Récit de la course : La Transjurassienne 76 2009, par le_kéké

L'auteur : le_kéké

La course : La Transjurassienne 76

Date : 8/2/2009

Lieu : Lamoura (Jura)

Affichage : 2103 vues

Distance : 76km

Objectif : Pas d'objectif

24 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Transjussienne 2009



Voila le compte rendu des aventures de la 3ème transju du kéké.

Historique rapide :

-1600 fabrication du premier ski dans une région de la suède
2000 le kéké monte laborieusement sur des skis de fond
2004 le kéké fait sa première course de ski la traversée de la Chartreuse, pas dernier mais presque
2006 le kéké finit sa première transju
2007 le kéké est inscrit mais faute de neige ben tant pis
2008 le kéké finit une transju de taffiole, 48km, un truc pour le minou pas pour les kékés.
2009 ????
 

 

 
Ce coup ci je la joue tactique j'attends la dernière minute pour les inscriptions, une fois que c'est
sur que la transju aura bien lieu, paf inscription.
C'est sur maintenant je connais tous les sites de météo parlant de prêt ou de loin du Jura.

Une fois inscrit c'est pas trop dur (mais un peu quand même) d'entrainer PP1 dans l'aventure, cool le
Team PP of kikourou Winter is back again.

Une petite notification facebook et paf voila l'invité surprise de la transju, le dénommé Mathias himself,
que certain ici appellent aussi 'le boss'

Petite organisation avec tout ce petit monde, on retrouve PP1 sur la ligne de départ et Mathias vient loger
chez mes beaux parents du coté de Pontarlier.

En arrivant dans le 25 (Pontarlier) il neige à plein temps comme on dit là bas.
Et apparemment ça va pas se calmer pendant la nuit, ça va être un truc de costaud cette transju !!!
 
Mathias est en retard il s'est paumé, je suis un peu déçu par les qualités en orientation de ce garçon.

Ouf on finit par commencer l'apéro, il était temps.

Mathias commet sa première erreur en évitant la boisson indispensable la veille d'une course, j'ai nommé le
Pontarlier Anis.
Pourtant idéal pour l'hydratation il le regrettera amèrement le lendemain c'est sur.
En tout cas moi je suis bien hydraté.

Repas plus classique pâtes et les indispensables Mont d'or et comté parfait pour le bon jus la veille d'une course.

C'est pas tout ça mais faut se coucher car demain on prend la navette à Mouthe à 5h15, et comme la route s'annonce
enneigée, debout 3h45.
Faut aimer le sport ou pas aimer dormir.

Le matin encore 15cm de neige sur la voiture de Mathias, les routes sont bien blanches mais ça passsssse.
 


Voyage sans histoire dans la navette et nous arrivons enfin à Lamoura pour le départ.
On retrouve PP1 et on se prépare tranquillement.


 
 
 
Et c'est au moment d'aller rejoindre la ligne de départ que se produit l'événement.
Je vais pour prendre mes skis et les bâtons que nous avions laissé ensembles avec PP1 et Mathias et je
m'aperçois que mes 2 bâtons sont différents.
Ou plutôt j'ai mon bâton habituel et un autre qui ne m'appartient pas, et stupeur cette autre bâton est cassé.

Les choses se rassemble dans mon cerveau embrumé de kéké, PUTAIN un ENCULE m'a piqué mon bâton
en état de marche pour l'échanger avec son bâton cassé.
Je suis en rage !!!!!!
Comment peut-on faire un coup de P**** comme ça ??

En plus c'est départ dans 10mn pas trop le temps de réagir.
Je vais sous la tente de distribution des dossards et les sympathiques bénévoles me disent que peu avant
une fille était désespérée par la casse de son bâton.

Si je la tenait celle là !!!!
Quel genre d'éducation peut-on avoir pour faire un acte aussi pourri ??

Bref va falloir bientôt y aller, un autre bénévole me dit qu'il y a du matos de rechange (skis ou bâtons)
un peu après la ligne de départ.

On a à peine le temps de chausser les skis que c'est le départ.
Du coup on part dans les 30 derniers et moi avec un seul bâton valide.

Je secoue en l'air mon bâton cassé afin de trouver le stand matériel que je trouve après 300m.
La bonne nouvelle c'est qu'ils ont toutes les tailles et même différents style de poignets.

Hop je suis de nouveau au complet.
Et vous savez quoi, après 300m de course je suis dernier de la transju !!!!
Le kéké et 2400 gars et filles (dont une grosse p******)

Je suis encore bien énervé alors je pousse sur ces 2-3 premiers km et double par wagon.
Je rattrape rapido PP1, le team est reformé.

Mathias lui est devant on a toujours pas compris comment il a fait pour avoir un dossard 3ème ligne ??

Je me mets doucement dans la course et la colère s'estompe au profit de la contemplation de ces paysages i
ncroyables et de toutes cette neiges sur les sapins.
Après quelques km la première conclusion est là, la glisse est moyenne et toute cette neige brassée par
les skieurs devant nous ne simplifie pas les choses.

Bonne nouvelle le nouveau bâton ne pose pas de problème.

Hop on passe le tunnel et on monte dans le bois de Ban.
Le chemin est moins large, ça bouchonne un peu mais l'ambiance est bonne.

Et voila au bout de 12km on arrive à Prémanon, un poil plus d'une heure, premier ravito et très bonne
ambiance avec cloche et supporters nombreux.
On fait honneur et je commence mon régime crème de marron comté, le tout arrosé de quelques rasades de thé.
On peut y retourner.

La partie entre Prémanon et les Rousses ne m'avait laissé aucun souvenir d'il y a 3 ans et là je commence à douter un peu.
Car c'est dur il faut pousser dans les montées (normal) mais aussi dans les descentes pfff c'est bien casse papate.
Aucune glisse et en plus tu vois par là des panneaux arrivée 60km et tu doutes ...

Heureusement on finit par sortir de cette zone et en arrivant dans les Rousses c'est comme au tour de France
avec encore une ambiance de feu.
Encore un ravito sur les même base que le précédent on fait honneur.

La montée de l'opticien se fait au ralenti, ça bouchonne et c'est tout brassé alors on profite à fond de l'ambiance.

Peu après les Rousses la neige est meilleur et je suis chaud bouillant.
J'ai la grosse patate des grands jours.

Avec PP1 dans la roue je commence à accélérer.
C'est sur, personne ou presque ne nous double et on gagne des places sans arrêt.
 

 
Et soudain qui voila, ça sera pas le boss-Mathias avec sa veste kikourou ??
Ben je le pensais loin devant, bon tu as qu'à t'accrocher à la lokokéké et c'est reparti.

Le PP1 me dit qu'il est un peu dans le rouge, bon Ok je vais baisser le rythme.
Tactique habituelle je trouve une fille qui a beau style (de ski) et je me cale dans l'aspiration.

Elle avance quand même pas mal et je vois pas trop les 2 zozos revenir dans la roue.
Nous vela en Suuuuuuuuuisssssse pour un nouveau ravito, hophhophop 34 km de parcourus.


 
Le team élargi winter est rassemblé, quelques photos et en avant.
J'ai de nouveau des fourmis dans les jambes alors je pars en éclaireur.
De toutes les façons on s'attend au ravito.
Pas de doute je suis bien, faut que je me calme sinon je vais bientôt faire mon coup de calgon habituel alors molo le kéké.

Et voila le ravito de Bois d'Amont, mes 2 compères sont pas loin derrière, mais je suis un peu inquiet pour Mathias
qui n'a pas la tête des grands jours.

Maintenant les difficultés commencent avec comme plat principal la fameuse et redoutée montée du Risoux.
Ca commence doucement par un petit bouchon, occasion de quelques photos et pitreries (comme l'encouragement
du gars qui double tout le monde au lieu d'attendre son tour)
 

 
 

 
Dans la montée le Mathias retrouve du rythme et fait la trace.
Ca grimpe sec mais nous finissons par arriver à une cabane marquant la fin de la grosse montée.
Par contre après c'est succession de coup de cul qui calment les valeureux fond du classement comme nous.
On commence à compter les morts en bord de piste.

Enfin le chalet des ministres qui marque la fin des difficultés du Risoux.

Le Mathias après son escapade dans la montée a pris un grand coup sur la tête et parle presque d'abandonner.
C'est là que je sors le fameux proverbe : "qui voit les ministres verra Mouthe" (toujours avoir un proverbe qui traîne ça peu servir)
 
 

 
Du coup on y va et Mathias s'arrête à peine pour prendre le wagon.
Petite descente rigolote et nous voila déjà au prochain ravito.
On fait,que bouffer sur cette transju finalement.

Maintenant direction Bellefontaine.
Pfff c'est pas roulant mais on avance sûrement, je suis toujours pas mal, et j'ouvre la trace.

C'est tout bon enfin moins de 20km à faire c'est sur on va au bout.
Reste la dernière grosse difficulté.

Ca grimpe sec mais ça passe pour les PPs.
Par contre le Mathias sera lachement abandonné à 15km de l'arrivée car après une attente de 5mn il n'est
toujours pas là et il commence à cailler.
Encore 2 ou 3 montées de plus en plus pénibles et une descente verglacée où j'avais cassé mon ski il y a 3 ans, alors meffffff.

Enfin le dernier ravito où on va s'arrêter au niveau du tremplin de saut à ski.
 
 
Dès que PP1 sent la fin arriver il retrouve de l'énergie, c'est maintenant lui qui ouvre et je reste dans ses skis.
 


On envoie du gros et on double pas mal de monde.
Et voila c'est l'arrivée, je suis encore bien, je crois même que si il avait fallu, je continuais.

Temps    07h24'02''
Place 1780ème

Ensuite Mathias arrive peu après espérant nous rattraper dans le final, mais fallait pas rêver non plus.

Bon repas, on refait comme d'habitude la course et il est malheureusement temps de repartir.

Conclusion :

Si il faut en faire une c'est bien celle là surtout quand il y a de la neige comme cette année, la transju c'est unique.
Quelle ambiance et une organisation nickelle.

On reviendra c'est sur.

PS :
Et sinon il y en a une qui me doit une paire de bâtons et j'espère qu'elle lira un jour ce récit cette *********

24 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 10-02-2009 à 22:58:00

Ah ben L'Kéké, ça fait plaisir de voir de la neige dans le Jura ;-) Merci pour ce CR et les zoulies photos :-)

L'Ourson_trop_cool_Les_Rousses_mais_pas_cool_la_p"'&)n_de_rousse_;-)))

Commentaire de Mathias posté le 10-02-2009 à 23:00:00

arf arf arf on se marre ;-)
et pis ça tombe bien, comme ça j'ai même plus besoin d'écrire un récit ;-)

je préciserai juste que, s'il y avait eu 5 kms de plus, les PPs je les enfumais ! ;-)

Commentaire de LtBlueb posté le 10-02-2009 à 23:23:00

la transju ca c'est un truc qui m'a toujours botté depuis ces souvenirs de ouacances à mouthe ou l'on voyait arriver les cracs (y'avait pas de kéké à l'époque) ... bref ca me dirait bien d'essayer de lui refaire le coup du baton au kéké dans quelques années :)))

bravo pour la perf l'kéké et merci poiur le récit !

Commentaire de lulu posté le 10-02-2009 à 23:47:00

Un vrai beau récit de compèt !
Toutes ces années de ski( 24 ! )sans Transju...!? Va vraiment falloir que je m'y mette...!?

PS : Sympa d'avoir filé ton baton à une pauvre malheureuse !! Quelle galanterie !!

Commentaire de L'Castor Junior posté le 11-02-2009 à 06:33:00

Moi qui croyais que la Transju, c'était un truc de taf...
Apparemment, c'est plutôt un truc de péta... ;-))
Bon, plus sérieusement : bravo le kéké et le pépé d'avoir enfumé le boss_ki_s'la_pétait_avec_son_dossard_de_3ème_ligne !
Et bravo quand même au Boss pour être allé au bout : pas pour moi ce genre de balade...

Commentaire de rapace74 posté le 11-02-2009 à 07:03:00

a mon avis le boss ne s'est pas perdu mais est resté un peu trop longtemps avec nous dans le pilat le matin ;-))))
c'est tres bien que tu l'ai enrhumé!!! il n'avait qu'a rester avec nous!! bravo pour ta course !! tu devrais faire du ski toute l'année !! tu es meilleur qu'en course a pied;-))))
manu

Commentaire de eric74 posté le 11-02-2009 à 07:56:00

nickel le kéké
j'ai deux potes qui l'ont faite cette année ...
trop de neige fraîche qu'ils m'ont dit

bravo à toi

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 11-02-2009 à 08:56:00

Si ton bâton attire les filles, c'est plutôt flatteur, non ? De quoi tu te plains ?

Commentaire de bluesboy posté le 11-02-2009 à 10:13:00

Bravo pour cette course ,le récit ,et les photos de notre belle région . Ca me raméne quelques années en arriére ,ton CR m'a fait revivre les mémes sensations

Bonne récup

Commentaire de sylvain73 posté le 11-02-2009 à 13:52:00

J'ai ete un grand fan de ta devise "qui voit les ministres verra Mouthe" pendant la course!

Merci pour le recit!

Commentaire de laurent05 posté le 11-02-2009 à 15:13:00

bravo pour cette belle course
ton récit donne envie de se lancer
bonne récup

laurent

Commentaire de la panthère posté le 11-02-2009 à 16:34:00

ha, c'est toi le "nègre" de Mathias!!!!!
super course, bravo!

Commentaire de veurb posté le 11-02-2009 à 19:12:00

yo le kéké! sympa la transjurassienne09 mis à part le coup du baton :s bref ça se fini bien :D
c'est l'essentiel!
see u soon
fred_qui_monte_dans_le_jura_vendredi!

Commentaire de Davidou le minou posté le 11-02-2009 à 21:31:00

Petit salopio va, t'as quand même réussi à placer une petite bache à ton modèle. Vient pas trainer tes spatules du côté de la Chartreuse mercredi prochain :-D

Allez, plus sérieusement bravo pour ta transju : comme je le pensais, les conditions, même si enneigement il y avait, étaient loin d'être les meilleurs, surtout en fin de peloton. Et tu termines avec assez forces pour repartir, alors que tu as fait presque 7h30 de ski... Ca force le respect, on sent que tu t'étais bien entrainé.
.... peut-être le besoin de fayoter devant le boss ? :-D

Commentaire de _azerty posté le 12-02-2009 à 06:52:00

c'est déjà pas simple de faire 76 km en courant ou en vélo ... alors en ski de fond ???

Chapeau bas

Commentaire de agnès78 posté le 12-02-2009 à 08:38:00

entre toute cette neige, les superbes bonnets orange et ce récit à la modekéké comme on les aime tant, je suis en train de baver devant mon écran! pffffffiou quelle forme philippe!
Bonne récup' ;-)

Commentaire de fabzh posté le 12-02-2009 à 12:32:00

Belle équipe, beau récit,belles photos, j'me régale . Merci.
PS: Je tiens ta voleuse, qu'est ce que j'en fais? ;-)

Commentaire de samontetro posté le 12-02-2009 à 13:00:00

La prochaine fois, le Kéké, je te prèterai mes immenses batons. Si une nana te les piques, tu la repèreras fastoche ainsi ;-).
En tous cas ton récit m'a fait replonger avec bonheur dans cette superbe course que j'ai fait il y a bien longtemps... quand j'étais encore jeune... et tu m'as donné envie d'y remettre les spatules une de ces prochaines années!

Commentaire de Eric Kb posté le 12-02-2009 à 14:42:00

Merci pour le récit et bravo pour la course aux relents de Vieux Pont !!!!

Commentaire de taz28 posté le 12-02-2009 à 19:21:00

J'admire ce genre de courses dans le grand blanc !!
Merci mon Kéké pour ce reportage qui en dit long sur cette superbe transjurassienne !!
Bravo à toi pour cette performance !!

Taz

Commentaire de nicnic38 posté le 13-02-2009 à 00:25:00

content de voir les PPs en forme en cette saison... ça promets de belles luttes sur les raids au printemps...

bonne neige!!!

Gaffes, Flappy c'est mis au ski de fond... Le Kéké a k'a bien se tenir ;-)

Commentaire de peno38 posté le 14-02-2009 à 18:34:00

Un peu de retard pour le commentaire ... j'étais en vacances.
Rien à redire au récit du KéKé, Superbe transju (un peu difficile quand même), un peu déçu d'avoir mis plus de temps qu'en 2006 mais les conditions étaient plus difficiles cette année et puis on termine à une meilleur place.

Un petit mot quand même sur la s****e qui a piqué le baton du Kéké : "Très chère madame/mademoiselle je souhaite ne jamais vous rencontrer".Je n'aurai jamais imaginé que l'on puisse faire un truc pareil; merci à l'assitance sans quoi la transju09 du Winter Team PPs of kikourou sentait fortement le roussi.
Philippe (PP1)

Commentaire de vial posté le 17-02-2009 à 18:25:00

sans moi cette année désolé
mais le kéké a montré
les dents devant son baton
la trace à ceux qui doutaient
la voie à ceux qui suivaient
bravo et une de plus au tableau (et une vraie avec les km et la neige!!)
michel

Commentaire de yves_cool_runner posté le 20-02-2009 à 18:15:00

Ben, comme dit Vial, c'était une "vraie" celle-là, donc BRAVO ! On racontera longtemps dans les chaumières jurassiennes les aventures du Kéké et de ses bâtons, épisode désormais incontournable de la légende de la Transju ! Euh, t'as vu, j'ai plus de bonnets que toi...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !