Récit de la course : Marathon de Nantes 2015, par ana85

L'auteur : ana85

La course : Marathon de Nantes

Date : 19/4/2015

Lieu : Nantes (Loire-Atlantique)

Affichage : 599 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Battre un record

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

30 autres récits :

Mon 1er marathon de Nantes

Pour mon 2ème marathon, le premier à Nantes (après Paris l'année dernière), voici mon premier récit sur Kikourou Sourire

Mon objectif est de battre mon record (3h35) et si possible me rapprocher des 3h31 que je visais déjà l'an dernier.

J'ai une petite incertitude sur mon état de forme après avoir eu un gros coup de fatigue 2 semaines avant la course : je pense avoir bien récupéré mais je ne sais pas si je suis à 100%...

Pour cette édition, contrairement à l'an passé, le soleil est au rendez-vous. Pas un nuage dans le ciel, le vent frais permet de limiter la chaleur mais risque d'être piégeux sur certaines portions... Le parcours est constitué d'une boucle effectuée 2 fois, sauf la petite partie Rezé-Trentemoult qu'on ne fait qu'au 1er tour. En tout 12 passages de pont, dont certains assez pentus (Anne de Bretagne et Trois Continents notamment) qui me font un peu peur... Je les connais bien désormais car, installée à Nantes depuis décembre dernier, j'ai eu l'occasion de les traverser maintes fois lors de mes sorties longues.

Je me glisse dans le sas 3h30, je repère les drapeaux verts des meneurs d'allure quelques mètres devant : j'ai décidé de courir avec le groupe 3h30 pour ne pas avoir à surveiller mon tempo. Ce n'est peut-être pas la bonne stratégie car je vais partir un peu vite par rapport à mon objectif, mais je ne me sens pas capable de gérer ma course toute seule. Petit coup d'oeil derrière moi sur la foule bigarrée des coureurs avec en toile de fond la cathédrale de Nantes qui se détache sur le ciel bleu : image magnifique ! A 9h10 départ des joëlettes, puis à 9h15 le coup de pistolet lâches les fauves dans l'arène.

Je me place sagement dans le 2ème groupe des 3h30 derrière David, le meneur d'allure. Passage sur le cours des 50 Otages avec les premiers pièges à éviter : potelets, trottoirs, rond-points, rails du tram... le groupe est important, les obstacles apparaissent au dernier moment donc il s'agit d'être vigilant. Nous rejoignons le quai André Maurice le long de la Loire, et voyons en contrebas à droite les coureurs des foulées de l'Eléphant (10km) qui eux en terminent. Si tout va bien pour moi, j'y suis dans moins de 3h30 !

1er tiers de course : pas moins de 6 ponts à traverser :
- le pont de Tbilissi qui enjambe le canal St Félix,
- le pont Eric Tabarly au-dessus de la Loire (bras de la Madeleine),
- le pont Sedar Senghor sur l'autre bras de la Loire (bras de Pirmil) après avoir traversé l'île de Nantes,
- le pont de Pirmil qui nous ramène sur l'île de Nantes,
- puis 2 fois le pont des Trois Continents pour la petite boucle du côté de Trentemoult.
Ce dernier me faisait peur (long et pentu, exposé au vent, il m'a toujours posé problème pendant mes sorties longues) mais à ce moment de la course, bien calée dans le groupe et malgré quelques rafales de vent, tout se passe bien pour moi.

Nous arrivons alors au KM14 sur le quai des Antilles, avec les anneaux de Buren en point de mire. Passage un peu délicat car il y a des pavés, pour les éviter les coureurs passent sur les étroites parties lisses sur les côtés, ça tasse un peu. Au niveau des machines de l'île où il y a beaucoup de spectateurs, David harangue la foule qui réagit au quart de tour : vraiment sympa ces encouragements qui nous donnent des ailes ! J'essaie de scruter la foule pour apercevoir ma soeur et mes parents qui devraient être dans le coin, mais je ne les vois pas. Nous reprenons la direction du centre-ville via le pont Anne de Bretagne : celui-là aussi est un peu raide, il sera sans doute difficile à passer tout à l'heure. Rue de la Fosse, Place Royale, Cours des 50 Otages : beaucoup de monde dans le centre-ville et beaucoup d'encouragements ! Le passage Quai Ceineray puis le long du cours St André est difficile : un long faux-plat montant où il ne faut pas se cramer. Petite boucle pas très intéressante le long d'un cimetière avant de rejoindre le Jardin des Plantes où nous passons le semi dans une partie montante également. J'y suis en un peu moins de 1h44.

Après le Jardin des Plantes, direction la cathédrale où nous entamons le 2ème tour. Le parcours est identique au 1er tour sauf qu'on ne fait pas la boucle à Trentemoult (on évite donc le pont des Trois Continents, tant mieux !) Je suis toujours bien dans le groupe, on passe les 32km au niveau du quai des Antilles, c'est le moment où j'avais commencé à craquer l'année dernière. Aujourd'hui ça va bien, et en plus cette fois j'aperçois ma famille dans la foule : ça me regonfle à bloc. Passage sur le pont Anne de Bretagne (sans s'affoler) puis dans le centre-ville, encore plus de monde que tout à l'heure. Le faux plat des km 36-37 fait mal aux jambes. Je suis en fin de groupe et je vois le drapeau 3h30 une 20aine de mètres devant moi. Je ne m'inquiète pas mais je sens que la partie difficile commence.

Jardin des Plantes KM38 : j'ai chaud et mal aux cuisses. Arrêt au ravitaillement pour boire et m'asperger les jambes : cette fois je laisse partir le groupe. Il va donc falloir finir les 4 derniers km toute seule. Je suis encore sur la base de 3h30 mais je sais que je vais ralentir et que je ne les tiendrai pas, les 3h31 par contre sont toujours possibles !

Re-passage devant la cathédrale : ça descend mais pourtant les jambes n'avancent pas vite ! Cours des 50 Otages, KM40... Quai André Maurice, KM41... Bifurcation à droite pour rejoindre l'arrivée (là où on avait vu les coureurs du 10km en début de course) : il s'agirait pas de se tromper et de repartir pour un tour ! Les derniers km sont difficiles, j'avance au mental. La foule est nombreuse de chaque côté de la route et les encouragements m'aident beaucoup. Apparemment je passe juste à côté de ma soeur mais je ne la vois pas : je devais vraiment être dans le dur ! Par contre je vois bien le gars sur ma gauche qui me fait un signe avec sa main : 4. Il te reste 400 mètres. Allez on y est presque.

Virage à gauche, re-virage à gauche : ça y est, l'arche d'arrivée est à quelques dizaines de mètres. Sprint énorme à 12km/h et je passe la ligne en 3h31 et quelques secondes à ma montre. Temps réel : 3h31min02sec. Yes !!! Rigolant

Très contente de ma première course officielle à Nantes ! J'ai beaucoup apprécié le parcours urbain, l’organisation, les nombreux spectateurs et l'ambiance, avec en bonus une super météo et plein de belles images dans la tête.

6 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 21-04-2015 à 22:01:39

Bravo pour ce superbe chrono. Pour un deuxième marathon, c'est balèze ! Ben, tu as laissé mes deux copains François et Steph loin derrière, une leçon qui leur sera profitable.
Encore bravo à toi pour cette très bonne gestion.

Commentaire de diegodelavega posté le 22-04-2015 à 14:25:41

Bravo ! Le mental il en faut toujours pour les fins de course ... merci pour ton récit

Commentaire de francois 91410 posté le 22-04-2015 à 14:29:44

Bravo ! tu dois donc en avoir un peu sous la semelle pour tes prochains ! Les 2 ou 4 derniers km sont toujours compliqués, pour la plupart d'entre nous ...
dommage que tu ne sois pas venue à ma rencontre dans le sas de départ :-(
Bonne récup

Commentaire de Steph61 posté le 22-04-2015 à 17:55:34

Bravo pour ce second Marathon et l'atteinte de ton objectif. Sachant qu'on a dû se croiser au 22ème (d'après ton commentaire sur mon récit), tu as mieux su gérer la fin de course que moi ! La sagesse féminine, surement ! Chapeau. Je suppose que comme moi, tu commences à lorgner en dessous en 3h30 ... Au plaisir donc de se croiser sur un autre marathon.

Commentaire de valdes posté le 26-04-2015 à 11:40:01

Ouah, bravo, quel magnifique chrono et en plus, seulement le 2ème, ça augure de futurs nouveaux RP à venir. Bravo bravo.

Commentaire de laurent05 posté le 09-05-2015 à 19:50:44

bravo pour ce beau chrono
merci pour ton récit
le chrono ne demande qu'à descendre ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !