Preparation mentale

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Modérateur: Modos

Preparation mentale

Messagepar away » 19 Déc 2007, 16:50

On parle regulierement d'entrainement physique pour la preparation d'un marathon, trail. Par contre avez-vous de conseils pour la preparation mentale (peur de ne pas terminer les courses).@+ away
away
Kikoureur timide
 
Messages: 12
Inscrit le: 13 Déc 2007, 21:59

Messagepar Olycos » 19 Déc 2007, 16:52

Pour moi, le fait de faire mes séances de piste tout seul forge le mental...
Team Outdoor : Route, trail, athlétisme, triathlon & marche nordique.
Avatar de l’utilisateur
Olycos
Grand Maître
 
Messages: 5563
Inscrit le: 30 Juin 2004, 00:00
Localisation: TAIWAN

Messagepar Vincent_75 » 19 Déc 2007, 17:48

Mettre le réveil une heure plus tôt que nécessaire pour aller courir avant d'aller au boulot, ça forge le mental.
Aller courir après le boulot malgré l'appel du canapé, ça forge le mental.
Aller courir le soir, de nuit, sous la pluie et malgré le froid, ça forge le mental.
Les sorties de 3h le dimanche au lieu de se planter devant la télé, ça forge le mental.
Aller courir le dimanche matin alors qu'on s'est couché tard, qu'on a bu et fumé (le dernier c'est pas obligatoire), ça forge le mental.
Autrement, huit semaines d'entraînement dans l'optique de faire un marathon, ça aide à le finir, le marathon.
Faut pas avoir peur : faut se lancer ! et se botter le cul (se pompauculthéraper, c'est bien ça, le terme exact?) si nécessaire !
Courage away, crois en toi !
Dernière édition par Vincent_75 le 19 Déc 2007, 17:48, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Vincent_75
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 153
Inscrit le: 26 Nov 2007, 11:02

Messagepar Tranquillecool » 19 Déc 2007, 17:48

Pour moi qui suis du genre à manquer de cnfiance, je ne m'aligne pas sur le départ si je n esuis pas à peu près sûre de pouvoir finir la course!! J'y vais tranquillement sans brûler les étapes. Ensuite on n'est jamais à l'abris d'un jour sans ou d'une blessure...
Avatar de l’utilisateur
Tranquillecool
Kikoureur débutant
 
Messages: 37
Inscrit le: 03 Déc 2007, 12:34

Messagepar NoNo l'esc@rgot » 19 Déc 2007, 17:54

J'ai souvent peur de ne pas finir, dès que je dépasse les 20 bornes ...
Pour le moment, j'ai toujours fini, parfois mal, voire très mal...
Mais si un jour je ne finissais pas ? Je prendrais ma revanche
sur la prochaine... :wink: :lol:

NoNo_même_pô_peur...enfin_si_un_peu :oops:
.
ღ¸¸.•*¨*•♫♫ ღ¸¸.•*¨*•♫♫ ღ¸¸.•*¨*•♫♫ ღ¸¸.•*¨*•♫♫ ღ¸¸.•*¨*•♫♫ ღ¸¸.•*¨*•♫♫ ღ¸¸.•*¨*•♫♫

Image Don de moelle : tous inscrits sur le fichier de l'EFS !
Avatar de l’utilisateur
NoNo l'esc@rgot
Grand Maître
 
Messages: 5029
Inscrit le: 21 Mars 2005, 01:00

Messagepar charogne01 » 19 Déc 2007, 17:57

perso, c'est en faisant des OFF en rando course d'a peu pres 50kil avec 2500+ tout seul(c'est important)que je me fait mon mental;j'essaie de rentrer de nuit pour corser un peu les choses;en general j'ai toujours des coups de moins bien que j'apprends a gerer sur la duree et les difficultes.
et je pense qu'avant une course importante il faut etre remonte a bloc et ça doit passer 8) :lol:
fab-qui-est-deja-a-bloc-pour-la-ccc
POURVU QU'CA DURE!!!!
Avatar de l’utilisateur
charogne01
Kikoureur ki kour
 
Messages: 569
Inscrit le: 03 Déc 2007, 18:58

Messagepar Bambi » 19 Déc 2007, 18:04

pas de recette miracle de mon coté par contre je me souviens de l'époque où je faisais 80% de mon entrainement (100% des fractionnés et des séances au seuil) sur un tapis de course - ça rend super méga dur mentalement, jamais eu de problème de me pousser à bout dans une course
Bambi
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1809
Inscrit le: 23 Août 2007, 08:28

Messagepar chtigrincheux » 19 Déc 2007, 18:05

Le premier conseil serait de commencer à remplir ta fiche pour avoir un max d’info .........
Avatar de l’utilisateur
chtigrincheux
Maître kikoureur
 
Messages: 3849
Inscrit le: 18 Sep 2006, 09:49

Messagepar whitekenyan » 19 Déc 2007, 18:50

pour ma part, c'est egalement l'entrainement qui forge mon mental!
Si je me suis bien entrainé, je sais qu''il ne peut "rien" m'arriver !
la pluie, le froid , le vent, la neige....tout ça forge le moral!!!!!!
whitekenyan
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 187
Inscrit le: 23 Nov 2007, 00:26

Messagepar sarajevo » 19 Déc 2007, 18:57

je pense qu'une course comme un ultra ... se termine au mental, du moins pour ma part. Ca depend aussi la manière dont tu abordes la course avant. Par exemple sur la Saintelyon , malgré une douleur, ca ne m'est jamais arrive de vouloir abandonner, par contre sur d'autres courses ... l'envie d'abandonner arrive sans pour autant avoir une douleur ... mais peut être qu'au niveau psycho tu n'etais pas prés a faire un effort tel ce jour là. J'ai surtout ressenti cela sur les courses que j'ai dejà faites une fois....
mais le mauvais passage c'est quand tu te dis "ah quoi bon ???"
a+
pierre
être et durer, bien faire et laisser braire...
Avatar de l’utilisateur
sarajevo
Maître kikoureur
 
Messages: 2589
Inscrit le: 06 Sep 2007, 16:54

Messagepar sarajevo » 19 Déc 2007, 18:58

mon post débute en parlant de l'ultra , mais je pense qu'on peut dire la meme chose sur toutes les courses d'endurance...
a+
pierre
être et durer, bien faire et laisser braire...
Avatar de l’utilisateur
sarajevo
Maître kikoureur
 
Messages: 2589
Inscrit le: 06 Sep 2007, 16:54

Messagepar samontetro » 19 Déc 2007, 18:59

Pareil! Aux sorties de nuit sous la pluie en hiver, je rajouterai "a la limite pluie neige" quand le sol est couvert de 10cm de neige gorgée d'eau! Tu te dis qu'en course ils n'oseraient même pas te faire ça et que ce sera que du bonheur!

Sinon, je fais des sorties longues en montagne (7 à 8h) en ayant pris soin de prévoir des parcours de replis (je laisse toujours mes itinéraires a quelqu'un vu que je pars seul) et aux embranchements je garde l'option longue même si au tel mon épouse me dit qu'elle a mis une mousse au frais!

Un autre truc: va courir un 24h! quand tout les 1200m une tente tiède et un ravito te sussurent doucement à l'oreille de faire une (méga)pause, faut du mental pour rester à faire des ronds dans l'obscurité sous la pluie... (moi je l'ai pas encore celui là)

Et puis une echec sur une course, ce n'est pas la mer à boire. Si tu prends le temps de l'analyser à froid, tu repars plus fort sur la course suivante!
Avatar de l’utilisateur
samontetro
Maître kikoureur
 
Messages: 3236
Inscrit le: 20 Mai 2005, 14:36

Messagepar nigola » 19 Déc 2007, 19:45

Pour ma part c'est à peu de choses prés la même chose que tout le monde,surtout l'entrainement le matin (vers les 5H) avant le travail...le mental en prend un coup.
Avatar de l’utilisateur
nigola
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 386
Inscrit le: 25 Nov 2007, 22:25

Messagepar idec59 » 19 Déc 2007, 20:20

Courir pour s'entrainer, seul ou en groupe et courir en compétition sont pour moi 2 choses différentes en ce qui concerne la gestion du stress.
Entrainement: rythme adapté, gestion des coups de moins bien, distance :arrow: Pas de problème
Compétition, c'est une autre histoire:Où le mental prend le dessus sur le physique, à moins que le mental ne réponde aux messages du physique (je m'interroge encore).Arrive toujours le moment: qu'est-ce que je fais là ? j'ai mal aux jambes, je vais m'arrêter et marcher, etc, etc...Par contre malgré tout, j'ai toujours été jusqu'au bout avec la joie et la satisfaction d'y être arrivé et d'y avoir pris aussi du plaisir donc...

L'essentiel est quand même de participer
Avatar de l’utilisateur
idec59
Kikoureur ki kour
 
Messages: 715
Inscrit le: 15 Août 2007, 13:01

Messagepar Itinérairebis » 19 Déc 2007, 20:49

pour moi qui suis en plein dans la préparation pour le mds 2008 la prépa mental est super importante. L'aspect fondamental à mon sens c'est d'arrivé à intégrer que je ne peut pas tout maitrisé et que justement face aux difficultés nombreuses que je vais rencontrer, je vais être en capacité de faire avec et adapter mes objectifs. Désolé c'est un peu chiant mais en le disant je me prépare mentalement alors merci : :D
eric dossard 258 marathon des sables 2008 et 196 Mds 2009
Avatar de l’utilisateur
Itinérairebis
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 149
Inscrit le: 17 Sep 2007, 13:23

Messagepar BENIBENI » 19 Déc 2007, 20:54

pour moi ce qui forge le mentale, c'est de se lever à 2h00 du mat pour aller au taf...
Sérieusement, je ne pense même pas à me préparer mentalement.
Les sortie sous la flotte,les tours de pistes interminable, la vie en générale suffient pour me forger la tête.
BENIBENI
Grand Maître
 
Messages: 5841
Inscrit le: 07 Nov 2005, 11:31

Messagepar astra wally » 19 Déc 2007, 21:34

bon moi je fais que de la CAP et sur courte distance donc si je parle de mental, ca va faire rigoler tout le monde :lol:.
J'ai un excellent mental quand je cours mais le problème c'est que c'est que mon corps suit pas cet enthousiasme. Dans la tête tu peux tout faire mais ton organisme te rappelle bien vite qu'il suit plus.
Sur mes courses je n'ai jamais eu de défaillances, en entrainement oui (chiant de courir seul, chiant de faire le même parcours). Les courses officielles me stimulent bien plus.
Avatar de l’utilisateur
astra wally
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1513
Inscrit le: 12 Mai 2007, 21:29

Messagepar Piloumontagne » 19 Déc 2007, 21:36

J'associe beaucoup le mental avec l'objectif. Je ne fais pas d'entrainement spécifique pour m'endurcir mentalement. Par contre, je me fixe toujours des objectifs et je mets en face les moyens pour les atteindre.

J'ai de nombreux bouquins de montagne, des beaux livres, des récits, des topos, des fictions... mais mon livre de chevet, c'est le Guide pour se perdre en montagne de Paolo Morelli (Vademecum per perdersi in montagna en italien).

C'est un petit livre édité par la maison Guérin de Chamonix, qui donne tous les bons conseils pour ne pas partir en montagne lorsqu'on est pas prêt physiquement, psychiquement ou mentalement. Cela s'applique tout autant au trail et à la course à pied en général. :D

L'écriture de l'auteur est fine et acérée, avec un humour italien fort agréable. Il repose sur une liste de définitions de mots liés à la montagne (les outils et les compagnons).

Je me permets de citer la définition, selon Paolo Morelli, du mot objectif, pour donner une petite idée de ce livre.

Objectif : nécessaire. En avoir un occupe le cerveau, renforce la volonté, refrène les instincts qui poussent au vagabondage. L'objectif atteint, on est fier, mais la sensation d'apaisement physique ne dure pas, et le cerveau s'invente un nouvel objectif. C'est dans la nature de l'homme de ne pouvoir s'empêcher d'épuiser ainsi ses forces. Mais une fois épuisé, il n'y a plus d'objectif qui tienne. Alors on prend plaisir à traîner et déambuler sans souci, et, mystère ! les forces reviennent démultipliées.

Voilà en quelques mots ma conception du "MENTAL". :wink:
Pilou, c'est mon surnom, Montagne, c'est ma passion A chacun son Sommet !
Avatar de l’utilisateur
Piloumontagne
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 310
Inscrit le: 07 Sep 2007, 23:38

Re: Preparation mentale

Messagepar the dude » 19 Déc 2007, 21:43

away a écrit:On parle regulierement d'entrainement physique pour la preparation d'un marathon, trail. Par contre avez-vous de conseils pour la preparation mentale (peur de ne pas terminer les courses).@+ away


Ben moi aussi je sens qu'il faudrait que j'ameliore qque chose because y a qques annees en course je me serai pete les 2 jambes que j'aurai quand meme essaye de m'arracher pour rattrapper le gars devant moi :twisted:

Et puis maintenant j'ai de + en + de mal a me faire mal justement :?

(Quoi que les vannes incesssantes du beau_gosse_au_look_de_surfeur_ki_fait_craquer_ces_dames me poussent quand meme a me dechirer de temps en temps)
I am not mister Lebowski, YOU'RE mister Lebowski. I'm The Dude !
Avatar de l’utilisateur
the dude
Maître kikoureur
 
Messages: 2760
Inscrit le: 31 Oct 2006, 14:58

Messagepar sarajevo » 19 Déc 2007, 21:45

ah ce pilou , c'est une encyclopedie .... a lui tout seul...
mais force est de constater que je plussoie .....

a+
pierre
être et durer, bien faire et laisser braire...
Avatar de l’utilisateur
sarajevo
Maître kikoureur
 
Messages: 2589
Inscrit le: 06 Sep 2007, 16:54

Messagepar Céd C' Bien » 19 Déc 2007, 21:58

J'ai déja eu peur de ne pas finir une couse, :cry: mais quand je court, je ne pense à rien même pas à la douleur. :shock: Ce qui me permet de courir longtemps. Tant que ça marche (ou que ça court c'est au choix) je continue comme ça :wink: :wink:

Cédric_trotine
Avatar de l’utilisateur
Céd C' Bien
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 246
Inscrit le: 01 Déc 2007, 22:02

Messagepar gjoss » 19 Déc 2007, 22:00

Vincent_75 a écrit:Mettre le réveil une heure plus tôt que nécessaire pour aller courir avant d'aller au boulot, ça forge le mental.
Aller courir après le boulot malgré l'appel du canapé, ça forge le mental.
Aller courir le soir, de nuit, sous la pluie et malgré le froid, ça forge le mental.
Les sorties de 3h le dimanche au lieu de se planter devant la télé, ça forge le mental.
Aller courir le dimanche matin alors qu'on s'est couché tard, qu'on a bu et fumé (le dernier c'est pas obligatoire), ça forge le mental.
Autrement, huit semaines d'entraînement dans l'optique de faire un marathon, ça aide à le finir, le marathon.
Faut pas avoir peur : faut se lancer ! et se botter le cul (se pompauculthéraper, c'est bien ça, le terme exact?) si nécessaire !
Courage away, crois en toi !


Hello,

tout pareil :lol:
Mais c'est vrai aussi que plus j'allonge la distance, plus le moral devient important car il faut apprendre à gérer les moments de "moins bien" ... et en fonction des personnes, ça s'apprend plus ou moins vite :roll:

à+
José
Avatar de l’utilisateur
gjoss
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 477
Inscrit le: 25 Août 2004, 00:00

Messagepar Say » 19 Déc 2007, 22:07

Préparation mentale? Il n'y a pas de solutions miracles. Voici juste quelques tours de main :

- faire le plein d'images positives, de flash mentaux que je me ressortirai comme j'ouvre un tiroir au besoin.
- apprendre à s'évader mentalement de là où tu es et donc de la douleur de la course.
- ne jamais douter et me répéter sans cesse : "rien à foutre, j'avance"
- se dire qu'aller jusqu'au prochain caillou ou le prochain tronc d'arbre sera déjà une victoire en soi.
- se dire que si j'ai froid, que j'en chie, que mes genoux sont au supplice, et ben, que malgré tout, il y a des personnes qui rêveraient d'en faire autant mais qui ne sortiront jamais de leur fauteuil roulant.
- les sorties longues (>2h30)seul, vraiment seul sans personne, histoire d'intérioriser tout ça.

Mais ce que je t'écris là, c'est quand tu as franchi ce P. de mur physique et que seul le mental te permet encore d'avancer. Donc plus tu seras préparé, plus tard tu auras besoin d'utiliser ces trucs de grand père (ouch, je me fais vieux). Mais je t'avoue que sur des courses courtes, j'ai toujours envie de jeter l'éponge au bout d'un kilomètre parce que ça m'ennuie...

A peluche
Coli
Dernière édition par Say le 19 Déc 2007, 23:46, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Say
Maître kikoureur
 
Messages: 3893
Inscrit le: 06 Nov 2006, 16:05

Messagepar Vivien (100bornard1022) » 19 Déc 2007, 22:08

astra wally a écrit:Les courses officielles me stimulent bien plus.


TàFdacc, je plussoie à mort, rien ne remplace les "vraies" courses.

Le mental, sur une course de moins de 42,195km, c'est d'être sûr que tu termineras cette distance, car ce n'est pas très long au fond. En combien de temps tu boucleras l'épreuve est la vraie question que tu va te poser ...

Quand à un ultra, il suffit de se projeter des mois à l'avance dans la course en question, ainsi pendant des mois, tu accumules de la frustration de ne pas encore y être, et le Jour J, tu arrives surmotivé et donc plus question d'abandonner car sinon tu devras attendre 1 an (Dieu que c'est long!) pour retenter ta chance.

En tout cas, c'est ce que je me suis dit au 80ème kilomètre lors des 100 bornes de STWK, alors que j'étais vraiment au bord de l'abandon, je suis reparti et donc la j'ai vraiment vu ce qu'était le mental (35 km en solitaire et sous la pluie, avec déjà 65 km dans les pattes, et quasiment personne sur le circuit).Pour moi ça marche donc en tout cas, à toi de voir en ce qui te concerne ...
Steenwerck en tête,
C'est toujours la fête,
Au début du moins,
Parce qu'après, c'est pas rien !

100 km à pied de Steenwerck -les 40 ans- les 04 et 05 mai 2016. Pour faire la fête: 100kmsteenwerck.fr
Avatar de l’utilisateur
Vivien (100bornard1022)
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1584
Inscrit le: 05 Août 2007, 23:02

Messagepar Wallaby » 19 Déc 2007, 22:20

S'entrainer par tout temps sur des durées longues seul, ça forge le mental, avoir un objectif qui tien à cœur et rien ne peut arriver.
Avatar de l’utilisateur
Wallaby
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1036
Inscrit le: 12 Déc 2005, 16:47

Messagepar tindUp » 19 Déc 2007, 22:33

Bonjour,

Complètement en phase avec les propos/arguments présentés par Pilou...

Obéissant à des émotions ou des impulsions, nous éprouvons tous le besoin (inné) de nous mesurer et de s'essayer, de nous connaître et de savoir et cela afin de nous réaliser...

La pratique d'une discipline, qui plus est s'agissant des sports annoncés comme "extrêmes", nous fait prendre conscience par intuition (j'y reviens) de nos raisons d'agir et de nos limites !

Donc pour résumer, je pense que toute préparation mentale ne doit pas être dissossiée de l'objectif (et je rejoins à nouveau Pilou)...

Salutations
Je cours donc je fuis...
Avatar de l’utilisateur
tindUp
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 233
Inscrit le: 07 Déc 2007, 21:52

Messagepar loicm » 19 Déc 2007, 23:38

jusqu'il y a un peu plus d'un an, pas besoin de préparation mentale, la tête suivait toute seule .... mais depuis que je cours avec ma femme c'est là que j'ai découvert la necessité du mental ... zeeeeen, rester zeeeeeen, encore zeeeeeen :roll: :roll: :roll:
---------------------------------
Un gars qui essaie de mettre un pied devant l'autre !!
Avatar de l’utilisateur
loicm
Maître kikoureur
 
Messages: 2909
Inscrit le: 22 Juin 2007, 19:55

Messagepar BENIBENI » 19 Déc 2007, 23:42

Un bouquin qui forge bien la tronche, " Miracle dans les andes " de nando Parrado . Pilou, si tu as l'occasion de le lire...
BENIBENI
Grand Maître
 
Messages: 5841
Inscrit le: 07 Nov 2005, 11:31

Messagepar Bambi » 19 Déc 2007, 23:44

loicm a écrit:jusqu'il y a un peu plus d'un an, pas besoin de préparation mentale, la tête suivait toute seule .... mais depuis que je cours avec ma femme c'est là que j'ai découvert la necessité du mental ... zeeeeen, rester zeeeeeen, encore zeeeeeen :roll: :roll: :roll:


faut pas qu'elle te lise parce que sinon tu vas dormir dans la baignoire cette nuit :D
Bambi
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1809
Inscrit le: 23 Août 2007, 08:28

Messagepar tinoy » 20 Déc 2007, 00:42

je suis tombé sur cette vidéo.Moi je dit respect.http://fr.youtube.com/watch?v=ZxvM_rAwIeI
tinoy
Kikoureur débutant
 
Messages: 54
Inscrit le: 03 Nov 2007, 22:50

Messagepar Say » 20 Déc 2007, 01:02

Salut Tinoy!

Total respect. Et le mot à la fin résume tout. C'est une belle preuve de force mentale bien au delà du physique.

A peluche
COli
Avatar de l’utilisateur
Say
Maître kikoureur
 
Messages: 3893
Inscrit le: 06 Nov 2006, 16:05

Messagepar sarajevo » 20 Déc 2007, 03:01

alors là ... chapeau .... émotions , émotions , je crois que le mental c'est ca ....
a+
pierre
être et durer, bien faire et laisser braire...
Avatar de l’utilisateur
sarajevo
Maître kikoureur
 
Messages: 2589
Inscrit le: 06 Sep 2007, 16:54

Messagepar charogne01 » 20 Déc 2007, 11:52

ya rien a rajouter tout y est ....
superbe video ! pour le mental ça c'est bon!!!! :roll:
POURVU QU'CA DURE!!!!
Avatar de l’utilisateur
charogne01
Kikoureur ki kour
 
Messages: 569
Inscrit le: 03 Déc 2007, 18:58

Re: Preparation mentale

Messagepar nictomve » 20 Déc 2007, 15:09

away a écrit:On parle regulierement d'entrainement physique pour la preparation d'un marathon, trail. Par contre avez-vous de conseils pour la preparation mentale (peur de ne pas terminer les courses).@+ away


Salut away,

Tout d'abord je rejoins le chtigrincheux, pour compléter ta fiche (c'est vrai tu est récent sur le site mai bon...)c'est plus sympa de voir avec qui on dialogue.

Concernant la préparation mentale pour ma part c'est
important sur une course: bien sur tout dépend de la longueur, avec un bon entrainement sa passe, mais bon dés fois ca ne passe pas (ca m'est arrivé sur marathon).Donc je pense que mentalement il est
important d'arriver frais (sans que rien nous tracasse,genre probleme boulot ou perso ou autres)en essayant d'y faire abstraction, surtout s'imaginer etre souvent dans la course ,si tu est frais mentalement
tu as vraiment plus de chance pour finir .

L'entrainement sous la pluie, la neige, le vent, forge
le mental c'est sur, meme si ca aide je pense quand meme qu'il faut se préparer mentalement .

Nictomve-qui-pense-qu'avec-une-bonne-préparation-mentale-on-n'est-beaucoup-plus-fort.

a+ :D :D :D
[/b]
Avatar de l’utilisateur
nictomve
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 344
Inscrit le: 07 Juin 2007, 14:19

Messagepar BENIBENI » 20 Déc 2007, 17:48

chaque fois quez je vois cette vidéo, j'ai une admiration grandissante pour ce père et son fils, formidable !
BENIBENI
Grand Maître
 
Messages: 5841
Inscrit le: 07 Nov 2005, 11:31

Messagepar akunamatata » 20 Déc 2007, 18:42

questionnaire UFO (de francois de les bauges) sur la prepa mentale,
de quoi faire avancer le schmilblick dans ce fil

j'oubliais de dire que François de les Bauges (un kikou/Ufo) est un spécialiste de la prépa mentale, il fallait le mentionner.
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5869
Inscrit le: 23 Fév 2005, 01:00

Messagepar jm974 » 20 Déc 2007, 19:15

Vincent_75 a écrit:Mettre le réveil une heure plus tôt que nécessaire pour aller courir avant d'aller au boulot, ça forge le mental.
Aller courir après le boulot malgré l'appel du canapé, ça forge le mental.
Aller courir le soir, de nuit, sous la pluie et malgré le froid, ça forge le mental.
Les sorties de 3h le dimanche au lieu de se planter devant la télé, ça forge le mental.
Aller courir le dimanche matin alors qu'on s'est couché tard, qu'on a bu et fumé (le dernier c'est pas obligatoire), ça forge le mental.
Autrement, huit semaines d'entraînement dans l'optique de faire un marathon, ça aide à le finir, le marathon.
Faut pas avoir peur : faut se lancer ! et se botter le cul (se pompauculthéraper, c'est bien ça, le terme exact?) si nécessaire !
Courage away, crois en toi !


+1... Tout pareil! Genre tout le monde rentre au chaud prendre un café, il fait -1, tu arrives de la RUN... Et tu vas te tapper 10km dans le froid (et meme si tu as envie a chaque km de couper court tu te dit: "j'ai dit 10, c'est 10!")... Je pense que ca participe a forger le mental...
Celui qui n'a pas d'objectifs ne risque pas de les atteindre.
<i>[Sun Tzu]</i>
Avatar de l’utilisateur
jm974
Kikoureur débutant
 
Messages: 74
Inscrit le: 22 Nov 2007, 08:55

Messagepar akunamatata » 20 Déc 2007, 19:42

Hum, je veux pas casser l'ambiance mais c'est un peu la préhistoire les "prépa mentales" proposées (du style "Tout ce qui nous tue pas nous rend plus fort" de Nietzsche).

Ce que je sais c'est que je ne savais rien dans la prépa mentale.
Et que si on ne met pas son mode curiosité "ON" , on passe réellement à coté de qq chose de valable qui va bien au delà du sport.

Les élites ont une approche plus ouverte à ce sujet, car c'est une pratique qui ne fait plus débat dans leur milieu depuis longtemps.
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5869
Inscrit le: 23 Fév 2005, 01:00

Messagepar Say » 21 Déc 2007, 12:55

Intéressant ce point de vue JM.

Etant un laborieux, je prend parachute dorsal, ventral, ceintures, bretelles, etc... donc je me dis que je vais en chier donc je me prépare des moments d'évasion loin de la course pour ne pas me dire "bord.. encore 45Km, j'en ai ras la casquette!". Mais c'est vrai aussi que j'ai toujours eu la chance d'avoir des compagnons d'infortune en ce cas et du coup, on s'est pompoculthérapé à plusieurs!

A peluche
Coli
Avatar de l’utilisateur
Say
Maître kikoureur
 
Messages: 3893
Inscrit le: 06 Nov 2006, 16:05

Messagepar Piloumontagne » 21 Déc 2007, 13:02

akunamatata a écrit:Hum, je veux pas casser l'ambiance mais c'est un peu la préhistoire les "prépa mentales" proposées (du style "Tout ce qui nous tue pas nous rend plus fort" de Nietzsche).

Ce que je sais c'est que je ne savais rien dans la prépa mentale.
Et que si on ne met pas son mode curiosité "ON" , on passe réellement à coté de qq chose de valable qui va bien au delà du sport.

Les élites ont une approche plus ouverte à ce sujet, car c'est une pratique qui ne fait plus débat dans leur milieu depuis longtemps.

Akuna,
ton propos est intéressant en effet, mais je suis un peu surpris par le ton "cassant" envers tous ceux qui ont apporté leur contribution à ce sujet intéressant.
J'ai bien conscience que les "élites" ont un programme de préparation mentale spécifique, indispensable - et bien souvent obligatoire - pour permettre à ces athlètes d'atteindre les meilleures performances.
A notre niveau, je pense simplement que chacun peut s'épanouir - et également se dépasser - dans son sport, en trouvant sa force et ses ressources dans ses valeurs personnelles. En ce sens, les exemples cités dans ce post sont des mines de ressources pour nombres d'entre nous. :wink:
Pilou, c'est mon surnom, Montagne, c'est ma passion A chacun son Sommet !
Avatar de l’utilisateur
Piloumontagne
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 310
Inscrit le: 07 Sep 2007, 23:38

Suivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : bng38, chantrail, CommonCrawl [Bot] et 2 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.04 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !