Récit de la course : Semi-Marathon du lac d'Annecy 2007, par NoNo l'esc@rgot

L'auteur : NoNo l'esc@rgot

La course : Semi-Marathon du lac d'Annecy

Date : 29/4/2007

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 2123 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

30 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

75 autres récits :

Le récit

UN SEMI SINON RIEN ...

* La préparation *

Allez, une fois n'est pas coutume,  je vais le préparer un peu ce semi marathon. Belle-soeur-coach-Christelle nous a déniché un plan en 6 semaines dans Jogging International "Objectif 2 heures". Bien que mon objectif tende plutôt vers les 2h15, je suis rigoureusement toutes les séances, 3 par semaine, mélant endurance, fractionnés et accélérations progressives. Bref, c'est pas ce dont je raffole, mais parait qu'il faut en passer par là pour progresser, alors... Bon, je suis un peu à la traine sur les fractionnés et les accélérations, mais au moins j'essaie. Même Sandrine, partenaire depuis l'an dernier, qui ne prépare pas de semi, se prête au jeu. Je ne sais pas si ce plan m'a été bénéfique, mais je sais qu'il a bien pompé mon énergie, je suis fatiguée toute la dernière semaine.  Verdict dimanche...
Régime pâtes toute la semaine, ah non, vendredi, c'est riz, parce qu'à force, les pâtes, j'en ai un peu raz le casque !  D'ailleurs, de rage, samedi soir, on se fait poulet et merguez au barbecue... Grosse erreur...
On a prévu de partir dimanche matin à 10h, moi, Phil mon mari, Tanguy le fiston, Christelle et Franck et leurs 2 garçons. Là haut, je dois retrouver Béné, ainsi que Manu-le-chamois.

* Le jour J *

Je me lève un peu à la bourre, car toujours un peu crevée, en plus j'ai mal dormi, je me suis couchée trop tard... 2° erreur... J'avale un thé et 2 toasts beurrés. Pendant que je déjeune, je révise mes temps de passage, 6'20 au kilo, voir 6'30, pour boucler en 2h15. Je réalise aussi que c'est mon 1° "vrai" semi, Marseille-Cassis faisant 20 km et des brouettes, et le jogg'iles de Miribel, 20 km tout rond. Pô facile de négocier ces 1km100 de rab ! Ce qui me rassure un peu, c'est que le parcours est annoncé presque plat, le long du Lac. Ouf ! Embarrassé

Parcours (Garmin 205)


Dénivelé (Garmin 205)


10h00 - RV chez Christelle et Franck. Départ pour 1h25 de route.
On s'arrête le long de la route pour pique-niquer, les enfants adorent et niveau budget, y'a pas mieux ! Comme je ne peux plus voir les pâtes même en peinture, j'avale un sandwish jambon-beurre-cornichons et une compote... Hmmm le beurre... 3° erreur...
Ne pas oublier le rosé à l'ombre sur le toit de la voiture !



On arrive au village marathon et on  récupère nos dossards et le T-shirt en cadeau : chouette, il est en matière technique ! Celui là ne finira pas en chiffon ! Un petit détour par les toilettes (sans papier...  GRRRRRR )  et on tombe sur Manu-le-Chamois Cool devant l'Office du Tourisme. Son objectif est de 1h20, affûté le gaillard. On devrait se croiser un peu avant  la boucle du 10° kilo... Bonne chance...



On se pose un moment à l'ombre, pas trop loin du village Marathon
et d'un terrain aménagé où les enfants pourront faire de l'athlétisme, course, saut, javelot... 



Je dois rencontrer Béné. Petit coup de tel portable et on se retrouve tout en se dirigeant vers le départ.
Elle est accompagnée d'une autre kikoureuse Moicélolo, qui a prévu de courrir, sans dossard, et seulement les 5 premiers km car elle sort d'une tendinite...

 

Petite photo souvenir pour la rencontre des 2 blondes de la Kikourou Team !

On se faufile tant bien que mal dans la masse de coureurs au départ, tout près des ballons 2h, objectif de Christelle.
Et Béné commence à parler de 5'30 au kilo... Quoi ? Qu'ouïs-je ? Où cours-je ? ... Non, méçavapabien ? Qu'est-ce qu'elle me fait la Béné ? Euh, on avait dit le semi en 2h15, ça fait pas le compte, là !" Ah bon ?" qu'elle dit !!!



Bon, de toute façon, pour moi, impossible de faire moins de 2h15, soyons réaliste ! Je dis à Béné de pas m'attendre, chacun sa course, et on se retrouve à l'arrivée...

Y'a bien du monde sur l'Avenue d'Albigny, certains ont même leur prénom imprimé sur leur dossard...? Moi,  je m'appelle Mizuno, tiens, lui aussi, et elle aussi, et lui...GRRRRR

  

J'ai accroché dans mon dos un dossard Kikourou avec l'adresse du site et mon avatar, histoire que si des kikoureurs me doublent, ils se fassent connaitre... Et puis, un peu d'encouragement perso ne nuit pas ! Clin d'oeil



Le départ est proche, il est bientôt 14h et on commence à trépigner. Comme d'hab, j'intègre l'échauffement à la course, car pour 21 km, pas la peine de griller avant, le peu de ressources que je peux avoir !



On se souhaite bonne chance pour chacun de nos objectifs. Je dis aux filles de m'attendre sur la ligne d'arrivée. C'est ça l'avantage de finir après les autres. Y'a toujours quelqu'un pour t'encourager près de la ligne ! ... Biensur que c'est pour ça que je traine tout le temps, si je voulais, bah...
PAN ! Et c'est parti ! Quelques ralentissements plus tard, on trotte presque. Béné, Lolo et Christelle sont déjà devant... J'enclenche mon Garmin en passant sous l'arche. Et me voilà en route pour plus de 2H de "footing", oui, 6h30 au kilo, c'est du footing, pas de la course !  Je repère mon neveu Antoine perché sur les épaules de son père. Je fais un petit coucou en passant, j'ai le sourire, on a fait que 500 m !!! Mort de rire



Je fais le 1° kilo en 6'33, à peine en retard, mais je mets ça sur le compte du départ cahotique. J'essaie de bien mémoriser l'allure et j'avance... J'avance. Je garde bien le rythme et je passe au 5° en 31'58, pour 32' d'objectif. Ca c'est de la précision ! Oui, je suis bien dans les temps, malgré une petite côte pas prévue au 3°. Mais les bonnes sensations ne sont pas trop au rendez-vous. Il fait une chaleur accablante, pas d'air sur cette portion en bord de Nationale, avec les voitures qui passent au ralenti, et tout le gaz d'échappement qui va avec... C'est très moyen comme environnement, d'ailleurs, j'ai la gorge qui me pique un peu. Je pense à bien boire des gorgées de mes petites fioles de citron accrochées à ma ceinture. J'ai chaud, j'ai chaud ! Et les jambes ne suivent pas... Aille-aille ! Si je commence à cogiter dés le 5°, j'ai pô fini de souffrir... Perplexe

C'est effectivement le début d'un long moment de galère, surtout à partir du 8°, où je vais considérablement réduire la cadence. Pourtant ça descend un poil, mais pas moyen d'aller plus vite. Les jambes ne répondent pas. Je commence à me dire que je paie un peu les 6 semaines d'entrainement intense, auquel je ne suis pas habituée. Je me dis que je paie aussi mes heures tardives pour me coucher. J'essaie de trouver des raisons à cet "état de moins bien" arrivé si tôt sur la course... J'en ai bien prévu un de "coup de mou", mais c'était plutôt vers le 15°...  Là, c'est trop tôt, comment je vais gérer les 13 bornes à venir ?  Tsssss....
Je croise Manu aux alentours du 9°, il m'encourage très fort et je fais de même, ça me sort un peu de mon état léthargique quelques secondes. Quelques secondes seulement... Il fait toujours aussi chaud. Et maintenant, en plus des jambes qui vont mal, je prends mal au ventre. Je pense que c'est la chaleur, ou p't-être bien les merguez d'hier ! Au ravitaillement du 10, je remplis mes fioles d'eau et me verse un verre sur la casquette (d'ailleurs, je crois bien que c'est de l'Isotruc, car mes cheveux seront tout collés à l'arrivée !!!). J'ai aussi 2 éponges en permanence dans chaque main, et je me mouille souvent, mais j'ai toujours aussi chaud. De temps en temps, j'encourage un(e) attardé(e) qui marche sur le bas côté "Ne lâche pas, allez !" Parfois, ça marche et ils repartent !

Pendant ce temps, nos hommes se détendent. Ils ont embarqué à bord d'un pédalo et se la coulent douce. A ce moment là, si j'avais su ça, ça m'aurait probablement encore plus déprimé !!!

  

Je passe le 10° en 1h06'43... l'objectif étant de 1h04... Arrggghhh !  Presque 3 mn à la bourre... Je pensais déjà que les 2h15 allaient être compromises, mais là, je suis sûre ! Une coureuse que j'avais encouragé à relancer alors qu'elle s'était arrêtée accroche ma foulée. Elle s'appelle Christine et me fait la conversation (moi je suis incapable de parler, quasi à l'agonie). "Je suis contente d'être là, même si je souffre. Il  y a 4 ans j'étais dans un fauteuil roulant à la suite d'une chimio... C'est mon mari qui m'a entrainée sur le chemin de la course à pied  pour que je remarche. Et aujourd'hui, je fais un semi !". Je suis admirative, et je me dis que mes problèmes d'intestins qui font des noeuds, c'est vraiment que dalle, alors avance !... Mécontent Allez, l'objectif maintenant : tenir, tenir jusqu'au bout ! Et pas vraiment d'atout pour que ça marche. Les jambes n'en font toujours qu'à leur tête, mes maux de ventre irradient jusque dans les cuisses à chaque foulée. Gros-gros coup de moins bien après le 11°, heureusement, c'est un passage à l'ombre, le seul de tout le parcours. Ah ! ce 12° kilo à l'ombre, un peu de répit... Malgré mes encouragements, ma voisine me lâchera doucement....

Pourtant je ne vais pas vite.
Je marche même un peu et du coup, je passe chaque 12°, 13°, 14° et 15° kilo en un peu plus de 7mn, c'est la débacle. Bizarrement, au 16° km, je me refais une petite santé, Moqueur j'ai l'impression d'avancer mieux, en tout cas je souffre un peu moins, un peu seulement... Ce sera de courte durée, je marche à nouveau, enfin, j'ai à peine le temps. Le pompier que j'ai encouragé tout à l'heure me ramasse "Allez, t'as dit qu'on devait pas lâcher !". Et je repars, mal, mais je repars... Je le perdrai au ravito suivant... De nouveau seule, je galère, de plus en plus. C'est une Isabelle qui me repêchera et me fera tenir jusqu'au 18° !  Merci à toi. C'est à ce moment là, je crois, que je pense que je vais finir en marchant, les jambes vont mieux car la cadence à beaucoup ralenti, mais j'ai vraiment trop mal au ventre, il faudrait que je trouve des toilettes, vite ! La chaleur + les merguez de la veille + le beurre du sandwish de 11h = un début de diarrhée... Rarement j'ai été aussi mal, je me demande si je ne vais pas vomir, tant que j'y suis ! C'est la bérézina totale ... Il commence à pleuvoir, mais ça c'est pas grave. Quelques gouttes pour quelques minutes seulement. Et dans l'état ou je me trouve... Dans une demi lucidité, je suis en train de calculer que j'aurai fait les 3/4 du parcours complètement à la rue, ou presque ! J'arrête de courir, je n'en peux plus de ramer comme ça. Moi qui aime tant courir pour le plaisir, j'en suis si loin... Qu'est-ce que je fous là ?...

Mais... Mais... C'est sans compter sur Manu-le-Chamois ! Il est là aux alentours du 19°, je sais plus trop, car je suis carbonisée et mon cerveau aussi ! "Ben alors NoNo ? Ca fait un moment que je t'attends ! Allez, on repart" . Ah ! Manu, j'en aurais chialer de te voir ici, tellement je suis contente ! (d'ailleurs, j'ai les yeux bien mouillés sous les lunettes à cet instant, mais chut...) Et me voilà repartie ! Bisou Je cours de nouveau ! Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi... Je ne vois quasi rien du pourcours, j'entends juste la voix de Manu qui me dit "Avance, allez ! Avance !" Je vois aussi sa main qui m'annonce les trottoirs et autres obstacles. Je ne sais pas trop comment j'avance, j'ai plus de jambes, plus de cerveau, et du coup presque plus mal au ventre. Je suis comme un robot la voix de Manu "Allez, encore un bon 500 m ". Je me souviens de Béné et Lolo qui m'encouragent derrière les barrières. De Philippe, Christelle, et Franck, aussi. Un dernier virage à droite et je cours sur un tapis et Manu disparait "Allez ! A toi !" Et je vois l'arche d'arrivée et mon fils Tanguy qui vient faire les derniers mètres avec moi...  Et là, cette fois, je pleure vraiment. Embarrassé



L'arrivée du 1°


La 1° féminine


Manu


Christelle


Je m'arrête quasi net sur la ligne. Pas question de courir un mètre de plus ...  J'erre un peu après l'aire d'arrivée jusqu'à ce que mon fils  me rejoigne "Pourquoi j'ai pas eu le droit de passer sous l'arche avec toi ?" Je n'ai pas la force de répondre, à peine celle de tenir debout. Tanguy me guide jusqu'aux autres. Je remercie Manu d'être venue me chercher, sincèrement, je crois bien que j'aurais fini en marchant, sans lui. Encore merci Manu, si tu me lis, je finis en courant grâce à toi...Mort de rire
Il faut que je m'assieds, mes jambes ne me portent plus. Et même m'assoir est accrobatique ! Je retrouve un peu de lucidité assise dans l'herbe. J'interroge Christelle "Alors, moins de 2h ?" Elle secoue la tête et lève les yeux au ciel "tu parles ! 2h12 !!!" Elle a beaucoup souffert aussi, la chaleur... Même Manu me dit avoir galèré, évidemment, tout est relatif... Il finit en 1h26, au lieu des 1h20 prévue. Quand même, 1h26... Chapeau Môssieur !
Je resterais bien assise par terre jusqu'à la fin du siècle,  car je me sens incapable de bouger un seul muscle..! On part se changer à la voiture, avant de retrouver Béné et son mari dont j'ai oublié le prénom Ooops (mes neuronnes sont tous restés sur le parcours) , Lolo et leurs amis d'Annecy. J'en profite pour ENFIN aller aux toilettes... Sans commentaire....
Bières et coca à la main, on retrace un peu notre course. Béné boucle le parcours en 2h15, bravo ! Et Lolo aura couru finalement la totalité du semi.
Je ne suis pas bien,  je fais des aller-retours aux toilettes. La galère continue...! Je me souviendrai longtemps de mon 1° "vrai" semi... Désolée, ça gâche un peu ma rencontre avec Béné et Lolo... Et puis il se fait tard, les enfants ne font pas le pont demain, il faut rentrer. On se retrouvera sur le trail du Pic St Michel...


(photo piquée à Béné !!!)

* L'après-course *

- Le mot "galère" n'aura jamais été autant de circonstance, même Marseille-Cassis a été plus facile !...
- 2h26, encore un objectif de foiré, ça devient une vraie habitude...
- Cela dit, je relativise, les conditions étaient dures, et moi, pas trop en forme.
- La prochaine fois, j'éviterai de cumuler les erreurs d'avant-course. ;-)

Prochain RV, le fameux trail de Béné au Pic St Michel, mais c'est sur, je marcherai pour les 7 km de montée et 1000m de dénivelé ! Je crois que je vais zapper le 10 km de Chambéry, j'ai besoin de me refaire une santé.

Merci de m'avoir lue, et, comme d'hab, si vous avez tenu jusqu'au bout, le commentaire s'impose !!!


30 commentaires

Commentaire de espace_marathon88 posté le 30-04-2007 à 06:50:00

Trés bon recit de course, assez emouvant sur certaines parties.

Tu as beaucoup souffert mais ne soit pas trop decue,beaucoup de coureurs ont des coups de moins bien surtout quand il fait chaud. Y compris moi.

Tu te fera plus plaisir la prochaine fois c'est sur!

Perso, je serais parti sur ce semi sans regarder ma montre a chaque kilometres car c'est souvent comme ca que le moral en prend un coup!

En tout cas, sympa le dossard kikourou avec le pseudo!!

Repose toi bien et rattrape tes heures de sommeil en retard.

a+ et bonne recuperation.

Commentaire de béné38 posté le 30-04-2007 à 08:52:00

Ma NoNo,
j'espère que tu as pu récupérer un peu.
Quelle joie de t'avoir enfin rencontré même si j'ai l'impression qu'on se connait depuis longtemps grâce à Kikourou !
Aors le prénom de mon homme c'est pas Ooopss mais Christophe:-) Je crois dailleurs qu'avec Phil ils se sont trouvé des points communs...
J'aurai voulu venir te chercher plus en avant, mais moi aussi mes jambes ne pouvaient plus alors je t'ai suivi sur la dernière boucle derrière les barrières.
C'est vrai qu'il faisait chaud et que c'était dur. Mais l'important c'est bien de l'avoir terminé. Perso les courses d'après-midi je n'aime pas trop, je suis plus fraiche le matin.
Reposes-toi bien. Bisous
Béné

Commentaire de lechamois posté le 30-04-2007 à 09:19:00

Bravo Noelle !!!!!
Comme je te l'ai dit à l'arrivée, les conditions étaient particulièrement difficiles et nous avons tous oublié nos objectifs, en moyenne les gars à l'arrivée ont dépassé de 5 à 10 mns leurs prévisions :-(
Enfin je tiens surtout à te féliciter pour le courage dont tu as fait preuve sur ces deux derniers kms et pour mémoire tu as remonté un paquet de concurrents.
Et pour conclure le gars au camelbak qui était l'objectif ultime tu l'as facilement déposé à 200m de la ligne :-)
Encore BRAVO

Le_chamois_content_de_ces_2000m_en_ta_compagnie

Commentaire de le_kéké posté le 30-04-2007 à 09:26:00

Bravo Nono pour ce récit bien émouvant.
La chaleur c'est vraiment pas l'ami du coureur, moi aussi j'aime pas trop ça.
Le bon coté des choses c'est que ton corps apprend à travers ces epreuves et ces coups de moins bien et la prochaine fois tu géreras mieux la même situation.
Sinon si tu avais choisi un autre lac pour faire du sport plus ludique tu aurais eu le droit du naviguer un peu (beaucoup).
Bravo en tout cas d'avoir terminer

Philippe

Commentaire de gdraid posté le 30-04-2007 à 11:33:00

2h26, objectif foiré, NoNo l'escargot ?
Quelle importance ?
Franchissement de l'arche d'Arrivée avec ton petit bonhomme de fils, quel bonheur, quelle victoire une telle course au mental, alors que tout pousse à l'abandon !
Et cette chaleur explique à elle seule, tes problèmes gastriques. Ce phénomène oblige à l'abandon, bon nombre de coureurs, des courses en milieu très chauds.
C'est bon de te lire, tu racontes trop bien ce genre d'Aventure.
J'en ai frissonné d'émotion.
Bravo NoNo l'escargot ! Et continues de glisser aussi bien, jusqu'au bout de toutes tes épreuves.
JC

Commentaire de Olycos posté le 30-04-2007 à 12:47:00

Nono, bravo pour ton courage et ton mental...
Ca avait l'air vraiment tres tres dur cette course...
Belle image de toi et ton fils.... Que j'ai hate de vivre cela !!

Bravo nono....

Au plaisir de te recontrer un jour...
A+
OLY

Commentaire de Zeb posté le 30-04-2007 à 13:36:00

Bravo Nono ! Faut pôôôô être déçue ! Chaque course détient une part de vérité...tu tireras les enseignements de cette brûlante journée, hot course !!!!! En attendant c'est toujours aussi agréable de te lire....au plaisir de se rencontrer un jour....


PS : personnellement, dès que le thermométre monte, je traine péniblement ma carcasse, tel un homard écarlate atteint d'une crise de bronchite asthmatiforme.....

Commentaire de maï74 posté le 30-04-2007 à 14:05:00

salut Nono,
ton récit m'a rappelé certains souvenirs de courses douloureusement courues (qui n'a pas connu ça ?), mais te décourage pas, tu vas te régaler au Pic St Michel (dans mon village natal !!!), sans te soucier du chrono et de l'allure au kilo, et le semi ne sera plus qu'un lointain souvenir... je suis déjà impatiente de lire ton futur CR avec les jolies photos !!!
D'ici là récupère bien,
Maïlys

Commentaire de CLG posté le 30-04-2007 à 16:45:00

Bravo NONO ! ce qui compte est que tu t'es battue, battue jusqu'au bout : je sais ce que c'est d 'être vidée et de tenir "on en sait comment" qu'au son des voix ou au mental ! Bravo car de cette chaleur, c'était très dur !!
Crois-moi, je sasi par expérience ce que tu as endurée et ce que tu as vaincu !!;)

Commentaire de Say posté le 30-04-2007 à 22:18:00

Salut NoNo

Primo : une escargote, ça aime l'eau et pas la chaleur.

Secundo : tu as bien analysé tes erreurs.

Tertio : bravo!!!! J'adore lire tes CR tant je me retrouve en eux. C'est si vivant et tellement chargé d'émotions.

Persévère, un objectif, ce n'est pas forcément fait pour être atteint tout de suite.

Coli, admirateur_de_l'escargotte_qui_finit_sa_course _avec_son_fils

Commentaire de zakkarri posté le 30-04-2007 à 22:47:00

Bravo nono quelle force de caractère, tu as tenu le choc chapeau !
Il a l'air pas mal ce semi, super cr, merci !
récupère bien
a + !

Commentaire de LtBlueb posté le 30-04-2007 à 23:31:00

Salut Super Nono,

Avec un courage pareil, t'inquiètes pas pour le chrono , ca va viendre ;-))
En attendant continue de nous faire vibrer de la sorte : c'est à chaque fois un grand plaisir de te lire . Le chamois a eu l'immense privilège de terminer ce semi à tes côtés, mais je crois que chacun de tes lecteurs aurait aimé être à sa place pour te pousser jusqu'à la ligne ;-)

Bises
L'Blueb

Commentaire de cloclo posté le 01-05-2007 à 01:24:00

Salut Nono_pas_si_escargot_que_ca,

pour relativiser, sache qu'il faut toujours avoir 3 objectifs, et en remplir au moins un est un "succès" en soi:

1/objectif chrono (2h15 dans ton cas)
2/si 1/ s'élogne, battre son record perso (difficile, car c'est ton 1er "vrai" semi)
3/si 1/ et(ou)2/ s'éloigne(nt), FINIR.

Donc succès sur toute la ligne, bravo (surtout avec la chaleur, quoiqu'il va falloir s'y habituer avec le réchauffement climatique ;) ).

Maintenant, le jour où tu est prête à essayer un 100 bornes, fais moi signe, je suis prêt à t'accompagner en vélo :)))

Commentaire de raideur69 posté le 01-05-2007 à 03:21:00

NoNo!!!bravo encore une fois tu nous montre qu'il ne faut jamais lâcher.C'est ton 1er semi- 2h etc...et bien tu feras mieux la prochaine fois,et surtout récupèèèère.
Aller au Pic on va se marrer,je vais chanter comme tu aimes bien ou siffler boubobubububbbubub.
Et puis ton CR est lisible,aéré,voila un bien beau CR bisous

Commentaire de cloclo posté le 01-05-2007 à 13:13:00

Salut Nono,

mis a part cette Annonce Google fallacieuse, chapeau pour avoir fini ce semi malgré tous les désagréments. Ca dénote d'une volonté de fer.

Et quand tu te sentiras pour attaquer un 100 bornes, fais moi signe, je suis prêt à suivre une blonde en vélo :)

Commentaire de totote01 posté le 01-05-2007 à 13:36:00

et voilà!!! encore un CR où j'ai les yeux humides...
quel courage d'être allée jusqu'au bout et 2h26 vu les conditions et ton état, c'est un très bon temps!
totote_admirative

Commentaire de L'Castor Junior posté le 01-05-2007 à 14:05:00

Bravo NoNo !
Une fois de plus, tu as montré que tu avais un mental d'acier, et un état d'esprit extraordinaire !
Tu as aussi de remarquables talents de conteuse (ça aussi, on le savait déjà ;-)) ) et, comme beaucoup, ton récit m'a beaucoup ému.
J'ai hâte de te retrouver sur une prochaine course.
Bises.

Commentaire de philorange posté le 01-05-2007 à 16:00:00

j'étais, il y a 15 jours en vacances à Annecy et j'ai pesté de ne pas y être en même temps que le semi, mais merci à toi pour me l'avoir fait vivre!
Et bravo pour ta course.
Amicalement Phil.

Commentaire de patcap21 posté le 01-05-2007 à 17:34:00

Salut NoNo,
eh bien voilà tu l'as courue ton "semi"...
galère..certes mais comme j'ai lu un peu plus haut tu as analisée les erreurs commises et cela te sera trés profitable pour le prochain.
En tout cas chapeau bas pour le courage dont tu as fais preuve pour aller au bout vu ta forme..
a++
pat.

Commentaire de aie mac posté le 01-05-2007 à 18:14:00

bravo nono
bravo pour ta course
bravo pour ton cr
l'émotion qui y transpire est contagieuse...
merci pour ça.
am

Commentaire de jcdu38 posté le 01-05-2007 à 22:14:00

Bravo Nono,

très belle course quoique tu en dises. Tu n'as pas fait le temps prévu ? et alors !! Tu as souffert, mais tu as fini !! et ca s'est le plus important car tu as montré que tu as la volonté d'aller au bout et ca s'est merveilleux.

Encore bravo pour ta course.

JC
qui n'a lui aussi jamais fait un temps à Annecy (toujours trop chaud).

Commentaire de Moicélolo posté le 01-05-2007 à 22:50:00

Salut Nono,
Bravo pour ton CR. J'espère que tu te rends compte que t'es capable de courir 2h30 ! C'est énorme ! Bonne récup... j'ai aussi un peu mal aux cannes. Et à bientôt au Trail du Pic St Michel.

Commentaire de lolosky posté le 01-05-2007 à 23:21:00

moi, je suis passé en vélo le lendemain matin.
la piste cyclable était sur 20 km une véritable décharge de bouteilles d'eau à moitié vides et d'emballages alu et plastique de pâte énergisante...
c'était sale et super dangereux.
je me suis demandé qui étaient ces gens qui gaspillaient l'eau sans vergogne pour s'asperger et qui négligeaient l'environnement en balançant leurs emballages partout par-terre... Certainement des amoureux de la planète puisque leur pâtes-à-mieux-courir étaient bio!

j'ai honte pour vous, vous tous qui estimez que votre pseudo exploit vous autorise à venir pourrir un site aussi exceptionnel que cette piste cyclable ; vous qui venez de si loin pour nous laisser vos déchets non-dégradables.

venez donc maintenant passer deux heures et quart à ramasser vos saletés et vous aurez peut-être droit à mon respect.

Lolosky

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 02-05-2007 à 07:24:00

Je fais ici une réponse à Loloski :
Ta colère est certainement justifiée car je confirme qu'il y avait beaucoup de déchets.
Cependant, tu ne peux pas mettre tous les coureurs dans le même sac.
On en a souvent discuté sur les forums, il y a des c... partout même parmi les coureurs :-(
Je suis une amoureuse de la planète contrairement à ce que tu peux penser.
Et mes déchets, je les ai mis scrupuleusement dans les poubelles sur mon passage,
en souhaitant même bon courage aux bénévoles qui rammassaient.
Franchement, si tu veux attaquer des pollueurs, tu ferais mieux de te tourner vers d'autres
responsables beaucoup plus néfastes que le coureur du dimanche...
ABES

Commentaire de Aiaccinu posté le 02-05-2007 à 08:55:00

.....Et puis il ne faut pas faire un trop bon temps pour un 1er semi sinon après c'est trop difficile de le battre !


L'essentiel c'est de se battre soi-même

Commentaire de taz28 posté le 02-05-2007 à 11:57:00

Ma Nono,
Comme d'hab, un vrai kiff de te lire, même si j'ai cru souffrir en même temps que je lisais tes lignes...Tu as eu moins de plaisir cette fois-ci, mais tu apprécieras d'autant plus les prochaines où tu t'éclateras...!!!
Bisous ma chérie
A très vite pour la transbaie...
Taz

Commentaire de bigout66 posté le 03-05-2007 à 10:24:00

Salut Nono,

un grand bravo pour avoir terminer au mental malgré de mauvaises sensations, même si tu n'as pas réalisé le temps prévu, c'est déjà une belle victoire.
C'est vrai que la chaleur est un facteur à prendre en compte lors d'une course car elle doone beaucoup de mal lors d'un effort.
Au moins ce semi t'aura permit de te forger une expérience sur les choses à faire ou pas.
Sinon ton dossard perso kikourou: EXCELLENT !!!
A présent le plus important est de bien récupérer pour te lancer dans tes futurs objectifs deans les meilleures conditions.
Merci pour ce beau CR.

@+ ;-)

Commentaire de eric41 posté le 04-05-2007 à 15:30:00

Bravo Noëlle pour ton courage et ton obstination.
On a tous connu une course galère et tu la racontes tellement bien.Merci pour ce CR.
Bises.

Commentaire de bluesboy posté le 14-05-2007 à 21:41:00

Bravo pour ta course,tu n'as pas a avoir de regrets,tu peux etre fiere de terminer par cette chaleur .J'ai vu le depart du semi depuis une terrasse en mangeant une glace,la temperature devait approché les 30°et dans ces conditions il faut réviser ses plans à la baisse

Commentaire de ghis38 posté le 07-04-2008 à 09:33:00

salut
halalala qu'est ce que je n'ai pas lu ici!!
je vais a annecy pour le semi dimanche et je dois te dire que ca ne m'a pas franchement encouragé ^^ très bon recit mais il me laisse presager que c'est pas parce que le denivelé n'est pas la que ca va etre facile!
en tout cas felicitation pour ton courage je livrerais ma propre experience la bas bientot ++
ghis.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !