Récit de la course : Marathon d'Annecy 2019, par runner74

L'auteur : runner74

La course : Marathon d'Annecy

Date : 14/4/2019

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 254 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Battre un record

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

marathon d'Annecy, objectif route de l'année

Objectif 3h45 atteint!! Tellement de chose à raconter😁😁.


Départ à 8h30 et 1 ou 2°C. Je suis en shirt teeshirt et j’espère avoir fait le bon choix. On ne lésne pas sur l'échauffement pour être bien chaud pour le départ.

Une petite boucle dans Annecy où tout le monde se marche un peu dessus puis on trotte direction Sevrier. Le rythme du meneur d’allure est un peu soutenu mais il pense probablement reprendre les quelques secondes perdues dans les bouchons. Au alentours du 7e ce meneur disparaît sur la bas côté (envie pressante). On se retrouve donc un peu seul mais j’en profite pour discuter avec 2-3 personnes. On forme rapidement un petit groupe sans trop se lâcher jusqu’au premier semi.

On change de sens pour rentrer et on rencontre le vent de face. On trotte bien jusqu’au 25è et nous revoilà notre meneur d’allure qui nous reprend. Je le trouve un peu vite mais je m’accroche à lui. (J’ai une moyenne de 11.6km/h, donc un peu au dessus). Je reste avec jusqu’au 32è où avec le jeu des ravitaillements je le vois s’éloigner un peu. Je Check ma montre et je suis encore dans mon rythme. Beaucoup de gens le trouve rapide autours de moi, je me fais donc confiance et continue à mon rythme.

À partir du 33e je commence à sentir les mollets qui sont à la limite de la crampe... au 36è je suis dans le dur et je paie sûrement l’accélération que j’ai faite pour rester avec le meneur d’allure. Je sens également les 2 énormes ampoules que j'ai developpé sous chaque gros orteil. Jusqu’au 38è j’envisage de marcher quelques pas à chaque fois que je vois un coureur s’arrêter. Je me dis que si je lâche maintenant, c’est finit.

Au 38e, le mental est bien revenu mais je tourne un peu moins vite. Ma vitesse moyenne reste au dessus de ce qui était prévu je ne m’affole donc pas. Arrive le 40è et je vois qu’il me reste un peu moins d’un quart d’heure pour relier l’arrivée pour être en dessous des 3h45. J’y crois et arrivent les 500 derniers mètres les plus longs de ma vie! J’avais envisagé une légère accélération mais là les jambes sont contres! Je vois à 100m de la ligne ma femme et mon fils! Ça remet un gros coup de boost au moral! J’aperçois le chrono officiel 3h44m57, j’accélère pour être à 3h45 (bon 2 sec de trop). Au temps puce je suis à 3h43m41 😃😃 je savais bien qu’il était rapide le meneur! Trop content mais rincé!

 

Pour conclure, un parcours magnifique au bord du lac où nous sommes completement coupé du béton. Pour un marathon c'est très agréable.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !