Récit de la course : Trail Glazig - 30 km 2009, par breizhman14

L'auteur : breizhman14

La course : Trail Glazig - 30 km

Date : 8/2/2009

Lieu : Plourhan (Côtes-d'Armor)

Affichage : 2684 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

BREIZH and GLAZIG

Le Glazig, ça faisait un moment que je l'avais pointé dans mon agenda. D'abord, un petit passage en Bretagne revigore la bête, et puis ce trail, c'est aussi pour moi l'occasion de fêter mes 1 an en Kikourie. C'est en effet au retour du Glazig 2008 que je m'étais incrusté dans la grande communauté.

Pour fêter ça, une seule potion: LE DEFI , Noz + 30

Co-voiturage sans histoire avec Vetchar et Co14, une météo très variante sur tout le trajet donc pas de pronostic fiable sur les conditions pour la soirée. L'arrivée sur site se fait dans une certaine effervescence, retrouvailles de têtes connues, des nouvelles têtes à mettre sur des pseudos, un hébergement (top de top) à dénicher en front de mer, et sans tarder il faut être prêt.

 

AKT 1

Ca s'affaire dans tous les coins, bénévoles, coureurs, curieux, organisateurs.... Echauffement autour du stade, regroupement pour le briefing et ça part!

 

  depart_breton.jpg    départ breton

 

 Rapide passage dans Plourhan, et je me retrouve rapidement à proximité d'Olycos, Benos, le lutin, Riah que j'aperçois quelques mètres devant. Le lutin prend rapidement les devants. On s'enfonce dans des monotraces sinueuses, boueuses... un vrai régal!! La file des coureurs s'effiloche sur un cordon de plusieurs centaines de mètres; avec les frontales, c'est vraiment spectaculaire! Le terrain ne nous laisse pas de répit, on alterne les pistes de sous-bois avec des talus en devers, des bordures de champs, des herbages détrempés....

Parmi tout ce petit monde, les Dunes d'Espoir sont là encore cette année avec 4 joëlettes. J'en dépasse 3 assez groupées, chacune étant accompagnée d'une ovation sans fin. Les chemins sont les mêmes pour eux que pour nous, les difficultés aussi, bravo pour l'abnégation! Les chemins se succèdent, nous sommes dirigés de main de maître par des signaleurs postés juste comme il faut.

Petit ravito à mi-parcours, et la succession de portions courtes et très variées reprend. Nouvelle monotrace dans un bois. le coureur qui me précède n'arrête pas de balancer la tête à gauche à droite à gauche à droite à gauche à droite... , le spot de lumière de sa frontale balaye le sol de la même manière et fini presque par m'hypnotiser, je frôle 2 chutes!

Nouvelle descente dans un chemin détrempé, la 4ème joëlette est à proximité, je dépasse tant bien que mal (aïe les ronces!) pour entendre tout de suite après: "Stop! fausse route!"  M...e! C'est bien la première fois que ça m'arrive! Bon, le temps que tout le monde fasse demi-tour, de nombreux coureurs sont passés, et me revoilà derrière la joëlette! J'enrage! Je me doute que le lutin n'est pas loin et l'envie me titille depuis un moment de lui piquer les mollets! J'accelère un peu, point de lutin...

De part en part des spectateurs applaudissent bruyament, ce qui prouve bien qu'en dehors de 500 hallucinés, tous les français ne sont pas devant leur tv le samedi soir!!

A force d'avancer on découvre de nouveaux types de boue, boue très liquide qui éclabousse, boue qui reste collée au sol et vous aspire les pieds, boue qui colle aux chaussures et vous alourdit d'une livre à chaque foulée... on termine d'ailleurs par un saut dans un trou d'eau, un labour, et un bosquet spongieux! Vous voulez des tuyaux sur la boue? Enmenez un coureur du glazig dans votre poche, vous saurez tout!

 

A l'arrivée tout le monde se regroupe assez rapidement, le Lutin fait le coq, il me devance d'1min... On remettra ça Le Lutin, t'inquiètes!

Ca commente dans tous les coins et tout le monde est unanime, le circuit était super!  Quoi de mieux pour démarrer?

 

Petit intermède douche, pasta party sous la houlette d'une organisation parfaitement huilée, et retour dans les hébergements prévus, sur ce plan là aussi l'organisation a été bluffante.

 

AKT 2

 Dimanche matin, je dois avoir environ 3h de sommeil derrière les yeux, inutile de dire que c'est laborieux. Ce qui me rassure c'est que tout le monde à l'air dans le même état, du coup je suis pas trop décalé.

Nouveau regroupement pour le départ. Le speaker au briefing nous annonce une rallonge de 2km.... c'est pas beau ça? Ils savent recevoir les bretons!.........

 

9h30 on part, et très vite ça devient technique. Finis les larges chemins de l'an dernier, cette année c'est étudié pour faire mal!

 corde.jpg  1ère ascension à la corde

 

Au bout de 10min, on voit un coureur à 4 pattes dans la boue, une chaussure au pied gauche, une chaussette au pied droit et les 2 bras plongés dans la bouillasse... j'apprendrai par la suite qu'il ne retrouvera pas sa chaussure et fera demi-tour sur un seul pied.... mauvaise journée pour lui.....

Le parcours se poursuit comme hier, pas un seul temps mort, et on arrive à Etables, enfin le bord de mer. On va pouvoir oublier la boue un bon moment. Depuis le départ j'ai les jambes raides, mauvais présage.

 

Pas de répit non plus en bord de mer, on alterne le sentier des douaniers                                                      

   la_ca_va.jpg  là ça va

avec des plages qui vont laisser des souvenirs particuliers, de la longue grève de Binic noyée d'eau glacée, à une plage de galets bien roulants, pour finir par une longue étendue de rochers acérés

  

   plage1.jpgplage2.jpgplage3.jpg

 

 et quand on en termine avec cette succession de plages on croit se reposer, ben non! parce que la suite, c'est ça:

 

   et_on_voit_pas_tout.jpg     et on voit pas tout

 une longue ascension qui se charge de bousiller ce qu'il vous reste de muscles et de poumons!

Nous sommes au point le plus au sud du trajet, on commence la remontée vers Binic par des chemins plus faciles, voire même incongru:

   ben_ca_monte_pas.jpg  ben ça monte pas?

 un chemin plat et dégagé!!

 

Pas d'illusion, ce chemin n'est qu'une anecdote sur le parcours, on reprend les montagnes russes du chemin des douaniers, quelques "petits" escaliers pour redescendre sur les plages

   escalier1.jpg  et on en a monté aussi!

 et de fil en aiguille, ou plutôt de plage en chemin, on revient au ravito d'étables. J'ai plus grand chose dans les jambes, y'a belle lurette que personne ne dit plus rien, chacun dans sa bulle..... et c'est pas fini!

Il doit rester quelque chose comme 5 à 6 km, où on rencontrera pèle-mèle: un passage dans le lisier, une descente de viaduc,

passage agricole agricole.jpg viaduc.jpgpourquoi descendre du viaduc alors qu'on vient de monter?

 

encore quelques belles côtes, champs, et de la boue à n'en plus finir

 boue.jpg  si si! parfois on voit le bout de nos chaussures!

 

 Enfin c'est le soulagement, la voix du speaker au loin... le stade... l'arrivée....

Le chrono ne compte pas, mais pourquoi, pourquoi,  j'ai déjà envie de revenir l'an prochain???

 

Un grand merci à sam et toute son équipe, au traceur qui a été chercher chaque hectomètre de difficulté (sadique!!), aux signaleurs sur l'ensemble des parcours, aux bénévoles des ravitos très souriants et encourageants, à tous ceux qui ont bossé dans l'ombre pendant des heures, voire des jours pour nous offrir cette fête!

 toutes les photos sont issues du site du glazig. merci aussi aux photographes et cameramen!

 

 

 

 

10 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 11-02-2009 à 09:19:00

Cocorico ! Bravo pour ta revanche sur le 33 km !
Par contre, tes photos, c'est pas pour les presbytes !
Au lieu de faire "clic droit-enregistrer sous", essaie de trouver l'onglet "télécharger la photo".
A bientôt, j'espère !

Commentaire de canard49 posté le 11-02-2009 à 09:19:00

Super CR qui est parfaitement révélateur de ce que nous avons vécu. Que ce fut dur pour une course de rentrée mais tu es allé au bout avec un optimisme sans faille et une détermination à toute épreuve.
Au plaisir de te rencontrer sur une course
Alexandre

Commentaire de la panthère posté le 11-02-2009 à 09:44:00

tu vois, il est pas rancunier le lutin...le pro des photos....la revanche à l'écotrail? à suivre.....
un super week end!
et une semaine après le raid normand, chapeau
(rond)!!!

Commentaire de Mustang posté le 11-02-2009 à 10:03:00

Un jour, tu l'auras, Michel! Un jour, c'est sûr, tu l'auras!!! Bravo pour tes deux courses!! A la prochaine!!!

Commentaire de Sac d'os posté le 11-02-2009 à 11:02:00

Merci pour ce CR où on retrouve tout ce qu’on a pu vivre. Une pensée pour ce traileur que l’on a tous aperçu à 4 pattes à chercher vainement sa seconde chaussure en fouillant de la main dans la boue liquide.

Commentaire de breizhman14 posté le 11-02-2009 à 11:02:00

Judicieuse remarque du lutin pour les photos! Allez, j'arrange tout ça, tu vas pouvoir ramasser ta loupe Thierry!

Commentaire de Massia posté le 11-02-2009 à 11:07:00

Bravo pour ce défi !
Merci pour ce Cr et toutes ces photos, il a l'air bien cool ce Trail, çà donne envie de le faire en 2010. A bientôt j'espère, peut être à Athis ???

Commentaire de robin posté le 11-02-2009 à 11:20:00

Ah cela a l'air d'être sympa le coin !

Merci pour le C.R.

Commentaire de co14 posté le 11-02-2009 à 11:45:00

bravo pour ce challenge en plus tu laisses le Lutin sur place...trop fort!!! Il a pas l'air d'apprécier le Lutin il se permet des reflexions sur les photos....Elles sont très bien les photos...!!!à bientôt

Commentaire de Pat'jambes posté le 11-02-2009 à 17:57:00

Il a l'air phénoménal ce trail!! Les photos sont magnifiques et ça change des paysages de mes Alpes... Comme quoi, pas besoin de montagnes pour organiser des trails de folie visiblement!
Ca donne envie.

Merci pour ce CR

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !