Récit de la course : Marathon de Nantes 2011, par le Styx

L'auteur : le Styx

La course : Marathon de Nantes

Date : 17/4/2011

Lieu : Nantes (Loire-Atlantique)

Affichage : 740 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

30 autres récits :

En revenant de Nantes

Second « grand » rendez-vous 2011 : le marathon de Nantes.

Après avoir effectué le trail de la Pérouse avec les Kikous21 six semaines plus tôt, je m’apprête à aller chercher mon deuxième dossard de l’année en terre nantaise.

Très motivé début janvier, ma préparation a connu de grosses failles (grippe, lanrhyngites etc…) et je décide de partir sans montre. J’y vais à la sensation (pour un chrono autour de 4h30 avec les arrêts causeries et étirements aux ravitos). Aucune pression donc.

 

Un beau soleil levant m’accompagne sur la route pendant 1h… cool, ca va changer du dernier marathon (de la côte d’amour) où j’ai essuyé 4h19 de crachin. Tout le monde est détendu au retrait des dossards, je fais un tour au village marathon pour repérer le prochain (j’ai déjà mon idée…), puis retour à la voiture pour s’équiper. L’ambiance monte à 5mn du départ où je rejoins la file d’attente et je tombe sur un Kikou !!! Salut le Panda (bon, je croyais avoir retenu correctement ton pseudo mais je découvre sur le site que je ne te retrouve pas pour échanger des news en mp !!!! Y a-t-il qq qui connaisse « xxxpanda » chez les kikous ???? Où que tu sois, manifeste-toi !!!)

Pour le récit, je te nommerai donc Panda.

Nous voici à échanger sur la CAP. Panda est ici sans aucune prep (mais semble avoir le profil : il me prend 10 cm et je lui prends 10 kg !!!), et court pour le plaisir… ouf, comme moi. On va peut-être pouvoir faire un bout ensemble. Il craint cependant de partir trop vite et pense se caler sur le meneur 4h15 qui est juste à côté de nous.

 

Le départ est donné, nous marchons 2 mn avant de franchir le biiiippp sous l’énorme

éléphant des machines de l’Isle. Panda est un peu devant et son avance s’accentue régulièrement. Effectivement, il est parti assez vite.

 

Je prends un rythme régulier avec pour repère le ballon des 4h15 à 50m. Les sensations sont bonnes : il faut un grand soleil mais la chaleur est amoindrie par un vent qui nous rafraîchira jusqu’à l’arrivée.

Les premiers 10km se font dans les rues de Nantes, c’est très sympa. On se fait enrhumer dès le 7° par les élites du 10km partis 10 mn plus tard.

Passage en 1h03 au 10,5 km. Boissons et gels réguliers.

Nous sortons de Nantes par un pont qui nous emmène sur Trentemoult puis c’est la longue voie le long de la Loire en direction de Ste Luce. Le ballon des 4h15 est un peu derrière (dépassé à la faveur d’un ravito).

Passage au semi en 2h06 où je rejoins Panda qui marche, tranquillement : il attend le groupe des 4h15 car il reconnaît être parti trop vite et pense le payer plus tard, tout va bien pour lui.

Je poursuis sur mon rythme et enquille la foulée d’un « papy » exceptionnel : un roi de la trajectoire : je l’observe pendant qq minutes puis viens bavarder et le questionner sur sa stratégie : « il n’y a pas de petites économies sur un marathon !!! » … il en est à son 30ème et dernier marathon : « j’ai commencé à Nantes, je finis à Nantes » !!! RESPECT !

Passage au 30ème en 2h59mn59s… Arrêt pipi, du coup, je me retrouve dans le groupe des 4h15 et découvre pour la 1ère fois les bénéfices des meneurs d’allure. Nous sommes un groupe de 10 à 15 personnes, bien calées dans la foulée de Annick et Jacques qui nous parlent, nous motivent, nous conseillent. C’est cool. Il reste une douzaine de bornes, je décide de les faire avec eux plutôt que de batailler 100m devant. L’effet « peloton » est excellent. Plus on avance, plus j’ai l’impression d’être emmené dans un wagon : on double des dizaines de personnes parties trop vite (sensation très positive, j’ai l’impression qu’on court à 15 km/h !!!). De part et d’autres, il y a de la casse, certains marchent, d’autres sont arrêtés et grimacent… nous, on déroule. Je ne vois plus Panda depuis qq km, il a du décrocher sagement. Une petit pause est effectuée à chaque ravito histoire de s’étirer et s’alimenter et s’est reparti. Au 37ème, le moral est au beau fixe car je serai loin devant les 4h30 prévues et en plus, je vais courir mon 1er marathon sans montre et sans crampes ! … oups, j’ai parlé trop vite : la « faucheuse » me rend visite dans l’ischio droit, je la sens monter et n’attend pas pour m’étirer très fort pendant 10s. Du coup, le ballon s’éloigne… aïe, aïe, aïe ! Mais je reviens doucement dessus au train. La crampe reste proche et je renouvelle l’opération « étirement – rattrapage » plusieurs fois.

Nous voici au 40ème : on passe sur le pont de Bretagne où une foule énorme s’est massée… ca booste ! On va faire les 2 derniers sur un nuage… ahhhh les endorphines du derniers km ! C’est bon !!! La dernière ligne droite de 800m donne des ailes et le groupe des 4h15 se disloque un peu. Je tente un tout petit sprint mais me ravise au cas où une crampe vienne me faucher à 100m de la ligne (ca serait dommage !!!). La haie d’honneur des spectateurs me fait passer la ligne en 4h14 (4h12 temps réel)…. QUE DU BONHEUR !!!

Je cherche Panda qq minutes mais ne le trouve pas. Echange sur le site en mp à prévoir.

 

Je retire la médaille, les friandises, … puis fonce au stand des kinés… cool, il n’y a que 10 mn d’attente. Un petit massage par 2 étudiantes en podo (pas désagréable) puis retour en voiture.

 

Et de 4 ! J’ai déjà envie de courir le prochain, sans montre certainement ; sur le ballon des 4h00 peut-être.

 

6 jours sont passé depuis, récup correcte. Nantes = à faire !

 

Le Styx

4 commentaires

Commentaire de fulgurex posté le 23-04-2011 à 23:49:00

Le Styx a bien mené sa barque en suivant ses Charon pour franchir la Loire sans mener un train d'enfer.
Gagner du chrono en se faisant plaisir, quoi demander de mieux?
L'entrainement dans les combes dijonnaises t'a fait le plus grand bien... A bientôt ;o)

Commentaire de le Styx posté le 24-04-2011 à 08:28:00

A y est, j'ai retrouvé le Panda en mp ! Son pseudo complet est Harvey le Panda. Merci kikourou.net !

Commentaire de Mame posté le 24-04-2011 à 12:50:00

courir sans pression (enfin juste une à l'arrivée), quel pied ! pas de montre, le dépouillement total...la prochaine fois, pieds nus?

Commentaire de Gibus posté le 25-04-2011 à 19:39:00

C'est vraiment un boulet cette montre qu'on regarde tout le temps.
Bravo d'avoir couru libre.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.35 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !