elite ». Mission : tous les pourrir…. Enfin surtout les PPs.
          D’ailleurs le nombre d’équipes ayant le même objectif ne cesse de croitre, et on retrouve Mathias en équipe avec une coéquipière de haut niveau, Nico26 est de la partie également sur son premier raid. Ca promet ! Mardouk est présent également accompagné de Pascaline et Tilila, mais il s’inscrira sur le parcours challenger. Bref, ça chauffe beaucoup pour les fesses de notre Kéké national et du Péno.
          Ca fait plaisir de rencontrer Mardouk depuis le temps qu’on se fait des commentaires sur les récits, et également de revoir Nico26 que je n’avais pas vu depuis un petit moment. Et c’est également l’occasion donc de faire connaissance de Pascaline et Tilila.
          Je suis enfin super content de faire équipe une nouvelle fois avec mon padre et d’initier ma sœur et ma mère qui feront équipe également sur le parcours « découverte ».

 

           Nous nous retrouvons tous très tôt sur le parking de golf de Corençon, la journée promet d’être magnifique malgré un petit 4° ce matin. Les préparatifs se font dans la bonne humeur, puis il est l’heure de prendre le départ.

La family est prête à en découdre avec ce raid
Y a carrément les noms sur les dossards, la grande classe !
On remarque le sérieux du Kikoureur Pro, à 10min du départ, déjà très concentré sur sa course

         
CO Free order (1:00:09 20e)

        On ne part pas très vite et on se retrouve dans un gros peloton, les PPs, les Mittons (dont Flapi a d’ailleurs était remplacé par une demoiselle) sont au coude à coude, et on se retrouve à quasiment chaque balise au moins jusqu’à la mi-parcours. Puis sur le retour, je me tente sur un choix de balise différent qui s’avère judicieux puisque on termine cette première partie de CO devant eux et juste derrière Mathias que j’aperçois à 50m devant.

 


VTT’O ordre imposé (1:05:23 25e)

        On quitte les baskets pour les chaussures de vélo, le casque sur la tête, quelques gorgées d’eau et zou on repart. Il me faut un petit moment pour rentrer dans la carte… on est où ? Faut aller où ?... on hésite un peu mais on se retrouve quand même sur le bon chemin et les premières balises sont bien trouvées. Super descente où je retrouve Mathias, puis finalement on le retrouvera régulièrement sur les balises de cette section. Je rentrerai d’ailleurs par mégarde dans sa coéquipière : à un croisement sur route, elle était arrêtée, et moi j’ai profité de cette partie de goudron pour regarder la carte… mais sans m’arrêter, je ne l’ai pas vue, et boom. Encore désolé. On continue sur notre chemin, on trouve facilement les balises et on rentre pour la 3e section.

 


CO longue distance ordre imposé (2:50:04 39e)

          De nouveau, « où on est ? où il faut aller ?? », très difficiles ces reprises. On prend un chemin qui monte au milieu du golf, ça jette un peu le contraste des raideurs sals et transpirants au milieu de ces golfeurs très classes. Je me laisse un peu endormir en suivant ce long chemin qui monte… et on nous voilà perdu. La balise 1 est perdue au milieu de rien, aucun chemin pour y aller, pfff, et ne connaissant pas les cartes CO, j’ai vraiment du mal à trouver des repères qui pourraient nous y emmener. On galère un bon moment, on demande à des coureurs de nous resituer sur la carte, mais on galère toujours autant, on demande à nouveau à d’autres, enfin on comprend mieux et fini par trouver la balise. C’est parti pour la 2, mais encore une erreur, je confonds un croisement avec un autre, et on part à l’opposé, et on croisera le Nicnic en pleine remontée sur nous. De notre côté on regalère donc à se recaler dans la carte, mais une fois fait, on trouvera les quelques balises suivantes, non sans mal, mais sans trop jardiner non plus. Le problème, c’est qu’on est à 75% hors des sentiers, et je ne maitrise pas du tout la carte, je n’arrive pas à utiliser la boussole, et mon cerveau lâche petit à petit. Il doit être 13h ou 14h, et on est à la balise 7 sur 16… pfff, mais c’est quoi ce raid de fou, je pensais rentrer à la maison à cette heure là moi, je ne vois ma femme que les we cette année car elle est en formation à Lyon. Malgré tout je m’autorise quelques compet, mais si ça me prend le dimanche complet, ça le fait plus… Des idées d’abandons me traversent d’ailleurs l’esprit, surtout que je pense encore à la section de VTT qui nous attend, la plus longue (20km pour 500mD+)… bon sang, mais j’ai jamais abandonné, je ne vais pas commencer aujourd’hui… et pourtant de penser à toutes ces balises qui restent à faire, je ne m’en sens plus trop l’envie… marre de galérer au milieu des troncs d’arbres et des rochers, à essayer de reconnaître un truc sur cette carte surchargée de dessins, traits et autres couleurs.
A la sortie de cette balise 7 on tombe sur Nicnic38 et tout un groupe, et là je déroge à la règle n°1 de l’orientation « ne jamais suivre une autre équipe ». J’ai confiance en lui… et beaucoup plus qu’en moi en tout cas, et avec Papa, on se colle au groupe, surtout qu’on en a plein les pattes tous les deux. Et ce choix stratégique paye car ils sont sacrément bons, et même si cette fin de section sera encore longue, on trouvera les balises bien plus efficacement que si j’avais orienté. Et ça m'a permi aussi de reposer un peu mes cellules grises.

 


VTT’O ordre imposé (1:42:14 16e)

             On repart pour cette dernière section de VTT, mon cerveau est frais, et l’orientation surtout beaucoup plus facile, et bizarrement aussi, je ne sais trop pourquoi, la force est de nouveau là, pour Papa comme pour moi, et on vole de balise en balise. On laisse donc derrière notre sauveur Nico, et on double un bon paquet de coureurs qui ont l’air bien secs. On retrouve d’ailleurs une équipe de jeune qu’on avait déjà croisé pendant l’orientation, et on se tire bourre. Ils nous doublent, on les redouble, bonne ambiance. Puis les pauvres crèvent, je leur file donc ma chambre à air, ils l’ont bien mérité. Encore une bonne descente où on croisera les PPs en train de courir (ils sont tellement mauvais, qu’ils ont été écarté de l’épreuve de VTT) et c’est la fin de cette section qui finalement c’est très bien passée. Les crampes n’étaient pas loin mais ne se sont pas manifestées de manières violentes.


Epreuve d’agilité

              Cette épreuve surprise est plutôt originale : il s’agit de tirer 8 balles de golf dans un cercle de 5m de diamètre situé à une vingtaine de mètres. On part avec 6min de pénalité, et chaque balle dans le cercle retire une minute (ça fait donc 2 balles bonus). Je commence, je tire… et.je loupe la balle… on recommence : ma première balle n’est pas mal, mais trop forte, et elle traverse le cercle. Je me concentre donc pour tirer moins fort, mais du coup, je les rates toutes. C’est le tour de Papa : et niquel, il en passe 2 sur 4, trop fort. Ca nous fera donc 4 min de pénalités.

 


Dernière section : CO free order « express » (0:27:22 39e)

             Cette section est de nouveau une CO à pied, mais très courte, et on s’en sort bien : on trouve toutes les balises facilement et on boucle enfin ce raid.

 

Bilan

 7h07.44 plus 4 min pour le golf : 7h11 et 25e/57 équipes.

Un total de 1715m de dénivelé au GPS et environ 55 bornes (la dernière section n'ayant pas été enregistrée, mais négligeable)

C’était vraiment très dur, mais qu’est-ce qu’on est content d’avoir tenu jusqu’au bout !! On retrouve les filles qui elles ont terminé après 6h, ça a été dur pour elles aussi mais elles sont vraiment contentes.

Les minous, qui adorent les ravioles.... surtout après 7h d'effort !!!

J’englouti mon assiette de ravioles (trop bon !!!!), il est déjà 18h, et il faut vite que je retrouve ma petite femme.
Je remercie quand même encore une fois Nicnic38 qui a pleinement contribué à notre « réussite » sur ce raid. Sans lui, je jardinerai encore dans les lapiazs mousseux des forêts de Corrençon.

Et un énorme bravo à mon père, avec qui on avait le même niveau et qui n’aura jamais été un boulet. Bon, sauf en descente en VTT, mais là j’ai l’habitude.

A la semaine prochaine pour une nouvelle aventure : le raid Metro Vert de Grenoble, 75km.

 

 

9 commentaires

Commentaire de minoun' posté le 06-10-2009 à 23:20:00

J'ai cru comprendre, en lisant qlq commentaires, q certains se tractent!..... Tu devrais essayer ac papa, pr les descentes!!! J'imagine très bien la scène!!! ;0)

Commentaire de nicnic38 posté le 07-10-2009 à 00:14:00

Bravo les minous!!!

suivre c'est aussi une façon de se reposer... et de gérer...

La prochaine fois tu nous tracte si t'aide a l'orientation ;-)

Commentaire de @lex_38 posté le 07-10-2009 à 07:56:00

Bien joué l'ami David!

Puis faire ça en famille, c'est un petit plus pour l'ambiance en équipe!

Tu me donnerais presque envie de m'essayer à un raid un jour!

Bon courage pour le Raid de Grenoble!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-10-2009 à 09:46:00

Salut Davidou ! Et oui la rencontre s'est enfin faite (ENFIN !!!) !
A la lecture de ton récit je comprends beaucoup mieux pourquoi tu te retrouvais dans le mien (à une moindre échelle bien sûr !) :
cette CO longue distance, à 13h, qui donne l'envie d'abandonner... et le Re-Boost final au VTT derrière !!
Merci pour le récit et à bientôt sans doute !
Julien

Commentaire de flapi38 posté le 07-10-2009 à 21:42:00

Bien joué David: pour le physique, rien à redire, mais va falloir bosser ton orientation, car pour les parcours élite, les balises ne sont plus au bord des chemins.....;-)

Bon courage pour le raid métro.

Pendant que j'y suis, essaie pas de me piquer mon co-équipier. Je l'avais preté pour le week-end, à cause d'une grosse boite en VTT, mais c'est tout....;-)

Commentaire de Tilila posté le 09-10-2009 à 22:43:00

J ai beaucoup aime ton recit et surtout les photos, qui me replonge dans cette superbe journee...
a bientot sur un autre raid
Patricia

Commentaire de Tilila posté le 09-10-2009 à 22:45:00

J ai beaucoup aime ton recit et surtout les photos, qui me replonge dans cette superbe journee...
a bientot sur un autre raid
Patricia

Commentaire de le_kéké posté le 10-10-2009 à 14:06:00

Bien joué les minous, belle course pas d'erreurs, trop facile. Je suis surpris de votre orientation sans faute car sur le parcours du ROA 2009 c'était vraiment pas facile. Maintenant vous allez pas tomber sur un NicNic providentiel au milieu de la forêt chaque année, et à la moindre erreur nous paf on passe, alors en 2010 on va vous poutrer !!!
En attendant vous pouvez garder le trophée encore 1 an ...

Commentaire de peno38 posté le 10-10-2009 à 16:27:00

Bravo les minous, le raid c'est aussi connaitre ses limites alors de temps en temps cela ne fait pas de mal que de suivre un peu.
Allez l'année prochaine on se tire la bourre ... enfin j'espère :)
Philippe

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !