Récit de la course : La Parisienne 2006, par taz28

L'auteur : taz28

La course : La Parisienne

Date : 17/9/2006

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 1392 vues

Distance : 6.5km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

La Parisienne

La recette de la Parisienne



Prenez 13 500 femmes, jeunes filles, jeunes dames, jeunes mamies, ou autres coquettes venues des 4 coins de la France et même d'ailleurs.....Proposez leur 6 km à parcourir en galopant dans le Paris chic, heurtant les pavés de la capitale d'une foulée alerte et portant si féminine, agrémentez leur parcours de musique, dites leur que c'est pour une bonne cause, et offrez leur une jolie rose à l'arrivée....
Voici la clé de réussite de cette formidable course !!!
Ne me restait plus qu'à y participer pour faire partie de ces heureuses Parisiennes d'un jour....

Fin aout, Domi me propose donc de m'inscrire avec Théo, ce sera sa première course officielle, et la distance proposée est idéale pour débuter. Je suis partante, je m'inscris alors immédiatement sur Internet...
Je prends le fortait global : Inscription + tee shirt + rose + dvd....Quitte à faire la Parisienne, autant tout prendre !!!!

Dimanche 17 septembre 2006
Je prends le train à Epernon à 8 h, et déjà, à ma grande surprise, dans mon wagon, une dizaine de participantes pour la Parisienne, elles ont leur dossard épinglé, leur puce attachée au lacet, elles sont toute une équipe et le bonheur se lit sur leur visage....
L'arrivée à Montparnasse me surprend tout autant ......des dizaines de filles, de femmes en jogging, short, toutes chaussées de running, prêtes à en découdre avec le bitume !!!! Un vrai lâcher de ...sportives !!!!!

L'excitation commence à poindre, on se parle toutes, comme si nous étions de vieilles connaissances, nous nous dirigeons toutes vers le même métro, ligne 6, direction trocadéro, je n'en reviens pas de ce cortège féminin, le sport rallie tout le monde, la fête commence déjà !!!!

Sur l'esplanade du Troca, il y a foule, 80 % de nanas, ça le fait bien !!! Les touristes japonais n'en reviennent pas, serait-ce une manif ? Une invasion d'extra terrestres en tenues de joggeuses ? Leur appareil photo en est médusé, trop de parisiennes !!!! ça chamboule !!!!

Jean Phi (un des quelques mâles à s'aventurer dans cette foule féminine..) me retrouve ici, Théo fait la queue aux toilettes, on la rejoint, il faut que je me dépêche, je dois être une des rares à ne pas avoir encore mon dossard, je ne perds pas de temps, je me dirige vers les stands, on me tend un sac, avec tout ce qu'il faut pour ma participation à la course....Jean Phi en parfait gentleman me met la puce (pas à l'oreille....mais non....au lacet de ma chaussure !!!! ).
Je suis fin prête, nous n'avons plus qu'à patienter pour le départ.

Nous décidons de regarder les animations proposées, et elles ne manquent pas, la marraine de la course Nawal El Moutawakel (championne olympique au 400 m/haies) nous explique son combat pour faire courir les femmes africaines, cela pourrait paraître anodin, mais c'est une réélle bataille que de laisser des femmes courir, voilées ou pas, pieds nus ou chaussées dans les rues de leur pays ou ville natale (la course qu'elle a organisée à Casablanca fut un triomphe avec 20.000 participantes). En toute logique, avec une telle marraine, la Parisienne est donc cette année jumelée avec le Maroc, et arbore des couleurs qui fleurent bon le thé à la menthe, la rose et le jasmin...

Nous aurons ensuite droit à la présentation des meneuses d'allure, avec en prime, sur le podium animation, Denis Brogniart, en personne himself, au micro, mais si, vous savez, l'homme de Koh lanta, le gentil animateur qui malmène parfois un peu les candidats...Bigre, serait-ce donc la jungle hostile cette course ???? Mais...même pas peur !!!
Un échauffement nous est proposé par un américain, jusque là rien d'anormal, mais à cet instant, je n'en crois pas mes yeux, au bas mot, 5 000 femmes sont en train de suivre ce cours style aérobic, juste en bas du trocadéro face à la tour Eiffel !!!
Les pauvres Japonais, ils doivent halluciner !!!!!! Ils sont fous ces Français, ou plutôt elles sont folles ces Françaises ..........!!!!!

9 h 50 : Bientôt le départ
Jean Phi se charge de nos sacs, clic clac, petite photo de Théo et moi (beinh quoi, y a pas que les japonais qui mitraillent !!!!), dernière recommandation à sa petite femme, Domi m'appelle pour m'encourager, il est absent physiquement, mais tellement présent mentalement !!!

9 h 55 : Nous allons vers cette belle dame de fer, la jolie Tour Eiffel, du haut de ses 365 mètres qui va nous toiser pour le départ !!!
Nous nous arrêtons cependant sur le pont d'Iéna, où se trouve l'arche du départ.
Nous voici dans la jungle, la foule, un vrai bain comme on les aime à Paris, pire que dans le métro aux heures de pointe !!!! L'ambiance est à son apogée !!! Nous rions, crions, chantons, applaudissons......Un vrai bonheur !!!!

Des hommes amassés derrière les grilles encouragent une dernière fois leur bien aimée, leur maman, leur tatie, leur soeur............J'adore ces images qui me resteront gravées longtemps...

Théo me presse le bras, elle est heureuse de faire cette course, et n'appréhende pas du tout cette grande première.

10 h 00 : Top départ....enfin.... on reste sur place un peu histoire que la foule se dissipe un peu, nous commençons à trottiner, nous franchissons l'arche au bout de deux minutes....des pétales de rose sont alors bombardées, l'image est encore bien belle !!!!

Nous voici enfin vraiment parties, nous laissons la Tour Eiffel pour nous diriger vers l'avenue de la Bourdonnais, les foulées sont encore hésitantes, il y a du monde, et ce n'est pas facile de courir à son rythme, cela laisse donc du temps pour observer les rites de ce quartier huppé, une dame en robe de chambre satinée ouvre ses volets, elle doit attendre ses croissants du dimanche matin....Des orchestres sont disséminés un peu partout sur la course, musiques du monde, groupes marocains, je suis sur un nuage, je me sens tellement bien dans cette ambiance festive !!!

Nous prenons un petit ryhme, Théo me suit de près, tout va bien !!!
Premier kilomètre, Ecole militaire et....musique qui va avec, cela nous fait sourire !!!
Nous pouvons parfois accélerer, mais cela passe si vite, les 3 premiers kilomètres défilent, j'ai les meneuses d'allure en visuel 200 mètres devant moi, je pense que ce sont celles des 35 mn, je dis à Théo que ce serait bien si on les rattrape, j'accelère ma foulée, j'arrive à leur niveau, et là, ô comble de ma déception, ce sont les ballons de ...45mn !!!! Misère, je ne veux pas forcément faire un temps, mais honnêtement 6 km en 45 mn, ce n'est pas possible !!! J'ai fait la touriste, je me suis laissée déconcentrer par le spectacle des rues parisiennes.....Je me décide donc de tout faire pour rattraper le temps perdu, je pars devant Théo, je file sur le pont de Bir Hakeim, nous tournons sur l'avenue Kennedy, je vais de plus en plus vite, je suis bien, ma foulée est régulière, je décide de garder ce rythme jusqu'au bout.....Le souterrain Varsovie arrive, nous y provoquons un vacarme assourdissant, on hurle, on crie, et des centaines de femmes qui poussent leurs cordes vocales, ça fait un effet boeuf !!!! Je m'éclate comme j'aime tant le faire ....
Des hommes à la sortie du souterrain nous crient "Vous êtes fatiguées" ...et nous forcément, de répondre...."on n'est pas fatiguées" !!

Il me reste 2 km, je gère, je ne vois pas la fin du parcours, tout va tellement vite, traversée du pont de l'Alma, retour vers Dame Eiffel, l'arrivée est proche, la foule des grands jours nous encourage à tue tête, j'ai l'impression de voler, j'adore cette sensation !!!!

Des photographes officiels sont là, ils nous crient de sourire pour la photo, encore 500 mètres et ce sera l'arche de l'arrivée....

La voici, un dernier effort, je franchis la ligne d'arrivée, 39'12....Pas de quoi se pavoiser sur ce chrono, mais je suis comblée, heureuse, une belle médaille rose et argentée, une rose rouge, beaucoup de monde pour pouvoir sortir de ce bouchon, Jean-Phi m'aperçoit au loin, il est perché sur le parapet du pont, je vais le rejoindre et attendre Théo qui arrivera peu de temps après.

Voilà, c'est un long récit pour une petite course, mais les images étaient si belles de cette population de femmes, que je n'ai pas su faire court !!!!

Je citerai pour terminer Nawal El Moutawakel,
"La Parisienne : Une célébration a la seule gloire des sportives d'un jour, ou de toujours, car le sport demeure encore, et pour longtemps, un vecteur d'amitié, d'entente, de solidarité et même de paix"


Merci de m'avoir lue jusqu'au bout

Un gros merci à Jean-Phi pour son aide précieuse et à Théo pour son sourire final !!!!







8 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 18-09-2006 à 22:39:00

Bravo Sandrine ! Tu m'a fait partager cette course que je n'ai
pas pu faire avec toi, et vraiment, je regrette !!!
Magique, ton récit !
Encore merci et ... une prochaine fois, qui sait ...
Noëlle_trop_loin...

Commentaire de L'Castor Junior posté le 18-09-2006 à 23:18:00

Merci Sandrine pour ce beau CR (comme d'hab' ;-) ).
Ah, que ne suis-je venu vous admirer, euh, pardon, encourager de toutes mes forces ce dimanche...
En tout cas, j'aime beaucoup le concept de cette course, et la participation semble indiquer que je ne suis pas le seul.
En plus, le prix Colette Besson est un symbole très fort...
Quoi qu'il en soit, je te le redis : tu peux être fière de ton temps : je ne t'aurais pas suivie il y a à peine deux ans...
Chapeau bas, et au plaisir de te relire/revoir bientôt !
Bises,
Cédric

Commentaire de l'ourson posté le 19-09-2006 à 00:10:00

Hello my dear Taz !!
Félicitations pour ce magnifique CR où tu as encore su faire transparaître toutes tes émotions..
L'Ourson_big-bisous;-)
PS: J'ignorais que tu connaissais mon zoo-collègue L'Castor-Junior...

Commentaire de raideur69 posté le 19-09-2006 à 06:16:00

bcp d'émotions dans ton CR,on sent vraiment que c'est vécu du fond des tripes.Bravo!!bonne continuation.bcp de courses pour toi.

Commentaire de eric41 posté le 19-09-2006 à 12:28:00

Comme d'hab super récit.Merci Sandrine.
Je vois que tu as la pêche et impatient de te rencontrer à Millau.

Commentaire de Kiki14 posté le 20-09-2006 à 17:59:00

oui magnifique le récit de ta course taz28
on est dedans jusqu'au bout et en plus on visite paris..c'est super
bravo a toi et a Theo....

Commentaire de zakkarri posté le 23-09-2006 à 21:39:00

un régal à lire c'est un roman de c.r. belle taz! steve.

Commentaire de Kik posté le 11-04-2007 à 14:13:00

ahhhh ça fait du bien de retrouver l'ambiance de la parisienne : la chair de cocotte à lire ton CR, Bravo !!
Je vais mettre en ligne celui que j'avais écrit à l'époque sur mon blog.
C'est vrai que c'était magique, peut être qu'en 2007 on la courera ensemble !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !