Récit de la course : Marathon de Lyon 2014, par zeze

L'auteur : zeze

La course : Marathon de Lyon

Date : 5/10/2014

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 1131 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

65 autres récits :

Une bien belle matinée

Je me suis remis au Marathon en 2012. Un entrainement uniquement trail ne suffit pas pour conserver une bonne vitesse de base ; mon temps me l'a confirmé (3h 38 à Lyon )

J'ai donc ressorti mes plans en me forçant à refaire des séances VMA, seuil etc.. résultat 2h23 (mince vous avez vu la faute de frappe c'est 3h23) à lyon 2013 puis cette année je me suis lançé un petit challenge perso pour les 20 ans de mon meilleur temps (2h59) Le résultat : 3h15'21 à Annecy en Avril.

 

Et pour être sûr d'avoir un entrainement suivi, je me suis inscrit à AAA de lyon.

 

Après avoir couru le 50 km de la nuit des cabornes, je ne suis toujours pas très décidé à courir le marathon de lyon qui pourtant marque le début de ma période d'entrainement pour la 180. J'attendais de connaître les changements de parcours qui finalement sont loin des annonces. On fera la traversée du Tunnel mode doux et c'est tout......

 

La motivation va venir de Tidgi qui s'est inscrit pour battre son record perso avec un objectif de 3 h15. C'est décidé je vais courir le plus longtemps possible avec lui et au moins assurer la traversée de la Confluence et de Gerland qui sont les points noirs de ce marathon aussi bien en termes de parcours que d'ambiance. Après je verrai si 3 semaines de réels entrainements marathon suffisent pour refaire 3h15 dans la même année.

 

Pour me mettre dans l'ambiance et aider mon club organisateur, je participe à la confection des sacs coureurs le mardi soir.

 

Le jour J est là. Traditionnel rendez vous des kikous sous la queue du cheval. On papaute un peu . Bizarement il n'y a pas d'enjeux pour moi mais je suis super exité. J'ai droit à quelques pics marrants.

 

Avec Thierry nous gagnons rapidement notre sas jaune mais cette année ce n'est pas le bordel de l'année dernière. Il y a au moins 45 minutes à attendre.

 

Thierry sort un sac poubelle pour se protéger jusqu'au départ. Lui qui a tout planifié, bénéficié des conseils du coach Patrice Himself, a tous les gels, la bande son, les chaussures quazi neuves.....il sort un sac poubelle de 20 litres....moi le spécialiste, je me gausse en mon for intérieur..un sac de 20 litres voir 30 litres...quel amateurisme, impréparation ; bon je l'aide à l'enfiler mais il risque des problèmes respiratoires avec une compression pareil de la cage toracique. Moi j'ai un sac de 50 litres prédécoupé pour laisser passer la tête, du travail de pro quoi !

 

Le speaker essaie tant bien que mal de mettre de l'ambiance, mais visiblement dans les premiers rangs on n'est pas trop là pour s'amuser et les visages sont concentrés. Il y a un peu de place et on arrive à faire quelques mouvements pour s'échauffer. On avance enfin. Une dernière tape dans les mains avec Julien qui court le 10 km et Thierry, je n'entends pas le coup de feu mais c'est parti.

 

Ne pas se perdre de vue avec Thierry, malgré notre bon positionnement sur la ligne (nous avons du franchir la ligne de départ en moins d'une minute) il y a du monde.

 

Clairement la grosse difficulté de ce marathon avec départ commun, c'est de trouver la bonne allure rapidement et d'éviter les à coups en doublant, slalommant (le coach a dit qu'on peut faire au moins 400 m de plus que la distance si on ne garde pas la corde pendant la course)

 

Thierry a la montre moderne avec le suivi satellite, moi je me fie aux panneaux. Le premier kilo en 4 '30 cela semble bon . Il y a du monde, faut faire barrage pour ne pas laisser des coureurs s'infiltrer. Je cours à la même hauteur que Thierry. Nous trouvons assez rapidement le bon rhytme

 

Nous choisissons d'emprunter le tunnel côté voie des bus qui est plus large. La traversée est un peu pénible, hormis le fait qu'il fait chaud, qu'il n'y a pas d'air, il y a quelques bouchons de coureurs qu'il faut gérer. L'allure est cahotique.

 

Enfin la sortie, je prends une grande bouffée d'air. Voici le premier ravito Thierry a prévu de s'arrêter à chaque ravito avec un plan assez précis d'alimentation. Au moins il n'y a pas d'hésitation devant les tables. Je prends de l'eau et de la banane. Un coup d'oeil, Thierry est là. Go

 

A la sortie du pont Jean Phi et Kirikou69 sont là pour nous encourager. Je fais un geste pour leur faire croire que je vais les arroser avec ma bouteille mais en fait celle ci est presque pleine et au lieu d'envoyer 2 gouttes j'envoie une bonne averse sur nos supporters. quel con ; ils viennent nous encourager et je les trempe. Bon finalement ce n'est que partie remise.

 

Le parcours du marathon de Lyon est toujours aussi peu roulant. Nous attaquons la partie chicane angle droit, demi tour. Malgré cela, nous sommes des métronomes, 23 ' au 5 km, 46' au 10 km.

Nous sommes concentrés sur l'allure.

 

Nous retrouvons Jean Phi et kirikou vers le 19 ème .Jean Phi a garé sa voiture à la Mulatière et il va nous accompagner jusque là. Nous voici 2 à accompagner Thierry vers son record.

 

Au départ clément, le ciel s'est bien assombri et conformément aux prévisions un court déluge s'abat à mi course. Nous voilà bien trempés juste au moment que je redoute le plus. L'année dernière j'avais explosé vers le 23 ème. Je reste dans le tempo mais je sens que les cuisses durcissent.

Attention de ne pas tomber suite à l'orage ; il y a des marres ; des trous ; des dalles glissantes bienvenue à la Confluence......

 

Bonne surprise à l'entrée sur le cours Charlemagne, le Coach nous attend et va faire l'allure. Je suis rassuré,Thierry ne finira pas seul si je faiblis....Mais pourquoi ai je pensé à ça , 2 km plus loin je commence à perdre centimètre par centimètre sur le groupe des 3 (finalement Jean Phi est toujours là) j'ai toujours la cadence mais l'amplitude de la foulée se racourcit, se racourcit …..et merde..je sens le souffle du meneur d'allure 3 h15 dans mon dos . Le point positif c'est que je cours toujours à bonne allure contrairement à l'année dernière.

 

Je m'accroche ; Thierry s'éloigne doucement doucement mais il s'éloigne. Devant Argenson je tape dans la main du signaleur qui est un collègue du boulot. On continue dans une partie bien glauque et après un tour des stades je réapparais devant mon collègue signaleur qui m'encourage tout ce qu'il peut (c'est aussi un Thierry, y sont sympa les Thierry)

 

Je vois Thierry, le Coach et Jean Phi à environ 150m devant moi au ravito, je choisis de prendre un peu à boire mais je perds le contact . Je repars en me disant que j'aurais du le zapper et soudain ce n'est pas zorro qui apparaît mais Nicolas qui était aussi là pour aider Thierry et qui finalement va se dévouer pour moi.

 

Allez Bernard ….pour la première fois j'ai un coach, un pacer … et c'est parti pour la remontée des quais. A partir du 30 ème au marathon, il faut réussir à débrancher le cerveau qui va tout faire pour vous forcer à ralentir la cadence. Seul ce n'est pas facile mais à 2 c'est tout de suite mieux, il me parle, m'encourage. Nicolas me donne des indications sur nos temps au km (pas terrible au dessus de 4'50)

Il me nourrit, me motive (comment ? je ne le dirai pas ….imagine....)

Finalement au bout du quai on va croiser le meneur d'allure 3h15 qui n'est pas si loin.  Thierry est devant le drapeau, c'est super il est largement dans les temps de son record.

 

Il faut maintenant passer les montées : la montée pour ressortir des quais et la terrible montée devant l'Hotel Dieu, j'aperçois le Coach qui m'encourage, un dernier effort et j'arrive en haut de la dernière difficulté presque à l'arrêt. (Je parle de difficulté sur un parcours de marathon qui devrait être plat et roulant !!!) Encore 500 m, on lève les genoux, on allonge la foulée et c'est parti pour une accélération progressive jusqu'à l'arrivée toujours avec Nicolas qui me laisse à quelques mètres de la ligne.

 

L'arrivée du marathon est toujours source d'interrogation : si l'on a réussi à finir facile comme aujourd'hui, on se dit que l'on aurait du accélérer plus tôt et pu garder un meilleur tempo, mais l'expérience dit que que si l'on craque, on perd beaucoup, beaucoup de temps pour le chrono...alors aurais je pu faire mieux : that is the question ? On verra la prochaine fois. Aujourd'hui c'est 3h 16'58

 

Je sais que Thierry a réussi. Je l'aperçois avec Jean Phi à la sortie de la zone de remise des médailles.

 

Une photo souvenir, voilà c'est fini j'ai bouclé mon 17 ème marathon.


 

Je suis un peu déçu de n'avoir pu suivre le train mais finalement j'ai réussi une seconde partie de course la plus rapide depuis très longtemps. L'année dernière 1er semi 1h35 second 1h48 ; Annecy 1h32 - 1h43 ; La méthode Alesi (Départ à fond et advienne que pourra) a ses limites.

aujourd'hui c'est 1h37'01 - 1h39'57 ; soit de nouveau dans la même année un temps qualificatif pour le championnat de france V2 (minima 3h20)

 

Je remercie jean Phi, le Coach et surtout Thierry pour cette belle ballade. Un immense remerciement à Nicolas qui m'a aidé pour la remontée sur les quais jusqu'à l'arrivée.

 

Maintenant que j'ai gouté à la course en équipe, cela va être dur de se lancer seul.

 

Une bien belle matinée.


PS : Et si vous voulez voir les vedettes live tout se passe à 1'01" 

http:/www.runinlyon.com/fr/videos.html

 

16 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 15-10-2014 à 06:16:33

Super cr et belle perf ! C'était top de vous accompagner. J'ai regretté que l'on te lâche mais heureusement tu as tenu bon bien pacé par Nicolo. Tout est bien qui finit bien ! Et grâce à vous 2 j'ai repris goût au marathon !

Commentaire de zeze posté le 21-10-2014 à 08:03:08

Merci Jean Phi j'ai été très content de faire un bout de chemin avec toi l'objectif c'était le record de Tidgi Faudra trouver un marathon l'année prochaine après les 24 h de St Fons ah ah aha ah

Commentaire de tidgi posté le 15-10-2014 à 08:32:08

Bon OK, çà s'est vu que je n'y croyais pas pour le sac ! En plus face à un pro...
Bravo pour ce 2° marathon de l'année avec pour chacun un joli chrono.
Bien sympa cette épopée partagée :)

Commentaire de zeze posté le 21-10-2014 à 08:05:25

Effectivement Très sympa cette matinée. bon j'ai un peu tiré la langue sur la fin
Ta compression toracique ne t'a pas trop handicapé ;)encore bravo
Bon rétablissement et profite des ramblas

Commentaire de Arclusaz posté le 15-10-2014 à 12:22:43

Qu'est-ce qu'il carbure notre Zézé !!!!! bon, tu es encore loin de tes 2h23 d'Annecy 2013 (oui, oui, 2h, c'est écrit au début du récit donc c'est vrai !!!!) mais cette allure me laisse rêveur....

A bientôt (mais sur un tempo plus cool)

Commentaire de zeze posté le 21-10-2014 à 08:06:42

Merci Laurent 2h23 3h23 bon cela ne fait qu'une heure ce n'est rien...
A bientôt autour d'une Baujue

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 15-10-2014 à 12:25:50

quand le mental va avec le physique ! tu as super bien résisté après avoir décroché tout doucement, presque comme tu l'avais prévu avant la course. Et avec un sac de 50L, tu risquais rien.
Bravo !

Commentaire de zeze posté le 21-10-2014 à 08:09:24

Merci Coach
Ce doit être la première fois depuis très longtemps que je tiens une seconde partie comme celle là. Je pense que je vais arrêter la méthode Alesi

Commentaire de turtlerunforfun posté le 15-10-2014 à 16:50:05

Encore une super perf' sur marathon, et dire que 5 jours plus tard tu remettais le couvert pour un 25km sous la flotte... Bravo !!

Commentaire de zeze posté le 21-10-2014 à 08:11:50

Merci
Pour la flotte c''était bon pour le travail du mental pour la 180 , en plus j'étais bien entouré . super soirée n'est ce pas?

Commentaire de sebmelalix posté le 15-10-2014 à 21:30:41

Bravo Bernard pour cette belle perf et cette belle gestion de course, il fallait être costaud pour ne pas lâcher définitivement quand Tidgi & Co ont commencé à te distancer. Un chrono qui en laisse plus d'un... Rêveur ;-)
Seb

Commentaire de zeze posté le 21-10-2014 à 08:14:57

Tu sais je dois une fière chandelle à Nicolas sans lui je lachais c'est sur

Commentaire de Mamanpat posté le 18-10-2014 à 18:34:01

3h15, 3h16... Bonnet blanc, blanc bonnet !
Bravo, super chrono ! Il reste peut-être un détail qui peut désormais faire la différence sur ta grande expérience des marathons : changer la couleur du sac poubelle !!! ;-)

Commentaire de zeze posté le 21-10-2014 à 08:17:25

Merci
Je dois encore faire des progrès sur le choix des couleurs Tant que je confonds Rose Orangé avec Fushia ...c'est pas gagné

Commentaire de Arclusaz posté le 18-10-2014 à 19:18:09

Zézé en fushia ! Zézé en fushia ! Zézé en fushia !

Commentaire de zeze posté le 21-10-2014 à 08:20:38

Doucement
Mamanpat m'a fait remarquer que mon fushia c'est du Rose orangé (voir ci dessus)

Mais je vais y penser

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !