Récit de la course : La Transbaie 2005, par dom1789

L'auteur : dom1789

La course : La Transbaie

Date : 19/6/2005

Lieu : Saint Valery sur somme (Somme)

Affichage : 2014 vues

Distance : 14km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

un bizuth dans la baie

39 ans, premiere course, premier dossard.

3 mois d'entrainement, 3 sorties par semaine, 10 kilos perdus, fallait
au moins ça. Il en reste encore, je suis pas encore au top ;-) . J'ai
bien ecoute les conseils de tous, lu les forums, les revues
specialisees... sans tout comprendre des FCM, VMA...

Objectif : finir ma premiere course debout, sans trop me faire mal.

Arrivee avec les copains a midi, bidons pleins, creme solaire,
casquette. Je suis blinde pour affronter le soleil et les 14
bornes. Reposette a l'ombre, jusqu'a l'appel du speaker a
14h. Regroupement dans l'aire de depart en plein soleil. Je vais pas
attendre ici, je risque la liquefaction prematuree, je recule en
lisiere de bois, a l'ombre sur une voix du petit chemin de fer. Rien
ne sert de s'aglutiner...

Attente un peu longue, je pense a tous les benevoles en train de
s'activer pour nous permettre une belle balade en Baie de
Somme. Echanges sympas entre partants du fond de grille, l'ambiance
sera bonne, certains n'attendent que la vase pour une grande partie de
si-je-t-attrape-je-te-mets-la-tete-dans-la-vase.

Pas entendu le depart... je quitte a regret la fraicheur relative de
mon coin d'ombre et je m'avance pepere vers la ligne. Ca bouchonne un
peu, 3 bornes de bitume pour atteindre la descente dans la baie, je
suis vraiment content d'y etre. La perf sera secondaire, profites-en
bien.

Descente dans un autre monde.

Jamais couru dans l'eau, ni dans le sable. Encore moins dans la
vase. Je vais etre servi. Surement l'enfer pour ceux qui veulent
avaler les distances sans perdre de temps, le bonheur pour tous les
autres.

Passage de fosses vaseux. Impossible de contourner. T'es pas plus
malin que les autres, faut te lancer. Sploutch.

Vase a mi-mollets. Ressortir, compter les chaussures, tout le monde
est la, on continue. Sploutch, ressortir, courir, glissade, courir,
sploutch, swwwip, sfffflashhh... Je comprends la transbaie : 6000
coureurs de tous ages venus pour une piqure de rappel des sauts a
pieds joints dans la flaque devant l'ecole maternelle. On n'est pas
serieux, mais qu'est-ce qu'on s'amuse.

C'est quand meme une course. Faire attention a pas s'enflamer,
respirer, boire.

C'est quand meme une balade. Regard circulaire au millieu de la baie,
c'est beau.

C'est beau mais c'est grand. Vivement le ravito du Crotoy, a
mi-course.

On croise les copains qui sont deja sur le retour. Meme pas vu les
premiers, y doivent voler. Respect. On n'est pas dans la meme
division.

Voila la copine qui fait des bonds sur le cote. Sympa d'avoir avance,
je suis donc presqu'a mi-course. Le plein du bidon, petite douche
fraiche au tuyau d'arrosage, c'est divin. Plus beaucoup d'eau sur les
tables, j'espere qu'il y en aura pour les derniers. L'annee derniere
il en a manque, ils ont du forcer la dose...

Un sucre, une orange, 30 secondes d'arret. J'ai du mal a boire en
courant, faudra que je trouve des conseils, il doit y avoir une
technique. Coup d'oeil a St Valery, en face, c'est beau la baie. Les
premiers sont deja arrives, et moi je suis content d'en avoir encore
la moitie a parcourir.

Recuperation de ma ceinture gourde, merci coach. Je compte sur toi
l'annee prochaine pour courir ensemble. Faudra qu'on trouve un autre
coach pour les bidons et les photos.

Sploutch, swwwwip, sffffash, sploutch...

Le petit vent de face au retour, les traversees dans l'eau, nous
aident a nous refrigerer tant bien que mal.

Je me retrouve soudain au milieu d'une patinoire a 35°. Pas beaucoup
de vase, juste 2 ou 3 cms, mais bien mouillee, bien etalee, sans
aucune accroche. Rien. Un type etrange me double. Il est en pas du
patineur. Mirage ou allucination ?

J'aimerais bien savoir depuis combien de temps on est partis. Erreur :
je suis parti sans electronique : pas de cardio, pas de GPS, pas de
meme de montre... Je me renseigne autour : 1h10 pour l'instant. Je me
sens bien, je n'ai mal nulle part. Ca va le faire, surement.

Les kilometres et les fosses s'accumulent. On parle moins, c'est dur,
mais plaisant tout de meme. Arrivee a St Valery. Remontee sur la
digue. J'ai vaincu la baie de Somme. C'est sûr, je reviendrai.

Retour a la civilisation.

Elle est ou la ligne ?... Il fait plus chaud sur le bitume... Je n'ai
plus d'eau... Ca va beaucoup moins bien... Grand merci aux quelques
riverains qui sortent l'arrosage. Les 3 memes kilometres que le
depart, dans l'autre sens. Pas drôle du tout. Je pensais avoir fini ma
balade. Erreur. Je finirai un peu en vrac, sans vraiment d'emotion,
helas, ces dernieres bornes etaient de trop. J'y etais pas
prepare. J'avais laisse ma motivation et mon plaisir dans la baie que
je regrette deja.

Enfin la ligne. J'apperçois le chrono officiel : 2h viennent juste de
passer. Ca, c'est bete. Si j'avais su...

Le speaker a un mot sympa pour moi, et mes potes sont la pour echanger
les felicitations. Le dernier offre l'apero... j'avais mis les
bouteilles au frais avant de partir.

Je me rencarde sur mon temps. Comment ça ? Y'a pas de correction avec
le temps de depart ? Bin a quoi elle sert la puce dans le dossard
?... Je comprends pourquoi tout le monde restait au soleil une heure
avant le depart...

C'etait ma premiere Transbaie, ma premiere course. Pourquoi ai-je
attendu si logtemps pour y participer ? A toi, ami lecteur, amie
lectrice, n'essaye pas de te faire une idee precise de ce qu'est cette
course... Inscris-toi pour 2006, on s'y retrouvera.


Merci a tous les benevoles.


Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !