Récit de la course : Semi-Marathon de Lyon 2009, par tidgi

L'auteur : tidgi

La course : Semi-Marathon de Lyon

Date : 20/9/2009

Lieu : Lyon 06 (Rhône)

Affichage : 899 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Battre un record

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

65 autres récits :

Faire un temps sous un mauvais temps...

Ce matin là, c'est sous une pluie fine que je me réveille.
Dommage pour le temps, les conditions ne seront donc pas idéales pour faire une perf.
Le parcours cette année comporte le Parc de la Tête d'Or et les berges du Rhône (c'est donc très très roulant).

Les 10 km de Saint André de Corcy m'auront permis 3 semaines plus tôt de reprendre un rythme "vitesse", après quelques "balades" sur des sentiers escarpés (Mont d'Or et autres).

Je récupère en voiture 2 amis qui participent aussi et nous arrivons sur les lieux, un peu en avance.
Dépose du sac et je pars m'échauffer...

Le lieu de départ est, cette année, 500m plus loin.
En arrivant sur place, je me retrouve déjà à l'arrière de la masse de coureurs. Va donc falloir s'extirper du flot pendant les premiers kilomètres (j'ai déjà oublié la leçon de l'année dernière ).

Au starter, les premiers s'élancent et nous attendons de pouvoir le faire à notre tour.
Tiens, une ligne jaune : serait-ce le départ ? Je ne pense pas, pas de bip de la puce sur le dossard, pas d'arche gonflable.
Dans le doute, je mets le chrono. Puis quelques dizaines de mètres plus loin, nous sommes plusieurs à croire que le "vrai" départ est en fait plus loin (sous une arche). J'arrête le chrono... et court tranquillement dans le peloton.
Mauvaise pioche !

Je me rends compte que plus loin il n'y a pas d'arche et remets le chrono. Dommage pour le temps affiché, il sera erroné toute la course. Et c'est donc parti, un peu tard...

Je me mets en mode ("allure au km") et passe les 5 premiers km a courir après le chrono, et à remonter le peloton au gré des bouchons.

Arrêt très rapide à chacun des ravitos, j'essaie de gérer la course pour ne pas me mettre dans le rouge suite aux efforts du départ. Je tourne à 4'20/km de moyenne.

Puis au 17°km, entrée dans le Parc.
Je sais que cette partie parait très très longue. Je m'étais dit avant la course qu'une fois dans le Parc, je me fais une petite accélération. Ca se joue au physique mais surtout au mental.
J'allonge alors la foulée sans me demander quand sera l'arrivée. J'arrive ainsi à doubler des concurrents... sans que personne ne me double !

Sauf au dernier km où 1 concurrent a produit son effort. Puis un 2°. Là à moins 200m de l'arrivée, j'accélère progressivement puis quasi à fond pour redoubler ce concurrent.

Temps affiché au chrono : 1h35'55''. A ma montre (just for fun) 1h32'40''.

Comme il n'y a pas de temps puce (c'est bien dommage), j'estime une perte de 2' entre le franchissement réel de la ligne de départ et l'arrêt/redémarrage du chrono au dela de cette ligne, soit donc 1h34'.
Mieux que l'an dernier (record battu) mais je pensais faire mieux (trop confiant ou difficile de rattraper ce mauvais départ).

Il va enfin falloir que je comprenne que pour faire une perf sur ce type de course, il faut mieux se mettre devant (et patienter avant le départ)... Bref, anticiper en arrivant beaucoup plus tôt.

En résumé, malgré un petit cafouillage au départ, je reste satisfait de ma gestion de la course.

1 commentaire

Commentaire de yves_cool_runner posté le 21-09-2009 à 21:22:00

Oui et surtout, en te mettant devant tu seras dans les bons wagons qui te tireront vers une perf ! En partant derrière, tu es obligé de faire tout le temps le rythme et donc d'y laisser des plumes. Allez, le potentiel pour les 1h30 est là et le chrono est bon !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.27 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !