Récit de la course : Marathon d'Annecy 2013, par RVLF

L'auteur : RVLF

La course : Marathon d'Annecy

Date : 21/4/2013

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 540 vues

Distance : 42.195km

Matos : Hoka Bondi Low

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

75 autres récits :

Meneur d'allure 3h45mn

Eh bien pour moi c'était marathon en tant que meneur d'allure 3h45mn.

Première expérience en tant que meneur d'allure sur ce marathon d'Annecy, ville où je vis depuis 6 ans bientôt.
 
Rendez-vous à 7h00 au magasin 42km195 avec Greg et toute l'équipe.
Que des cadors. Les mecs court tous en mois de 1h30mn le semi voire le marathon en moins de 2h45mn. Je me sens tout petit.
Photos pour le magasin avec tous les meneurs :-)
Puis direction la ligne de départ et petit echauffement.
Départ tranquillou, un peu de retard que l'on rattrappe petit à petit pour prendre ensuite un peu d'avance.
Je discute pas mal, essaye de mettre l'ambiance, fait la visite touristique aux mecs, donne des conseils aux femmes, etc...
L'autre meneur lui a pris la fin de la file et on poursuit ainsi. Je passe au semi en 1h51mn17s, le second meneur suit 45 sec derrière.
Arrivée au 28ième on atteint notre avance max sur le temps cible, soit 1mn45s.
Je décide alors de gérer avec cette avance car le retour est difficile psychologiquement et aussi par le terrain qui est plus accidenté (comme le passage à Duingt qui tourne beaucoup).
A partir du 32ième kil on ramasse les morts ...
Là je commence à parler de plus en plus, à motiver les troupes.
Au 36ième, là je fais le méchant coach, je hausse la voix, je pousse au cul. Pas le droit de lacher.
On perd petit à petit de l'avance mais je gère en fonction du terrain, des ravitos.
On finit par arriver et alors je gueule sur la troupe. Putain de dieu, ils vont enfin se sortir les doigts du cul ou pas ?
Je me retourne, court en crabe, crie, frappe des mains !
On passe la ligne en 3h44mn04s Objectif atteint.
Et là c'est un bonheur immense. Chaque personne qui a finit avec moi, vient me serrer la main, me remercier, me taper sur l'épaule, me féliciter. Une concurrente m'a même dit "Je ne pensais être capable de faire ce temps, sans vous je ne l'aurai pas fait". Et cela je ne m'y attendait pas, j'en avais les larmes aux bords des yeux et la gorge serré :-o
D'aucun ne pensait pouvoir taper les 3h44mn.
Mon plus grand bonheur de course à pied, c'est celui-ci : d'avoir aider ceux qui m'ont fait confiance à le faire !!!
Voilà, je le referai !!! Même si je finis avec un mal de gorge d'avoir tant parler et crier ;-)
 
;-)))
 

3 commentaires

Commentaire de dajosport posté le 01-05-2013 à 10:00:28

Magnifique témoignage. Merci.
Petite question: l'armature des grands drapeaux que vous portiez n'est-elle pas trop gênante (voire blessante...)?

PS: J'espère que tu n'as pas perdu trop de monde au 28e...

Commentaire de RVLF posté le 01-05-2013 à 10:16:23

Perdu un peu de monde vers le 28-32ième.
Mais j'en ai envoyé devant aussi car je sentais certains capable de faire mieux, et ils l'ont fait !!!

L'armature est un peu blessante .. J'ai depuis une croute sur la colonne :-o
L'autre coureur avec moi avait posé un bandana en bas pour éviter ce genre de désagrement sur le coccyx.

Au moins cela oblige à se tenir droit ce type d'armature !!!

Commentaire de dajosport posté le 03-05-2013 à 09:21:54

Saleté d'armature ! çà devait quand même être bien plus sympa de courir accroché à des ballons de couleur...
Au plaisir de te croiser peut être aux 10km du 22 septembre prochain !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !