Récit de la course : Marathon de Nantes 2010, par waddle_seb

L'auteur : waddle_seb

La course : Marathon de Nantes

Date : 2/5/2010

Lieu : Nantes (Loire-Atlantique)

Affichage : 1102 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

30 autres récits :

1er marathon nantes

bonjour à tous les marathoniens, 

première chose et première objectif : le finir. c'est chose faite et je rentre dans la grande cour des marathoniens.

deuxième objectif : 3h45, alors là on en très loin mais vraiment tres loin 4 h 25, oups c'est pas tres glorieux.

pour infos, poids avant : 79.7 apres 76.6. 

Pour comprendre ce qui c'est passé, je vais vous raconter ma journée.

 

LEVER : 6 h

Petit déjeuner avec céréales, thé, pain d'épices et une banane. ce n'est pas vraiment ce que je prends d'habitude mais bon, on me l'a conseillé et j'ai trouvé ca pas mal.

 

6 h 30 : siestes, bah oui le depart est à 9 h et j'habites à 15 mn du départ, on va quand meme pas se presser.

 

je pars à 7h 30, je retire mon dossard à 8h, 1 H d'avance pour l'échauffement et attacher le dossard, ca devrait aller. 

je m'echauffe doucement, vraiment doucement et me mets dans la ligne de départ à 8H45, super ambiance decontracté, il fait bon, ca commence à se réchauffer au soleil, le départ approche, les handisports partent 5 mn avant nous pour un semi et nous les retrouverons sur les premiers km,il fut tres sympa et tres applaudis par tous les marathoniens.

 

POUETTTTTTTTTTTTTTTTTT comme dirai bigpeuf (kikoureur de triathlon avec super compte rendu à lire pour rigoler un bon coup) 

nous partimes plus de 2000 et arrivames 1700, oups un peu de perte au passage.

Au premier kilo, je vois passer le ballon 3h45 qui est parti beaucoup trop vite et plein de mes nombreux voisins ralent sur cette imbécile qui ne sait pas ce qu'est un coureur d'allure.

 

les 10 premiers kilos se passent tres bien, nous sommes partis à 11.5 km/h, avec quelques secondes d'avance pour un temps à 3h45 mais rien de grave, c'est plutot bon pour le moral. je cours avec un vetéran 3 expérimenté qui est parti sur les memes bases que moi et il est tres régulier. 2 autres personnes nous rejoingnent puis 4 autres,  puis encore  5 puis,...... nous sommes devenus les groupe 3h45 avec notre vetéran 3 en meneur d'allure.

le groupe grossit de kms en kms jusqu'à atteindre une centaine de personnes au 18ème km, enorme et trop cool, un bon moment. Pour l'instant , tout se passe bien, je suis planqué dans le groupe, je commence un peu à sentir le jambes mais normal, nous arrivons au 20 ème.

je marche au ravito et prends un verre d'eau et un verre de boisson énérgisante comme à tous les autres ravito d'avant. je m'arrete pour un petit pipi et la PATATRA, je repars avec une énorme pointe de coté que je n'arrive pas du tout à la faire passer alors que ca ne m'arrive presque jamais.

Impossible de suivre le groupe et mon calvaire commence précisemment à cet endroit. je suis obligé de m'arreter pour enlever cette pointe mais rien n'y fait , des que je cours à 11 km/h, elle me fait tres mal. je ne comprends pas ce changement si soudain et commence à avoir des remonter et j'ai un peu mal au coeur. c'est la fin, la digestion ne se fait pas, je suis fichu.

p1000602.jpg

je passe donc les 22 kms suivants à essayer de digérer , ce qui n'est toujours pas fait 5 H apres la course. Je bois et essais de manger à chaque ravito mais rien ne passe et je n'arrive pas à tout gerber, ce qui m'aurait surement fait du bien. 

j'alterne donc course à pied et marche car des que je fais 500 m , j'ai mal au coeur, je palis, les secours s'inquiete un peu mais ils n'ont rien à me donner.

Au 35 km dans le jardin des plantes de Nantes, je vois ma femme, mon fils, et des amis qui sont venus m'encourager, ca me fait du bien au moral mais je n'ai eu envie d'abondonner qu'une seule fois au 22 km car je sentais la galère commencée, je me demandais si ca vallait le coup de finir le marathon dans ces conditions la. Par contre au 35 km, je savais que j'irai au bout meme s'il m'avait fallu  5H.

 

en résumé, voila une bonne expérience et peut etre à l'année prochaine pour un objectif à 3 h 45 et quand meme fier d'avoir eu ma médaille à l'arrivée.

 

 p10006051.jpg

 

 

 

 

6 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 03-05-2010 à 14:02:00

Bravo pour ton courage et merci pour ton récit.

Commentaire de bigpeuf posté le 03-05-2010 à 20:32:00

voilà une belle experience finalement, vivement la suite car tu as les jambe, manque plus que .... je ne sais pas mais tu trouvera !
A+ frero

Commentaire de Montana posté le 03-05-2010 à 21:45:00

Félicitations pour ton résultat, ta détermination et merci pour ton récit. Il était pas si facile que ça le parcours avec en plus quelques endroits bien exposés au vent.

Bonne récup

Kid Ordinn

PS : les bananes avant une course, c'est pas terrible (il faut éviter les aliments un peu fibreux qui sont plus difficiles à digérer).

Commentaire de Badajoz posté le 03-05-2010 à 21:57:00

je vois que je suis pas le seul à avoir souffert sur ce parcours. Félicitations, tu es allé au bout.

Commentaire de Pat'jambes posté le 03-05-2010 à 23:44:00

Le point de côté... Arg! La tuile!
Je n'ai pas de conseil sur le sujet, en tout cas bravo au nouveau marathonien, bonne récup' et bonne préparation pour le prochain en 3h45.

Commentaire de gom posté le 08-05-2010 à 19:17:00

Wouuuuuuuuuuuuuuuuuuah ! Félicitations Monsieur !

Quelle progression en 2 ans ! C'est dingue !

Moi j'ai repris encore cette année (comme tous les ans), mais je pars plutôt pour tenter d'améliorer mon temps sur 10 km ... on verra si je donne une suite ! ;-)


Gôm

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !