Récit de la course : La Transbaie 2009, par palfighter

L'auteur : palfighter

La course : La Transbaie

Date : 19/4/2009

Lieu : St Valery Sur Somme (Somme)

Affichage : 718 vues

Distance : 15km

Objectif : Se défoncer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Résultats Transbaie 2009

Voilà la transbaie 2009 s'est courue le 19 Avril ! formidable succès que cette course à laquelle je participe pour la 3e année consécutive maintenant !

J'ai pris énormément de plaisir à la recourir cette année, en ayant réussi à convaincre mon frangin à y prendre part lui-aussi. Il a su prouver que la Transbaie reste accessible à beaucoup, à condition de courir à son rythme sans forcer l'allure.
Je suis aussi très reconnaissant envers mon cousin Jeff, qui m'a encouragé avec ferveur et pris de magnifiques photos au coeur de l'action qui vont permettre de garder une trace visuelle indélébile de cette édition 2009. (l'image de l'article est d'ailleurs protégée par le copyright ^^)

Assez pour l'intro, passons aux choses sérieuses : le débriefing de la course !

Au départ, je me place aux environs de la 100e place sur la ligne, pour bénéficier de coureurs-lièvres jusqu'à l'entrée en Baie...la boucle un peu rallongée de 4km avant l'entrée en baie est très agréable, et permet de trouver une allure "de croisière". Elle permet aussi à ceux qui ne l'ont pas encore fait d'aller soulager leur vessie dans les buissons !! mdr.
J'y double une quarantaine de coureurs, c'est tjs bon pour le mental de doubler et non l'inverse ^^.
Mais une chose est sûre : à mesure que les hectomètres défilent, l'envie d'en découdre avec les éléments se fait de + en + vive.

J'entre dans la baie environ à la 60e place et j'ai le temps d'apercevoir (et surtout d'entendre) ma mère, postée pile dans l'axe de mon champ de vision. Je fais un grand signe de la main, pour lui montrer que je l'ai vue :p.

La première foulée dans l'eau donne un frisson incomparable, mais bon quand faut y aller, faut y aller ! Pas le temps de prendre un bain de boue, je continue ma route dans la baie et c'est là que je rattrape Bertrand, avec qui j'ai couru la moitié de la course lors du semi de Watten-Cassel la semaine dernière.

Il me dit de faire la course à mon rythme et de ne pas l'attendre, mais il est marrant : on a quasiment la même vitesse de course ! Je passe devant et sans me retourner continue à mon allure, à présent je regarde en point de mire les deux premières féminines (originaires des hauts plateaux à en juger leur fréquence)

Le parcours vers Le Crotoy est dur, il permet de confronter le coureur à toutes sortes d'obstacles : sable sec, sable humide, petite végétation de la baie, sillons creusés par la mer par-dessus lesquels il faut parfois prendre son courage à deux mains et se risquer à un saut en longueur lol, flaques d'eau mais aussi trous d'eau bien cachés entraînant une ribambelle de chutes, petites bosses où il faut relancer sévèrement...enfin tout ce qui fait le charme de la Transbaie quoi !

Je parviens à rattraper les deux féminines et je reste avec elles pour profiter de la vue...non je rigole ! Disons que je reste avec elles pour profiter des encouragements des spectateurs féministes venus en nombre !!! XD
*Quoi que entendre les gens dire à mon passage "allez mesdames, bravo madame !" ça fait un peu bizarre je l'avoue !!!*

Je prends une bouteille d'eau au poste de ravitaillement du Crotoy où se fait le demi-tour, toujours comme un sauvage ca devient une mauvaise habitude lol, et pendant que je bois je perds du terrain sur ces dames qui n'ont pas pris la peine de se restaurer...je garderai cette bouteille tout le retour pour boire à petites gorgées et éviter de jeter ce plastique dans la baie.

je me dépêche donc de manger un sucre et refais mon retard et double les féminines au train, mais un plongeon dans la baignoire désormais célèbre va me retarder à nouveau ! tête la première dans l'eau, les coureurs que je croise (c'est à dire le gros du peloton qui n'a pas encore fait le demi tour) esquissent un sourire communicatif et je ne peux m'empêcher d'éclater de rire tout en repartant à grandes enjambées.

Problème : Mon T shirt pèse à présent 2kg ! La pêche à été bonne ! Ah non c'est tout simplement l'eau qui m'alourdit ! Dommage, je ramènerai pas de crabes pour le repas.

Le retour est un peu plus facile, j'essaye de suivre le coureur Maxime Azzopardi, connu dans la région, qui hausse le rythme dans cette partie de course plus roulante bien que nous soyons toujours dans la baie. Je dois concilier avec un point de côté, je le vois qui s'éloigne, mais j'essaye de garder courage et trouver un second souffle.

Je parviens à tenir la foulée d'un coureur en rouge que je rattrape et qui parle tout haut... à lui-même ? A moi? Résonnent dans ma tête les "attention, c'est dur la fin", et les "dans les quarante, dans les quarante" qu'il énonce.

J'entends d'ailleurs les spectateurs compter 40...41...42... Ils sont balèzes en calcul mental quand même !
C'est là que j'arrive à la fin de la baie, et passer là où plus de 4000 personnes (soit 8000 pieds) sont passées, je constate que c'est un véritable champ de labours ! Ca glisse, c'est instable, je prends la corde près des fanion pour essayer de bénéficier d'un sol moins piétiné.

J'arrive et reçoit les encouragements de Jeff et ma soeur Juju qui me somment "BALANCE TA BOUTEILLE !" devant une telle insistance, je m'exécute !! lol !

J'attaque enfin le mur pour remonter sur la route et je garde la foulée des trois coureurs devant moi dont M. Azzopardi mais je suis à cours de forces et je ne pense pas que je pourrais les dépasser à la fin.

La dernière ligne droite arrive, j'ai trente mètres de retard, je me dis que c'est foutu, mais la ligne d'arrivée n'est toujours pas en vue ! alors je lance mes dernières forces et reprends un mètre à chaque foulée, et au prix d'un effort ultime je parviens à dépasser 2 coureurs dont celui que je m'efforçais de suivre pour franchir la ligne d'arrivée en......
38ème position !!!
FORMIDABLE !!!

Ce résultat est incroyable d'une part car il marque une progression de près de 50% par rapport à l'année dernière (70eme) et d'autre part car mon objectif principal était le top50.
Toutefois, je ne peux m'empêcher de garder une once de déception en voyant que je ne suis "que" 5e Espoirs, j'aurais bien voulu accrocher un podium pour ma dernière Transbaie dans une catégorie de Jeunes.
Mais pas trop de regrets permis, le 3e étant plusieurs minutes devant moi aux alentours de la 20e place.

Je reste dans la ligne droite d'arrivée pour encourager mon frère qui passera en 1h17, bravo à lui.
Et je repars dans l'anonymat vers la voiture avec des souvenirs plein la tête.

Je remercie chaleureusement Jeff pour ses photos, sa présence motivante, Françoise et Patrick, et toute la petite famille qui a fait le déplacement (maman, juju).

A présent, je me tourne vers d'autres objectifs non moins intéressants, à savoir sur route, avec d'ici à la fin de saison :
->Sur 10km, passer sous la barre des 35' (soit 3'30 au kilo).
->Sur 20km, passer sous la barre des 1h15' (soit 3'45 au kilo) lors des 20km du Touquet en Août.

Des objectifs difficiles, mais réalisables à condition de faire preuve de sérieux, d'une gestion minutieuse de l'alternance entraînement/récupération et d'une motivation sans cesse renouvelée.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

1 commentaire

Commentaire de Mustang posté le 22-05-2009 à 22:07:00

certes au pied du podium mais l'essentiel n'est-il pas ailleurs???

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.31 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !