Récit de la course : Trail de la Côte d'Opale - 50 km 2007, par Joe One

L'auteur : Joe One

La course : Trail de la Côte d'Opale - 50 km

Date : 21/10/2007

Lieu : Marquise (Pas-de-Calais)

Affichage : 2319 vues

Distance : 50km

Matos : aditrail dans les pieds, maillots thermique mizuno manches longues + manches courtes RAIDLIGHT, corsaire pour le bas, sac poche à eau New Balance....

Objectif : Se défoncer

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

21 autres récits :

Une magnifique journée en terre d'Opale

 

 

Samedi 20 octobre 2007, 16h00 sur la place de MARQUISE, il y a déjà la queue au retrait des dossards et à peine arrivés avec Chris (FLEUR), j'aperçois déjà certains kikoureurs dont l'inimitable Philippe alias CHTIGRINCHEUX avec son magnifique Buff Rouge vissé sur le sommet du crâne. Il est pour l'occasion accompagné d'Emmanuel (MANUWAK59). Nous nous saluons puis c'est Monique (VETCHAR14), toute timide avec son bonnet orange accroché au camelback qui nous fait un petit signe de la main....

 Le groupe s'étoffe rapidement avec les arrivées de Fred (VEURB), nos deux Laurent (PEGASE et LOLO accompagné de sa petite famille), suivis de Jacques (JAC59) ainsi que BATMAN et un ami....

Nous nous fixons rendez vous pour le début de soirée sur WIMEREUX afin de nous retrouver autour d'une bonne bière locale et d'un repas amical, rejoints par Julien (PANZERBRUNS)....

 s6300045.jpg

s6300046.jpg

s6300044.jpgs6300050.jpg

Après un repas où bonne humeur et chaleureuse ambiance furent les maîtres mots, nous nous quittons afin de passer une bonne nuit.

Dimanche 21 octobre 2007, 6h30 Chris et moi nous réveillons.... C'est la première fois que je dors aussi bien la veille d'une épreuve, je me sens vraiment reposé et j'avoue que ç'est assez plaisant... Ma petite FLEUR quant à elle est à plat, « je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit » me dit-elle.... Je la rassure en lui disant que de toute façon ce n'est pas cette dernière nuit qui est importante mais principalement l'avant veille...

Fred et Laurent semblent encore dormir, il faut dire que dans les draps de « BARBIE » on dort assez bien, « hein mon p'tit lapin »..... Pour avoir vu quelques clichés plus tard dans la journée, et notamment Petit Ours brun et Nicolas et Pimprenelle, j'ai tout de suite compris pourquoi ils avaient le réveil difficile......

Chacun prend son petit déjeuner dans le calme, pour Chris et moi ce sera « gatosport » de fabrication artisanale avec café noir, Laurent a son petit déj BIO et Fred ses biscottes confiture.

Départ 8h00 avec un petit crochet en voiture sur MARQUISE et nous rejoignons le petit village d'ESCALLES situé en contrebas du Cap Blanc Nez entre CALAIS et WISSANT.

Il est 8h30 et le village est déjà envahi par des centaines de trailers emmitoufflés car il fait frisquette, à peine 3°C. Par contre, le ciel est au grand bleu, et dès que le soleil se lève au delà du Cap..... La douceur de ses rayons nous réchauffe....

s6300062.jpg

Nos véhicules stationnés et les derniers équipements ajustés, il nous faut maintenant regagner la ligne de départ, située sur la plage en contrebas des falaises, soit 1800m à parcourir en guise d'échauffement....

s6300064.jpgs6300065.jpgs6300067.jpgs6300063.jpg

Nous retrouvons tous les Kikous de la veille sur la ligne de départ.... Le sas est matérialisé de façon naturelle par la marée haute à notre gauche et les falaises et rochers sur notre droite. Des stratégies pour le départ se mettent déjà en place car il y a plusieurs facteurs à prendre en compte. Le départ est groupé pour les 29 et 50 km, ce qui représente pas moins de 1000 coureurs. Le départ se fait sur le sable en ligne droite sur environ 1000m puis il faut emprunter un étroit escalier et un passage tout aussi étroit à travers la falaise. Il ne faut donc pas se retrouver bloqué dans ce véritable « goulot » où les écarts risquent déjà de se creuser. De plus , la ligne droite de départ est également coupée par une sorte de source qui se jette dans la mer, plus ou moins profonde... Il fallait donc calculer où passer car par 3°C c'est pas « top » d'avoir les pieds mouillés dès le départ.

9h15 et c'est déjà le coup d'envoi, nous nous souhaitons bonne chance, j'embrasse ma petite FLEUR et lui prodigue mes derniers conseils.....

s6300068.jpgs6300069.jpg

Nous avions décidé avec Manu de partir ensemble et ce fut chose faite dès le départ.... Notre stratégie paie car nous ne sommes pas du tout gênés pour sortir de la plage et attaquer le Blanc Nez. Nous gravissons ce magnifique espace naturel et atteignons ensemble l'obélisque qui en matérialise le sommet.

 s6300071.jpgs6300072.jpgs6300073.jpgs6300074.jpgs6300076.jpg

Je m'assure que Manuwak59 est bien à mes côtés et nous redescendons avant de reprendre une petite côte jusqu'à un restaurant panoramique.... C'est çà qui est terrible, on pense être arrivé en haut mais non, çà remonte encore.... J'avais prévenu Manu qu'à l'entrée du chemin de randonnée il y avait une chicane en bois et que çà risquait de « bouchonner » également. Il en fut malheureusement victime, chacun devant attendre son passage à la file indienne.

Je maitiens mon allure en me disant qu'il va me remonter, mais c'est déjà la première descente, ce qui ne lui permet pas de le faire dans de bonnes conditions.

 s6300090.jpgs6300095.jpg

Après ma participation aux Templiers en 2006 je m'étais juré de travailler les descentes, la position de mon corps mais surtout mon relâchement, « ne pas retenir ».... Alors dès les premières pentes je m'y appliquent, je raccourcis ma foulée , je penche les épaules en avant et je me laisse entraîner par la pente en regardant bien loin devant afin d'anticiper mes changements de trajectoire.... Et çà paie, car sans le moindre effort et dans la plus grande des décontractions, je dépasse les coureurs qui étaient devant moi dans la première difficulté.

A ma grande surprise, je me retrouve avec un copain Bruno MACQUET, sportif émérite, qui se spécialise désormais dans l'ultra et les courses par étapes telles que le Marathon des Sables. Je suis vraiment étonné et regarde ma montre, mais je suis au bon tempo.... Bruno, lui, gère tranquillement son départ, il faut dire que sur route, nous ne jouons pas dans la même catégorie et qu'il a une vitesse de base nettement plus élevée que la mienne. Je sais bien évidemment que la fin du parcours tournera à son avantage car il pourra tranquillement libérer les chevaux qu'il a sous le capot....

Je décide tout de même de courir à ses côtés aussi longtemps que je le pourrai. Nous arrivons au 1er ravitaillement à AUDEMBERT encouragés par Mme LOLO et sa petite fille.

 s6300109.jpgs6300116.jpg

 Déjà 18 km parcourus et la majeure partie du dénivelé avalée (600m+), je regarde ma montre: 1h31 de course. Bruno bien rodé à l'autosuffisance ne s'arrête pas au ravito alors que je préfère refaire le niveau de ma poche à eau.... Je ne traine pas, j'avale un abricot sec et je repars aussitôt. Il m'a déjà mis 300 bons mètres mais il ne semble pas accélérer.... Je décide de garder le contact visuel. Nous empruntons un long passage de sable sur le secteur de WISSANT et cette portion me semble interminable..... Le sable est dur mais celui qui nous attend pour quitter la plage est mou, très mou.... et en plus il y a un petit « coup de cul ». Cà vous tue les quadriceps en moins de temps qu'il faut pour le dire.....

J'essaie de courir aux environs des 11,5-12 km/h et je parviens ainsi jusqu'au second ravito situé à AUDRESSELLES au km 36 en 3h00 de course. Le petit « coup de cul » également juste avant la salle des fêtes qui sert au ravito me casse bien les jambes.... Même ma petite femme ne peut dire le contraire....

 s6300131.jpg

A mon arrivée, j'aperçois toujours Bruno qui lui ressort déjà du ravito, acclamé par ses supporters, dont Fabien malheureusement contraint à l'abandon sur blessure. Bruno semble vraiment très bien à en juger de l'énergie avec laquelle il exhorte les spectateurs juchés de part et d'autre de la route.

Je prends également le temps de remplir mon Camelback en eau, j'avale un verre de coca et je repars. Je savais qu'il y avait une liaison par la plage entre AUDRESSELLES et AMBLETEUSE mais j'avais oublié qu'elle était composée de galets plus ou moins gros voir même de zones entièrement « gravillonées », rien de tel pour vous « tuer » les jambes, d'autant plus que la fatigue commence déjà à bien se faire sentir au niveau musculaire.

 s6300135.jpgs6300125.jpgs6300126.jpgs6300127.jpg

Nous quittons la plage de galets par une rampe servant à descendre les fameux flobarts de plus en plus rares, mais qui ont fait les grandes années des pêcheurs locaux.

Nous longeons la digue d'AMBLETEUSE jusqu'à un joli fort VAUBAN puis regagnons les hauteurs de cette petite ville de pêcheurs par la route. Je commence à avoir un bon coup de mou et alterne dans cette montée bitumée, marche et courses à pieds....

Je vois à nouveau Fabien qui m'encourage et qui m'indique l'endroit où il faut tourner. Nous quittons AMBLETEUSE par un chemin de randonnée et longeons le village de RAVENTHUN car il est déjà temps de regagner le village de BAZINGHEN. Pour connaître les lieux et avoir étudié la carte, je sais que çà ne va pas être une partie de plaisir. Sur la carte, les courbes de niveau sont très rapprochées et je savais avant même d'y arriver que j'allais en ch.... J'entamme donc ma montée sur ce village avec la clocher en ligne de mire par une longue route bitumée en lacets. Je me suis fait rattrapper entre temps par un coureur belge « V2 » à ses dires, mais qui monte cette dernière difficulté avec une grande aisance, doucement mais sûrement. Pour ma part, je continue à alterner courte période de marche et reprise du petit trot.

Parvenu au sommet, j'aperçois au loin MARQUISE, je dis au loin car nous sommes à moins de 7 km de l'arrivée mais çà me paraît encore tellement loin.....

Nous redescendons de ce joli village, par un chemin assez technique, bien gras mais surtout bien labouré par les nombreux participants du 29 km qui nous ont devancés.

Je continue à mon rythme en direction de MARQUISE, et mes périodes de course sont de plus en plus courtes... Je ne regarde plus mon Garmin 305 car je ne veux plus savoir combien il me reste à courir. Au détour d'un chemin, j'aperçois mon copain Stéphane ROGERE avec un grand sourire nous nous tapons dans la main et il me dit « allez Joe, tu vas pas marcher maintenant, çà ne monte que sur 200 mètres et après tu as le panneau du dernier kilomètre ». Ces quelques pas courus à mes côtés, ses paroles chaleureuses m'ont regonflé et je suis reparti de plus belle après l'avoir remercié. Il avait dit vrai, j'aperçois le panneau salvateur du dernier KM, je parviens à hauteur de 2 concurrents qui marchent et leur dit : « allez les gars c'est la fin, çà descend, plus qu'un kilomètre, accrochez vous », mais ils me font comprendre qu'ils sont cloués par les crampes et je termine donc seul ce superbe parcours.

A mon entrée dans la ville, je pense à ma famille à mes proches et je regarde au fond de moi le secret espoir que mes parents seront peut être venus me voir pour la première fois sur une course, accompagnés de mon petit garçon DOVE. L'émotion me gagne, je cherche de partout et dans le dernier virage, j'aperçois mes parents et mon fils. Je l'attrappe par la main et nous franchissons ensemble la ligne d'arrivée en 4h24'31'' et une 24ème place au scratch, 13ème SH... Je suis sur un petit nuage, je sers très fort mon fils dans les bras, je pleure, je suis heureux et n'en reviens toujours pas du résultat. J'aperçois également mes parents les larmes aux yeux, eux qui ne connaissent rien au sports d'endurance, se sont trouvés bluffés par les exploits personnels de ces traileurs de tous niveaux. Jac59 vient me féliciter cela fait déjà 20 bonnes minutes qu'il est arrivé soit 4h04' pour couvrir la distance... « Chapeau bas » à toi, Jacques pour ta magnifique performance.

Mon père me demande « combien de temps va mettre Christelle », je lui répond qu'il est difficile d'estimer son arrivée car la nature même de l'épreuve ne permet pas de suivre un tempo régulier.

Pour l'inciter à rester car je le sens sur le départ (il n'a pas encore déjeuné et il est déjà 13h40), je lui dit « elle devrait mettre entre 5h et 5h30 ».

Quelques minutes passent, je vais me changer à la voiture car la fatigue aidant, je suis en légère hypothermie, et à mon retour, j'aperçois ma petite femme, radieuse, le sourire jusqu'aux oreilles qui se dirige vers la ligne d'arrivée.

 s6300139.jpg

Je regarde le Chrono 5h02'05'', j'attrappe notre fils par la main et je cours pour l'embrasser sur la ligne d'arrivée. Et à ce moment, c'est une véritable explosion de joie, le « speaker » annonce que c'est la première féminine et donc la Vainqueur de la 1ère Edition du Trail de la Côte d'Opale, 76ème au classement scratch. Je suis d'autant plus heureux, que la seconde, une athlète belge, ne termine qu'à 45 secondes derrière elle, sur une telle distance ce fut serré...

s6300140.jpg

Aucun mot ne pourrait qualifier ce que j'ai ressenti à ce moment là, et mes parents ne sont pas venus pour rien car ils eurent droit à une deuxième coulée de larmes.

s6300142.jpg

Puis ce fut, l'arrivée successive de nos amis KIKOUS.

 s6300147.jpgs6300148.jpg

Nous nous retrouvons autour d'une bonne table, armés de Saint Landelain, amenée par CHTIGRINCHEUX, dans l'attente du podium... Une bonne bière à 6,5°C c'est pas mauvais mais heureusement que nous mangions, car après une telle épreuve, un seul verre vous retourne comme une crêpe.

17h00 et déjà les récompenses. La jolie FLEUR sur le podium acclamée par les KIKOUS restés pour l'occasion.

s6300158.jpg s6300155.jpg

Je les remercie d'ailleurs pour leur attention car Monique avait encore pas moins de 3h de route à couvrir en voiture pour rejoindre çà Normandie.

Ce fut bien évidemment, un week end merveilleux, qui le lendemain laisse un sentiment de « gueule de bois », la frustration que ce moment soit déjà fini mais qui nous fait surtout prendre conscience que la vie est belle mais qu'elle passe vite, trop vite, alors comme le dit si bien CHTIGRINCHEUX « ne prenez pas la vie au sérieux de toute façon vous n'en sortirez pas vivant! », alors CARPE DIEM !!!!!!!!!!!!!!!!!!

s6300160.jpgs6300161.jpg

Encore un grand merci à mes parents pour leur soutien, à ma petite femme pour ce magnifique cadeau qu'elle m'a offert en s'accrochant jusqu'au bout et à mon ami VEURB toujours aux bons endroits sur le parcours pour prendre des photos

19 commentaires

Commentaire de corto posté le 22-10-2007 à 11:58:00

Salut Joe,
un super CR haut en couleur (comme les kikous, et la cote d'Opale), riche d'emotion (comme les gens du nord savent l'être)

Un grand bravo à ta moitié et à toi.

Bon rétablissement.

Commentaire de la panthère posté le 22-10-2007 à 12:35:00

superbe ton CR!!! à la hauteur de ce beau week end...les photos on les a dans la tête, elles reviennent au fur et à mesure... encore merci pour ces moments d'amitié kikouresques....et c'est pas mignon de te voir tout ému par les prouesses de ta jolie fleur...bisous à la p'tite famille, à plus....monique

Commentaire de agnès78 posté le 22-10-2007 à 12:43:00

un très beau récit plein de couleurs et d'émotions! Merci beaucoup! Un très grand BRAVO à la miss pour cette belle victoire!
gros poutoux
agnès

Commentaire de chtigrincheux posté le 22-10-2007 à 13:37:00

Je suis passé par toute les émotions possible et imaginable
J’ai vu mille paysage nouveau ,pittoresques et de merveilleux endroits resurgir du passé …
Une bande de joyeux (pas grincheux) lurons ,de tout niveau sportif de tout niveau social uni par la même passion
Merci pour ton accueil et désolé de décliner l’offre alléchante concernant la » jolie demoiselle « (1,5 quintal) que tu as essayé de me brancher …
Félicitation à fleur qui mine de rien assure derrière de frêles apparences trompeuse

Commentaire de Pegase posté le 22-10-2007 à 13:43:00

Symap de relir avec tant d' émotion ce merveilleux week-end.
Merci encore à vous deux pour votre gentillesse et votre simplicité.
Mais, non non Pimprenelle et Nicolas sont restés sage. Par contre Nounours.......

Et merci beaucoup à "P'tit lapin' (veurb)pour ses photos et son assistance pour m' avoir récupé au 36èmekm.

Commentaire de akunamatata posté le 22-10-2007 à 14:37:00

waouh les photos sur la plage!
la photo avec Dawaa est super, dessus ta femme a des grandes oreilles a la spock?
Neanmoins felicitations pour sa belle perf !

Commentaire de Joe One posté le 22-10-2007 à 14:57:00

bien vu même moi je ne m'en été pas rendu comptemais maintenant que tu le dis....

Commentaire de laurent05 posté le 22-10-2007 à 15:40:00

merci pour ce beau récit
et bravo pour vos perfs
c'est les filles du sud qui commencent à s'inquiéter
ça va faire une cliente de plus à surveiller
a+
laurent

Commentaire de titifb posté le 22-10-2007 à 16:43:00

Super ce CR Joe One !!! Emouvant et bien écrit...Quelle belle équipe de Kikous. Félicitations à ta femme, chapeau ! Gag la photo avec marqué : accès handicapé avec une flèche dans l'oreille !
Bon des week end comme ça...ça marque au coeur.
BRAVO !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 22-10-2007 à 19:15:00

Bravo et félicitations à ta femme. Beau récit coloré plein de Kikous : c'est vraiment sympa !

Commentaire de moumie posté le 22-10-2007 à 20:12:00

salut Joe,

Bravo à tous les deux et surtout à ta ptite Fleur pour cette belle première place.

Les photos sont vraiment magnifiques et j'avoue qu'une Sudiste comme moi, serait tentée d'aller visiter ta région.

Merci de nous avoir fait partager tes moments de bonheur.

A plus tard
Moumie

Commentaire de veurb posté le 22-10-2007 à 21:11:00

Grandiose José! ce fut un très très très bon week end inoubliable en votre présence...accueil top de chez top! mille merci! Chris m'a vraiment impressionné, quel perf !!! excellente gestion pour toi également, tu m’as bluffé mon p’tit José!!! superbe récit, vivement une prochaine épreuve dans le sud cette fois??? je serais des votre…et sur le départ cette fois!!! encore merci du fond du coeur pour TOUT.
fred_des_étoiles_pleins_les_yeux.

Commentaire de jepipote posté le 22-10-2007 à 21:16:00

super CR, vous faites un beau couple d'athlétes tout les deux. félicitations à madame pour sa perf, et maintenant joe, tu n'as plus qu'à l'imiter-))

Commentaire de idec59 posté le 22-10-2007 à 22:00:00

Merci joe pour ton CR. Super récit et photos.
Félicitation à vous deux. Sur le podium Fleur éclipse Dawan!

Commentaire de Manuwak59 posté le 22-10-2007 à 23:02:00

Ouais Joe, je t'aurais accompagné au moins sur les 2 premiers kilos et encore.......C 'est parti vite, trop vite pour moi, j'ai préféré lacher rapidement. Et j' ai eu raison car les sensations n' ont pas été bonnes dans l'ensemble......
J' étais au 1er ravito en 1 h 40 et le second en 3 h 30, loin derrière !!. Non vraiment, j'ai été tout pourri sur ce coup là même si le chrono final n'est pas si mauvais pour moi.
Bref, félicitations à toi mais aussi à la surprenante Fleur (elle a même réussie à se changer en route !!!!) BRAVO !!!!!!!!!

Commentaire de seb482488 posté le 23-10-2007 à 09:45:00

Superbe récit...Bravo pour la course et les photos sont très belles. Féliciatations à Madame pour sa perf'.

Ca donne envie de se mettre au trail une course comme ça ! Peut-être qu'un jour je m'y essayerai, en alternant course et marche...athlétique bien sûr ;) !!!

Commentaire de grandshaman posté le 23-10-2007 à 16:19:00

Super !!!
Quel joli récit et que de belles photos !
Bravo pour les résultats même si cela reste secondaire tant l'ambiance a eu l'air de prendre le dessus sur tout.
Et quand j'entends certains dire que le nord c'est pas joli...
Un jour le ferai ce trail, sûrement en remontant pour voir ma famille et revisiter ma région d'origine.
Bonne continuation !!

Commentaire de ch'ti vincent posté le 23-10-2007 à 21:28:00

Whaou, quel recit José !
Tu as autant de talent en ecriture qu'en course a pied.
Lecture enrichissante et émouvante.

Commentaire de seapen posté le 25-10-2007 à 16:52:00

beaucoup de coeur, des moments de bonheur et "la petite fleur" parsèment ce récit qui porte bien ta marque, Joe One, le didactisme.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !