Récit de la course : Trail Glazig - 32 km 2010, par Le Lutin d'Ecouves

L'auteur : Le Lutin d'Ecouves

La course : Trail Glazig - 32 km

Date : 14/2/2010

Lieu : Plourhan (Côtes-d'Armor)

Affichage : 2395 vues

Distance : 34.5km

Objectif : Pas d'objectif

30 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

RETOUR VERS LE BLEU DUR

Lui, il est responsable de tout ça :
 
 

Bon, il n'est pas tout seul, loin s'en faut, mais si le Glazig fait souffrir autant de gens sur des chemins si difficiles, c'est quand même à cause de ce triste individu qui se cache derrière l'obscur pseudo de Sam 22.
 
Voilà, je l'ai dénoncé. Je propose que l'année prochaine, on l'oblige à courir son trail d'enfer aux 12 000 marches !
 
 
Mon récit :
 

Cette année, nous sommes une bonne quinzaine de Trailers d'Ecouves à venir assister au trail Glazig. Pour ma part, je suis venu dans la Mustang-mobile avec le cheval susnommé et sa Mireille, le Riah50 fraîchement débarqué du Maroc et sa Béatrice ainsi que ma Josette.
 
Dès l'arrivée, c'est la chasse aux kikous. C'est marrant, il suffit de partager  avec autrui (et autre cochon aussi) un même bout de tissu rouge pour se sentir chez soi.
 
 
Le Bagnard, Breizhman, -loulou-, Vetchar, Le Fox, Riah50 et l'Ourson, Mustang, Aleksou, le Benos, Moogly, Jeje

 

 

Noz Trail (14,5km) (Photos de Haral LEJAMTEL)

 

 

Un gros strap à la jambe droite, je n'en mène pas large... Jeudi dernier, j'ai eu la bonne idée de faire des fractionnés sur piste par moins cinq degrés. Résultat : un coup de poignard dans la cuisse droite et une petite déchirure.
 
Dès le départ, je m'aperçois qu'il est impossible d'aller vite, la douleur me laissant tranquille en dessous de dix à l'heure. Je me retrouve rapidement dans la deuxième moitié du peloton, me faisant passer par tous les Ecouviens amusés de voir claudiquer le si bavard et pénible Lutin.
 
Je me résous à courir un trail de retraité et je me hâte avec lenteur, bien content de pouvoir trottiner, ce que je n'avais pas pu faire depuis jeudi soir.
 
Mais voilà, le sort est lutin et arrivé dans un dédale boisé, je me fais héler par un signaleur qui me fait comprendre que je prends le mauvais chemin comme un bon nombre de mes prédécesseurs. Je réagis subito et voilà que je me retrouve tout seul devant un important groupe composé des derniers arrivés et des malheureux rebrousseurs de chemin.
 
On ne se refait pas.  Je pars en tête du groupe à la poursuite de la première moitié de la course. Je sais à ce moment-là que le lendemain, je vais payer cette accélération mais tant pis, courir dans la boue sans rien voir c'est trop fun !
 
Ma jambe m'empêche de faire les acrobaties de l'année dernière mais j'arrive cependant à rattraper quelques concurrents au bout d'un moment.
 
 
J'ai l'air méchant...

 

Vers la fin du parcours, je rattrape mon amie Mimi qui couine un peu de se voir dépasser par cette sale bête de Lutin. Par respect envers cette grande ultra-traileuse, j'accélère un bon coup. C'est le moins que je puisse faire.

Une heure vingt-huit et pas trop de dégâts. Le bilan est positif et je me suis bien amusé. Le reste est une autre paire de baloches manches...

 

 

Le trail de jour (34,5 km)

 

Nouveau bandage et nouveau départ de gastéropode. A froid, impossible de suivre mes amis bien longtemps. Très rapidement, dès les premières difficultés, je suis pris dans des encombrements dignes d'un lundi matin à Paris sauf que personne ne fait la gueule. Je ne peste pas devant ces gens qui ne savent pas descendre et qui me ralentissent, sachant très bien que je n'ai pas les moyens de faire des descentes de Lutin ce jour.

Quant aux montées....

 


 

Au bout d'un moment, nous arrivons en vue de Binic. Enfin la mer ! Une bonne surprise m'attend, le Bagnard blessé lors de son périple nocturne avec les Dunes d'Espoir prend les kikous en photo à proximité du ravito.

Ne passez pas votre pointeur sur cette photo !
 
 

Je ne m'attarde cependant pas et je pars pour la traversée de la plage de Binic, plus courte cette année. Floc, floc...

 

 

Quelques temps après, nous arrivons sur Pordic où nous croisons les premiers du trail. Je grimpe la falaise, sachant pertinemment qu'il va se passer un bon moment avant que je  ne repasse par là...

Mon Ricounet, qui prend toujours des départs prudents en profite pour me doubler. Sa Ricounette est loin devant, effectuant une course exceptionnelle (7ème V1 en 3h59 et 3ème VF1 du challenge).

En jaune, mon Ricounet

 

La falaise grimpée, je me retourne pour faire un nouveau cliché qui répond à la question si souvent posée : "Pourquoi cours-tu ?"

 

 

Redescente vers la plage, je reconnais le lieu, on va tout droit vers le champ des roches qui tuent

 

 

Mise en jambes sur des galets, c'est l'entrée. Puis les choses sérieuses se profilent avec des rochers de plus en plus gros...

 



Ensuite, c'est le champ des roches qui tuent. Là, je range mon appareil photo et je marche sur des oeufs. Le terrain est hérissé de rochers pointus. Un faux pas et je suis émasculé dans la chute. 

Ouf ! C'est la fin. Mais, où est le passage ? Ben zut, il faut grimper ! Et ce ne sera pas la dernière fois qu'il faudra faire la chèvre !

 

 

Un peu de campagne pour se reposer puis redescente vers Binic. Je cause un peu avec un couple que j'avais déjà côtoyé plusieurs fois. La fille a un très joli derrière et je la photographie en prenant prétexte du fait qu'elle a les mêmes chaussettes roses que moi. Je sais, je suis un sale type...

 

 

Traversée de Binic, j'ai le plaisir de croiser ma Josette et madame Mustang qui prennent des photos.

A ce moment, en me basant sur mes souvenirs de l'année précédente, je pense qu'il ne me reste qu'une heure à courir. Erreur... on va bouffer de la plage et de l'escalier !

Première plage après Binic, je suis rejoint par ma Mimi qui a une revanche à prendre sur le Lutin. Elle me serre d'abord contre elle puis part ensuite devant moi jusqu'aux... escaliers.

 

La vache, ça grimpe !

 

Et puis, on descend sur une plage et puis, on remonte...

 

 

Enfin, on monte et on descend, je ne sais plus car les escaliers me mettent dans un état second. Contre toute attente, c'est Mimi qui craque en premier et je lui exprime à nouveau mon respect en la laissant sur place à la faveur de descentes propices à l'expression lutinesque (modérée, cette fois-ci). Elle se consolera avec une deuxième place VF2 au challenge.

 

Mimi, c'est un des deux petits points au fond...

 

Après, je ne sais pas ce qui se passe, je crois que j'ai rêvé d'escaliers...

 

 

Je quitte la mer et je dois monter  un viaduc pour le descendre aussitôt ! 

 



Arg ! Je peux vous dire que les courses que j'ai faites dans le Massif Central, c'est de la gnognotte après ça, le Bretons, ils sont démoniaques ! Et c'est pour ça qu'on les aime...

 

Eh bien, je ne suis pas le plus cuit, je vais doubler une bonne dizaine de cadavres dans les trois bornes qui restent car j'ai encore la force de courir. Ma jambe, tiens, je l'avais oubliée...

Arrivée en 4h20. La machine a tenu mais  je mets 27 minutes de plus que l'année dernière pour un parcours un peu plus long.

Il ne reste plus qu'à prendre ma doooouche Yaaaarrrggh !!! C'est un truc d'hommes, la douche bretonne, j'ai pas l'habitude !

Le boeuf bourguignon arrosé au pinard va me réchauffer et me remettre les idées en place. Je quitte les lieux en n'oubliant pas de remercier Sam 22 et de faire la bise à Madame 22.

De retour à l'hébergement, les familles Mustang, Riah et Lutin vont musarder à proximité du centre qui nous accueille.  Le ciel devient Glazig et nous offre un nouveau cadeau.

 


 C'est ça la Bretagne...

 

 

 

 

30 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 16-02-2010 à 19:21:00

Merci pour la ballade Thierry, même blessée la bestiole se défend et peut mordre.
Bravo.

Commentaire de Le Loup posté le 16-02-2010 à 19:23:00

Superbes photos ami lutin... J'ai adoré voir ta mine déconfite à l'issue du 32km, ouarfff !!! Beau challenge quand même, j'espère faire aussi bien quand je serai aussi vieux...

Commentaire de BENIBENI posté le 16-02-2010 à 19:33:00

Petit merdeux, avec un noz trail au taquet, une patte en vrac et un 34 bornes, je trouve que tu t'es bien demerdé !

Commentaire de redpanda posté le 16-02-2010 à 19:43:00

et entre les 2 y'a quoi? va avez feztoualler, oui ou m.....!!

Commentaire de la panthère posté le 16-02-2010 à 19:49:00

et dire que j'ai failli m'inquiéter pour toi....un lutin blessé, strappé, reste un lutin tenace! merci pour ce récit, et tiens, je m'en vais monter les marches d'Houlgate, 143! une paille!

Commentaire de Le Bagnard posté le 16-02-2010 à 19:50:00

Merci Thierry pour ce superbe CR et ce put.... de chrono, j'espere faire aussi bien que ça l'année prochaine ;-)
A bientôt

Commentaire de Land Kikour posté le 16-02-2010 à 21:15:00

C'est toujours avec autant de plaisir que je suis tes aventures de Kikoureur grace à tes superbes récits... Merci et bravo, ne change rien !!!
A bientôt,
Olivier

Commentaire de fulgurex posté le 16-02-2010 à 21:35:00

mince! encore un super CR qui donne envie de traverser la France! L'an prochain, plutôt que d'aller jouer en terrain Mésozoïque, j'irai peut être voir le Néoprotérozoïque de plus près.

Sinon, l'info surprenante que je retiens, c'est que le Lutin met des chaussettes roses. Je me demande comment sont ses sous-vêtements...

Commentaire de JLW posté le 16-02-2010 à 21:55:00

Même strapé le Lutin ne se laisse pas démonter et reste hargneux. Bravo pour le cr et peut-être à bientôt sur les terres franciliennes ?

Commentaire de Mustang posté le 16-02-2010 à 21:56:00

En prologue, une bien belle galerie de kikous!!!

Un récit sage comme ta course, moi qui m'attendais plutôt à Binic, ta mer!!

Commentaire de sam22 posté le 16-02-2010 à 22:21:00

Bravo à toi le lutin pour avoir enchainer les deux courses sur une seule jambe, je dis bravo.
On peut imaginer ce que peut être un escalier, mais il faut voir que pour le lutin, cetaines marches ne devaient pas être loin de représenter la moitié de sa taille. à monter ça va, mais à descendre c'est terrible...
heureusement que c'est pas comme ça tous les ans...
Je crois que ton CR va encore se retrouver sur notre site.
a+
Sam22

Commentaire de l'ourson posté le 16-02-2010 à 22:36:00

Bien content de t'avoir revu(e);-) L'Lutin :-) Même blessé(e).. malgrè(e)s ton grant'âge t'es toujours devant moi(e) à l'arrivé(e) et tes récits sont plus lu(e)s que les miens !!

L'Ourson_cé_pô_juste_;-)

Commentaire de le p'tit zef posté le 16-02-2010 à 22:41:00

Salut petit Lutin, je ne te connais pas mais j'ai bien rigolé en lisant ton CR.
J'ai moins rigolé aussi dimanche en montant et montant et montant... les centaines de marches du parcours!!
Eh oui c'est çà la Bretagne, belle mais parfois difficile à parcourir...
Bravo pour ton CR.
penfoultreize
http://penfoultreize.e-monsite.com/

Commentaire de Fox du desert posté le 16-02-2010 à 23:36:00

Je crois que Sam22 a bien résumé la situation concernant le problème des marches pour le Lutin qui mesure 69 cm (+ 1m) comme mon numéro de dossard ce W.E .
Tes clichés sont un très bon résumé de la course , bien corsée et dure comme du granit breton . Je laisse de la place à Caty. pour un petit mot . Merci Lutin de me laisser finir devant toi !
Merci a toi le lutin pour ton coaching du jeudi qui m'a permis de faire face a ce terrain breton et ces marches terribles.....toujours un plaisir de te lire.

Commentaire de Natou posté le 17-02-2010 à 00:00:00

Un superbe récit !! Ca donne envie de découvrir ce parcours !! Mais dis-moi, pourquoi cous-tu vraiment ? Les paysages ? Les escaliers ? ou les atouts cachés des dames qui te dépassent ? ;-).... Hum, en tout cas, je vois que tu etudies la question de pres!

Commentaire de breizhman14 posté le 17-02-2010 à 01:11:00

Dire que je me suis inquiété pour toi au moins 3 fois ce w-end!! Tout ça pour un petit strap de rien du tout !!! L'année prochaine je te file de grands coups de latte dans les guiboles, que tu souffres vraiment... et nous gratifies d'un récit tout en souffrance ;-)

Commentaire de Jay posté le 17-02-2010 à 08:37:00

Très bien l'excuse des "chaussettes roses" , je te la pique pour ma prochaine course .. !!

Très sympathique récit et bonne récupération,

Jay

Commentaire de taz28 posté le 17-02-2010 à 08:38:00

Je ne connaissais pas encore la couleur glazig, mais tu l'as fortement bien décrite mon Lutin !!
Un mélange de bleu azur, de jaune espoir, de gris de roche, de rouge kikou, une belle palette pour un peintre tel que Sam !!

Bravo à toi pour cette perf, même si tu n'as pas fait mieux que l'an dernier, tu l'as couru, et bien couru même !!

Toujours un régal tes récits Thierry,
MERCI
Gros bisous

Taz

Commentaire de akunamatata posté le 17-02-2010 à 09:12:00

aaah ca fait plaisir de voir l'esprit kikourou qui court dans la nature !
Le lutin est toujours vert malgre une jambe en moins !

Commentaire de jerome_I posté le 17-02-2010 à 09:53:00

bravo pour ton cross... Eh pardon ton trail. Merci pour la ballade et les jolies chaussettes roses de la dame !!!! Allé remet ta cuissse et reviens nous vite.

Jérome

Commentaire de thunder posté le 17-02-2010 à 11:45:00

Mon dieu que c'est bon, un récit du lutin même après des mois d'abstinence c'est à vous rendre accro de kikourou. Toujours le style, l'élégance et l'irrévérence. Sinon je ne peux que nier le dernier cliché, la Bretagne c'est pas beau faut pas venir hors saison (sinon après y'aura trop de monde)

Commentaire de RogerRunner13 posté le 17-02-2010 à 11:59:00

Moi j'ai retenu trois choses: que Sam22 est très sympathique, que le Lutin est trop vieux pour faire du fractionné et enfin qu'il porte des chaussettes roses....... A part ça superbe récit qui donne envie d'aller voir cettez région de plus près.

Commentaire de Françoise 84 posté le 17-02-2010 à 12:55:00

Encore un bien joli récit "lutinesque"!! Et là, on en a plus pour notre argent que sur un tout petit cross de rien du tout!!
Soigne toi bien avant Paris et surtout Orsan, histoire de donner quelques leçons aux sudistes, après les bretons!!

Commentaire de frankek posté le 17-02-2010 à 19:00:00

merçi pour tes superbes photos ! la Bretagne c'est tip-top !!!

Commentaire de titi61 posté le 18-02-2010 à 00:03:00

que dire ouahah....

Commentaire de laurent05 posté le 18-02-2010 à 09:10:00

merci pour toutes ces belles photos et de nous faire découvrir des superbes coins
toujours beaucoup de plaisir à lire tes récits
a+
laurent

Commentaire de gdraid posté le 18-02-2010 à 10:27:00

Merci Thierry, ce récit est trop bon !
Bravo pour ton art de courir pour le "plaisir des yeux", en profitant de tant de belles images :
passages de roches, escaliers assassins, bord de mer divin, ou autre postérieur qui démangent les mains ...
JC

Commentaire de pensee posté le 18-02-2010 à 21:39:00

a tout ceux qui ont fait le trail du glazis chapeau et felicitations a tous j ai drolement regrete de ne pouvoir participer
anick

Commentaire de -loulou- posté le 21-02-2010 à 15:26:00

un grand bravo le lutin bancal.

Commentaire de calimero posté le 22-03-2010 à 12:53:00

Si après çà tu n'es pas prêt pour la montée de l'Empire State Building, je n'y comprends plus rien!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !