Récit de la course : 6 jours d'Antibes 2012, par gdraid JC

L'auteur : gdraid JC

La course : 6 jours d'Antibes

Date : 3/6/2012

Lieu : Antibes (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1453 vues

Distance : 300km

Matos : - 2 paires de chaussures
- pas de socquettes, mais
- élasto préventif sur les zones suspectes à ampoules
- huilage fréquents des pieds à l'huile d'olives,
- short à poches confortable
- maillot technique MI de Monaco avec le sigle NFL de la petite fille au coquelicot et du coeur.
- matériel de camping
- mon inusable Clio diesel de 15 ans...
- mon confortable large chapeau de cuir australien offert par mon fils
- ma casquette saharienne à large voilette AR
- mes lunettes de soleil
- ma pommade de protection solaire +++
- mon sourire pour les dames
- mes bêtises à raz des pâquerettes pour les hommes ...
- mon reste de 70% de muscle cardiaque, pour marcher le mieux possible en fortes chaleur
- mes 70% résiduel de capacité respiratoire pour respirer le bonheur d'être là
et pleins de souvenirs des courses du passé, pour passer le temps au fond de mes rêves, en marchant de jour ou de nuit.

Objectif : Pas d'objectif

17 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Der des Der, sous les jambes du poilu de 14-18 …

La Der des Der, sous les jambes du poilu de 14-18 …

 

Je ne pouvais pas manquer celle là !

 

La dernière édition des 6 jours d'Antibes ...

 

Et oui, la ville d'Antibes comme elle le faisait sentir chaque année depuis juin 2007, ne semblait pas disposée à voir se rééditer si longtemps, un festival d'Ultra Marathon international, dont la qualité sportive, passionna chaque année de plus en plus de monde, y compris des marcheurs internationaux, uniquement pour la gloire et la passion !

 

A Antibes, gloire et passion, ne riment pas avec pognon, alors, exit les bipèdes circadiens qui n'amèneront rien au Trésor Public de ce port de milliardaires internationaux, aux multiples pavillons de complaisance ornés de l'Union Jack.

 

 Derrière le Fort Carré du Poilu d'Antibes, il y a plus de yachts à quai durant 12 mois, que de coureurs d'Ultra Marathon en piste durant 6 jours …


 

Durant quelques jours un yacht mystérieux semblait suivre en direct, sur le circuit de 1025m du stade du Fort Carré d'Antibes, la ronde incessante de jour et de nuit,  des coureurs et marcheurs des derniers 6 jours d'Antibes.

 

 

 

 

 

 

 En juin 2010, l'Eclipse mouillait au large du Fort Carré d'Antibes, non pas pour le spectacle gratuit des 6 jours d'Antibes, mais tout bêtement parce que le quai des Milliardaires d'Antibes, était trop court pour l'accostage de ce  yacht de 164 mètres,  le plus long yacht du monde, de l'oligarque russe Roman Abramovitch.

Le pôvre, il dû se contenter du spectacle rarissime d'une épreuve d'Ultra Marathon  !


 



 

Le poilu lui-même, haut comme un sémaphore breton, a regardé le coeur serré dans la pierre, le dernier spectacle des 6 jours qui l'a rendu si populaire, sur tous les continents de la course et de la marche à pieds, du 3 au 9 juin dernier.

 












 

 

Ne pas confondre avec le poilu de "L'Origine du monde" dont nous sommes tous issus depuis sans doute près de 5 millions d'années.


Merci Lucy !

 

Ce poilu renommé dans le monde entier, couronne deux magnifiques jambes, sans lesquelles l'être humain n'aurait jamais pu accéder aux courses et marches de l'Ultra.

 

Il fut réalisé en 1866 par le grand peintre français Gustave Courbet.

Magnifique tableau exposé au musée d'Orsay à Paris.

Je m'égare, revenons au poilu de 14-18 !

 

 

Le poilu, le seul, le vrai à Antibes, c'est lui, avec l'arme à gauche !



Comme des millions d'autres poilus, il a bel et bien passé l'arme à gauche en cette époque terrifiante de guerre mondiale.

 


La météo elle-même, généreuse comme jamais de soleil brûlant les 5 derniers jours, a salué et copieusement arrosé la dernière épreuve d'Antibes, dès le premier 24h00 des 6 jours, par un grand coup de tonnerre, couplé d'un fort coup de vent, et de quelques trombes d'eau, sur les campements et les pistes de course


Le tout sécha en moins de 2h00, sous un soleil ardent.


Au cours de telles tempêtes, balayées par les violentes vagues, toutes sortes d'objets flottants, tourbillonnent dans les flots rugissants en un énorme  dépôt de déchetterie écumante, blanche et géante, à ciel ouvert, ciel gris comme du plomb, l'horizon noir comme du charbon.

 

 

Après la pluie, le beau temps.

Avec 2 heures de soleil ardent, la plage redevient fréquentable, le ciel bleu se montre rassurant, et la mer en couleurs dégradées de turquoise, ferait même se retourner vers tant de beauté, n'importe quel  non voyant  …

 

 

 

 

 

 

 

Le festival d'Antibes de l'Ultra Marathon, a réuni en véritable baroud d'honneur, de grands spécialistes de courses au très longs cours, venus du monde entier, avec plus de 26 nations représentées.

 

 

 

des Kikourettes de charme ( peut-être récompensées avant l'effort pour garantir d'aussi beaux sourires ? )

Marina l'adorable mara du forum,

Patricia la Patricia B préférée des Kikous,

Stéphanie la Pinou préférée d'un Kikou auparavant solitaire…

 

 

 Des kikous tels Laurent le Bagnard ( le benêt Vol d'Antibes ),

Jean-Louis le Solitaire ( non solitaire cette fois…)

et Philippe le Chti Grincheux  toujours tout 9 ( plutôt très sympa ce géant du Nord ! )

 

 

Plus de 200 personnes,  dont de nombreux fidèles, en provenance du Japon, d'Allemagne, d'Irlande, d'Australie, d'Autriche, du Portugal, de Slovénie, du Canada, de Suède, de Slovaquie, de Grèce, du Mexique, de Belgique, de Bulgarie, d'Uruguay, de Hongrie, du Brésil, de Suisse, de Tchécoslovaquie, de Norvège, du Cameroun, d'Italie, d'Ecosse, d'Espagne, de Hollande, de Corse, du Danemark, et même de France !

 

 

Sarah BARNETT l'australienne capable de 922 km pour un record de 8 jours à Monaco, ne parviendra pas à contrer l'inusable petite espagnole Cristina  !

 

 

 

La jeune Cristina GONZALEZ GARCIA espagnole, capable de battre à Antibes, la non moins jeune australienne et redoutable Sarah !

 

 

Une autre aussi belle espagnole, Eva  ESNAOLA AGESTA à la lutte jusqu'au bout pour une place d'honneur.

 

 

 

Une allemande aussi distinguée que souriante, Ruth JAEGER, meilleure d'année en année à Antibes.

 

 

 

Martina HAUSMANN une autre allemande, au passé de 6 jours prestigieux.

 

 

 

Hiroko OKIYAMA la belle quinqua japonaise, aux performances de haut niveau international.

 

 

Mireille CORMIER française, kikourette elle aussi, comme d'habitude sur les circuits prestigieux, cette fois-ci à Antibes, en court maillot UFO, sous un large chapeau de Parisienne en vacances sur la promenade des anglais voisine, à l'autre bout de la Baie des Anges .

 


Un autre jeune français aux qualités exceptionnelles, Franck DERRIEN auteur de 110km par jour, après la réalisation de 5 bons 24h00 au cours du dernier mois de mai ! Jusqu'où ira t'il ainsi ? ? ?

Déjà en novembre dernier à Monaco, il avait cumulé facilement plus de 800 km en 8 jours !

 

 

 

 

 

 

 

Olivier CHAIGNE autre jeune français, au sourire angélique, champion incontesté d'Antibes avec 881 km. 

Il peut mieux faire j'en suis sûr !

 

Un espagnol furieux, jours et nuits aux trousses d'Olivier, José Luis PASADO  PEREZ, les mains bandées pourquoi ? Pour les ampoules ? Je ne l'ai pourtant jamais vu courir à 4 pattes !

 



 

 

Didier SESSEGOLO rude combattant français, comme aux 8 jours de Monaco. Il fera un travail énorme pour se caler en haut du tableau !

 




 

 

Lucio BAZZANA l'italien intelligent et méthodique, qui patiemment remontera jour après jour sur la 3ème marche du podium final des 6 jours.

 



 

 

Le japonais francophile Seigi ARITA, admiratif des qualités de ses adversaires, se contentera d'une belle place d'honneur.

 



Sous l'œil non moins admiratif de son compatriote Toshio OHMORY

 


 

L'ami français de tous, Jean-Pierre GUYOMARC'H pétillant quinquagénaire souvent à poils (blancs) comme sur la photo, normand d'Evreux, ancien champion de 24h00 avec plus de 263km,  assisté de son fils, aurait pu prétendre au podium des 6 jours, sans une stupide entorse en accrochant le pied de table de ravitaillement…

 

 

 

 

 

Le géant breton Jean-Claude ARZEL, géant par la taille et son large sourire, couvrira comme chaque année aux 6 jours d' Antibes, plus de 100 km par jour.

 


Il sera assisté par son ami Jean-Luc un breton aussi charmant que volumineux, malmené par l'existence, au passé prestigieux de commandant de bord dans la marine.

 

 

 

 

 

Un corse aussi ! Pas n'importe lequel !

Michel SAVELLI mon ami des marathons des sables en Mauritanie de mars 2003, 2004 et  2007, a voulu goûter aux supplices des 6 jours d'Antibes en juin 2011 et 2012.

Il sera Finisher cette année, avec 500km, pas un millimètre de plus !

Corsitude exige, comme dirait Ségolène …

 






 

Mon ami Christophe ANTOINE pompier civil de Paris, encyclopédie vivante de l'Ultra, aussi passionnant à entendre, que ventripotent,  un des plus fidèles Finishers d'Antibes, contribuera comme chaque année à ma culture de connaissance des champions de ces épreuves époustouflantes.

 

 

 

2 autres archétypes des 6 jours d'Antibes ,

Chistophe LABORIE le français des Ulis dans l'Essonne,

et Peter KLUKA le slovaque, également des Ulis.

Ils maîtrisent depuis de nombreuses années, avec art et passion, la pratique de ce sport magique d'endurance sur plusieurs jours et nuits à Antibes sur 6 jours, comme à Monaco durant 8 jours.

 

 


KG ou Karl Gustav NYSTRÖEM le suédois fou, grand passionné chaque année par les 8 jours NFL de Monaco, et par les 6 jours d'Antibes. Il provoque les rires par ses déclarations tonitruantes d'humours en toutes les langues, jamais rejetées, toujours applaudies par tous, grands et petits.

 



Le français Gilbert CODET également fidèle parmi les fidèles d'Antibes !

Il participe sans relâche aux épreuves prestigieuses Transe Gauloises, et s'apprête, si j'ai bien compris, à une prochaine course Transe Européenne !

 



 

 

L'étonnante et distinguée française, Jeannick LAFONT CHEVALIER

Récupère par le sommeil, sous le dortoir d'Antibes, durant une heure ou deux, suffisamment de forces, pour boucler ses 6 jours avec 471,5 km, et remporter un magnifique bouquet avec sa coupe sur le podium, avant de se sauver en voiture à 700 km d'Antibes, pour le baptême de sa petite fille.

Je la remercie de tout mon coeur pour son geste amical.

Jeannick a déposé vers minuit avant son départ précipité, son bouquet de fleurs de championne, devant ma tente, durant mon sommeil.





 

 Le petit dernier, bien protégé de la tête aux pieds, dossard 145, terminera

son 2ème 72h00 officiel, avec 145 km.

Fallait oser !

Le premier 72h00 clandestin, avec 155km, pour bénéficier du nombre rond de 300km non officiel, sur l'ensemble des 6 jours.

Gégé CAIN ne m'en a fait aucun reproche, il m'a même  amicalement encouragé, en me recommandant de bien prendre soin de moi Avare





Antibes, même avec son adorable Laurent le Bagnard, n'a jamais été une prison, mais toujours une grande famille de l'Ultra Marathon !


 Le boulet du bagnard, je l'ai trainé en 2010 durant quelques tours, que du bonheur ...

pour Laurent bien-sûr ! ! !

 



 Un peu d'histoire des 6 jours ...

 

Biot 2006 et son musée Fernand Léger aux étranges sculptures …

 

 

 

 

 

Biot 2006 et son Marineland aux orques tourbillonnants …


 

 

 

Quel magicien put réunir un tel plateau, dès juin 2006, sur le terrain de camping de Biot, la petite ville voisine d'Antibes, réputée pour sa verrerie d'art, son marineland d'animaux marins, son musée de peintures et sculptures modernes " Fernand Léger "  ?

 

 

 

 

Ce magicien c'est Gérard CAIN.

 

Il est parti de rien, même pas d'un vélo !

Mais immédiatement aidé d'une solide équipe de bénévoles, pour tenir le coup chaque année, durant 8 jours d'épreuves difficiles, pour tous et chacun.



Qui ne se souviendra pas de cette infernale allée du poilu, pavée de mauvaises intentions pour les brûlantes ampoules, ou les tendinites assassines.

 

La fidélité année après année, de juin 2006 à juin 2012 fera le succès de ce festival aujourd'hui mondialement connu et reconnu.

Fidélité des bénévoles et fidélité bien sûr, des coureurs et marcheurs de tous continents.

 

Alors terminé en 2012, le seul et unique " 6 jours de France " ?

 

Et bien non !

 

Gérard CAIN, ce grand champion réputé des courses les plus audacieuses dans le monde, a décidé d'explorer la possibilité de poursuivre un projet plus prodigieux encore, un " 6 jours de France " à partir de l'autodrome du Var, au Luc en Provence, non loin de Saint Tropez.

 

Il y développera sur un circuit de 2km, non pas 3  épreuves internationales d'Ultra Marathon comme à Antibes, mais

8 épreuves internationales !

 

" les 6 jours du Luc "    

( pas de vers l'en SVP, sinon retour à l'Origine du Monde de Gustave Courbet)

 

 

En plus du 48h00, du 72h00 et du 144h00,

 

il y aura un marathon,

un 6h00,

un 12h00,

un 24h00,

et un 100km

 

Le terrain présenté sur le site http://www.6jours-antibes.fr/fr

proposera un choix remarquable de possibilité de vie pour chaque participant, coureur, marcheur, bénévole, intervenant médical, paramédical, et autres, sur des espaces arborés et ombragés, ou construits  de locaux confortables pour les sanitaires, les lieux de prises de repas et autres activités.

 

Et moi dans tout cela ,

qui suis-je ,

où vais-je,

que deviens-je ? ? ?

 

Je ne suis, et ne deviens pas grand chose, et je vais comme toujours, plutôt nulle part, mais heureux d'être là, parmi tant de personnages merveilleux, dans un décors de rêves que je peux encore m'accorder chaque année, avec le consentement si précieux de Françoise, mon adorable épouse, et du médecin de mon coeur rescapé  !

 

Mon corps a souvent tenté de me trahir depuis l'arrivée de mes 60 ans en 2005, mais les remarquables chirurgies, et médecines françaises, me rattrapent chaque fois à la volée, pour me permettre de profiter encore longtemps du bonheur de vivre, de voir et de marcher . ( et de parler ajouterait Françoise mon épouse...)

J'aimerai continuer ce sport en marchant  jusqu' à 90 ans, comme mon Papa actuellement, dont je fêterai l'anniversaire le 26 juin prochain, au milieu des vaches blanches charolaises et des moutons, dans un charmant village du centre de la France, au sud du Cher, en limite de la région d'Auvergne .

 

Mon Père , ce normand au regard si doux … ignorait avant de découvrir cette région du centre de la France après la libération en 1945, que les vaches blanches existassent *.

En Normandie, nos vaches sont de toutes les couleurs, même couleur de bouses,  sauf violette comme celles du chocolat Suchard …

* Phonétiquement parlant, certains mots me plaisent, même mal écrits, alors je compte sur la lecture attentive de Thierry, le lutin normand de la forêt d'Ecouves, Prof à ses heures laborieuses, pour corriger mes fautes d'orthographe, de syntaxe, de conjugaison, ou d'accords de temps ou d'autres choses savantes ...





Alors encore  23 ans de résistance pour moi, sur les circuits du port Hercule de Monaco avec l'ami Philippe VERDIER, et sur l'autodrome du Var, au Luc en Provence avec l'ami Gégé CAIN, et son adorable épouse Marie, si Dieu* le veut !

 * Odin mon Dieu normand, qui me pousse où va le vent !

Quel courage chers lecteurs, vous avez eu d'avoir lu jusqu'au bout !

Je vous embrasse tous bien fort.

 

 

 

Jean- Claude BOULANGER

Antibes juin 2010

Soucieux, mais ambitieux …

Et toujours là en juin 2012 !

17 commentaires

Commentaire de SOUSSEN posté le 18-06-2012 à 16:41:48

bravo que rajouter à ton magnifique récit ,que beaucoup ne comprennent pas la chance d'être dans une santé correcte et passent leur temps à se plaindre !!!! je souhaiterai que ton récit leur serve d'exemple ,vivement que tu retrouves tes 100% salut.

Commentaire de Jean-Phi posté le 18-06-2012 à 16:48:01

C'est toujours pareil, je commence à te lire et puis je me perds dans tes photos, tes écrits, je m'y arrête, j'y reviens... C'est un peu l'histoire sans fin. Un peu comme celle de la circadie voire même de l'ultra circadie dans ce cas plus particulier. Il y a quelque chose de magique chez toi Jean-Claude (tiens le même prénom que mon Papa !), ce doit être assurément ta sincérité et ton amour de ce sport comme de la vie et des autres. Merci à toi pour cette bouffée d'oxygène.

Commentaire de lapinouack posté le 18-06-2012 à 17:10:45

Je suis touchée par ton récit et te souhaite de vivre , voir, marcher , parler encore tres longtemps à nos côtés , merci d'etre toi , merci de trouver les mots justes , et à bientot :)

Commentaire de chtigrincheux posté le 18-06-2012 à 18:15:07

C'est malin j'ai de nouveau les yeux qui piques ....
Merci pour tout ,je suis fier et heureux de tavoir rencontré

Commentaire de Tonio92 posté le 18-06-2012 à 18:59:06

Merci pour ce CR J.C, mais atention, je ne suis pas pompier de PARIS, les pompiers de PARIS dit BSPP sont militaires, moi, je suis civil !

Commentaire de CROCS-MAN posté le 18-06-2012 à 19:46:26

Que je m'en veux de t'avoir raté mon Ami :( Pourtant du temps j'en avais vu que réduit à la marche pendant 5 jours.Encore un superbe récit, qui nous fait revivre une nouvelle fois cette aventure formidable. Et oui j'ai sauté dans le grand bain, je me souviens encore en train de te dire que ce n'était pas pour demain. Prend soin de toi mon Ami. RDV au Luc ;)

Commentaire de Arclusaz posté le 18-06-2012 à 21:17:20

Merci pour cette superbe galerie de portraits.
Avant de te lire, je ne connaissais que Jeannick et Franck. Grâce à toi, tous ces doux fous me sont désormais familiers.

Commentaire de mara posté le 19-06-2012 à 08:38:03

Merci pour ce récit !
Cela donne envie de revenir quelques jours en arrière pour y être encore :-)
Au plaisir de te revoir pour un petit tour aux 25 bosses et/ou au Luc l'année prochaine pour quelques tours ensemble !
A bientôt

Commentaire de laurent05 posté le 19-06-2012 à 21:43:46

merci jean claude pour ce beau récit
ça m'a fait tres plaisir de te revoir autour du circuit du fort carré
je suis sur qu'il y aura encore beaucoups de beaux recits de tes exploits
prends soin de toi
à bientôt
laurent

Commentaire de calou posté le 19-06-2012 à 22:32:12

Dans ce monde où il devient de plus en plus compliqué de rester optimiste, quel réconfort de te lire ! Ton récit dégage un je ne sais quoi qui réconcilie avec le genre humain... Si Gérard Cain est un magicien, tu en es un autre. Merci pour ce beau partage.

Commentaire de ultratitude posté le 19-06-2012 à 23:33:49

super récit
avec plein d'humour,et beaucoup d’amitiés, vivement l'année prochaine ..!!!
pour ma part 2012 était une première ....mais surement pas un dernière.
je découvre l'univers de kikous ultrafondus ....et déjà je m'y sens bien .
Philippe.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-06-2012 à 15:18:53

Tu sais si bien parler des autres...
A te lire, je serais presque tenté, mais non... je resterai court.
Quant à ton orthographe, jamais je n'oserais dire quoi que ce soit sur la prose de quelqu'un qui inspire à ce point le respect...(et d'ailleurs, ton subjonctif imparfait est tout à fait correct).

Je me répète à nouveau : Quand je serai grand, je voudrais être un Jean-Claude.



Au fait, c'est vrai, il existe des vaches blanches ????

Commentaire de gdraid JC posté le 20-06-2012 à 19:08:07

Au fait, c'est vrai, il existe des vaches blanches ????

Oui Thierry, et même des taureaux comme mon signe du zodiaque, mais beaucoup mieux équipés que moi ...

lien wikipedia........ http://fr.wikipedia.org/wiki/Charolaise

;) JC

Commentaire de Jerome_I posté le 20-06-2012 à 23:12:22

merci pour ce récit, reviens vite avec un dossard...

Commentaire de Aiaccinu posté le 22-06-2012 à 11:27:24

merci

Commentaire de JLW posté le 22-06-2012 à 23:51:29

Quand j'au vu la longueur du récit j'ai pris peur et me suis dit que je vais le mettre de côté et le lire tranquillement un autre jour quand j'aurai un peu plus de temps. Mais pris de curiosité j'ai lu les quelques premières lignes et je n'ai pu m'empêcher d'aller au bout. Une épreuve de fond en quelque sorte pour des fondus assez fous mais remplis de sympathie. Merci pour ton témoignage touchant Jean-Claude.

Commentaire de gdraid JC posté le 23-06-2012 à 10:39:32

Comme m'a expliqué Aiaccinu, notre ami Kikou Corse :

A strada bedda, un hé mai longa !

ce qui veut dire :

Une belle route, n'est jamais longue !

C'est vrai pour nos longues routes d'Ultra marathon,
comme pour les longs récits de courses ...

Bonne journée Jean-Luc
Jean-Claude

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !