Récit de la course : La Transbaie 2002, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : La Transbaie

Date : 7/4/2002

Lieu : Saint Valery sur somme (Somme)

Affichage : 481 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Transbaie

Voilà une course qui sort de l’ordinaire… La Transbaie.

Ce n’est pas un trail, ni une course sur route, ni un cross, ni quoi que ce soit de classable dans une catégorie. C’est juste la Transbaie, une course unique à faire au moins une fois !

Juste une course d’une quinzaine de kilomètres dont l’objectif principal est de vous faire traverser la baie de Somme entre St Valery sur Somme et Le Crotoy !

Simplement, il y a 5000 coureurs au départ, près à en découdre avec le bitume, le sable, la vase et parfois avec la marée qui remonte !

Côté ambiance, il faut absolument arriver en fin de matinée à St Valery pour déjeuner sur place et profiter de l’ambiance de fête qui règne dans la ville. Les resto font des repas " spécial coureur ", ça grouille dans tous les sens, un marché, tous les magasins ouverts, bref, que la fête commence ! Comme vous le savez, il y a 2 événements qui attirent les provinciaux au centre du monde... J'ai cité le Salon de l'Agriculture et le Marathon de Paris :-) Alors, il est de bon ton, ces jours là, de laisser la capitale aux touristes et d'aller courir en province ! ! !

Retour sur une course au bilan mitigé (mais j'expliquerai ça en fin de CR)

Donc dimanche matin, départ 8h30 pour aller faire la Transbaie... 15km, 4 sur route et le reste dans la Baie de somme... Au programme, sable, eau, boue, vase, galets, prés salés, ... enfin tout ce qu'on aime en trail :-)

Arrivée à Saint Valérie / Sommes vers 10h45, je me gare au parking prévu par les organisateurs (il faut dire qu'ils attendent entre 4 et 5000 coureurs !)

Le parking étant situé à 2km de centre ville, ils ont prévu une navette assez sympa... un vieux train a vapeur qui fait d'habitude le tour de la baie...

Mon fils (qui m'avait accompagné avec ma femme) était ravi ;-) Le train passera sa journée à faire des aller-retour (10mn) entre le parking et le centre ville !

Donc nous prenons la navette afin d'aller chercher les dossard et de valider l'heure de départ car les informations qui circulent indiquent un départ entre 13h et 15h... Ca laisse de la marge !



Je récupère le dossard et demande à un organisateur la confirmation de l'heure de départ, et là je tombe sur l'organisateur "en chef", qui sympathiquement prend le temps de m'expliquer les raisons techniques (alors que quelques heures avant le début d'une course de cette importance, on a en général 12000 autres chose à faire... plutôt cool !) En fait le départ est prévu pour 14h30 mais uniquement si ils ont eu le temps de baliser la baie (a cause de la marée... hé oui :-)))

C'est tout bon, ca va nous laisser le temps de déjeuner (je ne vais quand même pas aller courir le ventre vide !)

Petit tour vers le départ, puis à 11h15 on décide qu'il est temps d'aller se ravitailler... Petit resto, avec bolognèses pour moi et mon fils, pendant que ma femme (qui ne court pas) se fait un moule frite locale ;-)

s'en suit une petite heure de promenade digestive dans le village et vers 13h on reprends le petit train afin de retourner au parking pour que je puisse me préparer La météo donne un temps ensoleillé, température d'environ 16°, mais un pµt@/n de vent à décorner un béret bourrinesque vas tout nous pourir :-(...

Je décide donc de partir avec une carline (à cause du col zippé), le maillot du club par dessus, un collant long et mes Asics de trails... Bonne idée d'avoir mis des trail... on va y revenir...

Une fois prêt, je laisse femme et enfant redescendre en train, et je vais, tel un Salomon, sur les routes de la noble française campagne m'échauffer un peu pour redescendre vers la ligne de départ !

4000 personnes inscrites ca en fait du monde sur une route de province (on est pas sur les champs Elysées!)

Je décide d'aller assez tôt vers le départ, car à 2,5km il y aura une écluse à franchir qui bouchonne souvent... alors si je suis bien placé j'ai une chance de ne pas y perdre trop de temps !

Je me retrouve donc à une vingtaine de mètres de la ligne de départ (alors que le groupe s'étale sur plus de 200m ! ! !)

il n'y a plus qu'à attendre le coup de sifflet du train qui libérera la masse :-))



Le départ aura finalement lieu à 14h45, une fois le feu vert de la sécurité donné.

Ah j'oubliais... mon objectif est autour de 1h25, mais comme je ne connais pas du tout le circuit ni les terrains, c'est totalement au pif !... on verra bien

Tuuuuuuuutttttttt ! ! ! c'est parti...

Comme prévu, j'essaie de partir pas trop lentement (pour moi) afin d'éviter le bouchon de l'écluse...

Le circuit se compose de 2,5km en ville (pour étirer le peloton) suivi de 10km en baie de somme (A/R St Valérie - Le Crotoy) puis de nouveau 2km en ville pour finir. Ca démarre par 700m de plat pour directement attaquer une montée d'environ 300m (à froid, ca casse bien). J'essaie de maintenir mon rythme et passe au 1er km presque en haut de la cote en 4'50, ce qui avec le monde au départ et la cote, me satisfait pleinement !

Le deuxième km est avalé en 4'40 et l'écluse est passée sans encombre en 11'.Ouf ! Je vais maintenant pouvoir lever le pied et prendre mon rythme

On attaque une jetée en gros graviers pendant quelques centaines de mètres puis c'est la descente dans la baie...

Là on va enchaîner sable dur, mou, mouillé, sec, pré, traversées de petites rivières, vase pendant toute la traversée de la baie avec juste avant l'arrivée au Crotoy, une rivière dans laquelle l'eau montera jusqu'à mes coucougnettes ! ! ! bonjour les courts circuits :-))) (pour le lapouneur ca aurait fait mi-mollet, et pour le bourrin jusqu'à la poitrine) Le problème reste le vent... Comme la course forme un U on avait le vent dans le dos au début de la baie, mais la seconde moitié (vers le crotoy) se fait avec le vent de face... dur dur ! ! !

Au crotoy, ravito ! je descend 25cl d'eau (sur ce genre de course courte, je n'emporte rien avec moi, mais là comme le vent desseche pas mal, je me pousse à boire quand même) et ca repart, même circuit qu'a l'aller où l'on croise les coureurs qui sont encore sur l'aller !



La fin de la baie sera difficile en raison du vent qui conjugué à la fatigue rend pénible la progression, mais j'essaie de me "cacher" dans un paquet de coureurs pour limiter les effets du vent !

on remonte sur la digue, on repasse l'écluse et on termine par un tour en ville (alors que je croyais qu'on allait directement sur l'arrivée Grrrrrr !) Je passe la ligne en 1h24'12" à mon chrono (1h24'40" au temps général), mais comme on avait des puces,

j'attends le résultat officiel… Ce sera une arrivée en 1h 24' 43 (?) Avec une 756ème place sur 3092 coureurs classés

En résumé j'ai aimé :

- la gentillesse des organisateurs et des bénévoles
- le type de parcours que l'on a pratiqué
- la qualité de l'organisation
- la journée en famille au soleil et au bord de la mer
- le petit train
- mes chaussures de trail qui m'ont empêchées de glisser comme ceux qui courraient avec des chaussures de route
- ma jolie médaille



- ma performance que j'espérais voir dans la première moitié des coureurs et qui finalement me place dans le premier quart ;-)

J'ai moins aimé :

- le parcours de type aller retour... dommage, la baie doit permettre un retour par un autre tracé... mais les contraintes administratives peut être pas
- Le vent
- l'ambiance... je m'explique... en fait c'est surtout l'absence d'ambiance... Je m'attendais à une ambiance assez conviviale comme en trail...Et bien non ! coté coureurs, ce ne sont pour la plupart que des bitumeux, et ils se comportent comme sur route... Je n'ai vu aucune différence entre le peloton de la transbaie et celui d'un semi marathon... En plus personne en ville n'encourageait les coureurs, cela a même surpris ma femme...
Bref, une bonne ambiance classique de route comme je l'ai toujours connu, mais qui désormais me semble "fade" par rapport à ce que l'on trouve sur d'autres types d'épreuves c'est surtout ce dernier point qui "mitige" fortement mon bilan par rapport à cette course ! ! !

Voili, voilou, il n'en demeure que la Transbaie est une belle épreuve, une classique que je viens d'ajouter au compteur, et que nous avons tous les 3 passé une bonne journée !

Bonne journée à vous aussi et bonne récup aux coureurs du WE, ainsi qu'aux marathoniens Parisiens ou Nantais !

Michel

P.S. Merci à l’organisation pour les photos !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !