Récit de la course : Saintélyon 2013, par phoon

L'auteur : phoon

La course : Saintélyon

Date : 8/12/2013

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1227 vues

Distance : 75km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

500 autres récits :

STL 2013 ... comme une légère déception

Objectif annuel, j’attendais avec impatience cette STL 2013. L’occasion de remettre le couvert avec Alain qui m’y avait traîné pour la première fois en 2011 et d’y traîner (enfin) les frères Fabre (Benjfox 15 et Iom) accompagnés de leur acolyte Bertrand (seydoublen)

 

La prépa :

 

Une fois n’est pas coutume,  je m’astreint à une prépa sérieuse avec de la VMA, de l’EMA, des sorties longues … et des sorties nocturnes.

Ma dernière course mi novembre (27 kms au trail des truffières s’est bien passée).

Porté par une « saine émulation » avec mes compères auvergnats je fini ma prépa avec un peu plus de bornes au compteur que les années précédentes : 210 en Octobre et 250 en novembre.

L’envie est là, la forme aussi, je passe au travers de toutes les épidémies gastro-entéritiques et bronchitiques que je côtoie quotidiennement au boulot … tout y est ça doit le faire.

 

 

 

 

L’avant course :

 

Départ de Montélimar avec Sébastien vers 15 H, nous arrivons à Gerland vers 17 H, et là, surprise … c’est déjà le bordel. L’habituel parking a été reconverti en « village STL » … pas moyen de se garer. Je fini par poser ma voiture comme une déjection canine … sur un trottoir, espérant la retrouver en ce  même lieu le lendemain.

 

 

Après une étape au retrait des dossards, quoiqu’on en dise assez fluide et un petit passage prés de l’arche d’arrivée … histoire de commencer à s’imprégner, nous nous retrouvons tous.

 

 

 

 

Il y a benjamin (benjfox15), Guillaume (iom), Bertrand (seydoublen), son pote Raphael, Alain (l’expérimenté : sa 6ème STL) et Sébastien (un avion de chasse novice sur cette épreuve)

 

 

            Alain                                                         phoon                                                     Sébastien

Départ en navette rapide … vraiment très bien organisé, même si notre chauffeur ne semble pas connaître le chemin et « colle au cul » de son collègue dans le bus précédent pour ne pas le perdre au risque de griller quelques feux rouges à Saint Etienne et de manquer provoquer un accident sur un rond point.

 

 

 Le Flore :

 

Rendez-vous kikouresque incontournable, nous allons directement au Flore ou l’atmosphère toujours aussi conviviale est cette année un peu plus « chargée ». Il y a du (beau) monde … une belle brochette de kikous.

Le repas (vers 20 h 30) est encore chaud et  suffisamment abondant. Le café est peu un peu léger (… quasi transparent).

 

         Benjamin  (benjfox15)                                                                                     Guillaume (iom)

Encore une fois un bon moment : l’idéal pour se poser tranquille, se préparer sereinement et avoir des renseignements sur l’état du parcours auprès des forçats de la 180.

 

 

                                                          Guillaume (iom)

Après réflexion, je n’emmène pas de yaktrax,  il paraît que « ça passe bien ».

 

H – 1 :

Vers 23 h, nous déposons les sacs à la consigne, cette année très bien organisée (l’organisation ayant eu l’excellente idée de mettre de quoi marquer le sac dans chaque  enveloppe dossard).

 

Nous passons quelques minutes dans la grande halle … bondée … même pas moyen de poser ses fesses par terre.

 

 

      Bertrand (Seydoublen)                             Guillaume (iom)                                benjamin (benjfox15)

Nous nous dirigeons vers le départ … histoire de se placer au tout début du SAS 7 – 9 h … il y a un monde fou et autant éviter les bouchons. Un mélange d’excitation, d’impatience et d’appréhension semble tous nous gagner … encore un moment énorme.

 

Le départ est donné … c’est parti !


 

 

 

Départ – Saint Christo : 1 H 42

 

Départ comme prévu assez rapide (autour de 11 kms/h). Les « fusées Alain et Sébastien sont déjà parties (… nous ne les reverrons plus). Nous courrons à 5 avec un bon petit rythme … mais on se marche dessus, même sur ces grands boulevards, je commence à appréhender les premiers chemins après Sorbier … ça va bouchonner c’est clair !

 

En même temps que les premières plaques de verglas arrivent effectivement les premiers bouchons. Nous arrivons à rester groupé, puis à la faveur d’un attroupement juste avant St Chriso, je perd tout le monde … je ferai donc le reste seul …

J’arrive à St Christo en 1 H 42, j’y attrape un verre de thé et je poursuis tranquillement … j’ai 12 minutes de retard sur le prévisionnel « 9 h00 »

 

Saint Christo – Ste Catherine : 3 H 18

 

Je suis bien, dans ma bulle, même si la circulation en accordéon commence à discrètement me gonfler. Il y a du verglas partout. Je prend une bonne pelle dans une descente (… aurai-je dû prendre mes yaktrax ???)

Je commence à avoir une petite douleur sur le coup de pied a gauche (chaussure trop serrée ?), je décide d’attendre Ste Catherine pour faire le point.

Arrivée à Ste Catherine en 3 H 18 (13 minutes de retard sur l’objectif) , je décide de faire une vraie pause : je remet mes godasses, je mange un morceau, boit un thé et refait le plein d’eau.

 

Ste Catherine – St Genoux : 4 H 54

 

Je reste grosso modo sur le même rythme, je me sens bien avec l’impression d’en garder pour la suite. Mon pied me fait toujours souffrir mais ça reste supportable ; je reprend quelques coureurs (déjà) en difficulté me disant que pour eux la nuit va être longue.

 

Toujours bien gêné par le verglas , je reprend une grosse gamelle et manque de me « faire le col du fémur ». celle là estplus difficile à gérer que la précédente … je commence à avoir froid … j’ai mal au dos … aux cervicales …

 

Je fini par arriver à St Genoux déjà légèrement entamé, je décide de n’y faire qu’un bref passage … toujours 10 minutes de retard sur l’objectif.

 

St Genoux – Soucieu : 6 H 35

 

Soucieu … ou le moment de vérité sur la Saintélyon. Je suis tellement conscient qu’il faut y arriver bien que dans ma tête ça n’est pas possible autrement.

Le parcours a été sérieusement relooké et j’avoue que je préfère ce profil « trail » au profil « long faux plat descendant ». Je mets bien le pied dans quelques flaques … ce qui est assez peu agréable, mais j’arrive en « bon état » dans ce grand gymnase.

J’y croise Alain , blessé qui attend la navette. La saintelyon à un mois de l’endurance trail des templiers … ça fait peut être un peu beaucoup.

J’ai maintenant 15 minutes de retard sur l’objectif … ça va être dur … mais il m’en reste encore un peu.

 

Soucieu – Beaunant : 8 H 20

 

Arrivée bien à Soucieu, je me retrouve vite dans le dur au sortir du ravito : je n’avance plus … plus de jus

Je m’accroche car la tête commence à lâcher. Je navigue kilomètre par kilomètre : « encore un en courant  après je marche 200 m », bon an, mal an, j’avance … péniblement .  Les modifications de tracé sont très sympas … mais je ne peux pas trop les apprécier … je suis crâmé.

 

J’arrive à Beaunant avec encore 15 minutes de retard sur l’objectif … les 9 heures s’éloignent. J’avais bien intégré une baisse de régime sur la fin … mais je l’ai effectivement eu.

 

Beaunant – arrivée : 9 h 13

 

La côte de Beaunant est fidèle à mon souvenir : raide et longue. La fin du parcours est super agréable : fini cet aller retour interminable sur les quais. Je fini à l’agonie (…  mais y en a t’il qui finissent bien ?)

 

Au total :

 

 

Une édition dantesque, sans aucun doute la plus difficile des 3 auxquelles j’ai participé. Beaucoup trop de monde du départ à Sainte Catherine … donc beaucoup trop de monde tout court.

Le verglas  …  j’aime pas ça !

Un tracé qui s’améliore d’année en année avec une logistique à la hauteur.

Des tarifs qui commencent à devenir prohibitifs.

Bref, à chaud, je pense que j’ai couru ma dernière Saintelyon. Je vais probablement préparer d’autres courses qui ont lieu à peu prés à la même époque mais que l’objectif annuel « Saintelyon » ne me permettait pas de faire jusqu’ici.

 

 

 

 

 

 

 ... je rate encore cette année la Sainté d'argent de quelques minutes Déçu

 

 

12 commentaires

Commentaire de phoon posté le 09-12-2013 à 15:43:54

toujours ce problème pour les photos ... désolé

Commentaire de phoon posté le 09-12-2013 à 17:27:18

j'ai beau changer les formats ... les alléger au max ... les photos passent pas ...

Commentaire de phoon posté le 09-12-2013 à 18:30:25

ça y est ça marche ... merci arclusaz

Commentaire de Krapo07 posté le 09-12-2013 à 18:02:49

bravo pour ta course! Au final tu as eu un très beau rythme puisque ton "retard" est resté un long moment autour du quart d'heure, le tout en affrontant le froid, le verglas, les chutes, ... tu n'as pas à être déçu si tu es allé au bout de toi-même ;)

Encore félicitations à toi!

Commentaire de jack91290 posté le 09-12-2013 à 18:28:49

Bravo phoon

Commentaire de jack91290 posté le 09-12-2013 à 18:29:55

Bravo phoon

Commentaire de caro.s91 posté le 09-12-2013 à 19:09:28

Ca y est, on voit les photos ce soir !!!
On n'a pas réussi à faire connaissance au Flore, donc on restera dans le virtuel!!!
En tout cas, bravo pour ta course et finalement ce beau résultat.

Caro

Commentaire de phoon posté le 09-12-2013 à 19:10:59

si si on s'est croisé au Flore ... on a flaché sur tes guêtres léopard

Commentaire de Arclusaz posté le 09-12-2013 à 21:25:27

Bravo pour ta course .... et pour les photos !

Bon, on s'est croisé au Flore, l'année dernière, je t'avais pris pour un autre, là j'ai eu peur de refaire un impair et je n'ai rien dit. Mais, c'était toi...ou un autre.

A l'année prochaine quand même ?

Commentaire de iom posté le 09-12-2013 à 22:12:43

Merci François d'avoir été l'initiateur de tout ça, ça a été un grand moment et t'as fait une belle course (8.2 de moyenne, c'est pas dégueulasse!!)dans des conditions particulières...Pas toujours facile de trouver son rythme. Effectivement, je crois pas qu'il y en ai beaucoup qui finissent bien...
Et maintenant rendez-vous au Vulcain.
G.

Commentaire de Japhy posté le 10-12-2013 à 10:35:26

Je ne dis rien sur les Yaktrax...Je ne dis rien sur les Yaktrax...Je ne dis rien sur les Yaktrax...Je ne dis rien sur les Yaktrax...
Haaaaa si j'étais ta mère, tu aurais pris quelque chose!
Bravo pour cette super course!
L'anecdote du bus m'a bien fait rigoler, le nôtre avec Jeanphi l'an dernier avait eu de petits soucis avec les flics pour cause de prise de sens interdit! :D

Commentaire de Seydoublen posté le 10-12-2013 à 18:15:15

Merci François de nous avoir attirés dans cette galère ;) on s'est quand même offert une belle nuit de souffrances, mais finalement à J+3 on commence déjà à chercher la prochaine...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !