Récit de la course : Semi-Marathon de Lyon 2009, par totoro

L'auteur : totoro

La course : Semi-Marathon de Lyon

Date : 20/9/2009

Lieu : Lyon 06 (Rhône)

Affichage : 1402 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Battre un record

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

65 autres récits :

Course pluvieuse, course heureuse ?

Les courses à Lyon et moi, c'est toute une histoire : courte pour l'instant mais j'espère qu'on en restera là!

J'ai commencé la course à pied, de manière sérieuse ..., en Janvier 2009 dans l'espoir de faire le marathon de Lyon. 15 jours avant, je me choppe une grosse contracture à la cuisse droite. Bon tout le monde connait l'histoire puisque ce fameux marathon a été annulé une semaine avant le départ !

C'est pas grave puisque j'ai pris beaucoup de plaisir et j'ai accroché à la course à pied.

Dans l'espoir de faire un marathon en 2010, je veux faire mes armes sur semi et cool, justement, y'en a un à Lyon et une bonne partie du parcours dans la presqu'île : ça devrait être super sympa. Résultat, v'la t'y pas qu'ils nous changent le parcours pour transformer le parcours du patrimoine en parcours de qui aura la plus grande ... ligne droite.

Là-dessus, je me fais mal au dos dix jours avant ... Ah Lyon !

Le samedi, je viens récupérer mon dossard : oh le joli t-shirt 100% coton qui va me servir de pyjama et un joli sac en plastique. Bon le beau temps est là (on est samedi ...), mon dos est ok et les jambes ont l'air cool aussi donc ça va.

Nous y voici au dimanche : levé à 6h, tout doux pour pas réveiller ma chérie et ingurgitation de ma dose de céréales et de jus d'orange. Je pars pour le Parc de la Tête d'Or et y arrive vers 7h30. Je vais y reconnaître le départ. Humm, c'est pas bien large et y'a pas de portiques pour déclencher les puces au contraire de l'arrivée : va falloir se placer tôt !

Pour la météo, il pleuvine doucement mais ça va et la température est bonne.

Je vais me changer dans la voiture puisque je n'ai pas trouvé de vestiaires ... m'échauffe un peu et vais me placer au départ. Au passage merci à la gentille dame qui, non contente de bousculer tout le monde pour aller rejoindre un hypothétique ami placé tout devant, va me réveiller subitement avec une de ses épingles : dédiou que ça fait mal !

Allez, pan, le départ est donné et ... rien et on marche ! C'est ma première course avec autant de monde, résultat un premier km en 5'30 et encore vu tous les zigzags, ce kilo en vallait bien 2 ! J'essaye d'accélerer mais trop de monde et l'humidité ambiante m'asphyxie un peu, j'ai du mal à respirer : rendez-moi mon oxygène !

Après la Tête d'Or, on arrive vite à la cité internationale, on descend un chemin et paf, c'est partie pour une longue avenue mais malheureusement très peu large pour les milliers de coureurs. On arrive au premier ravito au 5ème (24' de course), sympa d'avoir des bouteilles à la place de gobelets. Ensuite demi-tour, longue ligne droite puis descente vers les quais du Rhône pour un chemin en cailloux et rendu boueux : pas cool pour les appuis.

Deuxième ravito au 10ème en 47'30 : bon si je veux faire moins de 1h40, faut que je me bouge mais la pluie s'intensifie et le parcours est toujours tout droit. Là, je tombe sur un gars dont l'objectif est de 1h38, on cours ensemble un bon moment, jusqu'à l'entrée dans le parc. Entre 10 et 15, je me sens super bien, les quais du Rhône, j'adore ! Ensuite retour sur le boulevard, ça monte un peu, j'ai les jambes qui flageollent un peu, je sers les dents et le dernier ravito arrive à bon point.

Retour dans le parc, là je laisse partir mon collègue car les jambes sont dures et impossible de suivre (désolé, j'ai pas noté son dossard, si tu me lis, j'étais le 1186, MP-moi !). Et là c'est très dur, je fais les 4 derniers kilo au mental. Le fait de connaître par coeur le parc m'a aidé. Dans le dernier kilo, je sens l'arrivée, j'arrive encore à sprinter dans les derniers mètres pour un 1h37'19''. J'ai un peu du mal à y croire sachant que je n'ai qu'une envie, c'est de me jeter sur le ravito d'arrivée. J'ai hâte de partir car je suis frigorifié et je sens une pointe dans la cuisse gauche.

Au final, je ne retiendrai que mon chrono, car le parcours était insipide, l'organisation pas top du tout, un temps pourri. Et il me reste du boulot pour pouvoir boucler un marathon !

 PS : désolé pour le lutin d'écouves, y'a pas de photos. Comment faire pour courir et prendre des photos ? 

 

 

6 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 21-09-2009 à 13:57:00

Viens courir dans le sud la prochaine fois lol ,
un peu plus loin mais plus sympa.
Pour illustrer un récit, il faut le vouloir, tu peux prendre des photos avant, après, j'en prend même pendant. Quelques secondes d'arrêt pour une photo te permet de récupérer, parfois je ne m'arrête même pas.
Merci pour ton récit et bravo pour ta course.Bonne récup.

Commentaire de DROP posté le 21-09-2009 à 14:23:00

Tres joli chrono. Bonne récup et bon courage pour la suite

Commentaire de chanthy posté le 21-09-2009 à 15:51:00

bravo pour le chrono
et comme le dit le solitaire, viens dans le sud, il fait + soleil :)
à part cette année pour le marathon de marseille....où il pleuvait des cordes et avec un vent de face terrible...mais sinon le reste du temps c'est soleil :).
bonne récupération.

Commentaire de yves_cool_runner posté le 21-09-2009 à 21:16:00

Bravo pour le chrono. Pour ma part, j'ai bien aimé le parcours, beaucoup plus roulant et rapide que d'habitude avec moins de virages et de relances... Et excellente préparation marathon avec ces longues lignes droites !

Commentaire de Matov posté le 22-09-2009 à 19:47:00

Je trouve ça dommage aussi que le marathon ne passe plus par la Presqu'île. Je l'ai fait en 2006 et j'ai trouvé le parcours magnifique.
J'espère que Lyon pourra bientôt retrouver son marathon et son semi comme avant.

En tous cas bravo pour ta course. C'est un chrono excellent pour un premier semi et j'imagine même que tu aurais pu gagner une minute avec un meilleur départ. Encore bravo pour ta combativité!

Commentaire de zwiling posté le 23-09-2009 à 23:16:00

Bravo pour ton temps et ne t'inquietes pas pour le marathon, à mon avis tu l'as tout à fait dans les jambes. Moi le seul marathon sur route que j'ai fait c'était celui de paris en 2006 et au semi de paris la même année, j'avais mis presque 2 minutes de plus que ton temps de dimanche. Et j'ai réussi à boucler le marathon sans souci. Certe j'ai pas battu le record du monde (3h48) mais c'est passé sans que je tape trop trop dans les reserves.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !