Récit de la course : La Course du Sanglier 2014, par LutetienND

L'auteur : LutetienND

La course : La Course du Sanglier

Date : 8/5/2014

Lieu : Cerny (Essonne)

Affichage : 491 vues

Distance : 21.5km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

et 1, et 2, et 3 sangliers

... ou la belle histoire de la famille de LutetienND de retour sur le trail du sanglier. 

 

En 2010, première participation en famille avec un 1er triplé familial : mon fils et moi sur le sanglier, et mon épouse sur le marcassin LutetienND termine en 1h40 et mon second fils (LutetienND Junior - GDtrail_musique) en 2h08. Quand à mon adorée, elle termine le marcassin en 1h04. Le sanglier photographe (JLW) était là pour immortaliser l'évènement.

 

En même temps, ces deux photos donnent une bonne idée de la longue plaine parfois venteuse, d'où l'on voit l'arrivée de loin, très loin, très très loin.... et ou l'on souffre de tourments si grands, si grands, que quand j'y songe... je repense au trail du sanglier. Mais ça, c'est une autre histoire

En 2011, une seconde participation, avec mes deux fils pour un nouveau triplé familial

  1. LutetienND Senior termine en 1h43
  2. LutetienND V2M en 1h53
  3. LutetienND Espoir cloture en 2h11

2012-2013, ça se dégrade LutetienND V2M blessé ... 1 seul participant (LutetienND Espoir - GDtrail_musique en 2h04)

2014 : en route vers un nouveau triplé, cette fois-çi dans une configuration indédite. Un petit selfie au départ pour immortaliser l'évènement

  1. Mon second fils GDtrail_musique, maintenant senior,  pour son 4ème Sanglier
  2. Ma p'tite soeur DKféeinée qui sévit d'habitude du côté de Lyon
  3. LutetienND himself

DKféeinée est tout juste revenue la veille de la Guadeloupe et doit repartir dans la journée vers la région Lyonnaise. Elle est bien scotchée par le décalage horaire et a hésité jusqu'au dernier moment à s'inscrire : j'y va-t-y, j'y va-t-y pas? sur le 11km ou sur le 21km?... Finalement, elle ne se dégonfle pas et part sur le 21km.

Lever à l'aube, cooup d'oeil dubitatif sur la météo (fait pas souvent beau pour le trail du sanglier), petit déj spécial trail, et hop... en route sur les douces routes de l'Essonne. Arrivée à Cerny, des bénévoles souriants nous orientent vers les parking. Tellement motivés, les bénévoles, qu'ils ont même essayé d'envoyer les deux voitures devant nous sur les parkings du trail, alors que les conducteurs allaient autre part ! Et non, toutes les voitures qui circulent un Jeudi 8 Mai très tôt du côté de Cerny ne vont pas au trail du sanglier Clin d'œil

Le retrait des dossards se fait en un temps record, grâce à une organisation toujours irréprochable. Retour à la voiture pour l'équipement, et petit, tout petit échauffement. Il est l'heure d'aller applaudir le départ des Marcassins.

Le canon des arquebusiers de Cerny... la véritable madeleine de Proust du trail du sanglier

Départ du 11km

Ca va bientôt être notre tour. Mon fils veut savoir où il en est, après son son 1er 35km au Trail du Josas où il avait terminé un peu dans le dur. Moi aussi, je veux savoir où j'en suis et répondre à mes questions existentielles

  1. j'ai arrêté le café... aurais-je des crampes? (cf mon CR du Trail du Josas)
  2. j'ai 3 ans de plus qu'en 2011... suis-je capable de terminer en moins de 2heures? C'est "à la recherche du temps perdu" (2ème référence à Proust dans un CR sur Kikourou, ça commence à faire intello)
  3. et incidemment, qui de mon fils ou de moi arrivera le premier? Ces derniers temps on s'est beaucoup entraîné ensemble, et je le sens bien capable de battre son vieux père. 
Mais bon, le but principal est - comme toujours - de se faire plaisir en courant dans les bois et de partager le plaisir du trail avec des gens sympas.

 

 

Le départ est donné sous une très timide éclaircie. Les 3 LutetienND s'élancent en rangs dispersés : ce sera chacun sa course ! Je vois mon fils qui part vite, très vite. Il m'a déjà pris 100m. Je ne vais quand même pas le laisser prendre le large comme ça, alors je règle ma course sur la sienne, à distance. Passage du 1er kilo en 4mn 45s ! Il est fou ! Moi qui voulait courir tranquillement en 5mn 15s - 5mn 20s au kilo, me voilà embarqué dans un rythme que je sais insoutenable. La traversée des champs est roulante. Certes, mais ça n'est pas une raison pour aller trop vite

Passage du 2ème kilo en 9mn 30s. Il garde son rythme le bougre. Mais patience, il va bien finir par ralentir !

En tête, mon fils GDtrail_musique court avec des cadors

D

Puis LutetienND au milieu des "tempes grisonnantes" 

et enfin DKféeinée ... la classe !

On rentre dans les bois. Enfin ! C'est pas pour dire, mais c'est quand même là qu'on est le mieux. 1ère côte en pente douce, que je passe en trottinant. Encore un peu de traversée en bordure des champs et en lisière du bois, puis on rentre de nouveau - et pour longtemps- dans les bois. Un peu après le 5ème kilo, c'est la 1ère descente. Je mets les gaz : fiston est moins bon descendeur que moi, et je lui reprends 50m. 2ème montée (le Rocher Mignot) : c'est plus sec, alors on marche un peu. Suit une superbe monotrace que j'adore. 2ème descente : je reprends le reste à mon fils et je le double. Sportif, il me salue d'un "bravo papa" au moment où je le passe. Quelques gouttes de pluie saluent notre passage : juste de quoi se raffraichir.

C'est pas pour dire, mais j'ai dû forcer un peu pour le reprendre. J'essaye de garder un bon rythme pour augmenter mon avance, mais le fiston s'accroche. Les montées - descentes se suivent. A chaque fois, j'accroîs mon avance dans les passages techniques (j'adore les louvoyages entre boueuses ornières et sinueuses monotraces), et il me reprend dans les plats et les montées. Dans la grande descente de Rocheville, j'ai l'impression de ne plus le voir derrière moi. Nous passons près du menhir "La roche à Gentil", puis nous arrivons sur la route pour la sèche montée de Rocheville.

Et là, qui voilà? Mon fils qui me double en me lançant un "allez papa, accoche toi" un brin moqueur. Je décide de monter en marchant d'un bon pas, mais je vois mon fils qui alterne marche et course. Peu a peu, il me prend 100m. Manifestement, il en veut. Arrivé en haut, jnous sommes au 14ème km. Je me sens bien, et j'essaye de le reprendre au train. J'ai le temps. 

Un coureur derrière moi entamme la conversation : c'était bien le Pilat trail ? Il faut dire que je porte le maillot du trail du Pilat, que j'ai couru 2 fois (voir CR Pilatrail 2010 et CR Pilatrail 2011). On papote un peu. Il me raconte son Pilatrail sous l'orage et je lui raconte mon Pilatrail... sous l'orage. Il prépare cette année Les Gendarmes et les Voleurs de Temps

C'est pas le tout, il faut que rattrape mon fils. Finalement, je profite de l'avant dernière descente au km 17 (la bien nommée "l'Aiguillon") et je double mon fils juste en débouchant sur la plaine. Je le sens moins bien, et je lui propose de terminer ensemble. Il me dit "fais comme tu veux". Alors je le passe et tente d'accroître mon avance. On entend le speaker et on voit le stade sur la droite : comme chaque édition, on croit qu'on est sur le point d'arrivée... et hop le parcours part sur la gauche pour un dernier petit tour dans les bois. On a beau connaître le parcours, ce petit piège fait toujours son effet.

Mon fils aborde la dernière côte 50 m derrière moi, mais il me passe assez vite (encore un petit mot gentil "allez accroche toi") et il prend le large. Et là, je ne peux rien faire. J'assaie de faire un retour lors de la dernière descente (km 18) : pas assez technique la descente, et mon fils s'arrache.

Les 3 derniers kilomètres sont dans les champs. Il y a du vent de face et je pioche un peu. (en fait, sur l'enregistrement GPS, on a été aussi vite dans les 3 derniers kilo que dans les 3 premiers ; je n'aurais pas cru).

Dans les derniers kms... il en veut GDtrail_musique !

Dans les derniers kms... le père qui essaye de suivre.

Dans les derniers kms... DKféeinée  qui double encore !

On entend le speaker. Il y a maintenant 2/3 coureurs intercalés entre lui et moi. C'est mort pour la gagne (et moi aussi je suis mort). Arrivée sur le stade,  j'ai un demi stade de retard sur lui. Je le vois sprinter.

L'arrivée du champion

Moi aussi je sprinte... pour les photographes ! Mais que c'est dur !

Je le félicite pour sa belle course. Il est tout content car il fait 9mn de mieux que lors de son dernier sanglier. Moi aussi je suis content : pour lui car il m'a battu à la loyale, et pour moi car je reste dans un temps raisonable alors que je m'entraine beaucoup moins qu'il y a 3 ans.

On accueille l'arrivée de DKféeinéepuis on se sépare sur le parking. Elle repart vers le sud et nous remontons sur Paris. 

 

Au bilan

  1. GDtrail_musique,  pour son 4ème Sanglier, termine en juste en dessous des 1h55 en 1h54'57''
  2. LutetienND, pour son 3ème Sanglier, termine 30 secondes derrière en 1h55'27''
  3. DKféeinée en fini en 2h10'59''. Au lendemain d'un grand voyage avec décalage horaire, c'est bien.
La suite, c'est... peut-être La Course des Carrières - 22.5 km. Cette fois-ci, je bats mon fils Langue tirée
 
Et plus tard, le Trail du Gypaète - 41 km ou LutetienND retrouvera DKféeinée pour un beau trail de montagne.
 

Merci comme toujours aux organisateurs. On reviendra sûrement. Et le record à battre serait d'avoir 4 voire, 5 de la famille de LutetienND pour courir... le sanglier.

11 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 11-05-2014 à 09:47:08

ah, ben va falloir attendre pour la suite, le suspens est insoutenable....
j'ai une grande confiance dans notre lyonnaise, elle va faire un truc, j'en suis sur....

Commentaire de LutetienND posté le 11-05-2014 à 09:53:23

Ca vient... je suis en train de le finir.

Commentaire de Arclusaz posté le 11-05-2014 à 10:14:41

oui, oui, on a le temps !!!! c'était juste pour te motiver un peu et te montrer que tu étais lu !

Commentaire de Arclusaz posté le 11-05-2014 à 10:19:32

Bon, le fils du sanglier, c'est le marcassin. Sa femme, c'est la laie. Mais, sa soeur, elle porte un nom ?

Géniales ces courses en famille, je rêve d'un "bravo papa" comme tu l'as entendu. Peut être dans 10 ans.....

Content de voir que le TS Pilat Trail fait toujours son effet. je l'avais aussi hier mais j'étais seul en montagne, personne ne l'a reconnu !!!!!!

Commentaire de caro.s91 posté le 11-05-2014 à 14:46:53

Ca fait plaisir de lire ce CR. Une grande famille de coureurs, c'est super !!!

Bises,
Caro

Commentaire de JLW posté le 11-05-2014 à 18:53:32

Braco Geoffroy, avec une telle participation familiale vous allez decrocher le challenge du nombre, réservé normalement aux clubs, mais il va falloir qu'on revise notre règlement.
Merci pour ton sympathique témoignage, moi aussi je reve de courir en famille, peut-être un jour avec un de mes fils qui court un tout petit peu pour le moment.

Commentaire de DKféeinée posté le 11-05-2014 à 20:44:01

Effectivement, la course et l'apres course ont laissé quelques traces... Mal aux mollets limite crampes alors que je n'y suis pas facilement sujette ! C'est peut être aussi le rythme vacances ti punch ? En tous cas c'était un super moment à partager, bravo Geoffroy, bravo Nico, bravo à caro.s91 aperçue au départ dont lutetienND m'a conté la valeur sportive. À bientôt au trail du gypaète le 7 juin... Ça va être une autre paire de manches!!!

Commentaire de LutetienND posté le 11-05-2014 à 20:48:23

@ Caro : je t'ai vue très en forme. LutetienND est toujours un peu timide pour aborder les stars ...

@JLW : Geoffroy, c'est LutetienND Senior. Le commentaire... c'est son vieux père. Et merci pour les photos.

Commentaire de Gwendalito posté le 11-05-2014 à 22:34:16

Joli récit d'une course familiale !
Pour m'entraîner un peu avec Geoffroy pendant la semaine au club, je le vois revenir en grande forme pour les trails et vraisemblablement les entraînements en côtes ont payé ! Bravo à lui et à toute la LutetieND family !

Commentaire de GDtrail_musique posté le 11-05-2014 à 23:14:40

Effectivement, Gwendalito! Les entrainements en côtes ont bien payés! Je ne serais pas au club cette semaine je pense, car je me repose pour la course des Carrières de dimanche prochain. Mon "vieux père" espère prendre sa revanche, mais j'espère que je lui donnerait encore du fil à retordre. Ca sera aussi l'occasion de s'aligner encore une fois dans une course avec notre Caro départementale (caro.s91).

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-05-2014 à 17:11:40

Sympa ces courses en famille. Si j'avais su, je vous aurais salués. Peut-être dans deux ans au Sanglier pour ma première année V3 ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !