Récit de la course : Marathon d'Annecy 2013, par Valoff

L'auteur : Valoff

La course : Marathon d'Annecy

Date : 21/4/2013

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 734 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

Premier marathon sur route

Etant plutôt traileur à l'origine puisque originaire des Arcs en Savoie, cela fait maintenant quelques temps que la CAP sur route s'est un peu imposée à moi, du fait de mes études grenobloises.

Au début, c'était des 10 kms pour s'amuser, se tester, puis un premier semi très prometteur il y a 3 semaines, et en ce dimanche 21 avril, c'était cette fois ci du lourd, un gros morceau : mon premier marathon.

Je dois l'avouer, je suis arrivé sur cette course un peu la fleure au fusil, sans grande préparation comme d'habitude, me contentant de mes acquis, qui suffisaient jusque là largement sur des distances plus courtes. Mais ce qui est valable sur semi ou même sur des trails de 40 bornes ne le sont pas sur marathon, je l'apprendrais a mes dépends.

 

Dimanche 21 avril disais-je, 8h00 du matin, je suis sur la ligne d'arrivée, ravi d'être là, sur-motivé à l'idée de claquer un bon temps pour mon premier marathon. Les 1h30 (et une belle 57ème place sur 1200) que j'avais réalisé sur le semi de Grenoble 15 jours auparavant, avec une distance exacte de 21,670 km et un parcours accidenté, me laissaientt entrevoir un temps sur marathon de 3h20 environs sans trop être gourmand. L'objectif majeur étant de passer sous la barre des 3H30, même si au fond de moi, les 3H20 me semblaient largement atteignables.

BREF...on verra bien, pour le moment, le départ vient d'être donné, je me suis placé tout au début ou presque du peloton et malgré tout, ca joue des coudes, il faudra être vigilant durant le premier kilomètre...

Premier kilomètre que je passe évidement bien trop vite, en 3'45 ou 4'00 me semble-t-il, dans tous les cas il est certain que je suis parti encore comme un imbécile, voyant les autres bourriner, j'ai suivi le mouvement...

Et malgré tout, je continuerai comme cela pendant près de 20 bornes, me disant tout le long je suis parti trop vite, mais ne faisant rien pour ralentir, c'est fou ce que je peux être borné des fois...

En effet, mais c'est vrai que ce n'est pas évident, on court comme un lapin, a 14 km/h, on sait très bien que l'on ne va pas tenir cette allure tout du long, mais on continue pour autant, parce que présentement cela va parfaitement, parce que les 3h15 commencent à nous trotter dans la tête, parce qu'on est trop gourmand, parce qu'on est jeune et con ^^

11ème km, j'approche de Saint-Jorioz, en mode fusée donc, près a entrevoir mes parents qui m'attendent au bord de la route, c'est la première fois qu'ils viennent me voir sur un course, c'est important pour moi et c'est sympa pour une fois de voir un visage familier sur une compète, même si pour le moment tout va bien et ce regain de motivation n'intervient pas au moment où j'en aurait eu le plus besoin

BREF...un rapide coucou, je signale a ma mère que je fais n'importe quoi et que je cours trop vite mais je continue tout de même sur ma lancée...il est content, il gère n'importe comment, il sait qu'il va droit dans le mur, mais il est content...pfff imbécile

1h33 après le départ, j'arrive donc a Doussard et franchis la ligne du semi, donc de la mi-course, et c'est peut-être là que je me rend réellement compte de ma connerie... 1H33 donc sur les bases de 3H05 3H10, ca va pas non ? Et puis c'est là aussi que s'est arrêtée la course pour mes jambes je crois, elles étaient programmées pour courir 21 bornes, 22 a la limite mais pas plus, à partir de ce moment, ca sera petit a petit l'enfer pour moi...

Avec deux bâtons à la place des guiboles, des articulations qui commencent a crier, une allure qui commence sérieusement à flancher, c'est 20 bornes bien compliquées qui se dessinent devant moi...mon dieu, qu'ai-je fait ?

En effet, on parle souvent du mur du 30 ou 35 kilomètre au marathon, et ba chez moi, il est arrivé autour du 25ème ^^, la suite à été une sale histoire, un combat, et je crois pouvoir dire le pire effort de ma vie, je n'en pouvais plus, plus de jus, plus de motivation non plus parce que la route, pour un crapahuteur comme moi, on a beau dire ce qu'on veut, c'est pas bien marrant et ca tabasse bordel, qu'est ce que ca tabasse... puis ce parcours, aussi sympa soit-il, en aller retour est un supplice, quand on sait qu'on est passé là a l'aller et que ca faisait déjà 10 bornes qu'on était parti....

Je me suis posé la question d'arrêter plusieurs fois et notamment quand les meneurs d'allures de 3h15 m'ont doublé, mais j'ai continué au courage, pour finir quoi, parce que là le temps n'avait plus d'importance, tout le monde me doublait, je faisais des stop tout les 2 kms pour tenter de faire se dissiper des crampes qui commençaient a sonner la fin du jeu...

C'est fou ce que ces derniers kilomètres m'ont paru longs : c'est pas possible, ya un gusse qui s'amuse a les déplacer !! me disais-je ^^

39ème km, je tiens toujours, c'est bientôt le bout, mais j'entend du boucan derrière moi, c'est le groupe des 3h30 !!! NON !!! c'est pas possible !! je suis écoeuré... j'essaye de m'accrocher a eux mais qu'est ce qu'ils vont vite, ils courent comme des kenyans pour moi là...je les suis sur 1 km mais pas plus, il m'est impossible de continuer ainsi, les crampes reviennent et je dois baisser le rythme si je souhaite terminer

41ème km, mais bon dieu c'est pas fini cette connerie ? on nous fait encore un détour de malade là alors qu'on aperçoit la ligne d'arrivée toute proche, j'en peux plus, c'est un truc de malade, j'ai jamais été vidé a ce point là...heureusement que les spectateurs sont là, qu'ils crient votre prénom et vous retransmette encore un peu de fort, ca motive ca fais du bien, je continue

dernier virage, et la ca y est, 100 m a tout cassé me séparent de la ligne d'arrivée, c'est fait tu va finir mon vieux, en plus de temps que prévu, dans un état pitoyable mais tu va finir, c'est l'essentiel, alors dernier coup de motive, jme tape le luxe d'un ptit sprint, grattant ainsi mes premiers gugusses depuis 20 bornes, et ca y est, c'est fini : 3 h 33 min et 21 sec

Je suis très déçu à l'arrivée, non pas du temps parce que en soi, c'est pas si mal, pour une première, à 22 ans, sans entrainements ou presque mais c'est cette gestion de course que j'ai merdé : faire en 2h00 de temps ce que l'on a fait en 1h33 à l'aller ca fait pas sérieux...

Je termine 4ème espoir, au pied du podium encore une fois, si j'avais couru en 3h20 comme prévu, en 2 fois 1H40, j'étais sur la boîte, mais ca c'est si je n'avais pas été borné, mais bon on se refait pas hein ^^

Du coup, je m'inscrirai le lendemain même pour le marathon de Lyon au mois d'octobre, en essayant de m'entrainer comme il se doit, en profitant de ma dernière pige dans la catégorie espoir pour choper un podium et qui sait, passer sous la barre des 3h20

Merci a tous les bénévoles, à l'organisation, et aux spectateurs qui étaient présents en masse sur les bords des routes et qui je crois, m'ont porté un peu jusqu'a la fin :)

 

 

6 commentaires

Commentaire de Badajoz posté le 25-04-2013 à 15:02:39

En lisant ton CR, j'avais l'impression de revivre mon premier marathon! La prochaine fois tu atteindras ton objectif, tu as compris ce qu'il ne fallait pas faire;)

Commentaire de dajosport posté le 25-04-2013 à 21:34:46

En tous cas, ton CR est bien sympa à lire ;-)
Bonne chance pour Lyon jeune Jedi !

Commentaire de Valoff posté le 26-04-2013 à 12:04:49

Merci bien :)
rien n'est moins sûr badajoz, je savais dès le départ que ca allait se passer comme cela et pourtant j'ai fais ce qu'il ne fallait pas faire ^^

Commentaire de kikourkool posté le 26-04-2013 à 13:31:14

Bravo (quand même).
On apprend de ses erreurs.
Je pense que là tu as BEAUCOUP appris.
Communique nous ton résultat à LYON.
Et surtout : PREND PLAISIR A COURIR

Commentaire de diegodelavega posté le 26-04-2013 à 16:56:06

Bravo quand même ... car sans prépa ni expérience, c'est déjà gonflé de visé si haut pour un premier marathon ... mais au regard de ton temps sur semi, je suis sûr que tu atteindra ton objectif lors de ton prochain marathon ... à la condition de le préparer correctement et surtout de respecter ton allure prévue !!! Courage

Commentaire de diegodelavega posté le 26-04-2013 à 16:56:33

Bravo quand même ... car sans prépa ni expérience, c'est déjà gonflé de visé si haut pour un premier marathon ... mais au regard de ton temps sur semi, je suis sûr que tu atteindra ton objectif lors de ton prochain marathon ... à la condition de le préparer correctement et surtout de respecter ton allure prévue !!! Courage

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !