Récit de la course : Ultra Tour des 4 Massifs - 40 Series Belledonne 2018, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Ultra Tour des 4 Massifs - 40 Series Belledonne

Date : 25/8/2018

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 577 vues

Distance : 40km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

72 autres récits :

Troisième étoile

Troisième étoile

 

Nous sommes face à un mur.

C'est au pied du mur qu'on voit mieux le mur dit-on.

Nous sommes entre l'Oisans et Belledonne.

Nous sommes dans l'expectative.

Nous sommes concentrés.

Nous sommes inquiets.

 

 

Cela fait deux heures et demie que nous sommes ici à Rioupéroux.

Quelle attente dans la chambre d'appel.

Les regards sont cernés, dans le vague.

 

Les premiers du solo sont passés

Les challengeurs sont partis.

 

C'est à nous. Direction le départ.

 

 

Contrôle des sacs, surtout pour la veste à capuche.

Nous sommes 350 à franchir le pas de cette ligne de départ.

 

Après une boucle de3 kilomètres, nous attaquons la falaise.

Dix kilomètres de montée jusqu'à la croix de Chamrousse.

1700 mde D+, quoi demander de plus.

 

A la queue leu leu, nous appuyons sur les bâtons.

Le sentier zigzague dans la montée.

Tenir le rythme, ne pas craquer.

 

Comme disait mon beauf en parlant de foot à son petit fils,

On ne lâche rien, on vomit sur le terrain.

On serre les crocs, ce n'est pas du gâteau.

 

Arrivés en haut, regard vers le bas

C'est loin et beau

Fin du kilomètre vertical

Nous arrivons à Arselle.

 

Au chalet nous enfilons nos vestes car le froid est annoncé.

Je rejoins Anne Pascale avec qui j'ai fait la grimpette.

Nous taillons vers The Fog, Chamrousse.

 Photos Oragnisation UT4M

Quelques lacs par ci par là agrémentent notre progression.

C'est plaisant car nous courons de temps en temps.

Les marcheurs que nous croisons nous promettent la purée de pois.

 

On ne voit pas à dix mètres.

Des petits piquets jalonnent le sentier.

On a du mal à apercevoir le suivant.

 

Je suis mort de froid.

14 km, j'atteins la tente du ravito, 4 heures de course.

De la neige fondue tombe, c'est bientôt Noël.

 

Je bois une bonne sousoupe,

Je ne vois pas la croix.

J'ai toujours froid aux doigts.

Je me remets en route.

 

La descente est raide dans les cailloux.

Je croise ceux qui n'ont pas pointé en haut.

Virage à gauche toujours vers le bas.

 

J'ai une fuite. Une durite ?

Non, le camel back me mouille le dos et les jambes.

Je m'arrête. Le tuyau s'est débranché dans le sac.

 

Anne Pascale, que je croyais devant, me rattrape.

Elle me passe de l'eau car le ravito suivant est loin.

Sympa l'entraide entre traileurs.

 

Le brouillard est moins présent et nous apercevons Grenoble.

Les lacs Robert égaillent ce paysage caillouteux.


 

Nous arrivons vers ce super endroit qu'est le refuge de la Pra.

 

Le cours d'eau est magnifique.

Un âne trône au milieu de ce paysage brumeux.

Un paysage de Lovecraft avec ce brouillard.

 

Nous repartons. Encore une petite bosse dis-je à mon voisin.

En effet le grand Colon,2394 m, sommet de l'UT4M, nous attend.

Certains solistes ne le verront pas, dirigés vers un parcours de substitution.

 

L'escalade s'effectue en grandes enjambées dans le pierrier.

Un regard en arrière.

Je vois Anne-Pascale en contre bas qui me fait coucou.

 

    



Le haut est là et, ola, on n'y voit nada.

Après la croix de Chamrousse, le Grand Colon est dans le coton.

Nous basculons dans la grande descente.

 

Un coup d'œil au Gps.

Nous n'avons fait que 20 bornes, même pas la moitié.

Tous le positif est dans le fait que nous avons fait tout le dénivelé positif.

 

Il faut avoir la foi pour repartir.

La descente est technique et cela tape les quadri.

Je rattrape et double des concurrents.

 

Peu avant le ravito de Freydières, Anne Pascale me rejoint.

Elle est belge, un peu comme moi par mes origines.

Nous nous connaissons depuis l'attente du départ à Rioupéroux.

 

La route asphaltée serpente et nous enfin amène à cette avant dernière halte.

Bien achalandé, nous faisons le plein en vitamines solides et liquides.

Il reste trois bornes de plus que prévu nous dit-on. Aïe. Faut pas trainer.

 

Je repars avec un gars qui fait la course XTrem.

Anne a oublié ses bâtons et elle fait demi-tour.

Je me colle à l'allure de mon nouveau poisson pilote.

 

Les descentes sont très pentues par endroit.

J'ai retrouvé une bonne allure et la niaque.

Nous doublons des gars qui en ont leur claque.

 

Je suis sur plus 11 heures que 12.

Villard-Bonnot, dernier point d'eau et de toutes sortes de nourriture est là.

Je continue fier de ma descente et ma forme retrouvée.

 

Véronique me récrie : allez Gibus.

Elle me double avant que je redémarre pour la suite.

Elle court en solo et malgré presque 3 massifs de retard, elle est devant moi.

Elle finira 3° féminine et 1° V1.

 

La longue partie plate va nous faire arriver à St Nazaire les Eymes.

C'est long et monotone et rien à voir avec du trail.

Je passe des gars du challenge qui en gardent pour demain.

 

Cà y est, c'est terminé.

Je retrouve Véro puis Anne-Pascale qui arrive un petit quart d'heure après.

Ce grand mélange de coureurs se ravitaille et récupère dans leur bulle.

 

Certains en maillot bleu, on eu, cet été, leur 2° étoile

D'autres en maillot jaune on validé leur 3° massif de l'UT4M

A chacun sa victoire, son délire, son plaisir.

4 commentaires

Commentaire de dfaisy posté le 15-10-2018 à 05:42:39

Hello. Merci pour ton récit et toutes tes photos. Je me suis bien remémoré certains passages que j'avais oubliés :) Malgré le temps un peu capricieux, j'ai adoré cette sortie en Belledonne ! Et celle du lendemain aussi, avec un massif de la chartreuse qu'on nous promettait bien plus facile que les autres, et qui s'est avéré compliqué à aborder. Vivement juillet prochain!

Commentaire de Arclusaz posté le 15-10-2018 à 11:48:17

Merci pour ce récit et pour les photos qui permettent de bien voir le beau temps que vous avez eu !

Commentaire de Jean-Phi posté le 15-10-2018 à 13:13:10

Super les photos ! Et bravo, tu as bien assuré ! A bientôt ;-)

Commentaire de centori posté le 15-10-2018 à 15:33:38

merci pour ce récit, tu fais toujours autant de photos pendant tes courses c'est cool on a l'impression d'y être

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !