Récit de la course : Trail Glazig - 30 km 2009, par Le Lutin d'Ecouves

L'auteur : Le Lutin d'Ecouves

La course : Trail Glazig - 30 km

Date : 8/2/2009

Lieu : Plourhan (Côtes-d'Armor)

Affichage : 3708 vues

Distance : 32.7km

Objectif : Pas d'objectif

27 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Glazig : La vie en bleu

Un trail bleuté de toute beauté qui m'a tant botté

 

Je ne sais pas pourquoi, dès que je me pointe en Bretagne, je me sens bien. Il suffit que je passe Rennes et c'est le bonheur qui confine à l'hallucination.

Tiens, l'autre jour avec ma Josette, je m'en vais avec le gars Riah50 et sa Béatrice pour aller courir les deux trails de Plourhan ; ben quand j'arrive dans la Belle Bretagne, il fait soleil alors que la traversée de la Mayenne s'est faite sous un déluge de neige. Même qu'au restauroute où je me suis arrêté, j'ai vu des palmiers !

Le voyage s'est fait en compagnie d'une nouveauté technologique : le GPS qui cause de Riah50. En gros, c'est une sorte de pétasse électronique qui pense que tu es trop gland pour lire les pancartes et qui te dit ce que tu dois faire pour aller, par exemple, du Mans à Rennes par l'autoroute. Vachement dur ! En plus, la gonzesse à la voix de blonde sexuellement en manque, elle t'engueule dès que tu ne suis pas son itinéraire ! J'ai fini par l'insulter, eh bien elle insistait quand même !

Bon, on a fini par se pointer à Plourhan et on a été accueilli par les bénévoles du Glazig tous habillés de bleu. Quelle chaleur dans l'accueil ! Il n'y a guère que chez les Ch'tis que j'ai reçu un accueil pareil !

 Quelle jolie Bretonne ! Le gars a remarqué mon coup d'oeil appréciateur, il se méfie !

Nouveauté, le trail est partenaire Kikouroù et Olycos tient un stand avec sa petite femme Baroudeuse.
 
 

Le week-end sera l'occasion de rencontrer quelques Kikous. Je n'ai pas identifié ni photographié tout le monde mais j'ai fait ce que j'ai pu ! En v'là déjà quatre :

Il ne nous reste plus qu'à voir où l'on crèche. Là, le Sam22, il a fait fort, il nous a trouvé des chalets super confort à seulement cinq bornes de la course pour un prix si dérisoire que même on avait l'impression de le voler. A côté de nous, le Mustang partage son chalet avec Noël et Michel (Braiseman Breizhman14). 

On s'équipe et on repart, petite photo du centre où nous allons dormir avant d'aller courir le Noz-trail.

On pouvait tomber sur pire !
 

Noz-Trail (15km)

Là, on retrouve la bande de fêlés de la calebasse qui n'ont rien de mieux à faire que  d'aller patauger le soir dans le tapioca avant de s'enquiller trente bornes le lendemain matin.

Bien sûr, il y a mon Mustang. Il n'est pas trop sûr de lui mais il va réaliser que la Bretagne guérit le combattant qui sait l'écouter.

 
Il sourit le cheval mais il fait un peu dans son froc.
Il a tort, tout se passera bien. 
 
Les hôpitaux psychiatriques du Calvados ont relâché provisoirement quelques pensionnaires, pensant que le sport leur fera le plus grand bien, c'est pas faux mais il y a du boulot à faire :
Co14, Vetchar14 et Breizhman14. Le numéro, c'est celui de leur unité de soins.
 
Quel plaisir pour moi que celui de revoir Benos (devrais-je dire mon Benos ?). Il ne m'a même pas tapé dessus.
 

 ... et pourtant, c'est pas l'envie qui lui manquait !

 
Un peu avant nous, les Dunes d'Espoir ont pris le départ, vous savez ces fondus qui se défoncent pour des enfants handicapés en leur offrant des aventures invraisemblables à bord de leurs joëlettes. Eh bien, moi qui d'habitude, pince les aveugles en ricanant et dégonfle les pneus des chaises roulantes par pure méchanceté, j'ai applaudi à leur départ. Ça doit être l'ambiance...
 
 Regardez, les yeux du gosse brillent et c'est pas la faute au flash...
 
Mon plan de Warrior pour ce week-end, était simple : je courais le noz-trail pépère et je me défonçais sur le 30 km pour tous les pourrir. Spécialement le Breizhman qui avait osé me battre au semi d'Argentan.
 
Ben, j'ai fait tout le contraire ! Dès qu'on est parti, j'ai été entraîné par l'ambiance et emballé par le terrain : peu de dénivelé et beaucoup de boue ! J'adoooore la boue ! Je me roulerais dedans. Dans une autre vie, j'ai dû être cochon, ce qui expliquerait aussi pourquoi j'aime tant le rose. Grouîîîk !!!!
 
Ça  fait penser aux Allumés, hein, les Ch'tis ?

Là, j'ai pu m'exprimer dès qu'il y a eu des descentes, des flaques, des zigs et des zags. C'était du cross. Pas du cross bien propre de Parisien, non ! Du cross comme il y en a à la FSGT chez moi, du bien gras et du bien membré. C'est le bonheur ! J'ai fait une photo pour vous montrer :
 Je sais, c'est un peu sombre mais c'était la nuit, non ?
 
Résultat, j'arrive ravi du 15 bornes en 1h23 mais bien entamé. Juste une minute devant Michel le Breizhman. Le Benos se pointe trois minutes derrière moi suivi deux minutes plus tard de Riah50. Ils n'ont pas non plus chômé les gars !
 
Le Benos, ce beau guerrier au corps de rêve
 
Le Allain (Riah50) qui cause avec son GPS.

Il caille trop, je me mets à l'abri et je ne vois pas l'arrivée des autres. Il fait froid mais il ne pleut pas, ce week-end, la météo tenait de l'acrobatie...
 
Nous allons ensuite avec les filles à la pasta où nous sommes copieusement nourris. Peut-être un peu trop...
 
Hé oui, j'ai trop tiré sur la machine et la génératrice à andouillette se met en branle dès que je suis rentré au chalet. V'là que ça danse là-dedans !
Slaaash ! Je repeins la cuvette des toilettes en musique. Ma femme, accablée, surgit avec un flacon d'eau de toilette à la main pendant qu'Allain et Béatrice sortent en hurlant respirer le bon air breton.
 
Je vais passer la nuit à gérer mes intestins. J'ai peut-être dormi, c'est pas sûr !
 
Le 30 kilomètres (euh, non presque 33 !)
 
Tout ça pour dire que le lendemain pour le 30 bornes, je ne me sens pas frais ! Et en plus, on nous annonce que le 30 bornes en fera 32 (32,7 au GPS) ! Il sont généreux les Bretons !
 
Les filles sont là, elles vont courir le 16 km. Quant au Mustang, il s'aligne sur le 22 km et ne regrettera pas. Il finira bien plus frais que moi.
 
 Mustang le célèbre équidé.
 
Je retrouve sur la ligne deux trailers d'Ecouves qui sont venus pour la journée.
 
 Laurent (au centre) fera 3h19 mais son copain va connaître l'enfer des crampes.
 
Je démarre prudemment, par force, et me trouve en queue de peloton. Nous retournons à nouveau zigzaguer dans la boue. Ça bouchonne et je peste un peu contre ces coureurs qui ne savent pas descendre mais finalement, ce départ pépère me sauvera la mise en me forçant à m'économiser dans la première partie du parcours.
 
On se croirait à la caisse de chez Leclerc !
 
La mer n'est pas loin et je me sens un petit peu mieux. C'est l'air marin qui doit me faire du bien.
 
 
Au programme, on nous a mis tout ce que la côte peut offrir : sable, vase, eau, galets, rochers et surtout des escaliers, plein d'escaliers !
 
 Ouch ! Et c'est pas fini !
A Binic, On passe sur la plage à marée basse, un long parcours vaseux dans cinq centimètres d'eau glacée. Chouette !
 
 
Ça, c'était le dessert, le plus dur du parcours se trouve ensuite...
 
 
On grimpe des raidillons des familles pour chuter à nouveau sur la plage.
 
 
Et là, la surprise du chef : un champ de rochers acérés qui forment comme une dentition de requin géant. La moindre chute peut mener à l'abandon, tout le monde marche sur des oeufs. J'en mène pas large !
 
 
 Ouf ! C'est terminé ! Quand je pense qu'on n'a pas encore fait la moitié du parcours ! Si le reste est de la même eau, on va me ramasser à la petite cuillère !
 
 Le trail, c'est aussi pour le paysage...
 
Heureusement, la suite sera plus aisée. Une fois la boucle vers Binic terminée, le terrain est plus roulant et la vision de plus en plus fréquente de coureurs calcinés me fait du bien et me pousse à accélérer. C'est vrai, j'ai un mauvais fond.
 
Vraiment,  le circuit est varié, on tourne même en ville. Je n'ai pas de sous sur moi, dommage car je me serais bien arrêté pour me siffler une bière.
 
Un spectateur sympa me propose de faire une photo. Je ne suis pas encore trop poutré et le cliché est acceptable...
 
Je fais raideur comme ça, n'est-ce pas ?
En fait les raideurs, elles ne sont pas placées au bon endroit !
 
Je grimpe Binic (non, pas Monique !) sous le soleil et je fais une photo du ciel en me disant qu'on n'allait pas me croire vu la météo du week-end. Miraculeux ce trail ! Et la pluie reprendra après mon arrivée. Belle maîtrise de la météo, les organisateurs !
 
 
Il ne reste plus qu'à quitter la mer à regret pour retourner sur la terre ferme dans la boue.
 
 
Le trail se termine dans les bois et le long des champs cultivés (c'est ce que l'on appelle faire labours). C'est un peu long mais on ne va pas en vouloir à Sam et à son équipe pour ces kilomètres un peu plus monotones d'autant qu'on a pu goûter à différents types de boues : boue de chemin, boue de champ, boue de sous bois et même boue mélangée de purin lors de la traversée d'une exploitation agricole ! C'est pas ça qui va me pousser à bout ! 
 
J'arrive en 3h53', un temps peu glorieux mais très satisfaisant en fonction du contexte : deux trails de suite et un 33 bornes très technique.
 
Ma Josette m'attend à l'arrivée, elle s'est éclatée sur le 16 km. Elle est ravie ! Je pars vite me réchauffer au ravito. Ici, je croise le Mustang aux anges. Le 22km l'a rassuré sur la suite de la saison. Je suis content pour lui mais ça ne se voit pas trop tellement j'ai tiré sur la machine.
 
Allain arrivera 40 minutes plus tard et nous partirons vite nous doucher et nous changer au chalet. 
 
Ah, c'est beau l'amour ! Ça sent le mariage !
 
De retour dans la salle des fêtes, nous sommes accueillis par un bagad qui anime le repas d'après course.
 
 
Il est tard et il ne reste plus beaucoup de coureurs sur place. Nous partageons notre boeuf bourguignon arrosé de pinard (ils savent vivre les Bretons) avec les gens du cru qui se livrent à leurs danses traditionnelles.
 
Contrairement à d'autres peuples moins civilisés,
les Bretons ne bouffent pas leurs invités à la fin de la danse...
 
 
Je discute un moment avec Sam22 pour lui exprimer toute ma gratitude et nous rejoignons mon tas de boue ma voiture pour retourner en Normandie.
 
 
"Au fait, y'a un cross de 9 bornes samedi à Silly ! M... ! J'ai mal aux pattes !"
 
 
 

 

 

 

27 commentaires

Commentaire de Sac d'os posté le 10-02-2009 à 00:48:00

Les courses se suivent et ne se ressemblent pas mais ta génératrice d’andouillettes nous en fait à chaque fois des vertes et des pas mûres !

J'espère que les bretons n'y sont pour rien ?

Commentaire de fanfan59 posté le 10-02-2009 à 07:34:00

Toujours aussi plaisant à te lire Thierry. Quant à la première photo de Benos on croirait que c'est Epitaphe !!!! Probablement du à la barbe. Le parcours est vraiment joli. Bravo pour cette nouvelle réussite mais il va falloir penser à, soit être raisonnable question bouffe, ou prendre des médicaments d'avant course ! Allez ! repose-toi bien. Je t'embrasse ainsi que ta Josette dont j'ai hâte de faire la connaissance.

Commentaire de L'Castor Junior posté le 10-02-2009 à 08:20:00

Allez, mon agence de notation à moi que j'ai t'attribue un triple A (tu sais, comme les andouillettes).
Merci Thierry pour cette brochure touristique sur Binic et ses dents de requin : je savais qu'il ne fallait pas virer le Lutin ;-))

Commentaire de frankek posté le 10-02-2009 à 08:31:00

bravo pour ton super WE chez les bretons...ça fait un bon bout de temps que je ne suis pas allé trainer dans cette belle bretagne...récupère pour la suite

Commentaire de laurent05 posté le 10-02-2009 à 08:55:00

bravo pour tes courses quand on aime on ne compte pas. encore un bon moment passé à te lire
bonne continuation

laurent

Commentaire de _azerty posté le 10-02-2009 à 09:08:00

Bien sûr, qu'elle a encore de l'allure "la" raideur .


A bientôt Affreux Lutin

Domi



Commentaire de canard49 posté le 10-02-2009 à 09:15:00

Super Cr, j'ai pu montrer des photos à mon épouse, tu as pris le meilleur (surtout la lune bleue, il n'y en a pas ailleurs!!),il ne manquait plus que le purin et les odeurs. Félicitations et merci pour cet agréable moment.
ALexandre

Commentaire de claude 34 posté le 10-02-2009 à 09:33:00

T'es sûr que c'est pas la côte d'azur ??? J'ai vu des pins avec du soleil, des palmiers !?! Ha oui mais non, s'il y a marée basse, ça peut pas être... Bravo pour ta course et pour ton cr une fois de plus très sympa.
claude

Commentaire de 3fred5 posté le 10-02-2009 à 09:50:00

bravo
m'sieur, le récit avec les photos, ça le fait vraiment. ! ;)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 10-02-2009 à 09:54:00

C'est toi le meilleur mon lutin, je me suis régalé et puis 2 trails pour le prix d'1, encore plus fou que moi. Sans compter le ciel bleu, les palmiers, rien à envier aux sudistes.
Bonne récup.

Commentaire de la panthère posté le 10-02-2009 à 10:17:00

super!!!!!et merci pour ce beau CR, que j'attendais avec impatience,
Moi j'ai pas vu Binic, j'me suis dégonflée avant, je rageais tant d'arriver toujours devant un buffet dépouillé par les warriors furieux, que là,j'étais la première à l'attaquer, et c'était bon!!!! Le carpaccio de St Jacques, un vrai régal!
ravie d'avoir revu nos voisins ornais....

Commentaire de breizhman14 posté le 10-02-2009 à 10:40:00

Hé hé! Je prends autant de plaisir à te croiser sur routes et chemins qu'à te lire. Dommage que quelques secondes nous aient séparés sur le noz, je suis sur qu'on aurait pas pu s'empêcher de croiser le fer dans la boue! Merci et encore bravo pour les photos!

Commentaire de Mustang posté le 10-02-2009 à 10:43:00

Un commentaire, donc!!! Vraiment? Tout a été dit!
Allez, mon Lutin, continue comme ça!!!!

Commentaire de taz28 posté le 10-02-2009 à 10:52:00

je vais agrandir la photo de tes raideurs, je vois pas bien mon Lutin ... ;-))

Merci pour cette nouvelles aventure du Lutin chez les Bretons !!!

Bisous mon Thierry

Taz

Commentaire de co14 posté le 10-02-2009 à 11:33:00

super récit, belles photos surtout nous les psychopathes du calvados....des comme ça t'en trouve pas beaucoup...t'es même prêt à nous accueillir en juin...c'est beau la tendresse!!!

Commentaire de Massia posté le 10-02-2009 à 12:04:00

Bravo Le Lutin ! Et merci pour ton Cr qui m'a bien plu. Je ne sais pas si on se recroisera avant mais je vais venir sur ton terrain de jeu à Ecouves en juin.

Commentaire de gdraid posté le 10-02-2009 à 12:21:00

Encore une belle page de tournée sur les CR Kikourou.
Le texte, l'humour, les images, la course, les coureurs, la musique, la danse , les paysages, les odeurs ... tout est réuni pour enchanter, ou même simplement faire rire le lecteur.
Merci Le Lutin d'Ecouves !
JC

Commentaire de hellaumax posté le 10-02-2009 à 13:21:00

C'est bien agréable de retrouver le Lutin enjoué auquel je suis habitué, après l'apocalyptique raid28. Merci Thierry pour ce récit plein d'humour et de joie.

Commentaire de Françoise 84 posté le 10-02-2009 à 16:15:00

Il avait l'air bien sympa votre WE!! Tu es redescendu en senior après tous ces bains de boue revigorants?!! Bravo à toi et merci pour ces belles photos et ton récit!

Commentaire de fabzh posté le 10-02-2009 à 17:25:00

Bon comme d'hab' ...parfait
mais une petite remarque néanmoins,la prochaine fois , écoute moi :
http://le.lutin.kikourou.net/billet.php?idbillet=201 commentaire N°8 ...
on fini par bien te connaitre non? ;-)

Commentaire de domdom g posté le 10-02-2009 à 17:52:00

vive la bretagne vive les bretons!!bravo pour ton WE chez les bretons et pour la course,et merci pour ce superbe recit bien agreable a lire et de voir ses belle photos.

bon recup

Commentaire de agnès78 posté le 10-02-2009 à 19:12:00

si cela ne donne pas envie d'aller dégotter les chaussures de trail du placard...!!! c'est à rien n'y comprendre... bon c'est vrai faut pas qu'elles aient peur du purain les pôôôôvres! merci thierry pour le récit ;-)

Commentaire de BENIBENI posté le 10-02-2009 à 21:47:00

Ah mon Lutin ! Quel plaisir de t'avoir revu mais à force que tu me fasses des compliments comme ça, je vais commencer à me poser des questions...
A bientôt et merci pour ton récit.

Commentaire de l'ourson posté le 10-02-2009 à 22:27:00

Encore du Grand Lutin ce CR !
Merci aussi pour les images :-) Par contre, pour les odeurs... ;-( M'enfin certaines odeurs.. Je ne parle pas de l'air iodé du bord de mer bien sûr /-)

L'Ourson_te_voilà_dégelé_Findus_on_dirait.. ;-))

Commentaire de ouster posté le 10-02-2009 à 23:11:00

ca me rappelle mes vacances passées sur la plage de la Comtesse à St Quay :)

Commentaire de le_kéké posté le 14-02-2009 à 18:23:00

Très bon CR le lutin, et j'ai failli le rater.
En plus c'est une découverte pour moi, il peut y avoir le ciel bleu en Bretagne !!!!
Moi chaque fois que j'y met les pieds il pleut mais c'est parce que j'y vais en été ...
Ca avait l'air bien sympa ces petites coursettes en tout cas

Commentaire de sam22 posté le 16-02-2009 à 23:37:00

un grand merci au lutin pour ton récit. il est tellement bien que le lien sera sur la page d'accueil de notre site Internet.
Je viens de lire les posts sur un des prochains RDV des Kikous : le Trail d'Ecouves.
vu les photos, toujours prises à raz du sol, je me demandais comment tu avais pu passer sans encombres notre pédiluve de fin de Noz trail. On voit sur la photo d'arrivée de Benos que, sans faire de bafouille, il avait de l'eau jusqu'aux cuisses. Je sais, ça ne rime pas, mais c'est pas ma faute s'il n'y avait plus assez d'eau.
A+
Sam

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !