Récit de la course : Raidlight Trail Trophy - 33 km 2006, par lechamois

L'auteur : lechamois

La course : Raidlight Trail Trophy - 33 km

Date : 22/1/2006

Lieu : St Genest Malifaux (Loire)

Affichage : 3218 vues

Distance : 33km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Raidlight

Trail Raidlight.

Depuis le début de l’année il y a une motivation retrouvée liée à un objectif qui m’a été imposé par des gens sensés être des amis, à savoir la coursette nommée la Cromagnon.
Donc entraînement à peu près sérieux. Pas de PDT avec fractionné et autres mots barbares, mais des bonnes sorties aux sensations avec les accélérations de temps à autres.
Dans ce contexte, j’ai décidé de mettre un max de courses de préparation qui me donneront du rythme en partant du principe que je ne prépare pas particulièrement ces compétitions.

Donc dimanche je me retrouve au départ des 33 kms de la Raidlight en ayant fait entre le samedi précédent et le jour j environ 80 bornes !!!! et en ayant perdu depuis le 2 janvier environ 2kg (ouai ok il en reste encore en rab !!!)

Temps un peu couvert et une température bien normal (un peu en dessous de 0 soit -3) à 1000m d’altitude dans le Pilat.

Le départ commun aux deux courses (22 kms et 33 kms) est donné à 9h. Comme convenu je par tranquille comme pour faire une sortie d’entraînement et l’objectif est d’accéléré progressivement ou dans les moments « de mieux ».
Les premiers kms pour mettre en appétit montent progressivement ; pas trop raide, vers un lieu dit « Pérussel » (je crois !!) à partir de là une longue descente nous fait passer par Planfoy (ou je vois le bar où nous avions avec le Bœuf bu un thé chaud après une sortie d’enfer dans la neige il y a environ 2 ans). Pour l’instant tout va bien , mais le premier constat qui va être de mise pendant tte la course c’est qu’il y a énormément de glace et de verglas. Je vois en permanence des coureurs risquer la chute et même parfois s’étaler de tout leur long.
Nous attaquons après Planfoy une descente bien plus raide qui nous mène vers le « Gouffre d’enfer » et les Barrages. Et là Vlan première gamelle de notre chamois sur une plaque de verglas bien cachée sous de la poudreuse ! Pas de dégâts donc c’est reparti. Par contre j’ai l’impression qu’il y a de la gamelle de partout. Les sensations sont plutôt bonnes….normal ca descend !

Après un peu de plat autour des barrages on attaque les 300 marches (j’ai pas compté mais dixit le programme) qui nous permette de remonter jusq’….au bas de la montée vers Planfoy. Donc une ascension assez longue et comme d’hab le chamois quand ca monte il est pas au top, mais aujourd’hui ca va moins mal que certaines fois.

Après Planfoy nous revenons à Perussel pour attaquer la descente vers Saint6Genest Malifaux village du départ et de l’arrivée.
Dans ma petite tête les interrogations se bousculent « Je fais quoi j’arrête au 22km ou je fais le 33 km ? ». En effet un peu ras le bol de glisser sur les plaques de verglas et d’ailleurs Vlan deuxième gamelle dans la montée cette fois. Ca m’apprendra à avoir des idées négatives…faut rester concentré.

Quelques kms avant la bifurcation choix le rythme s’accélère dans le groupe de 6 personnes où je me trouve. Le petit jeu dure bien 20 à 25’. Arrivé à la bifurcation ma décision est prise je suis venu pour 33 kms allez hop on prend à droite…et là surprise il y a qu’un gars du groupe qui tourne avec moi, les autres étaient en fait dans leur accélération finale et terminaient leur course !!

A partir de là on attaque une nouvelle ascension qui nous mène sur un parcours complètement enneigé au point culminant de la course à 1285 m (selon mon altimètre). Dur dur mais je monte une bonne partie en marchant à un bon rythme. Vient enfin la descente vers l’arrivée dans une neige assez abondante au début avec quelques frayeurs quand certaines fois la jambe s’enfonce jusqu’au dessus du genou, puis une descente plus rapide avec peu de neige bien tassée. Et justement Vlan troisième gamelle de loin la plus belle. Mes deux pieds partent en même temps et après une position horizontale parrallèle au sol je me retrouve étalè sur le dos. Ouille un peu mal mais visiblement pas de bobo majeur.

Par contre cette fois-ci je calme bien mon rythme car ça devient vraiment dangereux et je ne veux pas risquer la blessure. Pourtant bien que prudent, depuis la bifurcation personne ne m’a doublé et j’ai repris 6 ou 7 gars (finalement l’entraînement ça sert !!!).

L’arrivée se fait sur un faux plat montant pas bien raide mais dur dur à la fin.

Arrivée en 4h00’05 ’’ à la 50ème place scratch et 20ème V1.

Bilan une course sympa, mais avec un peu moins de glace cela aurait été mieux (je préfère de la neige plus abondante à la glace). Mon altimètre (comme celui des autres concurrents) donne un D+ de 1158m au lieu des 900m annoncés et il parait qu’il y avait bien 3 ou 4 kms de plus liés à des changements de dernière minute. Content de ma course au regard du volume d’entraînement inhabituel pour moi absorbé depuis le début d’année.

BRAVO courageux d’avoir lu jusqu’au bout !

A+

Le_chamois_Candéloro_en_devenir

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !