Récit de la course : Trail Glazig - 30 km 2009, par Backdraft

L'auteur : Backdraft

La course : Trail Glazig - 30 km

Date : 8/2/2009

Lieu : Plourhan (Côtes-d'Armor)

Affichage : 2223 vues

Distance : 33km

Objectif : Se dépenser

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une véritable cure d'iode en Armor

TRAIL GLAZIG (22)

 

33 Km  D+ 1100m

 

Dimanche 8 Février 2009

 

Préambule :

  

Quinze jours après ma première épreuve de l’année avec les 10km de Betton (35) assez aquatique, je remet le couvert mais cette fois sur une distance plus longue (30km) et en trail.

Cette belle épreuve avait été en 2008 mon baptême du feu sur du trail et le fait d’y revenir m’enthousiasme.

 

Ce trail référence en Bretagne fait partie intégrante de ma préparation que j’ai débuté voilà 2 semaines pour le Raid de l’Estuaire (86km en Avril) et plus globalement pour le Raid du Golfe du Morbihan (177km fin Juin) qui sera l’un de mes deux principaux objectifs pour 2009.

 

Départ vers 7h45 pour rejoindre Plourhan avec une trentaine de minutes de route au programme. Cela me permet d’arriver sur le site de l’épreuve sans stress et précipitation pour trouver une place et retirer mon dossard rapidement.

 

J’en profite pour faire une petite visite du « village des partenaires »qui à eu lieu la veille avec la présence du marathon de Vannes, de Cheverny, l’Euskatel Trail, Compex. Je croise dans les allées des stands, Charlie de CLM en autre que j’avais rencontré pour la premiére fois à l’Ultra Trail de Moncontour (22) en décembre dernier, l’on discute un instant avec comme sujet le noz trail de 14km qu’il a fait la veille avec les enfants de Dunes d’espoir et leurs joelettes.

 

Petit échauffement rapide avec moins de 10 minutes de footing au cours du quel je croise et discute avec Philippe un informaticien du boulot qui est engagé sur le 16km.

 

Voilà le temps passe vite et il est temps de regagner la ligne de départ où je croise Patate et Benos facilement reconnaissable avec leurs casquettes Kikourou.

 

Juste avant le départ, les organisateurs font un petit briefing avec les consignes sur le fléchage et nous indiquent que le parcours à du être rallongé de 2km suite à l’effondrement d’une falaise durant la semaine. C’est donc parti pour 32km.

 La Course : 

9h41 précise, le départ est donné et la meute s’élance pour une toute petite boucle dans le bourg de Plourhan avant d’atteindre le premier chemin de terre distant d’à peine 1km.

 

Le parcours emprunte rapidement un sous bois avec déjà quelques passages techniques comme l’ascension d’une pente pentue et glissante à l’aide d’une corde (vers le km :3). Je reconnais quelques portions que j’avais emprunté lors de l’édition 2008 sur le 22km.

 

Dans ce sous bois, j’ai eu la surprise de découvrir à la faveur d’un bouchon, un malheureux coureur en train de patauger à 4 pattes dans la boue afin de retrouver une de ses précieuses chaussures englouties dans la mélasse.

 

J’arrive au premier ravitaillement (Km 5,7 : 0h37 9km/h) situé au niveau de la plage des moulins sur la commune d’Etables sur Mer. Peu de temps avant celui ci 4 fusées me doublent à pleine allure, il s’agit des premiers du 22km. La différence de rythme entre eux et moi est flagrante, il s’agit bien de deux mondes opposés avec des objectifs différents mais réunit par la passion du trail.

Restauration rapide et c’est parti maintenant sur le fameux GR34 avec une vue imprenable sur la mer. Une vraie cure d’iode.

 

Le parcours est une succession de petites montées mais le revêtement du sol est assez stable malgré les intempéries des ces dernières semaines.

 

Passage au niveau de la chapelle « Notre Dame de l’Espérance » (Etables sur Mer) construite en 1850 et qui s’élève au-dessus de la falaise du Vau Burel. Elle offre une vraie vue de carte postale aux participants avec des chevaux dans la prairie et la mer en fond.

La particularité du site est également la présence d’une table d’orientation en forme de coquille st jacques.

 

Toujours par le GR34, je rejoins le second ravitaillement situé sur le port de Binic (km 10,7 : 1h10 9,2km/h), les sensations sont correctes et je profite au maximum des vues offertes à mes yeux. En quittant le port je passe le long d’une piscine d’eau de mer pour rejoindre la plage de la Banche (Plage la plus grande de Binic) que je traverse pendant plusieurs kilomètres avant d’attaquer une des difficultés majeures du parcours avec l’ascension de la pointe de Bréhin.

 

Au cours de cette ascension sur un petit sentier escarpé, tout le monde est à la file indienne et le silence des lieux est juste entrecoupé par les respirations vives des coureurs. Notre récompense ultime est une superbe vue d’ensemble de la baie de St Brieuc.

 

La descente vers la plage par le biais de nombreux escaliers étroits permet de récupérer un peu avant d’attaquer un passage difficile et très technique avec des rochers tranchants et des galets.

Une ascension très étroite et pentue permet de rejoindre de nouveau le GR34 avant de descendre vers la vallée du Vau Madec que je connais un peu pour l’avoir traversé lors du trail de la baie de Pordic en 2008.

 

Au niveau de la grève du Vau Madec c’est le retour sur Pordic par le GR 34. La traversé de Pordic est assez sympa avec les encouragements de quelques passants qui flânent dans le cœur de la ville avec ses rues pavées et ses commerces.

 

Nouveau ravitaillement sur le même site que le second (Km 21,7 : 2h30 8,7km/h). La boucle de Pordic aura été de 11km en 1h19 (8,3km/h) ce qui prouve si besoin été la difficulté de cette partie du circuit.

 

A l’aide d’un escalier en zigzag, je rejoins tout de suite le GR34 pour le retour vers Plourhan avec de nombreuses portions empruntait à l’aller. Les petites montées ceux font toujours en marchant comme depuis le début de l’épreuve.

Un manque de lucidité surement du à la fatigue accumulée me fait glisser sur un rocher juste avant un passage d’escalier mais heureusement pas de bobos. Je continu donc et atteint rapidement de nouveau la plage des moulins (Km 26,6 : 3h07 8,5km/h), lieu du premier ravitaillement.

Restauration comme depuis le début avec 1 ou 2 verres de coca, du pain d’épice et des quartiers d’orange.

 

Le parcours quitte alors la mer et son sentier des douaniers pour s’engouffrer dans la campagne et les sous bois avec quelques passages délicat dans la boue, du lisier avec des chevaux dans un enclos.

 

Ce retour est également marqué par le passage sur le viaduc des Pourhuis et sa descente vers un petit ruisseau qu’il enjambe. Environ 1km après ce passage à l’occasion d’une montée bien boueuse, j’entends au loin le speaker présent sur la ligne d’arrivée ce qui a pour effet de me rebooster et je m’aperçois que les jambes répondent assez bien. Les 3 ou 4 derniers kilomètres sont assez longs car l’on tourne dans la campagne de Plourhan sur des chemins d’exploitation ou même parfois à travers champs mais voilà chose assez motivante je remonte et double de nombreux concurrents pour qui la fin ressemble plus ou moins à un chemin de croix.

 

Cette fin de course, me réconforte dans le fait que ma préparation est adaptée à mes objectifs et je finis de mieux en mieux mes épreuves longues distances.

Cette remonté fut même l’occasion de doubler la 4ème féminine peu avant l’arrivée.

 

Voilà le site d’arrivée est en vue juste derrière un dernier chemin boueux, je rattrape un concurrent avec un maillot de club ‘Les Castors Juniors’, l’on se met bras dessus bras dessous pour franchir la ligne d’arrivée ensemble. C’est aussi ça l’esprit du TRAIL.

 Conclusion : 
  • Ce fut un superbe Trail Glazig comme lors de l’édition 2008 sur les 22km avec un parcours totalement renouvelé.
 
  • Une organisation au top et bien rodé avec des organisateurs toujours aux petits oignons pour le bien être des concurrents. Et les participants ne si trompent pas puisque d’année en année, ils sont de plus en plus nombreux et de toutes les régions françaises.
 
  • Au niveau de ma performance :
 

1.      Je suis plutôt satisfait puisque je m’étais basé sur 3h30 pour 30km soit 8,6km/h et au final c’est 32,97km en 3h50’19 soit 8,6km. Quel timing !!!.

2.      Satisfaction aussi au niveau de ma gestion de course et de ma fraicheur sur la fin du parcours.

 ·        Classement :32,97 Km  et  D+1100mGénéral : 240ème sur 422 classésCatégorie SH : 87ème sur 136 classés

FCMoy : 164   et   FCMax : 184

http://daveau.david.free.fr

 

1 commentaire

Commentaire de la panthère posté le 18-02-2009 à 13:04:00

u grand bravo pour ta course, et bonne préparation pour le grand raid, c'est un sacré morceau!!!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !