Récit de la course : Ultra Tour des 4 Massifs - 40 km Chartreuse 2015, par Aliaslu

L'auteur : Aliaslu

La course : Ultra Tour des 4 Massifs - 40 km Chartreuse

Date : 22/8/2015

Lieu : St Nazaire Les Eymes (Isère)

Affichage : 736 vues

Distance : 40km

Matos : New Balance MT 980
Sac Quechua Extend 0-12L

Objectif : Balade

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

UT4M 25 Chamechaude, ou une reprise perturbé.

Introduction

Blesser depuis avril, j'ai du changer de medecin et de kiné afin de trouver enfin ce que j'avais. Tendinite a L'adducteur (soigné en parti par le premier Kiné), et tendinite du tibial posterieur, non détecté par mon medecin traitent, ni le premier kiné, alors que j'insistait bien sur la douleur...

Bref, j'ai repris fin juillet par des footing et du vélo en complement. Dans la même periode je recois un mail comme quoi j'ai gagné un dossard a l'un des UT4M 40 au choix. Apres un moment de réflexion, je m'inscrit sur le 40 Chartreuse, les barriere horraires sont asser large pour etre finisher en marchant au cas ou.

 

Arrivée a Grenoble

J'arrive le vendredi a 10h45 en gare de grenoble. Je me rend a la chambre que j'ai louer sur AirBnB a 200m du palais des sport. Je passe une premiere fois au palais des sport pour visiter, mais je n'ai pas mon sac avec moi. Je reviendrai le soir au moment du birefing. 

Le briefing de 17h30 est reporté a 18h pour que le plus grand nombre puisse retiré leur dossard. Je profite de cet demi heure de libre pour faire la queue. Je suis loins d'etre seul, il y a une joli file d'attente en serpentin. Heuresement les bénévoles sont tres nombreux. Apres une vingtaine de minute d'attente c'est mon tour. Une grand mere qui viens de prendre son poste check le matos obligatoire, en découvrant la liste en meme temps qu'elle me les demande. 

Puis retour en bas. Je fait pointé mon dossard, et recupere mon sac coureur. En cadeau des manchette verte fluo UT4M. Sympas, ca peux toujours servir.

Le brifing a finalement lieu. Pas de nouvelle info, mais c'est sympas. Par contre petit bémol : la traductrice anglaise n'etait vraiment pas a l'aise avec l'anglais, et sa se voyais. 

A la fin du briefing il est l'heure de la Pasta Party. Second bémol : il s'aggit en fait du restaurent municipal spécialement ouvert pour les coureurs, et non d'une veritable pasta parti. Bon, ca reste des pattes, il y a pas grand chose a dire.

Sur le Chemin du départ

La veille je verifie une dérniere fois mon sac, charge a fond la Ambit, met mon dossard sur mon teeshirt, et part au pays des rêve au alentours de 21h, la fatigue accumulé par le voyage et une nuit tres courte se fait sentir.

Je me leve sans reveil a 5h30. Passage obligatoire par les toiletes, douche, rasage, lavage de dent. J'enfile ma tenu de coureur, et range un peu mes affaire. Je part a 7h pour le palais des Sport. Je suis loin d'etre le seul.

Coureur en attente des bus UT4M 90 et 40 

 Les cars arriverons au fur et a mesure. On charge d'abbord les participant du 90, puis nous participant du 40
Intérieur du car pour saint nazaire 

Et c'est parti, le chemin est asser cour, et nous découvrons les montagnes que nous allons franchir. A coté de moi des coureurs analyse le dénivelé de l'epreuve. Au bout d'un petit quart d'heure nous voila a déstination. A peine arrivé je me precipite au toilette pour ne pas avoir a attendre. Puis je profite vite fait du ravitaillement pour boir un peu, et prendre un bout de banane. 

Je part m'echauffer en faisant quelques tour du stade. Pendant ce temps la le sas de départ ce remplis tout doucement. J'y arrive cinq minute avant le départ, et je suis tout au fond. On entend meme pas le speacker. Je met ma montre en mode "trail 10s" pour etre sur d'avoir asser de batterie, et c'est parti !

Sas de départ UT4M 40

 

Saint Nazaire - Habert de Chamechaude

Au programe de cet premiere partie : plus de 1400m de D+ sur 11km. Le départ s'effectue sur les petie route de Saint nazaire, devant les badaux qui nous regarde en achetant le pain. Le chemin monte légerement, et ca se sent. Je remonte doucement le pelotons, en evitant les satané batons a la main qui manque plusieur fois de me crever un oeil. On arrive asser rapidemenr sur un large sentier, qui se transforme en single en foret, et la montée brute commence. On fait des aller retour, sans jamais voir le sommet. J'ai du mal a trouver mon rytme, et le pelotons est encore trop coller pour pouvoir etre a son aise. Je relance de temps en temps sur les (minuscule) portion de plat, mais mon cardio est super haut, et mon ventre commence doucement a faire office de machine a laver...
Au détour d'une ouverture, je vois en bas Saint Nazere, et découvre qu'on a quand meme bien grimper. Les panneaux de direction pour les randoneur avec l'altitude me font peur : il reste beaucoup trop de D+ a faire.

Une fois sortie de la foret, le chemin est plus plat, voir en décente, et permet une bonne relance. On découvre en face Chamechaude, notre prochaine étape, et le but de cet UT4M 

Chamechaude

Puis on reprend sur une décente, ou je me laisse aller tranquilement. J'adore les décente car mon poid leger m'aventage vraiment,et je vole en doublant des coureurs. 
Un panneau ravitaillement 1km fait tres envie, sauf que les 1km restant grimpe a un tres fort pourcentage, donc c'est long ce kilometre.

Arrivée au ravitaillement, c'est la foire d'empoigne. Les bénévoles sont déborder, et des mouches ont malheuresement décidé de partager le repas.
Je me mouille le visage, il me reste encore plus d'un litre d'eau dans ma poche a eau, je décide donc de pas la remplir. Une petite bannane, et c'est repartie. J'ai 2h05 de course a ma montre

Habert de Chamechaude - Sommet de chamechaude

Apres le ravitaillement, on décend un peu sur un large chemin, avec néamoins quelques passage dangereux, mais ca reste roulant dans l'ensemble. Enfin on arrive a la biffurque. A gauche le chemun pour aller au sapey, a droite la longue ascenssion vers Chamechaude. Les premier coureur commence a redécendre a fond la caisse, et sur le petit chemin il est difficil de se metre de coté pour ne pas les gener. L'ascencion est tres longue, et en plein cagnard. Enfin on arrive a la séparation du chemin entre les coureur montant et décendant. Je m'arrete a plusieur reprise pour reprendre mon souffle. Le panneau "Sommet 1km, 1H" me fait peur, mais je continue, et peu de temps apres arrive enfin "presque" au sommet, ou commence la décente. Je m'arrete deux petite minute en haut

Sommet de chamechaude 

 

Sommet de Chamechaude - Le Sappey

Je cour en décente en evitant les cailloux. Je m'en prend sur le pied quand meme quelques fois. En croisant un coureur montant, j'essai de m'écarter, mais c'est le derapage. Je m'erafle les genous et les mains, mais heuresement rien de grave. La décente me semble super courte, et la bifurcation arrive tres vite. Je commence a décendre. Et la a un moment quelqu'un me dis "Eu, ca fait 300m qu'on a pas vu de balisage, normalement c'est tout les 30m. On remonte, et en effet on a rater un virage.

La décente est de plus en plus longue, et mon ventre n'aime pas trop quand je cour. Il aprécie les partie montante car marcher. On passe dans d'interminable chemin en forret. Il faut faire gaffe au racines, au pierres. Apres un certains temps, on debarque dans un village, je me dit "chouette le ravitaillement", en fait non il faut faire un détour. Je songe de plus en plus a l'abandon si ca ne va pas mieux au ravitaillement

Je me sent plus tres bien, et décide de m'arreter a l'ombre. Je mange un bout tres dificilement, j'ai du mal a avaler quoi que ce sois. Apres quelques minute je repart en marchant, mais ca va pas mieux. Je m'arrete a nouveau 200m plus loin dans le chemin qui monte. Un coureur me demande si ca va, ma seul reponse sera de vomir. Etonament je ne vomis quasi que de l'eau, et en tres grande quantité. Je n'etait donc pas désydrater. Il me dit le plus simple pour rejoindre le ravitaillement c'est de repartir en arriere, et de passer par la route. Si je fait ca ca veux dire abandon. Je n'ai plus envie de continuer avec mon ventre, et pend donc la décision de rebrousser douvement le chemin. Je prend mon téléphone et appel le numéro d'urgence pour leur faire part de ma décision. La fille au téléphone me demande ou je suis et si ca va aller, et qu'elle previent l'equipe du Sappey. 
Je décend doucement par la route. Je profite d'une fontaine pour me mouiller le visage. Ca va un peu mieux mais c'est toujours pas ca. J'arrive sur la place de l'église mais ne voit pas le ravito. J'appel a nouveau le numéro qui me dit "Ne bouger pas je vous envois quelqu'un" En fait le ravitaillement etait 200m plus loin. 

Au ravitaillement je suis pris en charge par les secouristes qui me disent que a par boire, et me reposer, il y a pas grand chose a faire. Un me demande si je veux continuer, je lui répond que j'ai coupé pour venir jusqu'ici, donc je suis hors course. Il recupere alors mon  dossard, fin de l'aventure UT4M.

 Apres 15min de repos, vu que je vais un peu mieu, ils me font sortir dehors pour netoyer les plaie sur les jambes. Heuresement, c'est vraiment juste quelques egratignure. 
Il me dise que la navette passera a un moment ou un autre pour me rappatrier, mais ca peut etre tres long. Apres 45 min, je commence a aller mieux, je vais au buffet prendre quelques tranches de jambon et de saucisson ainsi qu'un verre d'eau gazeuze. 

Je discute avec un vieux couple qui attende leur fils qui est sur le 160. Ils ont trois cabat remplis a ras bord de boisson, nourriture, et autre. Leur fils etait 14eme a ce moment la. 

Apres deux heure d'attente, la navette vient me chercher. On dois passer au col de vance recuperer un autre abandon. Je discute un peu en route avec le gars de l'organisation. Je lui dis que j'aimerai bien faire un jour un 100miles. Il me repond qu'il vaut mieux faire l'UTMB, beaucoup plus facile que l'UT4M. Mais le probleme c'est que pour faire l'UTMB il faut les points, et ca c'est pas simble, en plus d'etre tiré au sort. 

Conclusion
Je suis heureux d'avoir pu faire cet (petite) partie sans douleurs au jambes. Apres plus de 5 mois de doute, je suis heureux d'etre remis sur pied pour ce point la. Pour ce qui est du ventre..j'ai toujours eu du mal avec l'alimentation en course. Il faut vraiment que je travaille ce point, mais je ne sais pas trop comment.
J'aurai sans doute pu repartir si j'avais fait le parcours en entier et que je serai rester me reposer 90', mais j'avais pris ma décision, et c'est mieu ainsi. On apprend de ses echecs.

Félicitation au coureur du 160 qui ont bien souffert de la chaleur également. 
 

4 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 23-08-2015 à 17:29:15

En découvrant l'Emeindras et Chamechaude tu as déjà eu un magnifique aperçu des merveilles du massif de Chartreuse. Alors bien sûr c'est frustrant de s'arrêter sur un coup de moins bien à 15km de l'arrivée mais je suis sûr que dès l'an prochain tu viendras relever le challenge avec succès cette fois. Bravo Aliaslu.

Commentaire de Namtar posté le 23-08-2015 à 17:36:35

Merci pour le récit. La course était dure pour une reprise.

Commentaire de le_kéké posté le 23-08-2015 à 19:56:52

Pas facile comme course pour une reprise. Dommage tu avais fait un gros morceau du parcours. Dur à gérer quand le bide est pas d'accord, longue descente + chaleur c'est le cocktail infernal. J'espère que la chartreuse t'a plu quand même et peut être la revanche l'année prochaine ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-08-2015 à 19:58:20

Merci pour le récit Lucas (et pour les photos!) !

Le principal reste, à mon sens, qu'en début d'année tu étais blessé et en ce 22 août tu étais au départ de cet UT4M Chartreuse !

Bonne récupération et vivement que tu trouves la solution à ce souci d'alimentation !

La montée et la descente au Chamechaude n'étaient effectivement pas bien larges ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !