Récit de la course : Ultra Tour des 4 Massifs - Challenge 160 km 2016, par Tonton Traileur

L'auteur : Tonton Traileur

La course : Ultra Tour des 4 Massifs - Challenge 160 km

Date : 17/8/2016

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 1731 vues

Distance : 160km

Objectif : Terminer

32 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

72 autres récits :

UT4M Challenge - 1ère - le bien nommé ...

UT4M challenge – du 17 au 20 aout 2016 – 1ère édition

169 kms – 11000 D+ - 1 massif / jour [ Oisans (Taillefer) / Belledonne / Vercors / Chartreuse ]

*    *    *

 

  • L’Ut4m challenge, c’est quoi ?

L’UT4M, tout bon traileur qui se respecte doit (normalement ?) connaître : 4ème édition pour cette organisation dorénavant bien installée dans le paysage des ultras-trails, mais l’Ut4m-challenge,  c’est quoi au juste ?

Nouveauté 2016, et 1ère édition donc (j’aime bien les « premières » J ), la version « challenge » propose le parcours intégral de l’Ut4m-Xtrem (169kms – 11000 D+), mais par étapes, sur 4 jours, soit 1 massif / jour, avec un « camp de base » situé à Grenoble.

Ce qui donne à peu prés ça :

 

(sauf que ça commence par l’Oisans, et le Vercors se retrouve en 3ème étape, juste avant la Chartreuse. CQFD)

Dés l’annonce de cette formule de course, pour le moins originale (l’une des seule à ma connaissance, avec la Pierra Menta été ?), j’ai immédiatement « tilté » et marqué un fort intérêt. Rendez-vous est pris avec les organisateurs présents sur différents salons de courses. C’est toujours enrichissant et pratique de discuter de vive voix avec les personnes qui connaissent le mieux leur course …

Bref, c’est le « coup de foudre », et l’inscription est faite dans la foulée J . Qui plus est, ça sera pour moi l’occasion rêvée de découvrir ces 4 massifs.

 

  • Préparation – mise en jambes

Bon, c’est bien joli tout ça, mais une course à étapes, comment ça se prépare ? Ben oui quoi, c’est un poil nouveau (pour moi, en tout cas). Il va falloir enchaîner 4 jours successifs de course, et par conséquent se préparer à remettre la mécanique en route chaque matin, après des journées bien remplies (on verra ça plus loin …). Pas sûr que mes vieilles articulations apprécient à sa juste valeur …

Pas 50 alternatives, il va  falloir habituer les muscles et l’organisme à encaisser les efforts répétés. Pour ce faire, rien de tel que quelques week-end chocs à enchainer sur 3-4 jours, le tout complété par 15 jours à la montagne en mélangeant rando et cap, et bien entendu, les immanquables ‘Off2Oufs’ (la Colline, 6H de la Madeleine, et le p’tit dernier : l’UBBC !). Les weekends chocs sont planifiés mi-mai à l’occasion de l’Ascension et la Pentecôte, et les vacances sont planifiées pour 15j du côté de Pralognan-la-Vanoise. De quoi bien « s’acclimater » …


  • Grenoble – centre du monde !

Nous y voilà ! La préparation s’est plutôt bien déroulée globalement, pas de blessures et un plan suivi assez fidèlement. Malgré tout, subsiste toujours ce sentiment de « culpabilité » assez classique chez moi. Suis-je suffisamment préparé ? Cette habituelle et désagréable  impression de ne pas en avoir assez fait … Là, plus question de reculer, les dés sont jetés, et de toute façon je suis là avant tout pour prendre un max de plaisir en découvrant ces magnifiques massifs.

Arrivé à l’hôtel en tout début d’après-midi, je décide de faire une petite sieste. En effet, la 1ère étape, le lendemain, est très matinale : départ à 5h avec une navette au départ de Grenoble pour rejoindre le départ prévue à … 3h45 ! Ca risque « piquer » d’entrée de jeu !...

N.B. : cet aspect est à mon sens un des points clés de cet version « challenge » de l’Ut4m, à savoir les temps de récupération. En effet, les journées sont longues, les temps de transport vers les départs et les retours vers Grenoble ne sont pas négligeables. Indéniablement une fatigue supplémentaire dont il faut tenir compte et du temps en moins pour une vraie récupération.

En attendant, direction le Palais des sports de Grenoble, centre névralgique de la course, pour aller retirer le package coureur, et glaner les dernières infos.

Une petite vérification préalable : y suis-je ?

 

… tout va bien Sourire

 

Bon, ben, y’a pu k’à

Le package est récupéré : la chasuble avec la puce intégrée qui nous servira de dossard durant ces 4 jours (attention : lessive à prévoir tous les soirs … et encore un peu de temps en moins pour la récup …)

… et les tongs « spécial ut4m » qui me seront bien utiles à chaque arrivée (et en plus, elles sont sympas)

 

Le briefing a lieu à 18h. Mauvaise nouvelle : la météo est incertaine avec un risque fort d’orages, et l’ensemble du matériel obligatoire est requis. Zut, il va falloir porter tout le barda, pas cool pour mes frêles épaules. (et ça sera la même histoire pour les 4 jours à venir, y compris le 3ème où il fera 36° !  pffffffff…).

Il est ensuite temps de rentrer à l’hotel afin de boucler le paquetage du lendemain (sac course ET sac vestiaire d’arrivée) et préparer le repas (le seul que je prendrai dans la chambre. Tous les autres seront pris aux ‘pasta party’).

N.B. : encore un aspect important du « chalenge » : les repas. Comme évoqué plus haut, tous les moyens sont bons pour éconmiser du temps et favoriser la récupération. Ainsi, les pasta party sont un excellent poste de gain de temps (pas de courses à prévoir, pas de cuisine à préparer, c’est autant de temps gagné pour la récup). Qui plus est, les repas proposés par l’organisation sont excellents ; pris à la cantine du palais des sports, avec des menus complets et variés, un personnel aux petits soins, c’est une très bonne option.

 

 

  • UT4M challenge – Etape 1 / 4 : OISANS (Taillefer) – [50 kms / 3500 D+] :

Programme du jour :   2h45 – réveil (ouch !!!)

 3h45 – départ navette Grenoble -> Vif

 4h30 – ouverture sas départ et contrôle des sacs

 5h00 - Départ


       

N.B. : à noter, dans le cadre du « challenge », l’organisation à mis en place des sections dites « spéciale grimpeur » et « spéciale sprinteur » , sections de spéciales chronométrées donnant lieu à un classement spécifique permettant d’attribuer chaque jour les titres de « meilleur grimpeur » / « meilleur sprinteur ». Personnellement, j’avais décidé dès le début de n’accorder aucune importance à ces spéciales. Aucune envie de me griller, voire de me blesser sur ces portions de parcours. Libre à chacun de « jouer » , ou pas.

Je retrouve 2 (célèbres !) Kikous dans la navette qui nous emmène au départ de Vif : PetitManseng et Boby69. Je  ne reverrai pas PetitManseng durant la course … il va bien trop vite pour moi, et finira cette 1ère étape autour de la 23-24ème place, plus de 1h45 devant moi. Un avion, Sébastien !                                                                                              

Quant à Boby69, je le retrouverai en cours de chemin et nous ferons un bout de parcours ensemble, avant qu’il ne me lache irrémédiablement, pour finalement terminer 30mn devant. Bravo Fabien, notre boulanger montagnard suisse ;-)

J’aurai aussi grand plaisir à retrouver en début de parcours et à l’arrivée, Psyko qui ne court que cette étape à la journée (et fera un beau podium. Bravo à toi, Etienne !)

Sympa aussi et belle surprise au départ, en retrouvant le frangin d’un collègue, Vincent G. , ultra-traileur et photographe émérite ! Je le retrouverai d’ailleurs le lendemain en train de tirer des portraits dans la montée du KV d’Arselle … C’est toujours un plaisir de taper la discute avec des têtes connues Sourire

Sinon, ce qu’il faut retenir de cette 1ère journée : soleil et chaleur, début d’orage au niveau du lac fourchu. J’apprendrai à l’arrivée que certains coureurs ne seront pas passés par ce parcours initial, mais détournés au niveau du lac de Poursollet. Dommage, le parcours est de toute beauté entre l’Alpe du Grand Serre et le chalet de la Barrière.

Looooooongue montée en plein cagnard entre la station de l’Alpe du Grand Serre et le Pas de la Vache, dans un environnement de plus en plus sauvage et minéral

   montée vers le pas de la Vache

 vue vers l'Alpe du Grand Serre

 

Pour enfin déboucher sur les crêtes du ‘pas de la Vache’

  Pas de la Vache

 

On suit alors le chemin de crête (gaffe où on pose les pieds, malgré un excellent balisage et une sécurisation par des guides), puis descente courte mais bien technique, et surtout superbe !

  descente aprés le Pas de la Vache, avec le lad de Brouffier en contrebas

 

S’en suit un faux plat montant puis une nouvelle descente bien scabreuse pour atteindre le CP du Poursollet. On attaque ensuite une remonté « brutale » (bien costaude, j’ai trouvé ?) vers les lacs et le pas de l’Enviou. Magnifique !

  lac Fourchu

 lac de l’Agneau

Puis s’en suit un plateau caillouteux et une descente progressive jusqu’au chalet de la Barrière, et enfin, LA descente « de la mort qui tue », pas vraiment technique mais interminable et pentue (bobo les pieds !) pour enfin terminer l’étape … dans le lavoir de Rioupéroux (cryothérapie naturelle et bienvenue Sourire).

Fin de la 1ère étape bouclée en 9h32’

 

  • UT4M challenge – Etape 2 / 4 : BELLEDONNE – [42 kms / 2800 D+] :

Programme du jour :   5h00 – réveil (aaaaah, grasse mat')

 6h00 – départ navette Grenoble -> Rioupéroux

 7h30 – ouverture sas départ et contrôle des sacs

 8h00 - Départ

 

Parcours de toute beauté jusqu’au ‘Grand Colon’ (soit environ mi-parcours). La partie ‘Croix de Chamrousse’ – ‘Grand Colon’ m’a laissé sans voix. Vraiment un beau tas de cailloux ;-) Magnifique !  Qui plus est, nous avons été les seuls à emprunter le parcours intégral sur ce massif. La classe ! 

À contrario, les dix derniers kms sont à oublier. Longues lignes droites sans saveur, traversées de champs de maïs et de déversoirs bétonnés, routes, … beurk. Mais bon, il faut bien trouver des itinéraires de liaison pour passer d’un massif à l’autre.

LA bonne surprise du matin, je retrouve Mag LV au départ à Rioupéroux. Elle fait uniquement cette journée pour ensuite faire l’assistance de Luca Papi sur l’Xtrem. Bravo Mag, tu as choisi la bonne journée Sourire

Pour démarrer et se (re)mettre dans l’ambiance, montée « dré dans l’pentu » : KV de l’Arselle. Jugez plutôt : 1700D+ sur 9km, ça calme  ;-). Idéal pour redémarrer la mécanique pour cette 2ème journée du challenge. Ca permet de démarrer lentement sans se mettre dans le rouge, sauf si on joue le chrono, off course !

   KV d’Arselle

 

   KV d’Arselle

Une fois passé ce hors d’œuvre, le parcours est un enchantement (malgré le petit grain passager qui m’aura accompagné du lac Achard jusqu’à la Croix de Chamrousse) mais que c’était beauuuuuu, j’en ai pris plein les mirettes.

  lac Achard

  lacs Robert (juste après le CP de la Croix de Chamrousse)

 

La montée vers le refuge de la Pra est rude … mais la récompense est au bout Sourire

   montée vers le refuge de la Pra

 

On fini par accéder au lac Longet, puis le refuge est en vue

  lac Longet

 refuge de la Pra

 

Pointage au CP du refuge, pause photo et petite « douche » fraîche. On contourne le refuge pour redescendre vers le lac Merlat

 lac Merlat

Avant d’attaquer la sèche montée vers le Grand Colon

 au milieu, le Grand Colon

  le lac Merlat vu depuis le Grand Colon (quel beau tas de cailloux !)

Une fois arrivé au sommet du Grand Colon, le contraste est saissisant. On passe brutalement d’un environnement arride et minéral à de belles pentes herbeuses avec la ville de Grenoble en contrebas.

 sommet du Grand Colon, vue vers Grenoble

La descente qui nous ramène vers la civilisation va être longue, avec un chemin 4x4 puis du bitume jusqu’aux Granges de Freydière, de quoi finir par bien achever les quadris L. Le final ne présente pas d’intérêt, il est même plutôt difficile à gérer, fait de longues lignes droites, champs de maïs et routes en plein cagnard avant de rejoindre St Nazaire-les-Eymes, pont final de notre étape du jour.

Une belle journée, ma qué calor !

Je boucle cette 2ème étape en 8h50’, … et une belle ampoule a fait son apparition au niveau d’un talon. Pas cool ça, il na va pas falloir traîner à soigner ça, sinon je sens que ça va me pourrir la vie durant les 2 jours à venir.

N.B. : là encore, un point important pour le « challenge » : les soins, et notamment les soins des pieds. Des podologues étaient sensés être présents tous les soirs au palais des sports de Grenoble. Personnellement, je ne les ai pas vu ? Il ne faut cependant pas hésiter à soigner le moindre bobo, sous peine de prendre le risque de gâcher les  journées suivantes… des kinés étaient présents, mais vu la demande, c’était limité à 15mn / personne, avec une liste d’attente.. Un bon auto-massage à l’huile d’arnica peut parfaitement faire l’affaire.

 

  • UT4M challenge – Etape3 / 4 : VERCORS – [41 kms / 2800 D+] :

Programme du jour :   5h45 – réveil (aaaaah, (re)grasse mat' Cool)

 pas de navette navette ce matin, le départ se fait de Grenoble

 6h30 – ouverture sas départ et contrôle des sacs

 7h00 - Départ

La veille au soir, je retrouve mes compères de l’Xtrem qui prennent le départ commun avec nous le lendemain : Bikoon, PhilippeG-5nn, st_ar et ses collègues de l’ASR-Trail. Bonne tranche de rigolade à la pasta-party J puis dodo pour tout le monde, la journée de demain s’annonce rude … et chaude …

 prêts ! 3ème journée pour moi, départ X-trem pour les autres

Le matin, je retrouve également au départ Mag LV, dans les starting blocs pour l’assistance de Luca Papi. Merci pour tes encouragement, Mag J

 sourire de rigueur … avant … ;-)

 

Le départ est donné. Beaucoup de monde sur la ligne de départ aujourd’hui, X-trem oblige. La traversée et la sortie de l’agglomération grenobloise se fait en mode ‘groupir’ (plan « vigipirate oblige »). Je pars tranquillement avec PhilipeG-5nn, qui rapidement prendra la poudre d’escampette (nous nous retrouverons un peu plus tard …)

Je retrouve également st_ar dans le début de la 1ère montée, peu avant le tremplin de saut à ski de St Nizier. Un petit bout de chemin ensemble, puis Soffian continue son chemin alors que je fais un stop-photo … Soffian va en faire un sacré, de chemin , puisqu’il sera finisher de l’X-trem. Respect, Soffian !

 tremplin de saut à ski de St Nizier (enfin, ce qu’il en reste…). Nous montons par la gauche du tremplin (peu visible L)

Le 1er CP et ravito arrive assez rapidement, juste en haut du tremplin, à St Nizier de Moucherotte. Beaucoup de monde ici, je ne m’attarde pas trop. Petit stop pipi et on repart. Les muscles sont un peu douloureux au début de cette 3ème étape. On m’avait prévenu, cette 3ème journée devrait être la plus compliquée physiquement parlant. Ca s’est confirmé. Il va falloir gérer pour ne pas hypothéquer la 4ème étape demain … Je décide donc d’y aller tranquillement, sans à-coups, le plus régulier possible et surtout sans me mettre dans le rouge, tout au feeling.

1ère montée jusqu’à Moucherotte.

 sommet du Moucherotte

Il fait déjà bien chaud. Le final à découvert et la descente qui suit sont bien exposés, et un quad des secours redescend un blessé … prudence, prudence dans cette descente sur un chemin 4x4 sans danger mais piégeux du fait des « pierres qui roulent ». arrivée au 2nd CP à Lans-en-Vercors. Je fais un bon stop. J’ai envie de salé et je me lâche sur le jambon/saucisson/pain/fromage. Un festin ! Il faut repartir … direction le Pic St Michel . En chemin, j’aperçois une casquette rouge qui arrive en sens inverse. Mise au point rapide… c’est un kikou ! ou plutôt une Kikou : Béné38 dans son « jardin » qui est venue à notre rencontre. Sympa, merci Béné pour les encouragements Sourire

Le Pic Saint Michel pointe enfin le bout de son nez, après une rude montée dans les lapiaz. Ça commence à chauffer sévère.

 sommet du pic St Michel

 

La vue est superbe !  Petit arrêt photos, portion en chemin de crêtes, et on attaque la descente en direction du col de l’Arc

 redescente vers le col de l’Arc

La descente qui suit commence assez rudement, à découvert en plein soleil, puis en forêt (ouf ! ça commançais à bien cogner !) et s’éternise un bon moment avant d’atteindre St Paul de Varces, enfin !  où nous attend … une belle fontaine à la fraicheur salvatrice J. Pause rapide pour refaire le plein d’eau et on repart pour un « petit coup de c.l » pas bien méchant mais usant, avant d’attaquer la descente finale vers Vif, sur un large chemin 4x4 en plein cagnard. Cette descente finale m’aura paru bien longue et peu ludique. On traverse le village, et c’est l’arrivée à la base vie de Vif.  Tiens, Bikoon est là derrière l’arche à attendre … il me rejoint et m’apprend qu’il a abandonné sur l’Xtrem Déçu Il m’explique qu’il ne prend aucun plaisir et préfère arrêter. J’essaie de le convaincre de poursuivre en lui expliquant que la portion écoulée est loin d’être la plus belle, mais rien n’y fait, sa décision est irrémédiable. Quel dommage ! Mais j’avoue, quand le plaisir et l’envie ne sont pas là, c’est compliqué … Bonne récup, à bientôt Olivier.

3ème étape bouclée en 8h32’, … et une nouvelle belle ampoule a fait son apparition sur l’autre talon Déçu . Va falloir serrer les dents dans la 4ème et dernière étape …

  

 

  • UT4M challenge – Etape4 / 4 : CHARTREUSE – [39 kms / 2500 D+] :

Programme du jour :   4h30 – réveil (ggggrrrrrhhhh !)

 5h30 - départ navette Grenoble -> St Nazaire les Eymes (trop tôt celle-là, on va poiroter 1h au départ Déçu)

 6h30 – ouverture sas départ et contrôle des sacs

 7h00 - Départ

 

        Je retrouve au départ de la navette Poulpinette J. Elle a prévu de courir cette dernière étape, pour ensuite être bénévole. Elle sera affectée à la table chrono de 20h à 8h du mat. Sacré challenge aussi ! Nous nous doublerons mutuellement  à plusieurs reprises durant la journée. Bravo Clélia, tu m’as bien décroché dans la descente finale vers Grenoble.

Aujourd’hui, le soleil a décidé de se cacher … et la pluie est annoncée pour la fin de matinée. Peut-être pas plus mal un peu de fraîcheur après ces 3 jours de chaleur … sauf que là, a peine 1h30 après le départ, la pluie fait son apparition et ne nous lâchera quasiment plus jusqu’à l’arrivée Déçu

Le massif de la Chartreuse sous la pluie, c’est … comment dire … « collant ». Avec la pluie incessante, le terrain très argileux devient lourd et très collant, si bien qu’un amas de boue se créé sous les chaussures qui pèsent maintenant 1 tonne. pffffff, pas cool ça … le CP-ravito du Habert de Chamechaude est enfin atteint sous le déluge. Mais quelle ambiance ici ! Musique à donf, bénévoles aux taquets, un MUST ! je décide de faire un bon stop avant d’attaquer la montée au sommet de Chamechaude : soupe (délicieuse) , pain (un régal) jambon, saucisson, fromage, eau gazeuse … et le petit digestif local qui va bien … the Chartreuse ! Sourire (bon, juste du bout des lèvres, hein, faut pas abuser J ). Je repars du ravito, la pluie redouble, hummm pas bon ça, d’autant que le chemin qui nous emmène au pied de Chamechaude est bourré de racines. J’aperçois par moment un petit groupe à 300m devant, mais impossible de recoller quand soudain, je rattrape ce groupe et un bouchon se forme ? Que se passe-t-il : un blessé, un torrent à traverser … ? Nous sommes en fait à la cabanne du Bachasson, point d’entrée de la montée vers Chamechaude. Des militaires sont là, et ils viennent de recevoir l’info de la part de la direction de course comme quoi la montée (et redescente) du sommet de Chamechaude  est neutralisée  du fait des conditions météo. Nous ne monterons donc pas au sommet Déçu. Sans doute une sage décision, vu qu’à cette endroit la montée et descente se fait par le même itinéraire, en se croisant sur un sentier étroit et caillouteux … Dommage, mais il faut savoir raison garder.

Nous poursuivons donc notre descente jusqu’au Sappey, avec un ravito bien sympa … à l’intérieur d’un bar Cool pointage à l’entrée - quelques cacahuètes en guise d’apéro Clin d'œil - pointage sortie. Il tombe des cordes et Clélia en profite pour me rejoindre. Elle avance fort dans les descentes , et mes ampoules commencent à me chatouiller. Il va me falloir gérer jusqu’à l’arrivée …

 pause cahuètes au Sappey , avec Poulpinette

La descente se poursuit donc tranquillement jusqu’à St Eynard, quelques petites montagnes russes, puis c’est le col de Vence, malheureusement dans les nuages à cet instant Déçu

Je continue mon bonhomme de chemin quand j’entends soudain mon prénom … « qui me parle ? » … je me retourne, et qui je vois là, je vous le donne en mille ! … PHILIPPEG-3nn !!!  notre Philou national en personne qui en termine avec son X-trem. Quel plaisir de se retrouver là, à ce moment de nos courses respectives. Nous sommes tous les deux bien « entamés », aussi je propose à Philippe de faire sa course sans ce soucier de moi, mais non, mon rythme semble lui convenir et il souhaite finir avec moi. Trop bien J. C’est ainsi que nous ferons toute la descente vers Grenoble en papotant joyeusement, et que nous franchirons ensemble la ligne d’arrivée, non sans une frayeur préalable … Philippe à glissé sur une plaque d’égout à 2 km de l’arrivée ! Comme quoi il faut rester vigilant jusqu’au dernier moment, heureusement plus de peur que de mal.

 

Voilà, je boucle cette dernière étape en 7h30, heureux comme un gosse, mais finalement pas mécontent qu’il n’y ai pas de 5ème jour … J’ai les pieds explosés,  la fatigue et le manque de sommeil commencent à se faire sentir, mais quel bonheur de franchir cette ligne (avec mon pote Philippe, la classe !), et finalement toutes les douleurs disparaissent … c’est magique, non ?

 allez, hop, à la douche.

 

 

  • L’Ut4m challenge, le bien nommé Sourire

Il n’aura pas manqué grand chose pour que le parcours initial soit bouclé intégralement, seule la montée au sommet de Chamechaude m’aura été déviée sur le challenge, plus que correct sur 4 jours de course Déçu

Au final, je boucle ce challenge en 34h25, ce qui me convient parfaitement. Le classement est totalement accessoire, je n’était pas venu pour la perf, mais vraiment pour prendre du plaisir, découvrir ces massifs et découvrir les joies de la course à étapes. Je dois dire que j’ai été gâté, et je me suis vraiment Ré-GA-Lé !

 Oui, vraiment un beau défi et une magnifiue expérience que ce « challenge » !

A déguster, sans modération Cool


32 commentaires

Commentaire de arnauddetroyes posté le 28-08-2016 à 21:10:35

bravo d avoir boucle cette premiere edition challenge car c etait soleil et pluie !

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 13:50:23

merci Arnaud, la pluie ne me gêne pas trop ... jusqu'à un certain point ... Là, c'était gérable, voire bénéfique après le cagnard des premiers jours

Commentaire de catcityrunner posté le 28-08-2016 à 21:35:58

Bravo pour le Challenge !
Et pour le récit avec les belles photos et les petits conseils; cette formule de course en 4 jours avait attiré mon attention, mais je ne me sentais pas prêt.
A la lecture ça donne envie et on a l'impression que ce n'est pas si dur !

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 13:55:51

Merci Gilles, vas-y , lance-toi. ça se gère bien et ca devrait te plaire :-)

Commentaire de st ar posté le 28-08-2016 à 22:12:11

Super ton récit Jean-Luc ! Suffisamment précis pour se faire une idée de ce concept "Challenge".
On sent bien le plaisir que tu as pris à le courir et c'était bien là l'essentiel ;)
Un grand bravo ! surtout que tu boucles le tour complet en 34h, c'est super bon;)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 13:58:50

merci Soffian,
oui, je me suis bien fait plaisir sur ce format qui me convient finalement plutôt bien. Pour le tour complet, il me manque quand même le sommet de Chamechaude, environ 1h15 A/R je pense. c'était bien chouette ! à bientôt.

Commentaire de patfinisher posté le 28-08-2016 à 22:15:03

Et bien ....ça donne envie !..... course à étapes...je connaissais pas....je perçois mieux le concept et surtout la beauté du parcours et la difficulté de gestion du physique
Merci pour ce CR très instructif ! Des vocations de pratique vont certainement naître.... A très vite dans le Mordor ;-)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 14:01:12

merci Pat, c'est un format qui te conviendrait bien, je pense. Si ce récit peut donner des (bonnes) idées, j'en serai le 1er ravi :-)

Commentaire de Papy posté le 29-08-2016 à 00:08:09

Bravo, cela donne envie !
En 1994 j'avais fait avec l'électron le supermarathon du Verdon en 3 jours, une sorte d'ancêtre, en plus court de ce challenge.
J'y retrouve des sensations dans ton récit !!!

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 14:02:05

merci Papyyyyyy, toujours précurseur !

Commentaire de Overnight posté le 29-08-2016 à 07:51:51

Merci pour le récit et bravo pour ta gestion sur 4 jours!! On a pu suivre avec plaisir ta progression avec le bouzin de Jacques. Sacré morceau cette affaire quand même :O
Tiens en course dans le même style en plusieurs jours tu as aussi l'UTTJ.

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 14:03:17

merci Pierre-Do.
ah oui, le jura doit bien se prêter aussi à ce genre de balade ... épicurienne :-)

Commentaire de float4x4 posté le 29-08-2016 à 10:32:00

Félicitation pour ta course, c'est chouette d'avoir un aperçu de ce que l'on a manqué dans le Belledonne sur XTrem. Je crois que c'est toi aussi que j'ai croisé dans l'ascenseur de l'appart Hotel le premier jour, tu m'as dis que l'Oisans était usant :D

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 14:13:46

ah ouiiiii, je me rappelle parfaitement de notre discussion sur le palier. Bravo à toi pour l'Xtrem, un sacré morceau, même sans le 'Grand Colon' !

Commentaire de float4x4 posté le 29-08-2016 à 15:34:13

oui je suis triste de ne pas avoir pu faire l'intégralité du parcours. je serais obligé de revenir...

Commentaire de PhilippeG-569 posté le 29-08-2016 à 13:00:01

Bravo Tonton, je suis bien content de voir que tu as repris goût aux ultras ;)
Un bel enchaînement que celui-ci.
C'était un plaisir de se retrouver au moins 2 ou 3 fois, génial, et quelle fin :)
Très bien ton récit ainsi que tes photos et j'espère qu'il donnera envie à d'autres de tenter cette aventure...
A bientôt:
Philippe

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 14:14:52

merci Philippe, un sacré hasard de s'être retrouvés en fin de parcours ! j'espère que tu as bien récupéré et à bientôt ...

Commentaire de Runphil60 posté le 29-08-2016 à 13:19:49

Felicitations , ton récit ne retrace pas trop de galères ! C'est donc que tu semblais bien prêt, encore bravo. J'attends de te croiser sur un off ou autre pour te "bombarder "de questions ;-)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 14:17:29

merci Phil,
effectivement pas de galère, juste ces sacrés ampoules qui finissent par agacer, d'autant que je n'en ai quasiment jamais à cet endroit ? Au plaisir de te croiser, et n'hésite pas à "bombarder" ...

Commentaire de PetitManseng posté le 29-08-2016 à 14:37:57

Merci Jean-Luc pour ton récit qui synthétise très bien ce que nous avons vécu durant cet Ut4M Challenge. Je pense que les informations que tu donnes sont précieuses et serviront aux prochains participants (content d'ailleurs de voir que cette course suscite de l'intérêt). Je suis en train de pondre mon propre récit mais je crois que je me suis embarqué dans un roman fleuve: 3000 mots et je suis toujours au pied du col de la Chal dans l'Oisans :-) C'est pas gagné...
Je suis vraiment heureux de t'avoir rencontré et t'avoir croisé ensuite jour après jour. Encore bravo pour ta course et rendez-vous en Décembre au Perray-en-Yvelines ;-)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 14:51:15

merci Sébastien, j'espère que tu as bien récupéré de notre belle balade ...
moi aussi, j'avais commencé un roman "fleuve", il y a tellement de chose à raconter ...et puis la raison l'a emportée.
Hâte de te croiser à nouveau à l'Origole. Tu verras, ç'est tout autre chose ...
à bientôt !

Commentaire de bubulle posté le 29-08-2016 à 19:16:32

Génial, mon valeureux Tonton !

J'ai effectivement l'impression que ce Challenge a de l'avenir et pas qu'un peu. C'est en plus une formule qui semblent bien convenir aux tontons qui, il faut bien l'avouer, avec l'âge, ont du mal avec le trop long. Faut que ça dorme, ces V3 en devenir, quand même (oui, je sors....aïe non pas la tête).

Beau, très beau récit qui sera, je n'en doute pas, une référence et une mine d'informations pour ceux qui veulent un peu varier leur "plaisir de fin de mois d'août".

A bientôt sur nos sentiers moins rigolos que Chartreuse, Taillefer, Belledonne ou Vercors mais où on forge visiblement aussi de belles gambettes de montagnards.

Et, au fait....ce Off "GR2++" que je fais les 24 et 25 septembre, c'est aussi un "truc à étapes". Je dis ça, je dis rien..:-)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 19:51:43

merci, héroïque Chris-Bubulle !
je me sens quand même un peu "léger" face à ton exploit de fin août ... les V2,5 (2,65 pour moi) ont encore de beaux jours devant eux ... et puis, tu sais, en tant qu'ancien cycliste, les courses à étapes, j'en connais un rayon (désolé, pas pu m'empêcher). J'avais bien noté le passage du TDF en Normandie les 24 & 25 septembre ... c'est juste que je serai à peine de retour d'un petite balade du côté de Belle-Île le week-end précédent, et pas sûr que mes vieiiiiilles guiboles comprennent ce qu'il leur arrivent ? Bonne récup de ton escapade franco-italo-suisse, et à bientôt ;-)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 30-08-2016 à 14:58:33

... et puis, j'y songe maintenant: mais le 25 sept , je serai bénévole sur la course 'enfants sans cancer' ...

Commentaire de Deudeu87 posté le 29-08-2016 à 22:10:10

Bravo Jean-Luc. En te lisant on a envie d'y aller.
C'est une super formule et dans un cadre magnifique!
Ils devraient faire un parcours pour les "petits coureurs" avec des étapes de 25km (lol)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-08-2016 à 22:30:10

merci DeuDeu,
il faut y aller !
il n'y a pas de 'petits coureurs', il faut juste s'y préparer et profiter. Au pire, tu ne fais qu'une seule étape.
à bientôt de vous revoir avec JoJo :-)

Commentaire de MiniFranck posté le 30-08-2016 à 17:53:53

Bravo Jean-Luc, t'as assuré mon Tonton !!!
Quelle belle balade, ça donne envie... merci de ce CR
Je mets cette balade dans un coin de ma tête ;-)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 30-08-2016 à 19:39:19

Merci Franck, quand le plaisir est là, tout va :-)
M'est avis que c'est une escapade qui te plairait beaucoup ... ;-)
A bientôt !

Commentaire de Japhy posté le 30-08-2016 à 19:40:25

J'avais RIEN compris à cette histoire de challenge, je croyais que c'était une grande course un jour, une petite le lendemain comme dans la Drôme. La formule que tu as faite est très sympa, et peut-être qu'elle donne des idées, si un jour mon pied guérit !
Bravo en tout cas, tu nous l'as bien vendu !

Commentaire de Tonton Traileur posté le 30-08-2016 à 19:45:58

merciiiii Clotilde,
j'espère que tu y vois + clair dorénavant ;-)
je croise les doigts très fort pour que ton pied te laisse le loisir d'y aller ... et promis, juré, je ne touche aucune 'comm' de la part de l'orga. :-).
soigne toi bien.

Commentaire de Bikoon posté le 16-09-2016 à 21:31:47

La lecture de ton super récit Jean-Luc me conforte sur le fait que j'ai mal choisi ma course :o(
Dès fin juin je m'étais penché sur ce challenge pour voir s'il était possible de basculer, et comme un ane j'avais compris qu'il se terminait le dimanche...
Je n'ai maintenant aucun doute sur le fait que j'aurais été beaucoup mieux à galoper sur 4 jours avec toi !!
Bravo pour cette admirable gestion, qui ne doit vraiment pas être évidente.
J'irai un jour c'est sûr :o)
A bientôt Jean-Luc

Commentaire de Tonton Traileur posté le 19-09-2016 à 18:01:18

grrrrrrr, vraiment déçu pour toi que tu n'ai pas pu apprécier cet UT4M à sa juste valeur. Bien sûr que tu y reviendras, plus motivé que jamais, et pour y faire une belle perf tout en prenant beaucoup de plaisir. C'est ce que je te souhaite, Olivier. à bientôt ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.53 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !