Récit de la course : Marathon d'Annecy 2017, par PONVI

L'auteur : PONVI

La course : Marathon d'Annecy

Date : 30/4/2017

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 577 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

75 autres récits :

comment louper son premier marathon !

Et oui, c'est ce qui s'appelle se louper en beauté, mais bon au moins maintenant je sais.

 

Je commence :

 

Je débute la course à pied en avril 2016 avec une sortie par semaine , en mode tranquille.

A partir de l'été 2016, je passe à deux séances par semaine , dont une de fractionné ( 1h15) et une sortie longue  (2h ou 25 km).

Je faise une course de 15 km fin aout, ou tout va bien 13km/h de moyenne.

Ensuite je fais le semi marathon de lyon  début octobre que je finis en 1H40.

Après je me dit que je vais baisser le pied et passe l'hiver au chaud...........en fait non ......... je décide de m'inscrire pour une corrida de 8km mi décembre à VOIRON.

Je fais donc deux séances par semaine (1h15 +  de 2H ou 25 km à 12,5 km) avec beaucoup de fractionné à 14 à 15 km/h.

Mi décembre je fais la course en 32 min soit 15km/h de moyenne, . Je suis super content .

Fort de cela, je décide la semaine suivante à l'entrainement de faire un semi marathon à fond pour voir si j'ai progressé : bilan 1H34 .

Je suis super content.

La encore je me dis qu'il faut que je me repose car depuis avril 2016, je me suis jamais arrêté une semaine.

Mais bon , sachant que je cours 35 à 40 km / semaine depuis juillet 2016, je me dit que je ferais bien un marathon pour voir .

Alors je décide de m'inscrire au marathon d'annecy prévu fin avril 2017 et prévoit un objectif de 3H30.

Donc, je continue dans une prépa avec deux séances par semaines sur janvier ( Fractionné à 15km en 1ere séance et 2H25 ou 25 à 30 km/h en sorite longue le dimanche à 12,5 km/H) Mon emploi du temps me permet pas forcément de faire plus de séances.

Mi janvier 2017, je commence à avoir des douleurs à un genou et sous le pied.

Je consulte un podologue, : il me conseil de faire des séances moins intense , d'inclure une troisième séances et d'abandonner l'idée du marathon car mon corps est fatigué pour supporter une charge plus importante.

COmme je suis "censé"  ba.........je ne l'écoute guère.

Je modifie cependant mon entrainement en faisant 3 séances par semaine avec une 1H15 d'endurance fondamentale à 11Km/h + une séance de fractionné ( 3 * 15 min à 15km/h avec repos de 2 min) + une sortie longue  en incluant 3 à 4 portions  de 25 à 30 min à allure marathon + 1km/h soit 13KM/h  avec repos de 2 min).

En février , ça va un peu près j'ai quelques douleurs mais ça roule.

MI mars, je fais le semi de bourg les valences en mode à fond et obtient un temps de 1H32 .

Alors je modifie mon objectif du marathon et prévoit 3H20.

Ensuite de mi mars à mi avril , je continue sur ces 3 entrainements semaines qui font  une moyenne 50 km/semaine.

4 semaines avant le marathon, je constate qu'en fin de sortie longue, j'ai de plus en plus de mal en tenir facilement l'allure marathon +  0,5 km/h soit 13km/h.

Je me dis que c'est normal , que c'est la fatigue "normale" de la préparation.

Ensuite  trois semaine avant le marathon,  mon emploi du temps me permet d'en faire plus. je décide donc pendant  une semaine de faire 5 séances pour un total de 90 km. Je finis la sortie longue  de cette grosse semaine "exténué" et ne dépasse pas les 2h car je n'y arrive plus.

là encore je me dis que c'est la fatigue "normale" de la prépa.

Ensuite  durant les 15 derniers jours, je baisse drastiquement la dose : 35 km/semaine pour l'avant dernière semaine et rien la dernière semaine.

En parallèle, depuis deux mois avant le marathon ,je fais très attention à la bouffe ( pas d'alcol, pas de graisse) ,je maitient un poid bas ( 69 kg pour 1,85m alors qu'au début de la course à pied je faisais 83 kg).

Dernière semaine, nutrition adaptée avec légume et féculent et poulet quasi toute la semaine.

Je fais des bonnes nuits de sommeils mais j'ai l'impression d'avoir les jambes lourdres toute la semaine.

Jour J c'est le marathon.

Avant le départ : Mon plan c'est de suivre le meneur d'allure 3H15 ( soit 13km/h) jusqu'au kilomètre 21 et ensuite de faire le second semi "plus cool à 12,5 km/h".

Cela fait une moyenne de 12,75 soit un temps final de 3H19 - 3H20.

 

Départ de la course :

Comme prévu je suis le meneur de 3H15 qui va à 13,1 km/h.

AU kilomètre 15 , je commence à avoir un peu mal aux jambes et la je me dis que c'est pas normal, mais pas grave je continue.

A chaque ravito (soit tous les 2,5 km en moyenne) je prends de l'eau  sur le stand et pafois une boison isotonique ( que j'ai dans mon camel bag)

Au km 21, je passe le semi en 1H38 et 30 sec, niquel c'est le temps que j'avais plannifié. Par contre j'ai les jambes lourdes et mon ventre ne va pas très bien.

km 25 je regarde ma montre et mon allure ne dépasse plus les 12km/h.

km 28 , j'ai mal de partout et ne dépasse plus les 11km/h.

km30, je me tord de douleurs, j'ai les jambes dures et me penche vers l'avant car j'ai le ventre qui me fait très mal : je commence à marcher et/ou à trotinner très doucement ( 8km/h)

Mentalement c'est dure, car je sais qu'il me reste encore 12km.

Au 35 km, ça ne va plus du tout, je n'arrive plus trop à tenir debout mais je décide de continuer en marchant.

Au 40 km , j'ai la tête qui tourne... m'appui contre une barrière et.......... vomi énormément tout l'eau et la boisson isotonique consommée, je me  rends compte que mon corps n'a rien absorbé depuis le départ...

ensuite une fois vomi, je retrouve une nouvelle jeunesse et fini les 2 derniers km en pleine forme à 12,5 km/h !! et termine le marathon en 4h00.

Je franchi la ligne super déçu , dégouté ..........

 

Après réflexion, j'ai identifié un bon nombre d'erreurs :

1) J'aurais du m'arrêter mi décembre 2016  et observer un repos de 2 à 3 semaines pour être frais mi janvier 2017.

2) J'aurais du faire des sorties longues moins intense  car 25 km tous les dimanches avec près de 21Km à allure marathon , je pense que c'était trop ou mal adapté.

3) Dans le plan marathon  de 12 semaines , je n'ai pas fait la semaine dite plus cool ou de repos modéré qui est généralement placée et conseillée  4 à 5 semaines avant le marathon.

4) je n'aurais pas du faire le semi marathon de bourg les valnces à fond ( 1H32)  un mois avant le marathon. j'aurais du le faire plus cool, à 12,7 ou 12,8km/h de moyenne.

5) Je n'aurais pas du quasi doubler le kilomètrage sur une semaine ( passé de 45 à 90 km) , durant la troisième semaine avant le marathon.

6) J'aurais du prévoir un objectif de 3H30 soit 12km/h et non 3H20 !!!

7) je n'aurais pas du partir aussi vite sur les premiers 21 km .

 

En fait je me rends compte que je  suis arrivé sur mon premier marathon totalement cramé et sans jus.

 

VOila , j'espère que mon récit servira à tout ceux qui se lance dans le premier marathon et qui pense que ça passera comme sur des roulettes.

Voici les erreurs qu'il faut éviter.

 

 

 

 

 

 

9 commentaires

Commentaire de centori posté le 02-05-2017 à 12:01:51

le camelback ne sert à rien sur marathon ! et boire la boisson isotonique de la course alors que tu ne la connais pas est aussi une erreur ! visiblement tu ne l'a pas assimilée = sur le bide = vomissement !.
j'ai fais cette boulette assez longtemps :(

Commentaire de IziiJon posté le 02-05-2017 à 12:02:58

J'avais vu ton CR sur le semi de bourg-lès-valence, j'y étais aussi, comme tu le disais c'est bizarre ce souci de ventre qui revient régulièrement. Comment tu fais pour t'alimenter/hydrater sur tes sorties longues ? t'as le même problème ?
Sinon BRAVO de l'avoir tout de même fini dans ces conditions ! avec toutes ces pistes d'améliorations ça se passera forcément mieux sur le prochain ;) bonne récup

Commentaire de smetairie posté le 02-05-2017 à 12:10:08

salut on a du se croiser, car j'ai passé le semi dans le quasi meme chrono ... j'ai eu mon point de rupture au 39e kms et fini en 3h25 et quelques...

Mon conseil , ralenti ton entrainement ! Repose toi ! Le corps doit se reposer pour pouvoir s'adapter a ce que tu lui demandes (des efforts)

Tu peux pas passer de novice a runner en 3h15 du jour au lendemain ! Ca peux prendre des années.

Perso je me repose cette semaine , j'irai juste faire du stretching et de la marche douce. Je fais du 80/20 comme volume , 20% de difficile (marathon, qq entrainements au seuil, ...) et 80% ou je me traine.


a+

Commentaire de PONVI posté le 02-05-2017 à 13:23:52

Bonjour

pour CENTORI, la boisson isotonique n'était pas celle de la course, j'avais justement pris mon camel bag avec ma boisson isotonique que je prenais lors de mes sorties longues.

Pour IZIIJON ;
Lors de mes sorties longues, je prendre la même boisson isotonique et je n'ai pas très peu voir pas de problèmes. Généralement je la bois, pendant les deux minutes de repos (endurance fondamental)entre chaque portion ou parfois même pendant la course.
Je pense que lors de ce marathon , j'ai trop bu de l'eau ( froide !!) sur les ravitos et trop de ma boisson isotonique ( j'ai commencé à en prendre 15 cl au km 15 et 15 cl au km 21 et puis ensuite 15 cl au km 24 km et après plus rien, à part de l'eau.
C'est vrai que c'est pénible ces pb de maux de ventre et vomissement lors de mes courses. pourtant je fais attention au dernier repas, dernier petit déjeuner ( très léger 3H30 avant le début de la course( petit morceaux de pain+ confiture + un gel pour l'effort + un demi verre de boisson isotonique ).
Pour SMETAIRIE, effectivement on a du passer le semi quasi ensemble.
Je vais maintenant bien me repose pendant 3 à 4 semaines et ensuite je réflechirai à une participation ou pas au marathon de lyon début octobre avec une préparation différente, surtout au niveau des sorties longues.

Commentaire de IziiJon posté le 02-05-2017 à 13:55:09

Tes techniques marchent à l'entrainement, pas de raison d'en faire + en course(J'imagine que ça doit te "rassurer" de boire+).
Si tu te décides pour Lyon, on pourra peut-être discuter de nos plans d'entrainement, je m'y suis inscrit^^

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 02-05-2017 à 15:22:39

Quel volume énorme d'entrainement! ça me laisse pantois, surtout si as commencé en 2016 ça me parait bien violent. Tes progrès sont fulgurants, à voir tes chronos au semi ou sur la voironnaise tu es plus rapide que moi. Nul doute que tu tiens les 3h20 au marathon mais il te faut bien plus d'expérience encore, et tu iras même sûrement chercher les 3h. Pour cela tu devrais apprendre à écouter d'avantage ton corps, il t'a fait cher payer la surcharge des dernières semaines...

Commentaire de Francoisjo posté le 03-05-2017 à 12:47:13

Sympa de lire ton feed back et triste pour toi que ce soit une déception au final. Mon ressenti en te lisant, je pense que ton objectif était un chouilla trop ambitieux.

C'était également mon premier marathon je m’étais fixé 3h45 (par projection de la progression que j'ai fais entre deux semi en nov 16 et mars 17) et j'ai fais 3h41. La ou je suis content c'est sur la régularité 1er semi en 1h50 le 2e en 1h52

Commentaire de smetairie posté le 03-05-2017 à 14:08:59

Petite note personnelle sur les boissons iso-xxx-machin.

Le volume absorbé de ces boissons doit rester faible, je pense a qq cuiller a soupe , pas plus. Et je pense en debut de marathon. Quand je vois les distributions massives le long des marathons comme annecy, je me dis qu'on court sur la tete !

Dans le cas contraire, il y a un phenomene de retention d'eau qui s'opere dans les tissus. Plus grave, l'activité physique dilate les tissus, la gravité et le mode vertical pendant la course envoie l'eau directement dans les pieds et les jambes !

Je pense que vous comprenez l'effet sur les sensations de lourdeurs dans les jambes, les douleurs articulaires (pieds) etc

Bref c'est TOTALEMENT contre productif. Je me demande meme dans quelle mesure il ne vaudrait mieux pas s'abstenir.

Avis?

Commentaire de PONVI posté le 03-05-2017 à 17:24:17

effecttivement Francoisjo, peut être que mon objectif était trop ambitieux pour un premier marathon.
3 jours après ce marathon, je n'ai pas envi de rester sur cet "echec" . Je pense que je vais surement faire celui de LYON début octobre.
EN tout cas, là je vais me reposer car mon corps était trop fatigué pour faire cette épreuvre.
Je pense m'arrêter un mois puis, en juin reprise tranquille avec 2 entrainements /semaines et à partir de juillet prépa marathon à 3 entrainements/semaines.
Je vais me fixer comme objectif 3H30. Je pense que c'est raisonnable et ça m'évitera d'être trop déçu.
Pour SMETAIRIE, effectivement, je pense que j'ai trop bu de boisson isotonique de mon camel bag. Je pense aussi que l'eau froide sur les ravito n'a peut être pas aidé.
Je réflechi aussi : faire un marathon juste avec de l'eau (< 1 litre) et deux ou trois morceaux de sucre ???
Avis ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.29 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !