Récit de la course : La Transbaie 2005, par l'ourson

L'auteur : l'ourson

La course : La Transbaie

Date : 19/6/2005

Lieu : Saint Valery sur somme (Somme)

Affichage : 2349 vues

Distance : 14km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Transbaie 2005

Yo l'zoo et les kikoureurs,

Pour être né là-bas...(en Baie de Somme), quand j'y ai inscrit la Noursette et moi-même, j'étais sûr d'y trouver un temps pourri !... Enfin, presque... Du genre 10 à 12°, pluie et/ou vent ! Comme dab à cette époque de l'année, sauf exception... Et bien l'exceptionnel s'est produit et nous avons couru pendant plus de 2 heures avec 30° à l'ombre sur un parcours où il n'y a que du sable, de la boue, de l'eau de mer, des trous, des crabes, des coquillages, des vers de vase, des algues marines et pas d'ombre !!!!....
Ainsi la 17ème édition de la Transbaie aura battu des records de chaleur et de participation avec 6000 inscrits et 5536 rentrants, dont 9 membres identifiés du zoo et z'enfants d'zoo : nos amis Belges ( L'empereur - Le Mogway et la Mogwayette - La Clète ), la Rongeur's Family ( La Loutre - Le Cochon d'Inde - Le Raton-Laveur ), la Noursette venant participer à sa 1ère course et votre C.R.viteur.

Dès le début de la journée, la fièvre monte...monte... La Noursette a mal au ventre, se sent stressée et apprend que son petit cousin, son oncle, et la cousine de Paris déclarent forfait à cause de la chaleur... Bref.. pas vraiment l'idéal pour une première et surtout à 15 ans ! Je la rassure du mieux que je peux et lui explique que c'est à elle de décider et pas aux autres..

11h : nous sommes au retrait des dossards, coup de fil aux rongeurs qui rongent leurs freins dans les embouteillages ;-)

11h 30 : Adrien le grand cousin nous rejoint... Ahh, l'esprit d'famille ;-))

de 11h à 13 h : alternance d'ombre, gatosport, coca et promenade en plein soleil au milieu des stands d'inscriptions en magnifique Tee-Shirt Kikourou noir, manches longues : le signe de reconnaissance afin de me faire repérer par les Belges et le Papy Turoom du club de Bures sur Yvette... Il faut chaud à crever dans ce p....n de tee-shirt ;-(. Plein de monde me regarde et je garde les lunettes de soleil car j'ai le sentiment de passer pour un zombi dans cette tenue manche longue et écran total sur la tronche... En plus j'ai trouvé personne ;-(

13 h : rencontre avec la Rongeur's Family qui aura passé plus de temps dans les embouteillages qu'à courir ce jour là. Faut dire que St Valéry sur Somme, c'est 3000 habitants...et ce jour là : entre 45 et 50.000 !!!... Je vais en profiter pour changer de tee shirt ;-))))
On se présente par notre nom de zanimal bien sûr et très vite je remarque que la Noursette se sent bien dans notre groupe tout juste constitué, elle papote très vite avec le Cochon d'Inde pour finalement prendre "SA" décision de courir avec nous tous... quel courage !!.. bravoooooo.., 14 km au programme !!

14 h : on s'aglutine les uns sur les autres dans la zone de départ en cherchant l'ombre des maisons, serrés comme des sardines. Un couple de papy-mamy lancent de leur 1er étage des bassines d'eau sur la foule des coureurs qui applaudit et en redemande... La fièvre continue de monter... monter... Bientôt une "ola" va mettre le feu aux coureurs qui ont tous des fourmis dans les pattes et une énorme envie de courir ! Ce n'est qu'assez longtemps après qu'enfin l'hélico de la gendarmerie donne le signal qui lâche les fauves car le balisage installé à marée basse est enfin prêt...;-))))
L'équipée zoolesque se met doucement au pas de course, très vite le Cochon d'Inde emboite le pas du Raton-Laveur tandis que la Loutre reste solidaire de l'allure prudente à laquelle j'emmène ma Noursette. Je vais appliquer à la lettre (ou presque..) les conseils du Papy et courir à la Cyrano, option 10 mn de course et 45 s de marche. Tout le monde nous double mais ce n'est pas grave...Cela va durer ainsi près d'une heure jusqu'à ce que les emprisonnements répétés dans la vase viennent casser le moral de ma Noursette pour qui j'ai creusé plusieurs fois la vase à mains nues pour récuperer ses baskets enfouies...et c'est en définitive "le balai" qui va nous faire une salvatrice proposition : "continuez sans votre fille, je la prend en charge et au retour vous le recupérerez !". Aussitôt dit, aussitôt fait et en avant pour une séquence repos pour la Noursette dont elle a vraiment besoin.. La Loutre et moi en profitons pour ne pas rester plus longtemps les derniers...
A l'approche du Crotoy, je crois reconnaître l'Empereur que je n'ai vu qu'en photo et je prend la Loutre à témoin qui confirme et interpelle l'animal que nous venons de croiser et qui vient à notre rencontre nous saluer et nous préciser que le ravito... et bien : y'en a plus !!.. En effet, arrivés au Crotoy à notre tour, nous nous sommes contentés de l'eau du robinet... non sucrée bien sûr !!..
Le retour est divin, la marée a légèrement remontée et les flaques d'eau de mer sont mieux remplies qu'à l'aller et j'en profite plusieurs fois pour le bain intégral de la tête au pied et je me roule dans l'eau jusqu'à en perdre mes lunettes solaires de vue qui vont immortaliser à jamais mon retour sur les plages de mon enfance.. La Loutre aussi commence à bien profiter de l'endroit et me fait une magnifique glissage dans la boue en reculant à plat ventre sur un passage difficile un peu loupé ;-)))
Ma joie d'être là est intense, je cite à la Loutre quelques anecdotes de ma jeunesse dans ce joli coin de France.
Le retour sur la terre ferme se fera aux côtés de la Loutre qui commence à souffrir de sa cheville et dont je respecte le rythme, quoi de plus normal après sa solidarité à l'aller. Après un dernier bain qui me nettoie presque bien.. elle me propose de faire les 2 ou 3 km qui restent "à mon envie" ce que j'accepte car je suis en pleine forme et j'en ai gardé sous l'pied.. Je la laisse à ce moment pour remonter alors pleins de coureurs qui marchent d'épuisement et d'autres qui courent plutôt lentement sous cette chaleur torride.
Je retrouve à l'arrivée ma Noursette qui a raccroché son wagon en voyant passer le Cochon d'Inde et le Raton-Laveur et tous les 3 papautent maintenant avec les belges à qui je transmet le message de la Tortue : "la bise aux belges". La Loutre nous rejoint à son tour et très vite le moment de se quitter doit arriver car la Noursette est bien "cassée" et à envie de tout raconter à sa maman !!..

Rendez-vous est pris avec le zoo sur d'autres courses comme le Marathon de La Baule le 2 octobre par exemple ;-)))))

L'Ourson_ki_a_eu_le_plus_cadeau_de_la_fête_des_pères : courir_dans_la_baie_de_somme_de_son_enfance_avec_sa_Noursette !



2 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 17-10-2005 à 12:29:00

Merci pour ce CR, nous sommes déjà prêts avec Domi à nous inscrire pour la transbaie 2006, et chaque récit nous donne encore + l'envie d'y aller !!!
Cela remplacera la balnéothérapie et ses bains de boue !!! ;-)))

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 12-02-2007 à 14:27:00

Le CR n'est plus très frais, mais je n'ai pas pu résister à
l'invitation à le lire que tu m'as lancée, et comme y'a de
grande chance qu'on s'y retrouve en juin 2007, je m'informe !
Un bien beau récit qui fait encore plus envie (Taz ayant
déjà préparé le terrain) : c'est sur, j'en serai !

NoNo_escargot_bientôt_ensablé :

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !