Récit de la course : Trail de la Galinette 2010, par Clemafran

L'auteur : Clemafran

La course : Trail de la Galinette

Date : 31/1/2010

Lieu : Peypin (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1558 vues

Distance : 25km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

28 autres récits :

En progrès mais peu mieux faire...

Peypin, le 31 janvier 2010.
8ième édition...pour moi, c'est la seconde.
L'an dernier, j'avais enduré de terribles crampes sur la deuxième moitié du parcours, par manque d'expérience, d'hydratation surtout...
Cette année, j'aborde l'épreuve plus confiant, et j'ose me fixer secrètement l'objectif (prétentieux?) de mettre environ 2h30. Il y a un an, j'avais mis 2h47 et fini 163ième.
Donc, c'est avec une relative sérénité que je récupère mon dossard et m'équipe...C'est fou ce qu'il faut prendre avec soi lorsqu'on circule en moto et qu'il fait -2° dehors.
Dans la salle, une joyeuse effervescence anime les groupes de coureurs; beaucoup se retrouvent pour la première fois depuis la trève hivernale.Galinette2010__6_
Sur la table centrale, les organisateurs des trails de la saison 2010 font étalage de propectus, pardon, de FLYERS... et nombreux sont les coureurs qui font, défont, refont leurs projets face à tous ces appels d'offres plus sympathiques et alléchants les uns que les autres...

Lors du briefing, on nous informe que là-haut, il fait -5° au sommet du Garlaban...et nous tous de sautiller sur place, tentant de ne pas perdre trop de chaleur.
Le départ est donné à 9h. Départ assez rapide car les coureurs savent qu'il y aura bientôt un gué à franchir et un petit ru boueux à remonter.Galinette2010__5_
Je gère assez bien les premiers km, ne prenant pas trop de risques car le sol gelé et les cailloux sont piègeux...d'ailleurs en 5 km, je passerai deux coureurs qui se seront tordus la cheville.
La première partie du parcours est un enchaînement usant de montagnes russes, avec des grimpées assez raides...je les franchis souvent en marchant rapidement, ayant constamment en tête ma défaillance de 2009!denivele_2010
   J'aborde relativement bien la longue montée qui nous mènera sous les barres rocheuses du Mont des Marseillais (si je me trompe sur la toponymie, merci de me l'indiquer...).

Nous traversons le secteur qui avait brûlé il y a deux ans maintenant...le sol lunaire a pris une couleur plus terrestre...des bouquets de chênes verts reprennent du pied...Quel pied que de dévaler cette belle section en descente...ça va vite, au point que je ne m'arrêterai pas pour la photo...Tant pis...
Nous atteignons un premier ressaut rocheux. Puisque ça bouchonne un peu, vite, je fais un cliché...
Ensuite, nous arrivons au second ravitaillement, vers le Defens...personne ne s'arrête...Je donne aux bénévoles mon sachet de compote de pommes que j'ai avalée lors de la seconde escalade sous le Defens. Le parcours est très propre, aucun des coureurs de devant n'a laissé ses emballages de barres énergétiques...C'est BIEN!

Galinette2010__3_Ensuite, sur le flan droit du Grand Vallon, le parcours devient plus technique, des ravines et de nombreuses pierres instables demandent beaucoup de concentration à défaut de souplesse des chevilles...ça me préoccupe et inévitablement, je me tords la cheville droite (celle qui s'était tassée il y a 15 j  à l'entraînement...)



Jusqu'à l'arrivée, je composerai avec des petites tensions douloureuses, plus contrariantes que graves, enfin j'espère.


La fatigue gagne progressivement, mais je suis mieux que l'an dernier à pareil moment...pourtant, méfiance, le retour est long, je m'en souviens.

Enfin, le massif du Garlaban jaillit de l'horizon, massif, austère....De quoi tempérer mon énergie. Pour ne pas bouchonner les coureurs derrière moi, je m'efface et tire un cliché où l'on distingue à peine ceux qui ont 10'/15' d'avance.
Galinette2010__2_Il y en a qui courent dans la montée...quelle pêche!!!!

L'approche de la montée vers la Croix se fait par un passage splendide, tout en dalles lisses et inclinées, avec en bas, un filet d'eau ...gelé, bien sur!

Cette montée est rude pour les organismes....et plus on prend de l'altitude, plus les rafales de vent nous chahutent, se jouent de nos fragiles équilibres...il faut progresser en souplesse...mais je vois bien que certains me distancent...qu'importe...Ce trail fait partie de mon planning d'entrainement pour le trail de la sainte Baume, mon PREMIER > 40 km!!!Donc, je puise dans cet objectif toutes les raisons de ne pas me plaindre.

Au sommet, de nombreux représentants du comité des feux et forêts, les fameux schtroumpfs orange, sont là...ils veillent sur notre sécurité...merci Messieurs!

 

Merci également aux organisateurs qui arpentent le sommet pour pointer les dossards et attester de notre passage à la Croix balayée par le mistral
Quelqu'un annonce les positions...67ième...correct. Si tout va bien, je peux rester sous la centaine et à ma montre, les 2h30' sont faisables...

 

Ensuite, il faut traverser la longue zone du Plan de l'Aigle, passer le Col du Tubé...rien que des larges pistes DFCI assez monotones
Je n'arrive pas à délier mes foulées, je ne vais pas très vite, mais ça va à peu près...Dans les secteurs caillouteux, le froid fait larmoyer les yeux et je ne distingue pas très bien les pièges...les ombres sont encore très rasantes à cette saison et dans certaines combes, il fait assez sombre.
Galinette2010__4_

Sous la fatigue, nous marchons fréquemment dans les passages pentus...mais certains semblent avoir de plus grandes jambes que les autres...


Un coup de fatigue, dans les 2-3 derniers km va me coûter du temps. Je n'arrive pas à relancer, la cheville se fait sentir...Je fais le yo-yo avec plusieurs coureurs qui sont aussi usés que moi...c'est à qui retrottine le premier, prend quelques dizaines de m d'avance, mais qui paie cher cet effort et se fait reprendre, ensuite, à la faveur d'un autre changement de pente.

 

On distingue les premières maisons de Peypin, les premières clameurs, des encouragements joyeux accueillent les coureurs....

A l'arrivée je lis mon temps...2h33'...je suis 73ième, soit 14' de mieux qu'en 2009.

Bilan: cette édition m'a semblé assez difficile en raison des sols gelés, du vent glacial...et aussi le rythme de l'épreuve, plutôt élevé. Les coureurs sont avides de reprendre la saison; nombreux sont ceux qui veulent accrocher un premier scratch en vue du Challenge des Trails de Provence.
Enfin, une petite critique sur le prix des inscriptions: 24 euros pour 25 km, c'est cher...et il n'y avait qu'un sandwich dans le sac d'arrivée...et une bouteille d'un bon vin de pays, en prime une très belle étiquette.
Tous les résultats, ici

8 commentaires

Commentaire de akunamatata posté le 31-01-2010 à 20:03:00

belle progression !
on se verra au TSB 2010, je serai photographe coureur sur le 44 km
bizarre qu'il n'y ait pas de ravito plus consequent a la fin, j'ai souvenir d'une salle avec pizza a volonte boisson etc...les annees precedentes.

Commentaire de NICO73 posté le 31-01-2010 à 20:12:00

Avant la course, j'avais lu ton récit de l'an dernier et cette fois ci , je commence par le tien. J'ai vraiment pris plaisir à te lire.

Commentaire de riri51 posté le 31-01-2010 à 21:04:00

Merci! belle perf et récit très agréable à lire. rendez-vous pour le trail de la sainte Baume (Je serai au micro toute la journée!)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 31-01-2010 à 23:32:00

BRAVO, super chrono et super récit.
Merci.

Commentaire de eve posté le 01-02-2010 à 09:21:00

Bravo pour ce très bon temps, ce très joli récit, précis et bien illustré!

j'y étais aussi et c'était une première pour moi!
malgré les yeux effectivement larmoyants de froid, j'ai apprécié ce parcours magnifiques, et les vues sublimes qu'il offrait !

ceci dit....j'ai eu bcp plus de temps que toi pour admirer !!!!


bonne récup !

Commentaire de chanthy posté le 01-02-2010 à 09:38:00

super récit et bravo pour ton temps
RDV au TSB, mais je ferai que le 22km :)
je suis un petit joueur...c'est mon 1er trail aussi donc...
bonne récup'

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 03-02-2010 à 20:38:00

Excellent reportage Clémafran, et j'ai pris plaisir à retrouver la course sur ces photos !
En tout cas bravo pour ta perf et ce gain de temps, ça fait toujours plaisir!
Bravo et récupères bien!

Commentaire de Rudyan posté le 07-02-2010 à 15:11:00

Beau récit qui retrace très bien le parcours! Bravo pour ta course!
A bientot!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !