Récit de la course : Trail de la Galinette 2008, par riri51

L'auteur : riri51

La course : Trail de la Galinette

Date : 3/2/2008

Lieu : Peypin (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1423 vues

Distance : 25km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

28 autres récits :

Le récit

C’est ma deuxième participation à cette épreuve. L’année dernière j’étais parti « fort » pour éviter les « bouchons » à l’entrée du premier single. Ensuite, j’avais couru jusqu’à la croix en sur – régime, et donc explosé dans les 5 derniers kilomètres pour finir en 2h40’.

 

Cette année, j’ai inclus cette épreuve dans mon plan d’entraînement, comme une sortie longue + seuil. Elle arrive pour conclure un cycle de 3 semaines où j’ai progressivement augmenté l’intensité et le volume (5 jours de repos complet suivront la Galinette !). Mon objectif étant le trail du Ventoux, le 23 mars : « boucler le 42 km en moins de 6 heures ».

 

Donc « sans me mettre minable », j’aimerais bien terminer aux alentours des 2h30’. Je décide de me placer sur le devant du peloton (car nous sommes environ 600 coureurs au départ), et de partir à ma main.

 

Je suis en compagnie du Ldingo qui en profite pour prendre quelques photos. Steve JOY de la patoupistouteam est à quelques mètres de nous, ainsi que Franck. Auparavant, dans la salle des fêtes, j’avais croisé : Forest 1473, Troll, Marmet (voilà pour les kikous !), et plein de coureurs du MTC ….

 

Suffisamment de monde, pour avoir une bonne excuse, et justifier un échauffement qui se résume à « gesticuler sur place en attendant le départ ».

 

Ça y est ! La course est lancée, je pars à ma main. Je monte « le mur » du départ « tranquilou », de nombreux coureurs me doublent. Rapidement, j’arrive au premier single, « l’embouteillage est inévitable ! », la marche devient obligatoire. Certains traileurs se transforment en « sangliers » et partent hors trace.

 

Au bout de 5 minutes, je rejoins Ldingo. Un petit mot d’encouragement en passant (j’espère que sa tendinite ne va pas trop l’handicaper). Puis je poursuis mon petit bonhomme de chemin.

 

Après 15’ de course, nous sommes obligés de marcher, la trace est étroite, impossible de doubler, certains coureurs partis trop vite accusent le coup (comme moi l’année dernière !).

 

Puis je rejoins Steve, au bénéfice d’un raidillon, nous échangeons quelques mots, et je reprends mon rythme de croisière.

 

Je vais garder le même rythme jusqu’au ravitaillement situé après la croix du Garlaban. Mon occupation principale va être de jouer au chat et à la souris avec la première féminine  MAURIZOT Nadine.

 

Son rythme de course est moins rapide que le mien, mais ses arrêts au ravito plus efficaces. Personnellement, je m’arrête à chaque ravito pour remplir mon bidon (que je m’efforce de boire dans sa totalité entre chaque point d’eau !) et échanger quelques mots avec les bénévoles (les kikous qui me connaissent, savent  qu’il s’agit de mon péché mignon « la tchatche !! »).

 

Arrive le pointage au passage de la croix du Garlaban, je rejoins Franck (c’est une première ! d’habitude, je le vois sur la ligne de départ et ensuite, je le croise à l’arrivée « déjà douché », je pense qu’il est en mode « rando »).

 

Les choses se compliquent en repartant du ravito situé en bas de la croix. En voulant rattraper Franck qui vient de me dépasser au bénéfice du ravito (où j’ai une nouvelle fois un peu traîné !!). Je ressens un début de crampe au mollet droit. « Mauvaise limonade ! » j’opte immédiatement pour un arrêt « étirements » d’une bonne minute.

 

Je repars en compagnie de la première féminine (il s’agit toujours de Nadine). Je l’accompagne un instant, puis au train je la dépasse. A présent, nous évoluons sur de grands chemins, avec, en toile de fond, une superbe vue sur le massif de la Sainte - Victoire. Malheureusement, mon mollet se manifeste à nouveau.

 

Je vais donc terminer la course en mode rando (au niveau du souffle !).Nadine me dépasse une dernière fois et disparaît. Une dizaine de coureurs vont en faire de même sur cette portion (dont la deuxième féminine).

 

Mais dans les 4 derniers kilomètres, je les reprendrai presque tous. Victimes comme moi l’année dernière, d’une fin de parcours exigeante, sur single très vallonné. Ils marchent tous, alors que je trottine sur cette portion.

 

Seule la dernière petite bosse, avant de basculer sur l’arrivée, va m’obliger à marcher quelques mètres, car les crampes sont de retour. Jean Pierre CHAINE du MTC va en profiter pour me ravir quelques points au challenge du club.

 

A présent, il ne reste plus que 300m de descente pour rejoindre l’arrivée, que je franchis frais comme un gardon sur le plan respiratoire, mais une nouvelle fois « plein de crampes ! ». Je jette un œil sur mon chrono : 2h29’16’’ (93ème).

 

Bilan : 10’ de gagnées, alors que je boucle 3 semaines d’entraînement difficile. De super sensation au niveau du souffle (« jamais dans le rouge » contrairement à l’année dernière !). Par contre, des crampes, malgré une cure de 45 jours de magnésium !!! Mais pour positiver, le fait de gérer les crampes et de ne pas « envoyer » sur les parties roulantes après la croix, m’a permis de terminer les 4 derniers kilomètres sur un bon rythme.

 

Merci aux organisateurs et à tous les bénévoles. Mon CR se termine, A+ et, je l’espère, à bientôt sur les chemins et sentiers !!! 

  

10 commentaires

Commentaire de chorizo13 posté le 07-02-2008 à 21:04:00

bravo RIRI,
super gestion de course, tu deviens l'Alain Prost du trail...
à bientôt
Yves

Commentaire de akunamatata posté le 07-02-2008 à 23:29:00

ah ça sent l'expérience, bon sang tu te fais tout mes records!
Boudiou, ça va pas ça!

Commentaire de titifb posté le 08-02-2008 à 06:27:00

Bravo Riri51 !
Ca, c'est du prévisionnel ! "Je pars pour moins de 2 H30 et je fais : 2H 29 !!!" Excellent, 10' de gagnées et en période de volume qui plus est. La forme est là, la progression est au rendez-vous !

Commentaire de xav04 posté le 08-02-2008 à 10:32:00

Du 100m au 100km il ne te reste plus qu'un pas si tu continues à progresser à cette vitesse...!!
Bravo pour ce beau résultat et ta gestion de course.
Et rendez-vous à la sainte baume (enfin j'espere...)
xavier

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 08-02-2008 à 14:26:00

Bravo Riri pour cette belle course, bien gérée d'un bout à l'autre.
Merci pour ce joli récit et bonne chance pour le Trail du Ventoux.
Au plaisir de te revoir... avant Marseille-Cassis ???!!!

Bises - L'esc@rgot

Commentaire de RogerRunner13 posté le 08-02-2008 à 16:50:00

Bravo, belle perf. au plaisir de te rencontrer

Commentaire de hellaumax posté le 08-02-2008 à 21:15:00

Félicitations pour la course et pour le récit, Riri. Et tous mes encouragements pour le Ventoux.

Commentaire de DJ Gombert posté le 09-02-2008 à 11:55:00

Salut riri51, commentaire efficace comme ta prévision de temps. Je suis très étonné que tu es eu tant de crampes. C'était mon 1er galinette et malgré ma blessure, je l'ai trouvé assez roulant, sauf les 5 derniers kms : casse-pattes.

Bonne chance pour le Ventoux.

Commentaire de joy posté le 11-02-2008 à 11:36:00

B R A V O coach tu es le meilleurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr des coach !!!
A bientot pour de nelles aventures...
Ton poulain JOY

Commentaire de Rudyan posté le 27-12-2009 à 10:54:00

ça parait presque simple quand c'est toiqui court! :p
Mais je sens que je vais moi rire dans 1 mois! En tout beau cr!

Yannick (encore)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !