Récit de la course : Marathon Seine-Eure 2008, par luclafrat

L'auteur : luclafrat

La course : Marathon Seine-Eure

Date : 12/10/2008

Lieu : Val De Reuil (Eure)

Affichage : 1098 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

27 autres récits :

Le récit

Marathon Seine-Eure 2008

Avant de commencer mon récit, voici les commentaires que j’avais rajoutés sur mon premier CR, marathon Seine-Eure 2005 :

" Pour ma quatrième participation lors de l'édition 2008, et à raison de 5 min gagnées par an, je pense bien finir en moins de 3h15.

En plus, cette année j'ai prévu une préparation bien plus solide (même genre que pour le 100 km de chavagnes), j'aurais plus de résistance, j'ai aussi appris à mieux gérer l'hydratation.

Comme à chaque fois, je partirais sur des bases trop rapides (4'15 du km), on verra à l'arrivée.

Le parcours ayant un petit peu évolué, je pense que la fin sera plus rapide.

RDV le 12 octobre 2008.

SPORTIVEMENT,

LUC ".

J’ai donc été très raisonnable sur ma préparation, commencée le 14 juillet, et oui, j’avais prévu un plan sur 12 semaines ramené à 13 avec une coupure complète la semaine de la rentrée scolaire et sportive (et oui, les engagements associatifs prennent du temps mais apportent tellement de plaisir).

C’est avec 5 Kg de moins que l’an dernier que mon médecin m’a remis mon certificat médical pour cette nouvelle saison sportive.

C’est avec beaucoup de concessions de la part de mon entourage que j’ai réussi à sortir presque 5 fois chaque semaine.

Je remercie mon épouse qui malgré une opération délicate de la cheville mi-septembre a su rester seule, enfermée certains soirs pendant que mes 3 enfants et moi-même étions chacun occupés dans nos différentes activités sportives (gymnastique, natation, foot, course à pied).

J’ai essayé cette année de mobiliser encore une fois les adhérents de la Fraternelle de Louviers pour renforcer le nombre de bénévoles sur le parcours (avec malheuresement moins de succès que pour les éditions précédentes). Je remercie donc de leur présence Alain, Xavier, Laurent, Valérie, Delphine, Nadège et Magali qui ont accepté de donner un peu de leur temps à l’organisation de l’épreuve.

J’aurais souhaité rester plus longtemps sur le village marathon le samedi après-midi, afin d’y rencontrer un maximum d’amis, mais mon emploi du temps ne le permis pas.

C’est très exité par la course que je prépare mes effets ce samedi soir, rien ne va, pourquoi ? ? ?

Dimanche matin, levé 6 heures, petit dejeuner habituel. J’ai prévu de m’enfiler une tablette de chocolat noisette dans la navette.

7h15, je récupère Denis27 (le frangin) à Vironvay et nous descendons à VDR (Val de Reuil pour ceux qui ne connaissent pas).

Nous prenons la navette n°7, Nicolas (super triathlète) annonce le départ des bus à l’aide de son Gigaphone. C’est seulement à 10 coureurs que nous faisons le voyage.

Arrivé à Amfreville, je me trouve étonné de voir si peu de monde présent à 1 heure du départ.

Je pensais que l’épreuve aurait fait plus d’émules cette année. Je m’attendais à voir 800 Marathoniens au départ.

Nous croisons Daniel (notre animateur préféré), qui me dit qu’il nous attendrais le 1er mai prochain pour participer au championnat de France de 24 H à Sené.

Nous allons tranquillement nous préparer au calme avec Denis.

Nous revenons près du départ à 8h50 pour déposer nos sacs dans la navette. Les équipes de France du 100 km, masculines et féminines sont là, quelques photographes imortalisent leur présence. Quelques membres et amis du CSADN sont là, Dédé fait quelques clichés de nous.

Je croise le groupe de l’EDAC, Guigui14 et ses partenaires sont en pleine discussion avec Daniel27 (qui a participé la semaine passée à la Roma no limit). Arnaud27 est là lui aussi, il me questionne sur mes intentions et allures de course ; Je lui répond que la vitesse je m’en fou, que je vais tout réguler au cardio (pourquoi pas ?). Je sais, au vu des dernières courses d’Arnaud qu’il sera devant moi au final. Je souhaite à chacun une bonne course et m’aprête à prendre le départ.

Le départ donné, je me retrouve mal placé, le ballon des 3h45 est devant moi, je me faufille donc pour m’approcher au mieux du ballon des 3 heures. Au km 1, je m’arrrête saluer Alain et Russ, toujours fidèles au poste comme bénévoles sur Amfreville.

Je reprends ma course et je sens déjà que je dois m’arrêter (arrêt technique le long d’une haie). Je me positionne un peu en retrait du groupe des 3h en espérant le garder en visuel le plus longtemps possible.

A partir de cet instant, je règle ma vitesse comme prévu en fonction de mon rythme cardiaque, entre 168 et 170 puls/min (j’avais prévu 165). Tout se passe tranquillement. Arrivé sur Louviers, je cherche Laurent et Valérie, non impossible, je ne les voie pas sur le rond point où ils devaient se trouver (il ont eu un travail énorme, de nombreuses personnes cherchaient à rejoindre Elbeuf, il y a certainement eu un problème de flêchage sur l’A154).

Je retrouve donc ensuite Magali et Delphine à leur poste, et crie afin que Xavier et Nadège, postés au rond point " Peugeot " à 150 m du circuit puissent savoir que je suis passé. J’ai alors passé le 10km en 43’30 min.

Je fais attention à bien boire toutes les 10 minutes et prendre ¼ de tube de gel toutes les 20.

Arrivé à Incarville, j’entends un " cheval " arriver dans mon dos, non, trève de plaisanteries, c’est déjà le premier ékidien qui me dépasse à près de 20 km/h.

Je reste en contact visuel avec les meneurs 3h. Tout se passe tranquillement, je ne force pas, le semi se passe en 1h32. Arrivé au 25ème, je retrouve ma mère, mon fils et mes neveux. Je récupère une bouteille de 50 cl mi-eau, mi-jus d’oranges. Je dois avoir un peu ralenti, mes foulées ont du se raccourcir. Je reste toutefois constant au niveau cardio.

Je perds une place au 29ème km et je commence à ramasser quelques coureurs. A ce moment, je décide de rester au contact d’une concurente (de Marseille semble-t-il), elle évite le bitume et préfère fouler les bords de route. Il me semble qu’à partir du 32ème elle commence à accélerer. Le grand favori de l’épreuve à abandonné ici (il venait là pour accrocher un chrono de 2h20).

Je décide de rester calme, voyant l’érosion se faire devant. Je suis surpris de retrouver Bruno à l’arrêt au km 36, lui qui était venu pour rentrer sous les 3h comme en 2005.

Quelques 100 mètres plus loint, c’est la 4ème dame de l’équipe de France de 100 km qui me dépasse, suivi d’Arnaud qui a fait une course très sage (c’est un grand finisseur).

Je pense m’être fait dépassé par 10 coureurs entre le km 36 et la fin de course, j’en ai dépassé un peu plus.

J’ai pas mal ralenti en cette fin d'épreuve car les crampes sont apparues en entrant dans Léry. J’ai essayé d’accélérer dans le dernier km mais je n’ai pas eu le courage de sprinter pour gagner 11 secondes.

1h36 sur le 2ème semi (que 2’ de perdues, quel exploit ! ! !)

Au passage de la ligne, Daniel (l’animateur) m’a félicité (comme tous les concurents) et a annoncé ma présence au prochain championnat de France de 24 H.

Avec la discussion que j’ai eu avec le frangin en soirée, je suis bien obligé de prendre enfin une licence et de l’accompagner.

En tout cas, je suis super content d’avoir amélioré ma marque de plus de 10 minutes.

Chrono officiel : 3h10’11’’.

L’autre satisfaction, c’est mon état de fraîcheur, je suis moins éprouvé que le 31 août dernier lors du semi-marathon de Heudebouville.

Je pense que l’an prochain, je partirais sur les mêmes bases en essayant d’accélérer au 30ème. Et pourquoi pas passer sous le 3 heures.

Le nouveau tracé rend la course encore plus rapide et plus agréable, les bords de Seine à Pose sont magnifiques en cette saison.

A en voir les résultats :

Au départ : 525 coureurs, à l’arrivée 473 coureurs

Coureurs en moins de 3h00 : 70 - 14,2 %

Coureurs entre 3h00 et 3h15 : 60 - 12,7 %

Coureurs entre 3h15 et 3h30 : 67 - 14,2 %

Coureurs entre 3h30 et 3h45 : 91 - 19,2 %

Coureurs entre 3h45 et 4h00 : 78 - 16,5 %       soit 62,6 % des arrivants entre 3 et 4 h

Coureurs entre 4h00 et 5h00 : 96 - 20,3 %

Coureurs en plus de 5h00 : 11 - 2,3 %

Je remercie tous les amis rencontrés sur le circuit, j’ai reçu des encouragements de partout.

Encore bravo aux organisateurs et à tous les bénévoles.

Mon plus gros regret, c’est le manque de participants, cette épreuve mérite (et a les capacités) d’accueillir plus de 1000 marathoniens. J’espère que la communication se fera mieux et que la 5ème édition qui se déroulera le 18 octobre 2009 (tiens ce sera ma fête) sera d’avantage réussie. Et peut-être que nous aurons un jour un championnat de France de marathon sur l’agglo Seine-Eure.

Je n’aurais jamais pu réussir cette performance sans l’appui de mes proches, mon humeur n’a pas toujours été au beau fixe. Je tiens à m’excuser auprès de mon épouse d’avoir beaucoup pensé à moi pendant ces 13 semaines, je la remercie de tous ses sacrifices et de m’avoir encouragé de loin, car elle est toujours dans l’impossibilité de se déplacer facilement. Merci mon amour;

Félicitation à tous les participants, bonne saison sportive à tous.

A bientôt,

Luc.

 

Quelques infos ici : http://coursevernon.free.fr/

 

 

Et bien voilà, c'est reparti pour une nouvelle édition, la cinquième.

Je prévoyais de partir sur un objectif de 3h05, progression semble-t-il logique après mes expériences récentes, mais mon ami Dominique me promet de m'emmener en 3 heures et que si je ne le suivais pas, il me mettra des coups de pieds au luc (à l'envers).

Ce sera une grande fête, lors de laquelle je suis certain qu'un grand animateur au micro d'épreuves INTERNATIONALES n'hésitera pas à me chambrer.

Et oui, ce sera le 18 octobre .....

6 commentaires

Commentaire de MARC78 posté le 14-10-2008 à 15:43:00

Que dire si ce n'est : BRAVO !! OBJECTIF REALISE ! Que du Bonheur !!

Félicitations et bonne récup !!

Commentaire de benoitb posté le 14-10-2008 à 15:55:00

Bravo, belle gestion de course ! L'objectif est atteint, c'est certainement une grande satisfaction.

En ce qui concerne l'éventuelle organisation d'un championnat de France de marathon : ne rêve pas trop... Il n'y en a plus, l'édition 2008 à Sénart était la dernière. La FFA a mis fin à cette épreuve.

Commentaire de guigui14 posté le 14-10-2008 à 17:05:00

bravo à toi, 10 mn de moins c'est très bien et en plus pas mal géré. Moi aussi je te dis à l'an prochain à Blainville et à Val de reuil!

Commentaire de neoh14 posté le 14-10-2008 à 18:14:00

bravo!!! très belle performance, et j'espère aussi qu'un jour on sera plus nombreux au départ, car se marathon aussi bien organisé le mérite!!

Commentaire de wil14 posté le 14-10-2008 à 20:44:00

Bravo pour ce nouveau record, tu n'étais en effet pas très loin du groupe des 3h! A m'anne prochaine sans doute!

Commentaire de vivi14 posté le 14-10-2008 à 21:05:00

trés belle performance,félicitation pour ton chrono.j'ai pour ma part beaucoup aimé faire ce marathon.je pense que c'est celui là que je referais l'année prochaine.a bientot

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !