Récit de la course : Marathon Touraine Loire Valley 2016, par Le Lutin d'Ecouves

L'auteur : Le Lutin d'Ecouves

La course : Marathon Touraine Loire Valley

Date : 18/9/2016

Lieu : Tours (Indre-et-Loire)

Affichage : 734 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

33 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

TOURS DE COCHON

 
Fort de ma qualification obtenue en novembre dernier à la Rochelle et pour célébrer mon entrée dans la catégorie V3, j'avais annoncé partout que j'allais participer au championnat de France de marathon disputé à Tours cette année. On en parlait tellement que ça devenait presque international, le buzz, quoi.


Grâce à ma participation au France de marathon, j'espérais bien remonter dans l'estime des filles de mon club qui, si je faisais un bon classement, se jetteraient certainement sur moi en déchirant leur brassière de course, des râles pleins la gorge.
 
Chouette logo de l'A3 Alençon
 
Les sexagénaires n'avaient qu'à bien se tenir, le Lutin allait les poutrer jusqu'au dernier et ils pleureraient tous leur mère en rentrant chez eux !

Cela dit, il fallait se préparer, ce que je fis avec le sérieux qu'on me reconnaît en tant que coach (de filles surtout). Deux mois de préparation intense à raison de quatre à cinq séances par semaine sous un soleil de plomb. Et je peux dire que de la canicule, j'en ai bavé !!!


Et le pire du pire, c'est que je me suis imposé un régime sans alcool durant les trois dernières semaines du cycle. Misère de moi, ce fut plus que dur, j'ai bien cru que j'allais tourner définitivement sobre !!!

Vision d'horreur !

Le jour dit, je me lève à cinq heures du matin pour me préparer et, à six heures, Hervé et son épouse passent me prendre. Bien que grand-père comme moi, Hervé est un gamin encore V1 et il ne participe pas au championnat de France vu la hauteur de la barre dans sa catégorie (3h05). Il disposera donc d'un vil dossard de touriste alors que j'arborerai un prestigieux dossard officiel. Je n'ai rien laissé au hasard y compris au niveau tenue, j'ai acheté pour l'occasion une nouvelle paire de Mizuno Wave Rider et une ceinture de course assortie, sans parler des chaussettes et du boxer de bon goût.

 Trop la classe !

Durant le voyage, je suis remonté comme une pendule, je vais enfin récolter les fruits de cet été brûlant, de ces interminables séances sur piste lors desquelles j'ai ruisselé sel et eau, de ces looongues séances sur route où j'ai couru seul à la merci d'un astre impitoyable, d'automobilistes inconscients et même de chiens vindicatifs. On va voir ce qu'on va voir.


Eh bien, j'ai vu !
 
Dès mon arrivée, je vois que mon nom n'est pas sur la liste des inscrits, je m'en ouvre à un responsable qui m'envoie à un autre qui finit par s'apercevoir que je participe au championnat de France :

"Mais mais mais, mon pauvre monsieur, les dossards du championnat, c'était hier !
- Comment ça hier ?
- Ah, le championnat de France, c'est géré par la FFA, ça ne nous concerne pas.
- Ben si, quand même un peu ! C'est bien le marathon de Tours qui a sollicité l'organisation du championnat, non ? 
- Ah ben non, c'est pas nos affaires, allez dans le stand de la FFA."

Il me reste moins d'une heure pour obtenir mon dossard, j'essaie donc de trouver ce foutu stand, je demande à d'autres bénévoles qui me renvoient à d'autres bénévoles qui me font traverser la zone en long et en large. A ce moment, passablement accablé, je pense aux douze travaux d'Astérix et à cette scène lors de laquelle le pauvre Gaulois se trouve confronté à une administration tatillonne et absurde.

 © Studios Idéfix
 
Et je ne suis pas seul ! Je finis par me retrouver avec tout un groupe qui cherche désespérément un responsable FFA dont une dame V3 comme moi, arrivant des côtes d'Armor et qui s'est levée à 3h00 du matin pour faire la route.
 
Le responsable FFA, on finit par le trouver et au premier coup d’œil, je m'aperçois que ce n'est pas gagné...
 
  © Studios Idéfix
 
 "- Les dossards c'était hier, qu'il nous dit le gars, c'était marqué sur le site de la FFA (en bas du formulaire B12 alinéa 3 section 4), fallait que votre responsable de club qui vous a inscrits vous avertisse, c'était son boulot.
- Mais mais, rétorquè-je, rien n'était marqué sur le site du marathon de Tours !
- Nan, le marathon de Tours, c'est aut'chose. Pour le championnat, il faut suivre le règlement.
- Mais les dossards non distribués, ils sont où ?
- Ben dans ma chambre d'hôtel (payée par nos licences) à cinq minutes d'ici.
- On a encore le temps, vous pouvez nous les donner !
- Ben non, c'est pas réglementaire.
- Mais, intervient un  autre athlète plus énervé que moi, j'ai fait le championnat de France 10 km à Langueux en juin et on a eu nos dossards le matin !
- Oui mais c'était pas réglementaire !" 

C'est là que je m'aperçois que les carottes sont cuites. Face à un tel mur, nous n'avons aucune chance. Le type a tourné administratif dans le mauvais sens du terme. Il fait plusieurs allers-retours soi-disant pour consulter un collègue mais en fait il gagne du temps...
 
 © Studios Idéfix
 
La dame, remontée comme un coucou suisse, dit qu'elle va quand même courir sans dossard."On ne vous laissera jamais entrer dans les sas sans dossard, annonce le cerbère."
 
Cerise sur le gâteau, ce même responsable nous annonce que pour chaque athlète engagé qui ne s'est pas présenté sur la ligne de départ, son club écopera d'une pénalité de 150 €. "Et je le sais bien, qu'il nous dit, car c'est moi qui m'occupe des pénalités."
 
Là, je crois que le gars a vu la lueur du meurtre passer dans nos yeux, il se radoucit en disant "Je vais voir ce que je peux faire", il sort une liste sur laquelle il y a nos noms qu'il coche, ça ne l'engage à rien et ça lui sauve peut-être la vie.
 
Le type avait la liste des engagés, les dossards étaient peut-être à proximité, il les aurait donnés ce matin en disant qu'ils les avait donnés le soir, personne n'aurait rien vu et d’ailleurs personne n'y aurait trouvé à redire. Mais il ne l'a pas fait car c'était pas réglementaire !
 
Il reste un quart d'heure, c'est plié, les gars les plus jeunes parlent de faire un scandale, moi, je suis trop vieux pour ça. Je me tire la queue entre les pattes sans assister au départ. En chemin, je téléphone à mon ami François qui m'attendait dans le sas des 3h45, je lui explique le bin's, il est désolé pour moi. Je vais dans un bar et confie mon désarroi à un cappuccino.
 

Les filles du club ne se jetteront pas sur moi des râles plein la gorge en déchirant leur brassière... ma vie sexuelle est foutue.

En attendant l'arrivée d'Hervé, j'erre dans les rues de Tours où je croise bientôt les coureurs du 10km, du 20km puis du marathon. Je retrouve enfin un peu d'énergie pour encourager les gars du club qui arrivent : Nicolas en 2h45, Thomas  et Bruno en 2h 48, Franck en 2h52, Jean-Louis en 3h08 et Hervé en 3h20.
 

Ça me fait plaisir de les voir et j'ai l'impression de participer un peu au marathon. Un coup de pinard et des rillettes au cul de la voiture achèvent de me réconforter
 
 Enfin !
 
 
 
 
 

33 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 19-09-2016 à 15:24:10

Bon, c'est moi le responsable pour ne pas voir lu le règlement jusqu'au bout. Particulièrement désolé ce dimanche matin qd tu m'as téléphoné à 8h30. Le règlement c'est le règlement mais cela dépend des organisations : pour les France semi à Marcq en Baroeul, ce sera possible de retirer son dossard le matin même.
La FFA a montré une intransigeance qui lui fait honte.L'élite est une chose, mais les coureurs lambda sont bien là avec le prix de leur licence pour abonder le budget de la FFA.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 15:31:23

Mais je ne t'en veux pas mon Mustang, je ne te considère pas comme responsable, j'aurais certainement fait pareil à ta place. Je fais la distinction entre les responsables des clubs qui suent sang et eau et ne comptent pas leurs heures pour le bien de la communauté et les hauts responsables qui toisent le peuple du haut de leur tour d'ivoire.
La FFA ne serait-elle pas à l'image de notre société ?

Commentaire de francois 91410 posté le 24-09-2016 à 20:30:25

je dirais même plus : "de leur Tours d'ivoire" ...

Commentaire de marathon-Yann posté le 19-09-2016 à 15:41:28

Ton récit plein de distance nous confirme que l'humour est la politesse du désespoir. C'est honteux, ce qui vous est arrivé.

Je t'ai croisé à l'arrivée, je me suis dis "c'est lui, c'est Le Lutin de Kikourou ??? Qu'est-ce qu'il a l'air frais après un marathon !" sans oser t'aborder malgré mon beau maillot kikourou, et sans me douter une seconde qu'une telle mésaventure était possible. Vraiment navré pour toi.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 20:12:31

Ne sois pas trop navré, j'encaisse bien. J'aurais été ravi de te saluer, ce que j'aurais fait si j'avais vu ton T-Shirt d'ailleurs. On se verra une prochaine fois peut-être...

Commentaire de centori posté le 19-09-2016 à 15:44:38

un bon coup de pied dans le fondement voilà ce que ça méritait !
sans blague aucun respect pour le gars qui s'est défoncé pour s’entraîner !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 20:15:16

Oh yes mais finalement, le coup de pied dans le fondement, c'est mon récit...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 19-09-2016 à 15:46:50

Ce récit, j'aurai aimé ne pas le lire ce coup-ci...
1/ Je me suis moins marré que d'habitude
2/ J'ai les mêmes envies de meurtre que toi rien qu'en lisant, alors si ça m'était arrivé... C'est là qu'on regrette les interventions de BENOS qui aurait su gérer le problème

Bref
J'aime bien le cappuccino aussi
J'adore ce long-métrage d'anthologie qu'est "les douze travaux d'astérix" (ah cette île du plaisir)
Ce logo est vraiment chouette :D

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 20:14:14

Ah non, mon Bouk, si tu te marres moins, j'arrête d'écrire ! C'est vrai que je suis nostalgique du Benos...

Commentaire de robin posté le 19-09-2016 à 16:36:45

Ton récit (je n'ose écrire C.R.) m'a fait sourire via l'évocation des 12 travaux d'Astérix mais franchement je trouve cela trop triste. Je ne sais pas comment cela s'est passé au LMA. J'ai du mal à comprendre pourquoi il n'était pas possible de délivrer un dossard le jour même. C'est faire peu de cas de l'athlète.
Désolé pour toi le Lutin !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 20:16:26

Ne sois pas désolé, ça m'a donné l'occasion de me défouler dans mon récit.

Commentaire de Françoise 84 posté le 19-09-2016 à 17:26:59

Alors ça, c'est tropt fort... C'est vraiment lamentable de se cogner dans un mur d'imbécibillité pareil pour du sport... Bon, ton entraînement n'est quand même pas perdu (et je crois que la qualif est valable 18 mois pour le marathon, à voir avec la date d'obtention?) Bisous réconfortants et à bientôt, en Ardèche, sans dossard!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 20:18:56

Merci pour les bisous et à très bientôt.

Commentaire de augustin posté le 19-09-2016 à 18:23:56

Je reviens aussi de Tours et je suis effaré de lire le dénouement, ce n'est vraiment pas ce à quoi je m'attendais. Je ne sais pas si j'aurai été aussi serein mais honte à la FFA pour ce type de comportement. Bon courage pour rebondir rapidement.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 20:20:08

Merci Augustin. Je rebondis déjà.

Commentaire de Arcelle posté le 19-09-2016 à 19:13:26

C'est complètement lunaire cette histoire. On se demande pourquoi les gars ont cette réputation de poussiéreux et aigris ...
Sinon, je compatis à ton malheur, c'est pénible une prépa marathon, alors la voir s'arrêter comme ça ... Bravo pour ton calme !
Et pour la tenue, tu poutres totalement bubulle !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 20:22:22

Merci Arcelle. Yes, au niveau tenue j'essaie de poutrer comme je peux.

Commentaire de Bert' posté le 19-09-2016 à 19:19:35

Non d'un Triple Pfffff !!
T'as un sacré sens de l'humour car les envies de meurtres doivent être vraiment fortes dans ces moments là !!!...

Mais le pire du pire, c'est quand même de t'être abstenu d'alcool pendant 3 semaines !! Là, je crois que j'aurais pété un cable :-(
Comment la FFA peut-elle être aussi cruelle ??

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-09-2016 à 20:24:49

Ils sont cruels parce que c'est des méchants ! Et pourquoi les méchants ils veulent me faire du mal ? C'est parce que je suis un gentil !
(réf : les Inconnus)

Commentaire de Bert' posté le 19-09-2016 à 21:38:08

C'est Nathalie ton 2e prénom ??!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-09-2016 à 12:50:22

Ciel je suis percé... à jour.

Commentaire de 2ni_57 posté le 20-09-2016 à 18:40:58

Aïe, aïe, aïe... Des récits comme on n'aimerait malheureusement pas en lire ! On croit que ça n'existe pas, ou du moins, que ça n'arrive qu'aux autres... sauf quand ça te tombe dessus, là, comme ça, et sans prévenir ! Je compatis, car moi aussi, j'ai connu ce genre de mésaventure, au marathon de Paris, il y a 20 ans, exactement... La faute à une foutue photocopie de pièce d'identité, qui n'avait pas été lue, recto-verso, par un officiel... Donc, pas le droit, le jour-même, de retirer un dossard... et de participer à mon 1er grand marathon ! Pas de médaille, non plus, à rapporter au fiston, qui fêtait juste ses 8 ans, ce jour-là, et où je ne pouvais être présent à son goûter d'anniversaire...
Par contre, j'ai eu plus de chance que toi, que vous, et ai pu m'insérer dans le sas (on n'était que 20 000, à l'époque) et courir ainsi le marathon (sans dossard, donc...), échappant de peu à la sortie "manu militari" d'un officiel, à 100m de l'arrivée ! Et tout ça, sans la menace de pénalités... Mais j'ai pu courir, et le terminer, ce marathon de Paris... et c'était le principal ! Ca aurait été totalement impensable que je ne puisse pas le faire, après ces 3 mois d'entrainement intensif, et avec tous les copains ! Et je comprends, donc (et partage, sincèrement !), ton immense frustration du jour...
Bon, ce n'est qu'une course, après tout... et "Enfin !" n'est certainement pas, j'imagine bien, ton dernier mot ! En tout cas, quelle "chance" tu as eu, du coup... de pouvoir écrire un tel billet ! Tu ne remercieras jamais assez ce foutu responsable FFA, quelque part...
Je plaisante, bien sûr... Merci à toi, surtout, de le prendre ainsi, et d'avoir partagé tout ça avec nous ! Et je crois bien, que, virtuellement parlant, on t'a tous un peu vengé, quelque part...
Et ça, ça doit faire un bien fou ! Un vrai "Tour(s) de cochon", à ta façon...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-09-2016 à 19:23:05

Merci Denis. Effectivement, je n'avais pas prévu de faire de récit de ce marathon, je n'avais pas emmené d'appareil photo, tout juste mon portable. Dans l'histoire, je me suis quand même bien amusé à écrire ce récit et puis au moins, il sort de l'ordinaire, n'est-ce pas ?
En fait, je n'en veux à personne, le ressentiment n'est pas constructif et ça nous abîme de l'intérieur. Et ça, ce n'est pas lutin...

Commentaire de Benman posté le 20-09-2016 à 21:35:33

Y'en a qui méritent une sacré remise en question...les organisateurs de ces CF à Tours n'ont pas pris le bon créneau.
L'élitisme dans toute sa splendeur, celle d'un marathon de Tours d'y voir rien du tout, l'envers des valeurs du sport.
Bravo néanmoins pour la prépa calorifix et pour le récix qui prend un tours un peu tragedix.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 22-09-2016 à 19:03:54

Tours d'y voir, j'aime bien !

Commentaire de PhilKiKou posté le 20-09-2016 à 22:10:31

Tu aurais inventé cette histoire on t'aurait dit :" tu y es allé un peu fort, un peu trop grossi le trait, une caricature...".. Plus fort que la fiction, la réalité ;-(

Je connaissais le mur du 35° kilomètre, et bien à Tours tu t'es cassé les dents sur le "mur du çon" ... Pas de diplôme du championnat de France de marathon, mais de zénitude

Le principal regret pour moi : ne pas avoir de photos du Lutin Rose...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 22-09-2016 à 19:07:18

Ben non, j'ai même pas eu besoin de forcer le trait...
Tu n'aurais de toute façon pas eu de photo car je n'avais pas prévu de faire de récit à l'origine.

Commentaire de Eric Kb posté le 21-09-2016 à 23:10:01

Au Frace de boxe, le gugusse, il aurait réfléchi à deux fois avant de camoufler son étroitesse d'esprit derrière un règlement bidon ! Sinon, je suis curieux de savoir comment la FFA justifie un tel règlement. Je verrais bien un truc du genre faut faire venir les athlètes la veille pour faire marcher l'hôtellerie locale :-) ou alors, on va faire venir les coureurs la veille comme ça on se fera un séjour prolongé aux frais de la princesse. Du sport à la Fédération Française d'Administration!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 22-09-2016 à 19:11:18

Yes, les structures trop grosses virent toujours à l'administratif sans âme. Mais administration n'est pas un terme forcément négatif, le Mustang est un très bon administrateur, je l'appelle "Le Grand Organisateur de Tout", il se dépense pour les autres avec dévouement. Sans ce genre de bénévole, la FFA ne fonctionnerait plus. Certains l'oublient parfois.

Commentaire de philtraverses posté le 24-09-2016 à 07:58:22

Lamentable. Je compatis. Quelle déception après tant d'efforts. Le gars pouvait faire un effort, il ne risquait rien. Aucune sanction. C'est un bénévole. Mais ça ne l'empêchait pas de se mettre une seconde à la place des coureurs qui venaient prendre leur dossard et sentir leur déception. Il m'étonnerait qu'il ait mis un jour un dossard. Un petit chef sous doué.. Quant au règlement, on peut l'appliquer mais avec humanité. C'est ce qui différencie les petits des grands.. Malgré tout, ton récit est toujours aussi lutinesque.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-09-2016 à 18:07:49

Ma réponse ne pouvait qu'être lutinesque car à mon âge, je n'ai plus de temps à perdre à me lamenter. Merci pour ta lecture bienveillante de mes calembredaines.

Commentaire de francois 91410 posté le 24-09-2016 à 20:42:59

Mon Lutin ... que rajouter à la narration de cette tragi-comédie ... Comment remonter le moral d'un copain à 15' du départ, celui qui était si honoré voire fier de participer à SON championnat de France, avec tout ce que cela suppose de préparation en amont...

J'imaginais très bien sur le moment de quelle façon tu avais pu tout tenter auprès des pauvres organisateurs bénévoles, puis de ces in-dignes représentants des instances dites sportives... et de quelle façon le verbe avait pu être haut ...

Je dois dire que j'ai pensé à toi tout au long de ma course, failli te rappeler 5' avant le départ pour te proposer de m'accompagner (j'en aurais bien eu besoin... récit à suivre), mais à quoi bon ...

Tours est la ville de Rabelais, la truculence et le bon-vivre auraient dû s'imposer en pareille circonstance ... c'est raté. La vengeance sera terrible

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-09-2016 à 18:16:17

T'en fais pas mon François, mon moral remonte plus vite que mon deuxième cerveau à la vue d'un beau fessier. Si j'ai été mortifié, c'est de ne point t'avoir vu.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil de kikouroù - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !